Forum Officiel du jeu Monarchies Index du Forum

Forum Officiel du jeu Monarchies
Immergez-vous en France en l'an 1824
www.monarchies.droits-divins.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[RP/Fermé] Salle d'audition du Procureur du Roi
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Forum Officiel du jeu Monarchies Index du Forum -> + Palais de Justice + -> Bureaux des Procureurs du Roi
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Anastasie Lévis-Mirepoix
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2017
Messages: 1 511
Localisation: Dans le coeur de son Beau Brun d'Epoux pour le meilleur et pour le ... Meilleur !
Féminin

MessagePosté le: 28/09/2017, 14:42    Sujet du message: [RP/Fermé] Salle d'audition du Procureur du Roi Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
~~ Salle d'audition du Procureur du Roi ~~ 

 
C'est dans cette salle que seront interrogés les témoins du Procureur du Roi pour les procès publics à venir
 

_______________
Revenir en haut
Anastasie Lévis-Mirepoix
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2017
Messages: 1 511
Localisation: Dans le coeur de son Beau Brun d'Epoux pour le meilleur et pour le ... Meilleur !
Féminin

MessagePosté le: 29/09/2017, 12:42    Sujet du message: [RP/Fermé] Salle d'audition du Procureur du Roi Répondre en citant

Vendredi 29 septembre 1823 - un peu avant 14H00 -


Elle n'aura pas eu le temps d'avaler le moindre aliment depuis ce matin aux aurores où elle a quitté un tendre Joris dormant comme un ange. Entre la préparation de ses dossiers, sa réunion avec Monsieur d'Argenson et les trajets entre le Palais de Justice et le Louvre, l'estomac d'Ana gargouille comme un pauvre diable. Il faut à tout prix qu'elle avale quelque chose. Si Joris était là, il rirait de la voir ainsi affamée, elle qui mange comme quatre.
A la hâte, elle enfourne donc deux madeleines sorties de sa manufacture. Pouahhhh ! Elle a encore faim ! Elle avise les macarons et les petits sablés préparés à sa demande pour le jeune César et la Vicomtesse de Saint-Rémy. Elle hésite à se servir. Si elle pioche dans le plateau de gâteaux, elle est foutue car elle avalera tout ce qui s'y trouve. Elle détourne donc la tête et les snob copieusement.

La salle est simple mais agréable avec deux grandes fenêtres ouvertes sur les jardins qui s'habillent des couleurs automnales. Une table ronde et quatre chaises, un sofa avec une table basse et quelques jouets en bois disposés dessus pour tenter d'apaiser l'enfant qui ne tardera plus à entrer. La salle est conviviale et ne ressemble en rien à un bureau de Procureur du Roi. C'est ainsi que l'a voulu Anastasie et c'est ainsi qu'elle se présentera aux yeux des visiteurs.

Ana prépare son dossier sur lequel elle inscrit :




Citation:


AUDITION DE CÉSAR du 29.09.1823
Témoin N°1 de l'attentat de Janvier 1823
 




Puis, elle referme le dossier encore vierge de toute annotation. Elle ne l'ouvrira que discrètement pour y consigner ce qui se dira ici. Avec son nécessaire à écrire il n'y a rien d'autre sur cette table à part .... les pâtisseries joliment présentées qui lui font de l’œil ! Misère ce qu'elle a faim !
_______________
Revenir en haut
Azelma
Parti Bonapartiste

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2016
Messages: 3 278
Localisation: Saint Rémy de Provence
Féminin

MessagePosté le: 29/09/2017, 13:00    Sujet du message: [RP/Fermé] Salle d'audition du Procureur du Roi Répondre en citant

Plus tôt dans la matinée, elle a reçu le pli du procureur.
Avant midi, elle a retrouvé César au foyer qui l'accueille.
Elle l'a amené déjeuner à l'extérieur afin de pouvoir lui expliquer qu'une fois encore il allait devoir expliquer, raconter des événements concernant l'Homme comme il se plait à l’appeler.
Elle lui également décrit la procureur du Roi afin qu'il ne soit pas impressionné ou angoissé alors qu'il l'a verra pour la première fois.
Elle l'a également rassuré, lui signifiant que l'assassin ne serait pas présent, qu'il n'y aura que les deux femmes et lui.
Elle a tenté au mieux de le détendre tout en lui signifiant que cette entrevue était importante et essentielle pour que la justice du Roi soit rendue.

Ils arrivent main dans la main à l'endroit indiqué par le courrier de la jeune procureur. César serre ses petits doigts sur ceux d'Azelma qui le regarde tendrement et lui sourit confiante.

Ne t'inquiète pas ça va bien se passer.

