Monarchies - Forum Index du Forum

Monarchies - Forum
Forum officiel du jeu de rôle éponyme
www.monarchies.droits-divins.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[RP] Arrivé d'une blondinette au Domaine du Loup Blanc
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Monarchies - Forum Index du Forum -> + Département de la Seine + -> Ville de Paris
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Blanche
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2017
Messages: 69
Localisation: St-Denis
Féminin

MessagePosté le: 25/10/2017, 17:07    Sujet du message: [RP] Arrivé d'une blondinette au Domaine du Loup Blanc Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Une invitation la veille. 
Le hasard lui est de bon augure depuis...
De nature discrète pour ne pas dire secrète Blanche fait ,depuis peu, face a ca propre réalité. 
Jeune femme aux allures protocolaire changent en gamine trop gâtée. Ca maladresse la met souvent devant la réalité qui est tout autre ce à quoi on l'avait préparé. 


Blanche stop sa monture devant l'allée du domaine. 
La petite charrette aux allures bancal était chargé d'une simple malle, malle qui renferme et résume ca précarité, son cheval racé était sa plus grande fortune. Un cheval Corse. 
Elle descend de cheval, lui caresse la crinière alors que la seconde main s'enfouie dans son sac pour en sortir une pomme quelle offre au cheval d'un geste des plus délicat. 
La tête du cheval s'abaisse pour attraper la pomme, un rituel entre eux deux...Blanche s'appuie le front contre celui de son cheval y vas d'un murmure. 


Tu es prêt mon beau..? 


Elle relève la tête, un regard vers l'allée, un signe de tête pour encourager le cheval à la suivre. 
Blanche remonte l'allée doucement, son cheval aillant remonté a ca hauteur de son propre chef la suit à son rythme pour la protéger, semblerait. 
Blanche est ravie de ce lieu, les odeurs la font voyager, le bruit d'un léger clapotis la fait chercher du regard. 
Un bref regard, une caresse à son cheval. Qui lui, semble vouloir partager avec la blondinette leurs états d'esprit qui semblent se rejoindre... 
Il trottine d'un pas sur deux ce qui provoque un rire discret chez la blondinette. 


Pas le moment Bonaparte! 


Blanche attrape les brides doucement le temps d'achever son arrivée le long de cette immense allée.. Elle s'arrête, prend le temps de regarder les alentours le temps que quelqu'un arrive. 
Son état d'esprit...Tête vide, curiosité , légèrement inquiète. Elle ne le connaissait pas et vice vers ca. Ce qui l'apaisait vue les circonstances, le calme des lieux. 
Le cheval hennit sans prévenir. Blanche sursaute. 


BONAPARTE!
Revenir en haut
Léon.de.Soulages
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2017
Messages: 58
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: 25/10/2017, 18:13    Sujet du message: [RP] Arrivé d'une blondinette au Domaine du Loup Blanc Répondre en citant

Au hennissement du cheval, répondit un double éclat de rire. Celui de Léon de Soulages et celui d'un jeune palefrenier qui l'accompagnait . Léon et le jeune garçon, au premier coup d'oeil sur la monture de la jeune femme avaient reconnu un cheval corse ; sa taille, son jarret , sa tête et ses naseaux, sa poitrine et sa crinière noire et fournie...une belle bête


- Veuillez excuser notre hilarité, mademoiselle, mais nous riions du  nom que vous avez donné à votre monture . Bonaparte ...quoi de mieux pour célébrer les charmes de ce natif de l'Ile de Beauté ! 


Léon s'approcha et après s'être légèrement incliné avec un sourire devant Blanche, il flatta le col du cheval qui hennit à nouveau. Le regard de Léon fut attiré par une silhouette blanche furtive qui se coula doucement derrière les rosiers pour mieux observer les nouveaux venus. Voilà pourquoi le cheval hennissait ! Il s'habituerait à la présence du demi-loup. 


- Ce jeune homme va prendre soin de Bonaparte si vous le permettez, le temps que je vous conduise à votre chambre et que vous puissiez vous installer. Vous aurez ensuite le temps d'installer Bonaparte dans ses nouveaux quartiers. 


D'un geste de la main, il lui désigna l'écurie peu éloignée. Il se retourna vers la façade du domaine et sa petit fontaine, ses haies symétriques et ses rosiers. 


