Forum Officiel du jeu Monarchies Index du Forum

Forum Officiel du jeu Monarchies
Immergez-vous en France en l'an 1824
www.monarchies.droits-divins.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[RP fermé] d'un séjour artistique
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Forum Officiel du jeu Monarchies Index du Forum -> + Résidences de la Noblesse Française + -> Château de Chenonceau
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Frédéric d'Orange
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2016
Messages: 1 077
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: 19/05/2017, 10:25    Sujet du message: [RP fermé] d'un séjour artistique Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Le 19 mai 1823 à 14 heures, un fiacre noir, simple mais confortable, avait été chercher Augellin et ses affaires pour la ramener aux Tuileries d'où partirait le cortège. Le prince se souvint que le 21 les stages de ses étudiants se terminaient, aussi laissa-t-il les courriers aux coursiers des Tuileries avec l'ordre de ramener à Chenonceau les éventuelles réponses. Pour un homme à cheval le trajet prenait à peine deux heures, ce qui lui laissait le loisir de s'occuper des affaires pressantes sans être présent au sein de la capitale. Cette fois, il visiterait son domaine et rien ni personne ne pouvait l'en empêcher, il attendait ce moment depuis des mois.

Quand Augellin arriva aux Tuileries il se trouvait devant l'équipage, souriant, regardant avec fierté les petites mains qui s'affairaient autour des voitures pour le départ qui était maintenant imminent. Les affaires d'Augellin furent transférées sur un autre véhicule avec un soin certain. Les employés royaux ne manquaient pas de finesse et de savoir faire, si chacun dans le royaume était tout aussi appliqué les choses iraient pour le mieux.
Il regarda l'artiste et la salua d'un geste du chef:


-Madame, un plaisir. Nous espérons que vous vous portez pour le mieux et que votre stage au sein de la justice s'est bien passé. Si l'on vous blâme votre absence ces derniers jours sachez que vous en êtes excusée de manière automatique, d'après tout si vous aviez posé le moindre problème nul doute que nous en serions déjà informé.

Le prince n'avait prévenu personne, d'après tout il n'y était pas obligé et avait envie de jouir d'une certaine liberté, même si cette dernière devait être courte.

-Nous ne connaissons pas encore notre domaine et nous savons déjà que nos visites y seront rares. Nous prendrons le temps de regarder les jardins et de voir les endroits propices à la réalisation de toiles, Chenonceau est réputé pour avoir dans sa galerie une exposition de peintures mais nous ne voulons pas nous entourer de visages inconnus, vous aurez donc fort à faire pour refaire l'endroit à notre goût.

Grand était le labeur qui les attendait, Frédéric espérait faire de son domaine une bâtisse à son image où chacun aimerait avoir sa place un jour ou l'autre. Il avait déjà une idée quant aux premières animations qu'il y organiserait, en privé bien entendu. Il était des figures qu'il ne souhaitait pas faire entrer dans son cercle intime.


-Êtes-vous prête ?

Il regarda Augellin tandis qu'un page ouvrait déjà la porte d'un carrosse rutilant. A l'évidence, ils voyageraient à l'intérieur.
_______________
Revenir en haut
MSN
Augellin
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2015
Messages: 801
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: 19/05/2017, 11:34    Sujet du message: [RP fermé] d'un séjour artistique Répondre en citant

La brune avait tourné en rond dans son appartement tel une lionne en cage toute la nuit tant elle avait hâte de se retrouver a Chenonceau . 
Sa malle d'habits prenait moins de place que ses affaires de peinture mais le tout avait été descendu avec l'aide des Titis le soir avant le départ . 
Moult recommandations aux enfants qu'ils se tiennent sages, les au revoir étaient pénibles pour la jeune femme même si son absence ne durait que 5 jours . 


Ne faites pas trop de bêtises les enfants , venez tenir compagnie a Monsieur Richelien et taquinez bien Alcide pendant que je suis pas là, je vous ramenerais des esquisses pour que vous voyiez le Château .
 
Elle aurait adoré les emmener avec elle ses Titis, cela leur aurait plu sans aucun doute, mais Le Prince et les mômes c'était pas une immense histoire d'amour . 
Plusieurs embrassades plus tard, la brune s'engouffrait dans le fiacre Nougatine sous un bras , panier a malices dans l'autre. 
Arrivée aux Tuileries, son minois s'illumina d'un sourire chaleureux à l'adresse du Prince et une fois délivrée de son moyen de locomotion, l'artiste exécuta une belle révérence tandis que sa chienne se roulait carrément aux pieds de Frédéric . 
Ses affaires passèrent d'un fiacre à l'autre sans incident et quand un laquais essaya de la débarrasser de son panier, il fut accueilli par un grognement rauque et un haussement de sourcils significatif . 


Non non non ! On me laisse mon panier a malices Monsieur ! J'en ai besoin . 


Devant l'air étonné du bonhomme, la brune eut un sourire un brin carnassier et celui ci battit en retraite avant de se faire mordre . 
Augellin écouta avec attention les paroles du Prince, hochant la tête de temps en temps . 


Plaisir partagé Votre Altesse ! Je me porte a merveille et vous-même ?  le stage était .. calme . Je n'ai même pas pu commettre une sottise . 
Je me réjouis de voir et découvrir Le Château de Chenonceau, il me fait rêver depuis bien des années. Pourrai-je visiter la chapelle vous pensez ? Elle est renommée parmi les religieux d'Europe pour sa beauté . 


Sourire amusé cette fois à l'annoncée du travail qui les attendait, pour elle ce serait plus de plaisir que de contraintes , travailler dans cet endroit mythique était un rêve qui devenait réalité. 


Je suis on ne peut plus prête Altesse ! 


Le page l'aida a grimper dans le carrosse , a s'installer confortablement , couverture et chienne sur les genoux, panier a ses côtés , elle le remercia chaleureusement avant de regarder le Prince monter souplement a son tour et prendre place. 
Se penchant un peu vers lui au moment du départ, l'artiste chuchota : 


Je me suis permise de vous préparer une petite surprise comestible Altesse, en espérant que cela vous plaira . 