Puis elle se présente en indiquant qu'elle a rendez-vous avec le Procureur.
César observe l'endroit, ses yeux vont et viennent rapidement.
Elle sent qu'il est tendu mais sait qu'il va peu à peu se détendre lorsqu'ils seront dans la salle.
Elle a confiance, elle sait qu'il parviendra à répondre aux questions qui lui seront posées.
Il n'est pas tout à fait quatorze heures, ils ne sont pas en retard.
Peut-être devront-ils patienter un moment.
Revenir en haut
MSN
Anastasie Lévis-Mirepoix
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2017
Messages: 1 511
Localisation: Dans le coeur de son Beau Brun d'Epoux pour le meilleur et pour le ... Meilleur !
Féminin

MessagePosté le: 30/09/2017, 11:35    Sujet du message: [RP/Fermé] Salle d'audition du Procureur du Roi Répondre en citant

Un huissier vient la prévenir de l'arrivée de ses visiteurs attendus. Anastasie se dirige vers la porte afin de les accueillir. Elle effectue une révérence devant la Vicomtesse, lui sourit puis porte son regard un court instant sur l'enfant à qui elle sourit également.

- Bonjour Madame la Vicomtesse. J'ai plaisir à vous revoir bien que je regrette que cela soit dans de telles circonstances. Entrez, je vous en prie.

Puis, Ana se baisse à hauteur de l'enfant, lui tend la main en douceur et s'adresse à lui avec autant de douceur que dans son geste.

- Bonjour César. Tu es le bienvenu ici. Je vais tout faire pour ne pas t'y garder trop longtemps.

L'une des mains de l'enfant est solidement accrochée à celle de la Vicomtesse ce qui fait dire à Anastasie que l'enfant a peur, probablement. Elle comprend et espère ne pas l'effrayer plus qu'il ne l'est déjà. Toujours à hauteur du petit, elle lui parle avec naturel.

- Tu peux t'installer où tu veux. A la table ou bien sur le sofa où des jouets t’attendent. Tu pourras les garder et repartir avec, ils sont pour toi.

La veille, Ana est allée les acheter en veillant à ce qu'ils soient spécifiquement destinés à un garçonnet. Il est vrai qu'elle n'a guère l'habitude de ce genre d'achat mais le boutiquier connaissant bien son affaire a su la conseiller avec talent.
La jeune femme se redresse et d'un geste gracieux de la main convie la Vicomtesse et l'enfant à prendre place. Elle ne veut rien brusquer, surtout pas et ne se lance pas encore dans ses questions. Chaque chose en son temps. Elle espère que la Vicomtesse qui doit avoir mille choses à faire ne trouvera pas cela trop long. César doit prendre ses repaires et ses marques dans cet endroit qu'il ne connaît pas.

_______________
Revenir en haut
Victoire-César
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2017
Messages: 55
Féminin

MessagePosté le: 30/09/2017, 19:46    Sujet du message: [RP/Fermé] Salle d'audition du Procureur du Roi Répondre en citant

Azelma avait passé un long moment avec lui avant de l'amener en cet endroit.
Elle lui avait expliqué les raisons de sa présence, elle lui avait aussi dit que la demoiselle était jolie.
César serra fort les doigts d'Azelma en voyant la jeune femme. Une femme blonde comme l'était sa mère comme l'était sa petite soeur.
Il se dit à cet instant que Victoire aurait pu être aussi belle qu'elle si elle était encore vivante.

La jeune femme avait à peu près le même âge qu'Azelma, enfin c'était ce qu'il se disait. Il la dévisagea alors qu'elle était positionnée à sa hauteur.
Il n'entendait même pas ce qu'elle lui racontait.
Il ne vit même pas les jouets.
Ses yeux s'humidifièrent et il tourna son regard vers Azelma en tiraillant doucement sur sa main pour qu'elle se mette à sa hauteur.
Azelma s'abaisse à son tour alors que la procureur se redresse.
Il n'avait même pas prêté attention aux signes de politesse qu'elles avaient échangé toutes les deux.
Non, il était perdu dans des souvenirs et imaginait un futur qui n'arrivera jamais.
Quant Azelma prêta son oreille à ses lèvres, César lui murmura:

C'est vrai qu'elle est belle.... Mais tu m'avais pas dit qu'elle ressemblait à maman et à Victoire.

Azlema planta son regard dans le sien, caressa doucement sa joue en lui murmurant tendrement qu'elle ne le savait pas.
Puis elle s'était doucement redressé invitant César à prendre place lui indiquant le sofa ou les fauteuils.
César serrait toujours les doigts d'Azelma, il ne la quitterait pas.
Aussi ils s'installèrent tous deux sur les fauteuils, il ne lachait pas sa main... Il ne fit pas attention aux jouets pour le moment préoccupé par d'autres choses.
Une fois assis, il parvint à dire :

Bonjour je suis César... Est-ce que je suis toujours un policier adjoint?

La question était dirigée vers la Procureur du Roi, il espérait secrètement qu'elle lui dise oui.
Mais il ne la connaissait pas et aussi belle soit-elle pour l'heure la seule à qui il faisait totalement confiance était Azelma.
Cette dernière avait toujours été à ses côtés depuis ce jour dramatique et c'était l'une des seules qui s'était intéressé à lui.
Mais surtout, c'était celle qui lui avait sauvé la vie... Et ça il ne l'oublierait jamais!
Revenir en haut
Azelma
Parti Bonapartiste

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2016
Messages: 3 278
Localisation: Saint Rémy de Provence
Féminin

MessagePosté le: 30/09/2017, 20:00    Sujet du message: [RP/Fermé] Salle d'audition du Procureur du Roi Répondre en citant

Le procureur est informée de leur arrivée, elle les accueille aimablement.
Azelma incline respectueusement la tête à l'attention de la jeune femme pour la saluer et lui sourit sincèrement:

Bonjour Mademoiselle le Procureur, il m'est agréable de vous revoir également malgré les circonstances.