- Voici le Domaine du loup blanc, mademoiselle , soyez-y la bienvenue. Le propriétaire de ce lieu a souhaité qu'il devienne un lieu d'accueil pour ceux ayant combattu aux Amériques avec lui et que la vie n'a malheureusement pas récompensés. J'espère que nous saurons vous y accueillir avec toute l'hospitalité voulue par feu le maître des lieux , le général Kościuszko  . 


Il invita d'un geste la demoiselle à remonter l'allée à ses côtés tandis qu'il empoignait sa malle. Ils se dirigèrent vers la grande porte où attendait une vieille dame au regard bienveillant et pétillant de malice. 


- Allez grand malin, ce n'est pas la peine d'être si grand pour être si lent, cette demoiselle doit avoir faim et soif ! 


Pff ...comment jouer les méchants croquemitaine quand son autorité était sans cesse sapée par Rose qui agissait toujours avec lui comme s'il avait dix ans ! Désespérant ! Il regarda la vieille dame avec un regard exaspéré et désabusé à la fois et jeta un regard en coin à la blondinette qui marchait à ses côtés . 
_________________
Il faut rire de tout. C'est extrêmement important. C'est la seule humaine façon de friser la lucidité sans tomber dedans...
Revenir en haut
Blanche
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2017
Messages: 69
Localisation: St-Denis
Féminin

MessagePosté le: 26/10/2017, 01:40    Sujet du message: [RP] Arrivé d'une blondinette au Domaine du Loup Blanc Répondre en citant

Les rires la font sourire apercevant monsieur De Soulages s'approcher. 


Vous êtes tout excusé monsieur De Soulages. 


Un sourire niait à la raison de leur rire. Un hochement de tête humble en guise de bonjour et de respect alors que Bonaparte remet ca. 
Bonaparte retiens toutes son attention dut à son comportement. Elle porte les mains à l'encolure, l'observent, ne pouvant pas caché son inquiétude.
Deux choses pouvaient le faire réagir ainsi. Un truc qui le gêne.... 
Blanche jette un regard sur la charrette où une personne, une chose mal vaillante dans les alentours. 
Un regard vers le palefrenier pour ensuite croiser le regard de Léon qui semble regarder autre chose. 
Elle se retourne ne voyant que les rosiers...Bonaparte se met a piaffer de ses pattes de devant.


Chuuuuu...chut chut..ca vas aller...t'inquiète.. 


Blanche prend un pas de recule laissent Bonaparte aux bons soins du palefrenier. 
Elle écoute le mot de bienvenue, un peu distraite encore... elle cherche à comprendre le pourquoi du comportement de son cheval. 
Elle revient vite fait aux dires de Léon lui offrant un sourire sincère. 


Désoler...enfin Bonaparte...pas dans son habitude... 


Elle allait y voir plus tard. 


Merci de votre accueil, merci de m'offrir ce privilège monsieur de Soulages


Blanche emboîte le pas, d'un ton taquin elle adresse la parole au colosse.


La malle n'est pas trop lourde pour vous? 


Sachent très bien quel est presque vide, le poids du bois que constitue la malle fait son poids. 


Une dame sur le parvis fait se dessiner sur son visage un sourire tendre à son égard. Blanche ne peut s'empêcher de rigolé à l'entendre. 
Son regard rieur se pose vers Léon cherchent à voir ca réaction. Un sourire complice pour Léon, devant sont désarroi elle n'allait pas en rajouté.
Parvenue enfin au parvis elle s'incline légèrement devant la vieille dame. 


Enchanté madame.
Me désaltéré serait apprécié.


Blanche prenait le temps de prendre le pouls du moment. 
Les nouvelles connaissances, l'environnement qui impose le calme et le respect. 
La richesse était également présente de part les rosiers, les haies, la petite fontaine qui avait accroché son coeur sans même la voir. 
Un profond soupir intérieur. Espérance de jours plus doux.
Revenir en haut
Léon.de.Soulages
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2017
Messages: 58
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: 26/10/2017, 08:21    Sujet du message: [RP] Arrivé d'une blondinette au Domaine du Loup Blanc Répondre en citant

Le vieux visage s'éclaira d'un sourire, la petite était gentille et souriante. 


- Il ne faut pas m'appeler Madame, il faut m'appeler Rose ! Allez ma petite, venez vite , je vous ai préparé du thé, de la citronnade et des gâteaux. Il faut manger ! Et vous quel et votre prénom ?  