Yeux pétillants malicieusement, la jeune femme se mit a regarder dehors , gravant ce qu'elle voyait dans un coin de sa mémoire pour dessiner plus tard . 





Revenir en haut
Frédéric d'Orange
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2016
Messages: 1 077
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: 20/05/2017, 10:00    Sujet du message: [RP fermé] d'un séjour artistique Répondre en citant

Frédéric hocha la tête:

-Nous nous portons pour le mieux, madame.

Puis il s'engouffra dans la berline, laissant le page refermer la portière derrière eux. Bientôt, l'équipage démarra, escorté par un grand nombre de cavaliers. Frédéric ne faisait plus attention à l'agitation qui existait de manière presque constante autour de lui, trop occupé à fermer le rideau de son côté. Il l'ouvrirait quand ils auraient quitté la capitale, quand de Paris les fumets malodorants ne viendraient plus lui flanquer des hauts le cœur et quand la population ne serait plus assez nombreuse pour qu'il les entende de l'intérieur de la voiture.

Sans demander son avis à Augellin il s'empara du chien et le posa sur ses genoux avant de le caresser, rêveur.


-Le stage était calme... Fort bien... Et qu'y avez-vous appris ?

L'homme s'intéressait de près à la continuité de ses cours théoriques et avait de grands espoirs quant à la réforme de la formation qu'il avait non pas proposée mais bel et bien imposée à son ministère. Aujourd'hui, ses objectifs étaient moindres et il savait que bientôt il pourrait laisser à son successeur une institution pérenne, ou du moins viable.

Ses prunelles s'attardèrent sur le panier d'Augellin et rien qu'en pensant au repas qu'il avait pu faire chez l'artiste un mois plus tôt un sourire se dessina sur ses lèvres. Il remit le chien sur les genoux de la jeune femme et s'empara du panier pour l'ouvrir rapidement et mettre son nez à l'intérieur, comme le font les enfants impatients:


-Comestible ? Vraiment ? Qu'est-ce donc ?

Et sans attendre la réponse il commença à fouiller à l'intérieur de manière délibérée.
_______________
Revenir en haut
MSN
Augellin
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2015
Messages: 801
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: 20/05/2017, 11:17    Sujet du message: [RP fermé] d'un séjour artistique Répondre en citant

Ciel il l'interrogeait sur le stage .. comment devait-elle lui répondre hein ? 
Un petit soupir lui échappa, le stage avait été vraiment décevant en diable , le professeur -juge n'étant que peu motivé et cela se voyait tel le nez au milieu du visage.
Quand on avait ce genre de poste a responsabilités , on se devait de donner le meilleur de soi-même  et ne pas ignorer des personnes qui voulaient apprendre le métier , les rouages du système. 

La brune inspira lentement avant de lancer en toute franchise


Rien Altesse, je n'y ai absolument rien appris . Des banalités ont été échangés de prime abord puis Madame Thélier nous a fourré un dossier bien mince dans les mains et plus rien. 




Le Prince chien-nappait Nougatine un moment et l'artiste sourit devant le laisser aller de la petite chienne sur les genoux de Frédéric tandis qu'elle se faisait grattouiller . 
Et la voilà qui se retrouvait propulsée a nouveau sur les jupons d'Augellin avec un petit air réprobateur . 


Att.... 


L'avertissement vint trop tard tandis que de petits miaulements et feulements apeurés sortaient du côté fermé du panier . 


Rhooo mais vous êtes pire que mes Titis Altesse ! Quel impatience et gourmandise . 


Riant légèrement, la jeune femme défit le loquet qui fermait la zone des chatons, les extirpa et les posa dans son giron avec la chienne qui s'occupa de suite a les toiletter avec soin . 


Je vous rassure Votre Altesse, la nourriture est protégée, bien emballée pour ne pas être gâtée par ces petits sauvages que vous avez surpris avec vos grosses mimines curieuses. 
Si vous regardez bien,vous trouverez un vitello tonnato dans un pot fermé, une belle portion d'osso bucco bien chaud vous attend dans un pot en terre et j'ai trouvé des fraises pour le dessert que j'ai apprêté au vin et au sucre . Pensez-vous que cela vous ira ? 


Les chatons d'à peine un mois se mirent a miauler famine et la brune prit dans son sac les minuscules biberons , cala les terreurs contre elle pour les nourrir sous l'oeil vigilant de Nougatine . 
Revenir en haut
Frédéric d'Orange
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2016
Messages: 1 077
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: 20/05/2017, 17:25    Sujet du message: [RP fermé] d'un séjour artistique Répondre en citant

Frédéric se mordit la lèvre pour ne pas rire, au fond il ne s'attendait pas à moins venant de son juge et il regarda Augellin avec malice:

-Voilà donc le contre exemple de ce que vous ne ferez pas lorsque vous serez en poste à sa place en Seine, madame.

Le poste était promis, il était fort à parier que bientôt l'italienne ne saurait plus où donner de la tête et de cela le prince était fier. Il était important de ne plus laisser en arrière les personnalités prometteuses et le prince en avait encore flairé quelques unes, il ne restait plus qu'à attendre le bon moment pour les aborder.

Il regarda les chatons, visiblement déçu et les laissa de bonne grâce à l'artiste, vérifiant l'intégrité de ses mains au passage. Les animaux lorsqu'ils étaient petits étaient aussi sales que des enfants: il supportait mal l'idée d'être souillé de matières fécales.


-Diantre... Gardez-les dans vos appartements au sein de notre domaine, le gardien possède quatre grands danois qui ont accès à la grande majorité des pièces en tous temps. Nous ne voudrions pas qu'il arrive un regrettable incident.

Il laissa Augellin nourrir les petites choses et continua de fouiller le panier avec une retenue certaine.

-Osso bucco...