C'est sincère, elle n'a pas oublié les cours de l'intérieur, ni les courriers échangés, ni leurs rencontres à diverses reprises, toujours professionnelles mais toujours avec amabilité, respect et courtoisie.
Elle n'a pas oublié non plus l'humour de la demoiselle et même si elles ne croisent que peu, elle est sincèrement ravie de la revoir.

Elle l'observe faire avec César tout en caressant de son pouce la main de l'enfant dont les petits doigts serrent plus fort que d'ordinaire ses doigts.
Elle écoute ses propos, se baisse lorsque cette dernière se redresse. Elle connaît bien César et sait qu'il est préoccupé mais lorsqu'elle découvre la raison son coeur se serre.
Non, elle n'avait aucune idée qu'il puisse voir en la demoiselle des ressemblances avec sa soeur ou sa mère.
Jamais elle ne l'aurait même imaginé, comme quoi les esprits enfantins sont pleins de surprise.

Ils vont s'installer sur les fauteuils à l'invitation de la jeune femme.
Elle écoute et entend la question de César, elle sourit et fait un clin d'oeil discret à la Procureur afin d'orienter sa réponse.
Azelma contrairement à César a vu les jouets et trouve l'attention du procureur délicate.
Pour cela elle lui sourit plus largement après avoir porté ses azurs sur les jouets avant de revenir à Anastasie.
Et c'est sans y penser qu'elle dit simplement en un souffle doux:

Je vous remercie pour les marques d'attention que vous lui portez. Ne lui tenez pas rigueur s'il n'y a pas encore prêté attention. César est un peu impressionné par les locaux.

C'est un pieu mensonge, mais elle ne se voit pas lui signifier qu'il imagine en elle, sa petite soeur plus grande.
Elle ne se voit pas non plus énoncer ouvertement la raison qu'il a pris soin de lui murmurer à l'oreille. Non elle ne le trahira pas, cela doit déjà être assez difficile pour lui comme cela.
Mais peut-être a-t-elle entendu le murmure et comprendra seule la raison de sa préoccupation.
Puis elle se tait en souriant laissant Anastasie répondre à l'enfant.

Revenir en haut
MSN
Anastasie Lévis-Mirepoix
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2017
Messages: 1 511
Localisation: Dans le coeur de son Beau Brun d'Epoux pour le meilleur et pour le ... Meilleur !
Féminin

MessagePosté le: 01/10/2017, 11:55    Sujet du message: [RP/Fermé] Salle d'audition du Procureur du Roi Répondre en citant

Ce début de mise en confiance avec ce jeune enfant est ardu mais cela est bien naturel. Qui aimerait se voir interrogé sur ce qui lui ronge le cœur, sur ce qui le fait souffrir ? Aussi, Ana va-t-elle continuer de prendre le temps. Bien que le témoignage de l'enfant soit capital et urgent à reconstituer par des mots couchés sur le papier, Ana ne peut brusquer les choses au risque de voir capoter lamentablement ce qui est attendu.
Il ne lui échappe pas les yeux enfantins, humides, au bord de verser un torrent de larmes. Même si Anastasie n'est pas mère de famille, ou même sœur d'un autre enfant de la fratrie Lévis-Mirepoix, son cœur n'est pas de pierre. Elle se sent dépourvue, inutile en cet instant et si triste pour ce bambin au visage d'ange. L'enfant est touchant et si fragile, qu'à son tour elle se retrouve au bord des larmes mais s’interdit formellement d'en laisser couler une seule.
César murmure à Azelma quelque chose qu'elle n'entend pas mais visiblement ce sont ces mots là qui ont l'air de terriblement le chambouler. Elle se gardera bien de demander à Madame la Vicomtesse de quoi il retourne car l'enfant est bien trop bouleversé et pour le coup : Madame la Vicomtesse avec lui. Cet interrogatoire ne va pas être simple à mener mais Ana se promet d'être aussi douce et pédagogue que possible.

Elle ne savait pas combien un enfant pouvait être magiquement apaisant, amusant, touchant. Lorsqu'elle entend la demande formulée par César, Ana est prête à éclater de rire joyeusement tant la demande est surprenante autant que touchante. Voilà qu'Ana passe de la tristesse à la joie avec cette simple demande. Merci adorable César.

Son regard croise celui d'Azelma et elle comprend bien vite qu'il faut abonder dans ce sens, que cette demande revêt de l'importance pour le garçonnet. De nouveau, elle se baisse afin d'être à la hauteur du jeune garçon. Elle lui sourit.


- Sais-tu, César, à quel point il est important que tu restes Policier adjoint  ?