Blanche apprendrait bien vite que c'était là l'obsession et le leitmotiv de Rose : il fallait manger, de tout, tout le temps...manger! Un domaine d'ogres


Léon déposa la malle avec soulagement dans le corridor même s'il ne put que constater que les maigres biens de la jeune femme ne  pesaient pas bien lourd. Il rejoignit les deux femmes dans la salle à manger où le samovar fumait et gâteau trônait sur la table : un Karpatka polonais ; sorte de chou à la crème géant dont les reliefs de la croûte rappelaient les Carpates, qui lui avaient donné son nom. Léon eut un petit sourire ; La vieille gouvernante avait mis les petits plats dans les grands pour honorer sa nouvelle assistante et dans le même temps , elle mettait la barre très haut dans l'art du bien recevoir. 


Il s'assit face à Blanche et attendit que la vieille dame les serve. Portant sa tasse à ses lèvres, il s'adressa à la jeune femme avec un petit rire : 


- Ce gâteau nous vient tout droit des Carpates, vous savez, le pays des vampires buveurs de sang ... comme moi... Enfin, je voulais dire que une partie de ma famille était originaire des Carpates !


Il guetta amusé sa réaction en buvant une gorgée de thé noir parfumé . Il reposa sa tasse en plongeant son regard dans le sien . 


- Ne vous inquiétez pas trop pour l'agitation de Bonaparte. Il se calmera rapidement. Il sent simplement que, comme l'indique son nom, le domaine accueille un loup blanc ...


Il eut un petit sourire volontairement carnassier en scrutant les traits de la jeune femme quand la voix grondeuse et pleine d'affection de Rose l'interrompit dans sa parfaite interprétation de son rôle d'ogre croque mitaine 


- Léon as tu fini oui ? Tu vas effrayer cette jeune personne avec tes histoires. Tu sais très bien que cette pauvre bête ne demande rien à personne ! Et tu devrais prendre exemple sur elle d'ailleurs ! Tu auras tout gagné quand mademoiselle s'enfuira à toutes jambes , tu crois qu'à mon âge je peux encore lui courir derrière ? Et tu crois qu'à mon âge je peux encore tout faire ?


Rose se radoucit 


- Je suis très heureuse de votre embauche Mademoiselle qui va grandement m'aider, je ne suis plus toute jeune. Je l'élève depuis ...


La tasse de Léon se reposa avec fracas dans sa soucoupe, son regard devenu sombre se tournant vers la vieille dame, il lui jeta froidement : 


- Epargne-nous tes histoires de bonne femme s'il te plaît !


Il se leva d'un geste impatient et alla se poster à la fenêtre, dos aux deux femmes ...
_________________
Il faut rire de tout. C'est extrêmement important. C'est la seule humaine façon de friser la lucidité sans tomber dedans...
Revenir en haut
Blanche
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2017
Messages: 69
Localisation: St-Denis
Féminin

MessagePosté le: 26/10/2017, 14:17    Sujet du message: [RP] Arrivé d'une blondinette au Domaine du Loup Blanc Répondre en citant

Blanche acquiesce de la tête aux présentations lui répondent en retour. 


Ca me vas...


Elle hésite à une moquerie...
Madame Rose?..na! Elle se ravise. 


Rose, pour ma part ca sera Blanche. 


Les odeurs d'une bonne table lui titille les narines. Son regard s'écarquille devant cette abondance . 
Soit ils attendent un monde fou ou alors elle va ruiner se pauvre Léon. Pense t-elle. 
Blanche prend place, toujours a jauger dans quoi elle est embarquée.


Le thé servi..


Merci mad...Rose...


Blanche déteste le thé, pour les convenances, elle trempe ses lèvres dans ce liquide chaud, prennent ainsi une petite gorgée puis dépose la tasse. 
Elle écoute Léon sourit en regardant le gâteau. Elle espère ne pas avoir droit à la généalogie de ce gâteau. Son regard reviens vers Léon, un sourcil arqué la bouche en coin. 
Blanche avait croisé plusieurs personnes déjà, plus original les une que les autres, un léger sourire un geste machinal portent la tasse à ses lèvres, elle dépose la tasse sans même en prendre une gorgée. 


Un loup? Vivant...bien sure vous venez de mentionner, désoler...J'aviserais, selon le comportement de Bonaparte, s'il apprend a géré cette situation


Dans son intérieure Blanche sait très bien que là où se trouve son cheval Blanche le suit. 


Dame Rose...Rose soyez sans crainte je n'ai pas habitude de m'enfuir pour si peu et de plus je ne cours pas très vite. 