Le prince regarda l'artiste en diagonale:

-Un os de bouche, madame ? De quel animal ? Nous ne savions pas que rogner les mentons était dans vos mœurs...

Il regretta aussitôt d'avoir fait engager un cuisinier italien, se disant que sans doute il avait été trop vite en besogne. D'après tout, il ne connaissait que peu les plats méditerranéens et il eut soudain la crainte d'avoir de mauvaises surprises. Distrait, il ouvrit le pot de vitello tonnato et en sortit un morceau de viande dans lequel il mordit avidement et ce avec les mains et sans aucune manière. Ainsi, l'on pouvait croire que l'homme n'avait pas mangé de plusieurs jours:

-Cela est tendre... Comme... Du veau ?

Il referma le pot avant de se lécher les doigts et sortit toute la nourriture du panier pour les disposer sur le siège leur faisant face.

-Bien, nous avons quelques heures de route, voilà de quoi nous sustenter au besoin. Si vous avez soif, nous avons quelques caisses de vin et de bourbon dans une autre voiture et des cavaliers disposés à nous servir sans cesser notre course.

Tentant de faire abstraction des chats, espérant qu'elle n'ait pas enfermé quelques infâmes gamins pouilleux dans ses malles, Frédéric ouvrit le rideau de sa fenêtre pour savourer l'air de la campagne. Paris était derrière eux et le prince prit une grande inspiration. Il lui semblait que d'un coup son ventre était soulagé d'un poids immense.
_______________
Revenir en haut
MSN
Augellin
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2015
Messages: 801
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: 20/05/2017, 17:50    Sujet du message: [RP fermé] d'un séjour artistique Répondre en citant

Elle avait hoché la tête en entendant les paroles du Prince concernant le Juge


Promis, je serais plus avenante avec les stagiaires... s'il y a des volontaires assez fous pour me supporter . 


Chatons nourris, parfaitement nettoyés et posés dans un pan de la cape de la brune pour dormir de tout leur saoul avec la petite chienne tandis que l'artiste regardait faire Frédéric avec la nourriture les yeux écarquillés de surprise. 
Versant de l'eau de bleuet sur un torchon propre , elle prit les mains de celui ci et les essuya en souriant . 


C'est un immense plaisir de vous voir ainsi Altesse . L'osso bucco veut dire os troué dans la langue de Molière. Ce plat est fait a partir de jarret de veau qui braise ou mijote très longtemps avec des herbes, du jus . c'est très parfumé . 


Le torchon rejoignit le panier tandis qu'elle continuait les explications sur la nourriture. 


Le vitello tonnato est aussi du veau, coupé en fines lamelles, aplati a coups de maillet a viande, accompagné d'une sauce thon, anchois, câpres bien mélangés . C'est un plat typiquement piémontais en fait, on le sert beaucoup en été avec un bon rosé ou un rouge léger suivant les goûts . 


Augellin se cala a nouveau contre son siège, ouvrit a son tour le rideau et laissa échapper un petit cri de surprise . 
Non loin de la route se profilait un cheval aussi blanc que la neige, galopant dans un champ , crinière au vent , tout heureux de vivre . 


Regardez Altesse comme il est magnifique ! J'ai rarement vu un cheval aussi .. majestueux ! 


Même Nougatine passa sa tête ébouriffée par la fenêtre pour regarder l'animal qui courait a en perdre haleine, laissant deviner  un surplus d’énergie et de fougue . 
Revenir en haut
Frédéric d'Orange
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2016
Messages: 1 077
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: 21/05/2017, 11:19    Sujet du message: [RP fermé] d'un séjour artistique Répondre en citant

Frédéric se laissa essuyer la bouche comme un enfant, ne faisant pas attention au garde à cheval qui de l'extérieur regardait la scène avec la plus grande attention. Peu importait de toute façon ce que chacun pensait, qui vivait près des Tuileries se rendait bien compte que la princesse était cloîtrée et chacun devait bien se douter que l'homme n'était pas de ceux désirant vivre en moine. Les rumeurs iraient bon train et au fond cela arrangeait bien Frédéric: l'important était que sa liaison avec la duchesse de Vermandois ne soit pas prouvée et si pour cela il devrait feindre la galanterie avec d'autre alors soit.

-Vous serez nommée de manière officielle juge de la Seine dès notre retour sur Paris, madame. Il n'y a pour le moment aucune affaire pressante, vous aurez donc le temps de prendre vos marques et de nous solliciter si besoin est.

Il écouta attentivement les explications culinaires de l'artiste et ouvrit de grands yeux ronds quand cette dernière s'extasia devant un cheval au galop. Lui-même en voyait des semblables depuis son enfance et il trouvait toujours extraordinaire que d'autres trouvent incroyable ce que lui connaissait depuis toujours. Il ne lui répondit cependant que par un sourire, ne voulant en aucun cas la blesser ou se montrer désobligeant. Certes, la scène était belle, cela était indéniable et il fit un signe par la portière pour qu'on lui apporte du cognac. Quelques secondes plus tard, deux bouteilles débouchées furent mises à leur disposition et le prince en tendit une à Augellin pendant qu'il entamait l'autre d'une gorgée à même le goulot.

-Nous espérons vous voir vous émerveiller durant ce séjour de bien des manières, madame.

__________________________________


Le voyage dura quelques heures et les émerveillements se multiplièrent. Quand une biche passa près de leur voiture une envie de chasser submergea le prince mais se doutant bien que l'artiste n'apprécierait pas de chasser dans le domaine il détourna le regard. Il ne but que trois gorgée en tout de sa bouteille et découvrit un château de Chenonceau éclatant sous la lumière de mai, décoré de milles couleurs florales. Tout était calme et l'odeur printanière vint leur chatouiller les narines dès que les portières s’ouvrirent. Tout le personnel -du moins le haut personnel- attendait le maître et son invitée dehors, les saluant comme ils se devaient de le faire et c'est tout naturellement que le majordome vint à la rencontre de Frédéric.