Elle n'attend pas sa réponse mais vient argumenter sa question afin de rassurer l'enfant au mieux.

- La justice du Roi se doit d'être appliquée. Dans le mot justice, il y a "juste" ou, si tu préfères, ce qui doit être égale, équitable, pour tout le monde. Les méchants doivent être punis pour leurs actes. Ils doivent être punis d'avoir fait du mal aux autres.  Et sans l'aide de la police, cela n'est pas possible. La police est là pour que tout soit juste et équitable. Et moi Anastasie Lévis-Mirepoix, je suis là aussi  pour cela et  pour punir les méchants.  Alors oui, César, non seulement tu restes Policier adjoint mais en plus, je vais grandement avoir besoin de toi pour punir un méchant en particulier. Acceptes-tu de m'aider, pour que le méchant, dont nous parlerons tout à l'heure, soit puni comme il le mérite ?

Ana reste agenouillée devant César, attendant sa réponse. Son regard se porte sur Azelma et un discret clin d’œil vient répondre au sien.  Puis, Chacun prend place, César préférant le confort du sofa et des fauteuils, c'est tout naturellement qu'Anastasie se saisit du plateau de gâteaux qu'elle dispose à côté des jouets. Elle sourit avec bienveillance à Azelma et lui répond avec douceur.

- C'est bien naturel, Madame la Vicomtesse. César doit se familiariser avec les lieux, avec moi. Nous prendrons le temps nécessaire afin qu'il puisse se sentir rassuré et confiant.

A présent installée, elle pose son regard sur César, lui sourit et espère que sa tristesse de ce début d'entretien, s'estompera un peu, un tout petit peu. Au vue des circonstances, de l'histoire si dramatique de cet enfant, elle sait bien que cette tristesse sera, longtemps encore, la compagne de cet adorable enfant pur et innocent.

_______________
Revenir en haut
Victoire-César
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2017
Messages: 55
Féminin

MessagePosté le: 01/10/2017, 12:13    Sujet du message: [RP/Fermé] Salle d'audition du Procureur du Roi Répondre en citant

La belle blonde le rassura, il était toujours policier adjoint ce qui remplit son coeur de fierté et lui redonnait du courage.
Il l'écouta parler, il ne comprenait pas tous les mots employés mais il comprit qu'il serait utile pour faire avancer les choses et punir quelqu'un. Et ce quelqu'un c'était l'Espagnol...
Alors il était prêt à répondre à tout le concernant. Si ça pouvait aider la dame à le punir fort!
Il ne répondit as tout de suite à sa réponse.

Ses yeux suivirent le plateau de gâteaux, mais il ne s'autorisa pas à en prendre un.
Déjà il avait bien mangé d'une part.
D'autre part, il avait appris que ça ne se faisait pas de se servir sans y être invité.
Il n'était pas attentif aux échanges entre les deux femmes, il faisait confiance en Azelma et savait qu'elle ne ferait rien contre lui.
Elle lui avait dit plusieurs fois aussi qu'il pourrait faire confiance au Procureur.
Les jouets lui étaient encore invisible, il se concentrait sur ce qu'il allait bien répondre en choisissant ses mots.

Oui Madame, je veux vous aider à punir les méchants. Vous... Un regard à Azelma avant de reprendre en regardant la procureur. L'homme c'est l'Homme? Celui qui a tué ma petite soeur? C'est ça?

Son sang se figea à cette évocation, il avait déjà été interrogé par Azelma, puis Alcide...
Il avait même était le voir à la prison de la Force.
Tant de souvenirs lui revinrent en mémoire, il pinça fortement ses lèvres en serrant plus fort encore les doigts d'Azelma.
Puis il ajouta la voix trahissant son trouble:

Azelma, elle sait tout déjà... Mais est ce qu'elle peut rester avec nous?

Son regard était suppliant, il avait besoin d'un soutien et le seul qu'il avait depuis tous ces mois c'était elle, Azelma.
Les seules personnes qui s'étaient occupés de lui tout ce temps, c'était les soeurs du foyer, Alcide, Augellin et surtout Azelma. Alors... Il reprit:

S'il vous plait. Je vous promets de tout vous dire et d'être juste si c'est pour punir ce méchant là.

Il planta son regard humide dans celui de la jeune femme qui lui faisait encore penser à sa mère et à sa soeur.
Lui faire confiance, il le pourrait si elle lui autorisait cette simple sécurité.
César savait que ça serait difficile à revivre en pensée, mais ce n'était pas la première fois.
Puis il était policier adjoint hein! Donc courageux et juste!
Revenir en haut
Anastasie Lévis-Mirepoix
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2017
Messages: 1 511
Localisation: Dans le coeur de son Beau Brun d'Epoux pour le meilleur et pour le ... Meilleur !
Féminin

MessagePosté le: 01/10/2017, 12:42    Sujet du message: [RP/Fermé] Salle d'audition du Procureur du Roi Répondre en citant

La réponse de César ne se fait pas attendre mais Anastasie sent comme un hésitation poindre. Lorsqu'une nouvelle demande est formulée, elle comprend mieux d'où vient l'hésitation. Elle hoche doucement la tête.