-Monsieur Leblanc, cela est un immense plaisir de vous rencontrer. Avez-vous pu mettre en place ce que nous vous avons demandé ?

Le majordome se releva de sa révérence, accompagné par les autres domestiques et répondit, les yeux rivés au sol:

-Monseigneur, tout est fait selon votre convenance.

Satisfait, le prince hocha la tête et fit signe à Augellin d'approcher:

-Nous vous présentons notre artiste royale que nous appellerons la comtesse de Lecce lors de nos séjours à Chenonceau. Nous tenons à ce que nos amis soient considéré comme des nobles et que vous les serviez comme tel puisque c'est là notre bon plaisir. Trouvez-lui quelques toilettes dignes de son rang, nous voulons qu'elle soit une véritable comtesse dans notre petit royaume.

"Son petit royaume", ainsi ce nom resterait-t-il dans les murs de son domaine tant qu'il vivrait. Tenant à faire avant tout la visite d'une galerie qui surplombait le Cher, le prince entraînait dans son sillon l'artiste et ouvrit une fenêtre qui donnait directement sur la rivière. La vue y était époustouflante et il détourna le regard rapidement, ne voulant en aucun cas s'émerveiller devant son majordome qui les avait suivi. Un piaillement se fit alors entendre et Frédéric aperçut deux oiseaux colorés dans une cage:

-Qu'est-ce donc que cela ?

-Des inséparables venus des colonies françaises, monseigneur, mis à votre disposition afin que vous puissiez entendre leurs chants quand bon vous semblera.

Il les désigna d'un geste de la main, profitant aussi de montrer par ce biais les fleurs fraîches disposées un peu partout à la demande princière. Frédéric hocha la tête et invita le majordome à disposer ce qu'il fit. Il ne tarda pas à ouvrir toutes les fenêtres de la galerie et à ouvrir les grilles de la cage pour laisser la liberté aux deux volatiles:

-Nous avons conscience, madame, que ces animaux ne vivront peut-être pas longtemps, mais il vaut mieux vivre peu et heureux que longtemps cloîtré ne croyez-vous pas ?

Il leva des yeux émerveillés sur Augellin:

-Ce lieu dépasse et de loin toutes nos espérances...
_______________
Revenir en haut
MSN
Augellin
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2015
Messages: 801
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: 22/05/2017, 17:09    Sujet du message: [RP fermé] d'un séjour artistique Répondre en citant

Le regard qu'avait le garde tandis qu'elle essuyait la bouche du Prince la fit presque rire. Pour la peine, l'artiste adressa au garde un petit clin d’œil malicieux avant de se caler a nouveau contre le dossier.


A votre guise Votre Altesse, j'espère honorer cette charge comme il se doit . 


Le voyage fut agréable , entrecoupé de quelques banalités et de Nougatine qui passait de l'un a l'autre histoire de bien conquérir Frédéric avec ses facéties et ses petits coups de langue . 
Quand Chenonceau apparut, la brune en eut le souffle coupé. L'endroit dépassait ses espérances les plus folles !  


Par tous les Saints du Ciel ! Quelle merveille ! 


Souffla t'elle juste avant de descendre du carrosse. 
Le bal des présentations commença et la voilà propulsée Comtesse de Lecce . pour un peu la jeune femme en aurait rit de bon coeur, mais son enthousiasme retomba quand Le Prince demanda a son majordome de lui trouver des toilettes digne du rang précité et que les ordres furent données afin que l'on satisfasse immédiatement les souhaits princiers . 
Lissant sa jupe de voyage, elle se regarda et dans ses yeux on voyait bien qu'elle se demandait ce qu'avait ses habits, ils étaient propres , fraîchement repassés , donc présentables . 
Hors de question de contrarier Son Altesse devant ses gens et Augellin se contenta de sourire légèrement en hochant la tête , comme une jeune femme bien élevée . 


La vue depuis la fenêtre était époustouflante, l'eau passait juste sous leurs pieds, faisait des cercles bordés d'une petite écume blanche qui se répercutaient contre les piliers de soutènement pour mieux se fondre dans la masse aqueuse. 
Quand les grandes perruches se manifestèrent la brune se retourna émerveillée pour les observer. Elle en avait souvent entendu parler des ces oiseaux colorés et exubérants mais n'avait jamais eu le plaisir de les voir en chair et plumes . 
 


Oh quels beaux oiseaux ! De vrais joyaux volants Altesse ! 




Quand Frédéric ouvrit la cage, elle fit une tête étonnée tandis qu'un des inséparables venait se poser sur son chignon ce qui la fit rire  rapidement suivi de l'autre qui apparemment ne voulait pas rester en seul  . 




Vous avez raison Votre Altesse, les oiseaux sont nés pour voler, pas rester enfermés mais entre nous, peut-être qu'avec une bonne nourriture  et des soins adéquats, ces oiseaux devraient égayer longtemps votre petit royaume . 




Les fleurs étalaient leur beauté ainsi que leurs odeurs dans tous les recoins des différentes pièces traversées et Augellin dut se retenir de croquer tout ce qu'elle voyait et ne pas aller humer chaque fleur . Il y avait tant a admirer qu'elle ne savait pas par où commencer et finit par s'asseoir sur la marche d'un escalier discret dégainant son fameux carnet et se mettre a dessiner telle une possédée, les piafs toujours perchés sur son chignon, regardés par une Nougatine outrée de les voir là . 




Votre Altesse, ce lieu est magique ! Rarement je n'ai été aussi inspirée ! Les couleurs, les textures, les sons ! Tout est magnifique ! Il faudrait une vie entière pour découvrir cet endroit et l'aimer a sa juste valeur . 




Un sourire rapide au Prince tandis qu'elle continuait a dessiner , croquant tout ce qui passait a portée de sa vue , majordome compris ! 