- Oui, bien sûr que Madame la Vicomtesse Azelma peut rester avec toi. C'est même indispensable, puisqu'elle pourra t'aider dans ton enquête de Policier adjoint.

Pour quelqu'un qui passerait dans cette salle par hasard, il pourrait y avoir un moment de flou, d’incompréhension dans les propos tenus par Anastasie mais elle assumait entièrement de se prêter à la demande de cet enfant : celle d'être "LE" policier adjoint principal.

- Cette enquête porte en effet sur l'Homme qui a tué ta petite sœur. Il doit être sévèrement puni pour cela et pour la peine et le chagrin que tu as à cause de lui.

Pour l'instant elle n'en dit pas plus, ceci afin que le garçonnet digère le fait qu'il doive répéter tout ce qu'il a pu déjà dire. Une nouvelle épreuve pour lui, un rappel de souvenirs macabres et douloureux.

- Comme chacun le sait, un Policier adjoint ne peut pas réfléchir et travailler sans quelques gâteaux, sans un peu d'eau fruitée.

Ana indique les gâteaux posés près des jouets, sert un verre d'eau fruitée à l'enfant et en propose à Azelma également, tout comme elle se sert d'un verre aussi.

- Quand tu seras prêt, nous pourrons commencer à noter tout ce dont tu te souviens.  Je te poserais des questions et tu y répondras selon tes souvenirs. Cela te va ainsi César ?
Prêt, Monsieur le Policier adjoint ?


Elle sourit largement à César puis à Azelma et se saisit d'un macaron qu'elle croque du bout des dents afin de ne pas se montrer vorace malgré la faim qui la tenaille.

- Madame la Vicomtesse, surtout n'hésitez pas à intervenir quand vous le souhaiterez.

_______________
Revenir en haut
Victoire-César
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2017
Messages: 55
Féminin

MessagePosté le: 01/10/2017, 13:04    Sujet du message: [RP/Fermé] Salle d'audition du Procureur du Roi Répondre en citant

César était rassuré de savoir qu'elle pouvait rester. Il était aussi fier d'être à nouveau policier adjoint pour aider la belle dame blonde.
Il savait aussi que le méchant avait causé du chagrin à plein de monde et pas que à lui, alors il voulait le voir puni le plus possible.
Il décocha un très léger sourire lorsqu'elle lui annonça qu'il ne pouvait bien réfléchir l'estomac vide.
Mais il n'était pas vide son estomac, il était même bien rempli, il avait même eu droit à une glace avant de venir ici, c'était pour dire qu'il avait été gâté.
Mais ça ne se refusait pas un macaron, ni un verre d'eau fruité.
C'était à cet instant qu'il découvrit les jouets posés à côté de lui.

Malgré tout, il restait attentif aux dires de la procureur, alors il pose son regard sur elle et lui répondit en hochant la tête à l'affirmative:

Merci! Oui ça me va tout à fait.

Son regard se posa sur les jouets une nouvelle fois, un policier adjoint avait-il le droit de jouer avec? Humm! Il se le demandait sincèrement, il prit un macaron qu'il croque à pleines dents en entendant ce qu'elle disait à Azelma.
Il sourit plus franchement avant de regarder Azelma et la femme blonde, ses doigts quittèrent ceux d'Azelma, il était en sécurité tant quelle était là.
Il n'avait peur de rien, alors il prit une petite gorgée de l'eau fruitée avant de dire:

C'est très bon merci. Je suis prêt.

Mais une dernière question lui brûlait les lèvres:

Je pourrai jouer un peu après vous avoir aidée?

Car il venait de décider que même un policier adjoint avait le droit de jouer un peu et puis les jouets étaient très beaux et très tentants.
Ses yeux allaient de l'une à l'autre des jeunes femmes, au sourire d'Azelma il comprit que oui et à celui de la dame il en fut assuré.
Un soupir satisfait, il se bien droit, sans regarder les jouets pour ne pas être perturbé.
Il reprit un macaron par pure gourmandise et redit :

Je suis prêt!

Déterminé, il ne cacherait rien, il dirait tout ce qu'il sait, il espérait que grâce à lui l'Homme serait sauvagement puni comme il avait fait du mal à des gens.
Azelma restait silencieuse mais elle avait fait signe de la tête à la dame qu'elle était d'accord et elle aussi avait pris un macaron par gourmandise et ça aussi ça avait fait sourire César.

Revenir en haut
Anastasie Lévis-Mirepoix
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2017
Messages: 1 511
Localisation: Dans le coeur de son Beau Brun d'Epoux pour le meilleur et pour le ... Meilleur !
Féminin

MessagePosté le: 01/10/2017, 14:06    Sujet du message: [RP/Fermé] Salle d'audition du Procureur du Roi Répondre en citant

Anastasie est véritablement soulagée de constater que l'âme d'enfant reprend le dessus sur celle du Policier adjoint, lorsque celui-ci demande permission de jouer avec ce qui se présente sur la table, bien que César soit fin prêt à tenir ce rôle avec application et rigueur. Elle sourit.

- Tu pourras jouer tout le temps qu'il te plaira César. Ici, mais aussi lorsque tu rentreras chez toi, puisque tous ces jouets sont pour toi.

Pour le moment, elle ne va pas chercher le dossier posé sur la table de travail. Elle le fera mais rien ne pesse, elle n'a pas encore une mémoire de poisson rouge pour oublier ce que le garçonnet va répondre à ses premières questions. Elle notera tout cela rapidement cependant car chaque détail compte et pas question qu'elle en omette le moindre.

- Monsieur le Policier adjoint, replongeons-nous il y a quelques semaines en arrière. C'est pour que l'enquête soit bien complète. Tu vois à quel point ton aide est importante.
Comment ta sœur et toi avez-vous fait la connaissance de l'homme méchant ? Dans quelles circonstances ? Connais-tu son nom ?

Volontairement, elle ne l'assomme pas de questions, trois questions d'un coup c'est déjà bien assez. Plus, cela serait risquer qu'il s'embrouille et perde pieds. Ce n'est qu'un jeune enfant. Il faut y aller progressivement.
De temps à autre, elle regarde Azelma afin de s'assurer que tout se déroule au mieux pour César.

_______________
Revenir en haut
Victoire-César
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2017
Messages: 55
Féminin

MessagePosté le: 01/10/2017, 14:41    Sujet du message: [RP/Fermé] Salle d'audition du Procureur du Roi Répondre en citant

A sa réponse sur les jouets, César fronça les sourcils... Chez lui? Quel chez lui?
Il n'avait plus de chez lui et ça lui fit comme un coup de poignard dans le coeur, même s'il n'avait pas à se plaindre de sa condition de vie actuelle.
Azelma pourvoyait à l'ensemble de ses besoins et il recevait un peu de tendresse des soeurs et de celle que la procureur nommait Vicomtesse.
Mais il ne fit aucune remarque à ce sujet préférant se concentrer sur les questions qui lui étaient posées.
César prit un instant de réflexion pour organiser sa pensée.

C'était un matin, avec Victoire, parce que je pouvais la laisser toute seule car elle était trop petite... On marchait dans la rue, je cherchais du travail. Vous comprenez elle était aussi trop petite pour travailler mais je l'amenais avec moi. Je demandais aux commerçants du quartier un peu de travail pour gagner assez d'argent pour acheter un morceau de pain.

Son regard se voila, il marqua une pause en repensant à tout ça:

Ce matin là, Victoire avait très faim, elle était fatiguée, elle avait froid, elle me retardait... Je me suis un  peu fâché contre elle pour qu'elle presse le pas. Si je trouvais pas de travail, elle pouvait pas manger. Elle pleurait, j'étais énervé... C'est pas bien je sais mais Alcide et Azelma m'ont dit que c'était normal parce que j'étais un petit garçon et que je souciais pour elle. C'est vrai? Vous croyez que j'étais méchant avec elle?

Il n'attendit pas les réponses parce qu'il était presque sûr qu'elle dirait comme Azelma, sinon elle l'aurait pas amenée ici Azelma, n'est ce pas?

L'homme marchait vers nous, il nous a parlé, il nous a demandé où on allait et où étaient nos parents. Pourquoi ils nous laissaient traîner dans la rue et pourquoi Victoire pleurait. Il nous a demandé si on était perdus.

César soupire et secoue doucement la tête dépité, triste, presque un peu en colère après lui-même:

Je voulais lui mentir, lui dire qu'on était pas perdus qu'on allait retrouver nos parents justement.... Mais... Mais Victoire c'était une petite fille vous savez! Alors elle lui a dit que papa et maman étaient morts. Moi, je voulais rien dire à l'Homme alors j'étais pas content du tout. Mais il nous a proposé son aide... Enfin j'y croyais pas trop au départ mais il avait promis qu'on allait manger.

Il regarda Azelma qui lui fit un sourire en lui faisant un signe de la tête pour qu'il continue à répondre aux questions:

C'est comme ça qu'on la rencontrer, il nous a jamais donné son nom, jamais ! Il parlait bizarrement, il disait jamais les R. Je sais maintenant qu'on aurait jamais du le suivre... Mais elle avait si faim...

César arrêta de parler, il pensait avoir répondu aux questions, son regard quittait Az pour se poser sur la dame blonde. Et là, il avoua tristement:

Vous savez, elle était belle, très belle Victoire et grande elle aurait été belle comme vous! Elle avait de longs cheveux comme vous. Et même si j'étais fâché des fois, je l'aimais vraiment... Vous me croyez?