Revenir en haut
Frédéric d'Orange
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2016
Messages: 1 077
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: 23/05/2017, 11:38    Sujet du message: [RP fermé] d'un séjour artistique Répondre en citant

Frédéric regarda les oiseaux qui préférèrent se percher sur le chignon de l'artiste au lieu de prendre leur envol par les multiples fenêtres ouvertes et il sortit sa tabatière de la poche de son veston, un tantinet bougon. Il alluma l'un de ses cigares avant de prendre place dans un fauteuil de la galerie, regardant avec attention Augellin qui voltigeait dans tous les sens et qui déjà croquait ce qu'elle pouvait saisir au vol.

-Nous n'aurons pas l'occasion de visiter notre royaume aussi souvent que nous le souhaitons, aussi comment seront traité ces oiseaux en notre absence ? Nous refusons de voir quoi que ce soit en cage, aussi quand ils auront décidé de quitter votre coiffe prendront-ils le chemin de la liberté... Nous espérons qu'ils ne feront pas de salissure dans votre chevelure, sans quoi votre femme de chambre risque bien d'être d'une humeur massacrante.

Il continuait de fumer tout en regardant l'eau qui traversait calmement les fondations de Chenonceau pour gagner la Loire. Ce lieu était calme, trop sans doute et dans son esprit une partie de pêche par les fenêtres se dessinait. Il le ferait, il ne savait pas encore quand mais il savait qu'il animerait ces galeries d'un feu qu'elles avaient sans doute déjà connu.


-Nous prouverons que ce lieu aura notre amour rapidement, notre reconnaissance aussi et... notre propre conception du monde. Nous voyons au-delà des jardins, de la pierre et du Cher, nous voyons une coquille vide qu'il nous faudra combler. Posséder un domaine est une chose que tous les nobliaux font, pour mettre de la poudre aux yeux ou imposer une certaine puissance qu'ils ne possèdent pas toujours, mais posséder sans animer n'a aucun sens à nos yeux... Un peu comme le roi possède Versailles ou notre épouse Chambord, voilà des écrins qui n'ont aucune valeur si personne ne les anime de leur feu.

Il se souvint alors de sa visite à Versailles et de la déception qu'il en avait eu. Personne ne prenait plus la peine de tailler les arbustes ou de vider les fontaines de leur vase, tout semblait endormi et les pillages de la révolution se voyaient encore de manière aisée par endroits. Chenonceau semblait avoir été épargné par les fous furieux aimant se faire appeler les sans culotte, seules quelques disparitions de tableaux étaient à déplorer mais le prince n'en avait cure: il ne souhaitait garder aucun portrait d'étrangers, d'ailleurs il les ferait parvenir dans les sous sol du Louvre même si cette vieille madame Dupin avait un minois fort sympathique. Il savait qu'elle avait sa tombe quelque part dans les jardins et il saurait respecter son repos en faisant entretenir sa sépulture et en ne la faisant pas déplacer. D'après tout, il semblait que cette personne avait beaucoup fait pour son nouveau royaume et il n'était pas temps de cracher sur son passé mais plutôt de le préserver.

-Il est peut-être temps pour vous d'aller vous apprêter, madame.

Il tira sur une corde qui actionna une rangée de cloche directement dans le petit bureau au sous sol qu'occupait son majordome. Ce dernier se présenta au bout de quelques minutes, l'air grave et sérieux des hommes mûrs avec trop de responsabilités.

-Monsieur Leblanc, il est temps nous supposons de nous habiller pour le dîner. Veuillez nous faire amener jusqu'à nos appartements respectifs, nous nous retrouverons dans la salle à manger quand l'heure viendra.

Le prince fuma encore avant d'écraser son cigare presque entier encore dans un cendrier. Il se leva et arriva à hauteur de l'artiste:


-Nous vous disons donc à plus tard, madame la comtesse.

Et le voilà qui suivit le majordome quand une femme de chambre au visage aimable se présenta devant Augellin, lui faisant signe de la suivre.
_______________
Revenir en haut
MSN
Augellin
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2015
Messages: 801
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: 24/05/2017, 17:46    Sujet du message: [RP fermé] d'un séjour artistique Répondre en citant

Tout en dessinant , la jeune femme regardait rapidement Frédéric qui fit une moue en voyant les piafs se poser sur son chignon . 


Oh voyons Altesse, elle ne va pas se fâcher pour une peccadille non ? Un coup de brosse et on en parle plus . 


Un grand sourire s'afficha sur ses lèvres tandis qu'elle ronchonnait intérieurement sur le fait d'avoir une femme de chambre . A quoi pouvait bien servir ces demoiselles ou dames dans une chambre féminine ? Haussant légèrement les épaules elle continua d'esquisser en écoutant Le Prince  le croquant également tant la lumière de fin de journée était sublime et découpait son profil avantageusement.


Je ne doute que vous rendrez son charme d'antan a ce bel endroit, il se doit de vibrer a certains moments et d'apporter la sérénité a d'autres . 


Une idée loufoque lui traversa l'esprit et elle se mit a pouffer . 


Dites Altesse ? Vous pêcherez depuis les fenêtres ? ça doit être follement amusant ! 


Un léger silence entrecoupé par le bruit de l'eau qui s'écoulait paisiblement se posa entre eux , de temps en temps on entendait le fusain gratter le papier ou un des oiseaux piailler en bavardant avec l'autre et ils prirent leur envol pour aller se poser sur un chandelier . 


M'app... oh .. il est déjà aussi tard Altesse ? 


L'artiste cligna des yeux en le regardant sortant de sa quasi méditation et sursauta quand le majordome fit son apparition . 
Mais il sortait d'où lui ? Un vrai diable en boîte .
Dans son sillon émergea une femme qui l'invita à la suivre, ce que fit l'artiste après avoir fait une réverence au Prince . 


Dans sa chambre qui était des plus somptueuse, Augellin était assaillie de doutes devant le choix de plusieurs toilettes plus belles les unes que les autres et se tourna vers la femme de chambre tout en prenant place sur une chaise. 


Dame Marie ? Il est ridicule que je mettre ces toilettes, mes habits sont parfaits non ?