Cela aussi, il avait besoin de s'assurer qu'elle sache qu'il aimait sa petite soeur, il culpabilisait moins de ce qui était arrivé. Parce que les grands qui l'avaient entouré lui avaient faire comprendre qu'il avait agit comme il pensait être le mieux à l'époque. Malgré tout, ça ne ferait jamais revenir Victoire!
Il était toujours triste pour ça...
Mais il était prêt à poursuivre l'entretien.
Revenir en haut
Azelma
Parti Bonapartiste

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2016
Messages: 3 278
Localisation: Saint Rémy de Provence
Féminin

MessagePosté le: 01/10/2017, 15:00    Sujet du message: [RP/Fermé] Salle d'audition du Procureur du Roi Répondre en citant

La d'Argenson suit tout avec la plus grande attention, esquissant des sourires à la procureur, lui signifiant d'un simple de la tête qu'elle comprenait et qu'elle serait une aide au besoin au cours de l'entrevue.
Azelma sait que César culpabilise encore pour tout ce qui s'est passé. Elle connaît sa douleur pour la perte de sa petite soeur.
Ils ont beau tout mettre en oeuvre pour lui permettre de panser peu à peu ses plaies, elle sait que cela prendra du temps.
Des mois, peut-être même des années, mais il en souffrirait probablement toute sa vie.
De cela, elle a conscience, aussi elle l'encourage d'un regard, d'un sourire, d'un hochement du menton.
Évidemment qu'elle s'est attachée à cet enfant au fil des mois.
Comment peut-on ainsi utiliser de jeunes enfants? C'est une question à laquelle jamais elle ne trouverait de réponse.
Non, ce crime odieux l'est plus encore par la forme qu'il a été commis.
César a perdu une partie de son innocence, ce drame le fait grandir un peu plus vite, lui qui n'a pas encore dix ans, ne partage plus l'insouciance des enfants de son âge.

La vie ne lui a pas fait de cadeau, au point qu'au début, il avait même reproché à Azelma de lui avoir sauvé la vie.
Souvent, elle a été démunie face à certains de ses propos et réactions, mais à force de patience, elle a su entrer en contact avec lui.
L'affection, qu'elle lui porte, est réciproque et c'est certainement ce qui a permis à l'enfant d'oser parler ouvertement de tout cela.
Aussi aux dernières phrases énoncées par César, elle sourit largement à la procureur.
Il se livrait à elle en lui indiquant que sa petite soeur était belle, ce qui était signe chez lui que la confiance s'installe.
Revenir en haut
MSN
Anastasie Lévis-Mirepoix
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2017
Messages: 1 511
Localisation: Dans le coeur de son Beau Brun d'Epoux pour le meilleur et pour le ... Meilleur !
Féminin

MessagePosté le: 03/10/2017, 13:02    Sujet du message: [RP/Fermé] Salle d'audition du Procureur du Roi Répondre en citant

Petit à petit, l'enfant s'ouvre et répond aux questions posées. Ce qu'entend Anastasie est déconcertant, voire même sujet à être terriblement en colère et écœurée par la façon de procéder de celui qui se trouve dans les geôles du Palais de Justice. L'individu a su trouver la corde sensible : la faim et le désœuvrement de deux enfants qu'il a exploité de façon honteuse. Doucement, elle secoue la tête, dépitée.

- Non César, tu n'as pas été méchant avec ta petite sœur. Tu as, au contraire, tenu ton rôle de frère aîné pour la protéger et lui faire comprendre que pour pouvoir manger, il fallait trouver un moyen de travailler afin de pouvoir acheter de quoi vous nourrir tous deux.

Elle n'épilogue pas sur le fait que deux jeunes enfants ne devraient pas avoir à se soucier de remplir leur ventre ou de travailler, les parents ayant ce rôle majeur. Sans parents, que pouvaient faire d'autre ces deux petits bambins ? Ce que lui révèle alors César sur l'aspect physique de sa jeune sœur trop tôt disparue, la déconcerte, la touche si fort que là encore, elle retient ses larmes.

- De même, tu ne dois pas t'en vouloir de la réaction de Victoire. Plus petite que toi, elle ne savait pas qu'il ne fallait pas se dévoiler à un inconnu. Tu ne dois jamais oublier que tu as fait tout ce que tu pouvais pour la protéger et lui apporter ce qu'elle voulait, à savoir de quoi manger. Tu as agi comme un grand, comme un frère aîné responsable. Alors oui, je crois fortement que tu aimais ta petite sœur du plus profond de ton coeur et que tu as tout fait pour le lui prouver. Tu es un grand frère que beaucoup de petites sœurs aimeraient avoir.

L'accent de l'homme espagnol est bien mis en avant, ce qui conforte Anastasie dans le fait que celui qui se tient en cellule est bien celui dont parle César. C'est un point important : ils parlent bien du même homme.
Même si les révélations de l'enfant sont dures à entendre, elle se doit de continuer cette audition de témoin. Elle regarde la Vicomtesse qui semble aussi retournée qu'Anastasie, lui sourit, puis reporte son attention sur l'enfant et poursuit.


- A présent, nous allons détailler cette rencontre, si tu le veux bien. Je vais faire appel à ta mémoire de Policier adjoint, car chaque détail compte.
L'homme vous promet donc de quoi manger. Vous conduit-il chez lui ou dans un endroit particulier pour vous offrir de quoi manger ?  Que vous propose-t-il ensuite, un échange de nourriture contre un travail ou contre autre chose ? S'est-il montré doux avec vous deux ou a-t-il été ferme dans ses propos ?

Elle réfléchit un très court instant et ajoute :

- Je veux dire par là, l'homme t-a-t-il semblé menaçant en exerçant sur ta sœur et toi, une forme de chantage ?

Il y a lieu pour Anastasie de préciser sa pensée de façon simple et compréhensive pour l'enfant sans pour autant orienter sa réponse.

- Le chantage veut dire : je te donne çà, si toi tu me donnes autre chose. Tu comprends César ? As-tu l'impression qu'il y a eu du chantage de la part de cet homme ?

Elle lui sourit pour l’encourager car il est si jeune qu'elle se demande comment il peut supporter tout cela.



_______________
Revenir en haut
Victoire-César
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2017
Messages: 55
Féminin

MessagePosté le: 04/10/2017, 16:34    Sujet du message: [RP/Fermé] Salle d'audition du Procureur du Roi Répondre en citant

Rassurée que la dame qui ressemblait aux femmes de sa famille lui dise qu'il n'était pas méchant, il l'écoutait attentivement.
César fit appel à ses souvenirs et à sa perception enfantine, il savait qu'Azelma ne voyait pas les choses comme lui mais elle était grande, peut-être que la Procureur verrait les choses comme lui et non comme Azelma hein?
Il n'en savait rien mais il avait promis de tout dire alors c'était ce qu'il fit après un léger silence pour organiser ses propos:

D'abord il nous a amené dans un  drôle d'endroit comme une auberge pour manger. Même que au début je voulais pas y aller mais on a fini par le suivre parce que Victoire me suppliait d'accepter. Sur le chemin il a dit à Victoire qu'il voulait nous aider que lui aussi quand il était petit avait eu faim comme nous. Au bar, il a commandé de la viande et des légumes pour nous... Cela faisait des jours qu'on avait pas mangé de viande alors je m'en souviens très bien!

Victoire lui a demandé comment il s'appelait et d'autres questions mais il a pas répondu, il voulait savoir où on dormait mais nous on répondait à ses questions mais pas lui. Pour que Victoire cesse de poser des questions il avait dit qu'être trop curieux nous apporterait des ennuis et il a ajouté que son nom n'avait pas d'importance.

César se tut un instant lança un regard à Azelma qui lui fit signe de poursuivre alors il le fit:

Puis il m'a dit que si je cherchais un travail il pourrait m'en donner un le temps qu'il serait sur Paris. Un travail qui me ferait gagner assez d'argent pour que je puisse m'occuper comme il faut de Victoire. Il a dit qu'il faisait du commerce, achetant des objets pas chers pour les revendre plus chers. Il me demanda de revendre les objets pour lui et il m'avait promis de me donner la moitié du bénéfice qu'il ferait. C'était intéressant j'avais trouvé en tous les cas.
Il disait qu'il avait un projet... Et c'est là qu'après il nous a amené chez lui... Enfin c'était pas vraiment chez lui, il avait un chambre chez un logeur.
On a fait quelques détours pour arriver à l'hotel, c'était moche mas il a dit qu'il avait besoin de discrétion pour son métier et que personne ne viendrait nous déranger ici.

Le lendemain il nous a laissé seul dans la chambre mais on pouvait pas en sortir, il avait fermé derrière lui. Quand il était revenu on avait déjeuné et il nous a dit qu'il avait été comme nous petit. Personne pour s'occuper de lui, il a dit qu'il avait du voler même trahir pour survivre et qu'il voulait pas ça pour nous.
Qu'il voulait nous laisser de l'argent pour quand il partirait.

Ses yeux se posèrent sur Az et revinrent sur la demoiselle:

Azelma dit que c'est comme du chantage moi je crois... enfin j'ai cru qu'il voulait vraiment nous aider vous voyez? Je sais pas si c'est du chantage...
Il était pas très gentil avec nous mais il nous a jamais fait de mal vous voyez? Des fois il criait un peu mais jamais il nous a battu.
Après il partait la nuit et la journée il m'envoyait vendre des objets mais il gardait ma soeur dans la chambre. Il disait qu'elle serait jamais seule mais ça voulait dire aussi qu'on pouvait pas partir.... La nuit, la chambre était fermée à clef et le jour j'étais tout seul alors je me dépêchais de faire le travail pour retrouver ma soeur.
Cela a duré des nuits et des jours comme ça... Victoire elle l'aimait presque bien parce qu'elle avait plus faim et dormait dans un vrai lit au chaud... Moi, je crois que je commençais à lui faire vraiment confiance... Maintenant je sais on peut pas faire confiance à grand monde.

L'air sévère, il ajouta:

J'ai confiance en Azelma, Alcide, Augellin et vous peut-être? Mais je vous connais pas encore assez.

Un petit bonhomme sincère, il entendit Azelma sourire amusée et il ne put contenir un beau sourire à l'attention de celle qui veille sur lui depuis tous ces mois.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:17    Sujet du message: [RP/Fermé] Salle d'audition du Procureur du Roi

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Forum Officiel du jeu Monarchies Index du Forum -> + Palais de Justice + -> Bureaux des Procureurs du Roi Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template