La moue de l’interpellée interloqua la brune . 


Mais Madame La Comtesse, il faut vous habiller comme l'exige votre rang ! Vous allez fâcher Son Altesse ! 


Froncement des sourcils et très long soupir de la brune  . 


Mais Dame Marie, je ne suis pas Comtesse je suis une simple artiste et rien d'autre ! 


Un long échange entre les deux femmes s'ensuivit, la femme de chambre convaincant l'artiste de s'habiller luxueusement au moins pour le repas et la soirée . 
Avec l'aide et le savoir faire de celle ci, la petite artiste habitant dans les galetas se transforma en Comtesse digne d'un conte de fées . 
Quand Augellin se regarda dans le psyché, elle resta bouche bée . 
Cheveux savamment bouclés et relevés , retenus souplement en couronne avec des peignes décorés de fleurs contrastant avec ses cheveux quasi ébène et quelques longues bouclettes s'échappant dans le dos. 
La robe en satin blanc était de très belle facture, ruban orangé cintrant sa taille fine, le même ruban ornait le bas de la robe avec des fleurs ainsi que les gants, le châle et les souliers et le petite réticule 



Les deux femmes échangeaient encore quelques mots, Marie encourageant Augellin en la voyant affreusement hésitante et intimidée . quand le majordome vint chercher la brune qui avait une boule au ventre à l'idée de sortir ainsi accoutrée, mais ayant cédé aux souhaits de son Altesse , elle le suivit tout en observant autour d'elle , se faisant la leçon dans sa tête . 
Elle avait presque l'impression d'entendre la Mère Supérieure lui dire qu'elle devait se montrer sous son meilleur jour, qu'un occasion comme celle là ne se présentait pas a tous les coins de rue . 
Juste avant d'entrer dans la salle , Augellin inspira profondément , tira un peu sur un gant pour le réajuster avant de faire quelques pas et plonger dans une révérence gracieuse devant Le Prince . 
Elle espérait que les efforts mis dans sa toilette ce soir lui conviendraient parce qu'elle, elle avait l'impression de détonner totalement , même si elle reconnaissante de pouvoir porter d'aussi belles choses. 
Revenir en haut
Frédéric d'Orange
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2016
Messages: 1 077
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: 25/05/2017, 10:46    Sujet du message: [RP fermé] d'un séjour artistique Répondre en citant

Le prince s'était fait habiller de blanc et d'or, il avait d'ailleurs demandé à ce que Chenonceau ne lui réserve que des vêtements de cette couleur. Il ne manquait pas de caprices, il en avait conscience, mais il voulait que son domaine soit parfaitement à son image. Jamais encore il n'avait possédé de château malgré son rang et quand il vit arriver Augellin un sourire se dessina sur ses lèvres. Lui était déjà assis sur un fauteuil près de l'immense cheminée éteinte et savourait son bourbon, il déposa l'ouvrage qu'il était en train de lire sur conseil de sa femme et se leva.

-Nous espérons que vous saurez vous habituer à ces vêtements, madame, votre nouvelle vie vous incitera à en user.

D'un geste de la main il l'invita à s'asseoir et fit de même, ils étaient face à face dans le sens de la longueur de la table et la table était d'une longueur impressionnante.

-Lorsque vous nous avez parlé d'une partie de pêche par les fenêtres de la galerie, nous avons été déçu. Nous y avions nous même pensé, d'ailleurs nous en rêvons depuis petit lorsque notre grand père nous avait offert une gravure de Chenonceau. Nous pensions que notre idée était originale et voulions inaugurer le domaine de cette façon en présence de nos proches, malheureusement il semblerait que l'idée ne soit pas si bonne que cela si tout le monde y pense.

Il apprêta sa serviette sur ses genoux et hocha la tête à l'adresse du majordome:

-Nous avons engagé un cuisinier italien, il nous a préparé en entrée une bruschetta de Panisse, sardines, tomates confites et basilic... Lorsque nous lui avons demandé ce que cela était, il nous a répondu sur un air enjoué que cela faisait partie des antipasti comme s'il s'agissait d'une évidence. Ces termes doivent sans doute l'être pour vous, nous ne demandons qu'à découvrir.

Un valet de pied leur servit des plats sous cloche et les leva une fois ceux-ci disposés devant eux. L'assiette était odorante, bien présentée et copieuse, trop sans doute. Sur un généreux lit de salade de saison étaient entreposés deux bruschetta savamment garnies. Elles fumaient encore et réveillèrent de manière immédiates les papilles princières.

-Hé bien, madame de Lecce, qu'en dites-vous ?
_______________
Revenir en haut
MSN
Augellin
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2015
Messages: 801
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: 25/05/2017, 16:56    Sujet du message: [RP fermé] d'un séjour artistique Répondre en citant

La brune se releva et prit place à l'immense table essayant de ne pas soupirer devant Son Altesse . 


Ma nouvelle vie ? Alt...


Elle avait haussé un sourcil ,papillonné des yeux pour ne rien laisser paraître de ses émotions  et  avait affiché sa petite moue de sale gosse contrariée comprenant un petit plissement du nez et les lèvres pincées pour finir par ne pas achever sa phrase ne souhaitant pas froisser Frédéric . 
Ben sa vie ne changeait pas tant que ça ! Elle était toujours artiste, bien qu'au service de Sa Majesté , elle resterait elle-même , spontanée, gourmande taquine. 
Toutefois, un petit sourire amusé réussit a se frayer un chemin sur son visage quand le Prince mentionna avoir été déçu par l'idée de la pêche à la fenêtre qu'elle avait également émis . 


Peut-être en avons-nous eu l'idée tous deux car nous sommes artistes chacun a notre manière Altesse . Il faut une certaine créativité pour avoir de telles idées presque saugrenues. 
Donc elle ne peut qu'être bonne . 


Le majordome s'éclipsa pour laisser place a un valet qui leur découvrit une petite merveille question présentation et olfactif . Les sardines marinées reflétaient la lumière et semblaient parfaitement apprêtées . 


Des bruschettas ! Quel bonheur, voilà bien longtemps que je n'en avais mangé . Vous devriez vous régaler Altesse, le mariage des saveurs est fort agréable, un mélange terre mer aussi surprenant que réussi  . 


Sans en dire plus, l'artiste enleva  ses gants d'un geste délicat , prit entre son pouce et son index une des tranches de pain et croqua avec gourmandise une petite bouchée . 


Hmmmm ... Je dis que c'est le paradis , pain parfaitement grillé, poisson admirablement mariné a cœur et on sent le soleil dans les tomates ... 


Reposant l'objet du délit dans son assiette, elle se leva, prit tout ce qu'il lui fallait et alla s'asseoir tout simplement vers le Prince sous les yeux ahuris des serviteurs  . 


Voilà ne serons nous pas mieux pour bavarder Altesse ? Cette table est bien trop grande pour deux personnes . 


Et la voilà qui se lançait en souriant dans les explications de ce qu'étaient les antipasti ignorant totalement qu'elle avait enfreint au moins une demi douzaine de règles de l'étiquette de la cour. 
Chassez le naturel il revient au galop !  


En Italie, nous avons souvent une entrée fait de légumes en été, automne ou soupe en hiver, printemps  . C'est l'entrée que l'on mange avant les pâtes les antipasti .
 Les préparations varient selon les régions, bien souvent nous marinons les aliments avec de l'huile d'olive, des herbes ,  tous sont délicieux , savoureux et étonnamment légers . Je ne doute pas que votre cuisinier trouvera amplement de quoi régaler vos papilles et surtout vous surprendre ! 


Croquant dans la bruschetta , Augellin porta ses prunelles sur Le Prince pour s'apercevoir qu'il la regardait étonné . 


J'ai une tâche quelque part Altesse ? 
 
Revenir en haut
Frédéric d'Orange
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2016
Messages: 1 077
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: 27/05/2017, 11:58    Sujet du message: [RP fermé] d'un séjour artistique Répondre en citant

Frédéric hocha la tête:

-Nous pensions faire cela au mois de septembre, en grand comité composé seulement de nos intimes. Nous pensions faire une grande fête d'inauguration sur trois jours avec d'autres activités dont nous garderons le secret. Nous espérons que d'ici-là le temps et l'inspiration vous permettront de faire quelques toiles représentant Chenonceau et nous même pour égayer la galerie, par la suite nous vous ferons une liste de personnes à esquisser pour garnir davantage notre écrin. Un prince qui se respecte est un prince entouré, madame.

Il regarda son assiette aux saveurs inconnues et regarda Augellin qui mangeait avec les doigts. Persuadé alors que c'était là la manière la plus digne de manger ce genre de plat il fit de même et prit en main la tartine pour croquer dedans avec avidité. La réaction de l'artiste n'avait pas été exagérée, il était certain que ce plat était une réussite et il ne cilla pas lorsque la brune changea de place, contrairement au majordome qui ouvrit sa bouche en "O" muet. Si l'artiste crut que Frédéric l'avait regardée de manière étonné lorsqu'elle s'était rapprochée et avait donné ses explications culinaires, en vérité il n'en était rien. Frédéric ne se méprenait plus du comportement de la dame et il haussa un sourcil à sa dernière question alors qu'il déglutissait:


-Non, madame, point de tâche à notre grand regret. Il est d'habitude coquet de la part d'une comtesse de se faire dessiner une mouche sur le coin des lèvres, mouche qu'un galant plus ou moins bien intentionné toucherait de ses lèvres à un moment donné.

_______________


Sur ces paroles le majordome s'éclipsa discrètement et alla retrouver les gardes de nuit qui prenaient une pause avant leur ronde. Ses suspicions infondées l'inquiétait grandement: il serait de mauvaise augure que le prince ramène sa maîtresse à Chenonceau et se serve du domaine pour ses jeux pervers, le majordome se sentait déçu et trahi, il pensait qu'il méritait bien mieux comme fin de carrière que gérant d'un domaine aux mœurs légères, mœurs que Sa Majesté en personne ne cautionnerait en rien:

-Messieurs, il est important que vous me rapportiez ce qu'il s'est passé cette nuit, les déplacements de monseigneur ou de sa prétendue grandeur dans le domaine et de leurs éventuelles retrouvailles. Il est inutile que je vous demande une entière discrétion sur cette affaire n'est-il pas ?

Les gardes hochèrent la tête, les yeux ronds et le majordome revint à sa place juste avant le plat de résistance quand le valet de pied desservait l'entrée. Il était à mille lieues de penser qu'il faisait fausse route, persuadé que ses vieux yeux étaient plus visionnaires que les autres.


________________


Le prince tapotait ses lèvres de sa serviette et c'est des assiettes vides qui furent ramassées par le valet de pied. Le majordome annonça à haute voix la suite du repas:


-Fettuccine al pesto genovese.

L'accent était à couper au couteau et Frédéric adressa un regard interrogateur à Augellin quand les assiettes sous cloche furent posées devant leur nez. Quand cette dernière fut levée le prince fit des yeux ronds devant les pâtes vertes, se demandant si la pelouse du domaine faisait partie de la recette:

-Voilà un bien étrange plat...

Il s'empara de sa fourchette et regarda Augellin, préférant qu'elle goûte d'abord avant de sacrifier ses propres papilles dans l'aventure culinaire.
_______________
Revenir en haut
MSN
Augellin
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2015
Messages: 801
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: 27/05/2017, 17:44    Sujet du message: [RP fermé] d'un séjour artistique Répondre en citant

La jeune femme écoutait Le Prince raconter son envie de faire une partie de pêche et sourit . 


Je suis sure que cela sera des plus agréables Votre Altesse et septembre est un merveilleux mois pour organiser une fête. 


Continuant a grignoter tranquillement, accompagnant une bouchée d'une gorgée de vin , Augellin était aux anges . 
Belle compagnie, repas merveilleux, décor sublime, que demander de plus ? Ah oui ... ses pinceaux ses toiles et ses peintures bien sur ! 
Mais ça , ce serait pour plus tard, il y avait encore trop a voir avant de décider que reproduire. 
Haussant légèrement un sourcil devant les mots de Frédéric concernant les mouches, la brune se mit a rire de bon coeur . 


Ciel, j'avais oublié les coquettes qui mouchaient allègrement . Peut-être m'amuserais-je a en faire demain afin de savoir si vous avez bien étudié votre manuel du parfait charmeur . 


Sourire taquin à l'encontre du Prince tandis que le majordome filait en douce pour mieux revenir quelques minutes après . 
Un plat vert a souhait leur parvint laissant échapper les odeurs typiques du basilic, de l'ail et huile d'olive . 
N'y tenant plus la brune goûta une petite bouchée et laissa échapper un soupire de contentement . 


Presque aussi bon que celui des sœurs . Peut-être y ajouterais-je une pointe de sel pour ma part mais autrement il est délicieux . 


La mimique du Prince n'échappa pas a Augellin qui sourit amusée . 


Je vous promets que c'est réellement délicieux Altesse, c'est tout simplement des pâtes plates, du basilic, de l'ail, des pignons de pin et de l'huile d'olive soigneusement mélangés . 


Elle chercha quelque chose du regard et plissa le nez contrariée . 


N'y aurait-il pas de fromage  pour accompagner ce mets ? C'est cela qu'il manque a mes papilles ! 


La brune cligna des yeux contente d'avoir trouvé le petit quelque chose qui amènerait encore plus de goût au plat . 
Elle savoura une petite gorgée de vin tout en observant Frédéric hésiter puis oser manger une bouchée . 


Qu'en pensez-vous Altesse ? les plats italiens sont bien souvent simples mais ont cette capacité de surprendre et exploser de saveurs parfois inattendus . 
J'aimerais avec votre permission aller féliciter le cuisinier dans son domaine après le repas 


Un léger sourire accompagna ses mots . 











Revenir en haut
Frédéric d'Orange
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2016
Messages: 1 077
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: 28/05/2017, 12:17    Sujet du message: [RP fermé] d'un séjour artistique Répondre en citant

Frédéric sourit à Augellin, sans toutefois se résoudre à toucher son plat à la couleur peu avenante:

-Notre carrière de galant est derrière nous, malheureusement, nous devons apprendre à nous tenir en parfait époux mais nous sommes certain que l'entrainement avec notre cher Henri sera profitable... D'ailleurs nous ne l'avons pas vu, l'avez-vous amené dans vos malles ?

Ces dernières paroles furent bien accueillies par le majordome et il retrouva son sourire qui était depuis l'arrivée de son maître inexistant. Le prince ne s'en rendit pas seulement compte et amena son verre à ses lèvres pour meubler le fait qu'il ne mangeait toujours pas.


-Des... sœurs ? Vous voulez dire des religieuses ? A première vue ce plat ne semble pourtant pas des plus épicuriens.

Pourtant, à l'encouragement de l'artiste il prit en main sa fourchette et osa se jeter dans l'inconnu culinaire. Il fut surprit, de manière fort agréable et enchaîna les bouchées en silence, prenant bien le temps de mesurer chaque saveur qui s'éparpillait dans chaque recoin de sa bouche.

Entre temps le valet de pied à la demande d'Augellin remonta du parmesan râpé dans un généreux bol, Frédéric n'en prit d'abord pas, trop occupé à déguster les pâtes seules comme un enfant qui découvrait la nourriture solide pour la première fois. Bientôt, son assiette fut vidée et quelques instants il la fixa, comme si elle allait se remplir de nouveau par le fait de quelques miracles mais rien ne se produisit. Il finit par hocher la tête:


-Il nous faudra penser à goûter avant d'émettre un avis la prochaine fois...

Nonchalamment il déposa du parmesan dans son assiette et s'en saisit avec la main pour le sentir. Il fronça quelques secondes les sourcils avant de le mettre à la bouche et de hocher la tête:

-Nous aimons beaucoup le fromage, mais là où nous avons grandi ils ne sont pas aussi bon qu'en France. Nous ne connaissions pas celui-là... Est-ce qu'il provient de vos contrées ?

Il continua de déguster le fromage et déjà le valet de pied ôta les assiettes vides:

-Bien entendu, il vous est permis d'aller voir le cuisinier quand cela vous plaira, même la nuit si vous ne trouvez pas le sommeil et que la faim se fait sentir nous sommes certain qu'il sera ravi de rencontrer une personne de son pays d'origine.

Un gâteau fut servi à table, fort crémeux et le prince hocha un sourcil:

-Tiramisu.

La voix du majordome manqua de faire sursauter Frédéric qui était en pleine contemplation du dessert et le valet de pied trancha deux généreux morceaux pour les disposer dans des assiettes et les placer devant le prince et la prétendue comtesse:

-Nous qui pensions retrouver une recette que nous avons goûté à votre atelier, voilà que nous sommes surpris... L'Italie semble avoir une multitudes de plats et nous ne regrettons pas d'avoir engagé l'un des vôtres dans notre cuisine. Même si parfois nous sommes réticent devant la nouveauté, nous devons bien admettre que nous préférons cela aux gros plats de viande en sauce que nous avons coutume de manger aux Tuileries.

Frédéric plongea sa cuillère dans son dessert, songeant qu'il serait impoli de sa part d'imposer sa vision des choses chez le Roi. Il savait qu'il ne devait consommer que des produits français, mais qui oserait blâmer ses habitudes dans son propre domaine ? Personne, surtout que rien à Chenonceau ne rappelait son ancienne vie ou le rattachait à ses racines.

_______________
Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:01    Sujet du message: [RP fermé] d'un séjour artistique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Forum Officiel du jeu Monarchies Index du Forum -> + Résidences de la Noblesse Française + -> Château de Chenonceau Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template