Elle se tut lui souriant pour écouter la suite. Son attention accroche sur l'embauche, au premier abord, ce qui la fait soupirer discrètement. L'ambiance conviviale se brise soudainement au dire de l'implication de Rose auprès de Léon. 
Dans un sursaut elle fronce les sourcils aux parole dure de Léon vis a vis la vieille femme. Blanche est touchée pour ne pas dire triste de ce revirement. Elle se lève attrape ca tasse et celle de Léon. 


Rose je vous aide à desservir, montré moi le chemin.


Blanche n'allait pas entrer dans leur intimité, être coincé entre la vieille au coeur ramollit et le colosse qui réagit comme un enfant. Tout aurait pu être simple avec un minimum de respect un envers l'autre. 
Blanche déteste les querelles. Elle se ferme comme une huître, au risque de devenir tranchante et sans égard. Blanche ne posera pas de question, elle le laissera venir vers elle s'il lui accorde cette confiance. 
Quant a voir avec Rose, elle redoute le moment où elle devra lui faire comprendre que les ragot les récits familiales, enfin tout ce qui touche Monsieur Léon, c'était à lui de s'ouvrir pas à Rose de me raconter cet homme.


Blanche les mains charger pour desservir adressent la parole à Léon. 


Je suis ici pour une embauche, je termine de desservir nous pourrions établir en quoi vous m'engager ce que vous attendez de moi Monsieur Léon. 


Elle termine proposent un choix . 


Avant ou après que j'ai été voir Bonaparte, à votre guise. 


Elle à beau faire celle qui sait ce qu'elle fait, entre les tasses qui s'entrechoque le cliquetis des ustensiles, elle parvient même à laisser tomber une cuillère sur la table pour le ramasser aussi vite.
Revenir en haut
Léon.de.Soulages
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2017
Messages: 58
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: 27/10/2017, 05:56    Sujet du message: [RP] Arrivé d'une blondinette au Domaine du Loup Blanc Répondre en citant

Léon scrutait  par la fenêtre les déplacements furtifs du canidé qui, le nez au vent, était en train  de sentir fébrilement les odeurs à attacher aux deux nouveaux arrivants. Aucune agressivité chez lui, juste de la curiosité. Léon croise le beau regard mordoré de l'animal : ils se ressemblent , ils ont pour habitude de scruter, peser, évaluer longuement avant de se laisser approcher . 
La voix de Blanche retentit au milieu du cliquetis de vaisselle ; elle se veut assurée mais un léger tremblement et un léger souffle trahissent le fait que la scène qui vient de se passer ne lui a guère plu...Léon sourit. Sa petite mise en scène n'avait d'autres buts que de tester la nouvelle arrivante . 
Là où d'autres se seraient livrées sans frein, auraient avidement profité de tirer les vers du nez de la vieille dame ou auraient crié à l'infamie du comportement de Léon, la réponse avait été digne. Pas de pitié faussement empathique, de bons sentiments affichés  gluants d'hypocrisie et de tendresse composée, Blanche n'avait opposé que froideur et flegme, discrétion et droiture. Parfait ! Cette jeune femme était riche en bonnes surprises !
Il se retourna, et posant délicatement ses mains sur les épaules de sa malheureuse complice involontaire, il sourit à la vieille dame . 


- Nous te laissons t'occuper de desservir, nous avons à faire ...


Il savait qu'un sourire et un geste tendre suffirait à obtenir ce qu'il souhaitait de la gouvernante et à clore l'incident pour elle. Il s'approcha de Blanche avec un sourire 


- Laissez cela , je ne vous ai pas embauchée pour desservir les tables, Rose veillera à ce  que l'on s'en charge.


Son sourire s'élargit, légèrement moqueur  : 


- je vois en plus que les cuillères semblent vous donner du fil à retordre !


Il s'interrompit le temps que la jeune femme repose la vaisselle. 


- Je vous ai embauchée d'une part pour superviser avec Rose le travail des autres employés , pas pour le faire à leur place. Votre deuxième mission sera de passer une partie de vos après-midi dans la bibliothèque en ma détestable compagnie pour classer et cataloguer des documents . Allons voir Bonaparte, pendant que nous nous rendons à l'écurie, je vous expliquerai plus précisément ce que j'attends de vous...
...et vous ferez connaissance, je pense, avec le  loup blanc . Vous venez ? Ce pauvre Bonaparte doit être un peu perdu !

_________________
Il faut rire de tout. C'est extrêmement important. C'est la seule humaine façon de friser la lucidité sans tomber dedans...
Revenir en haut
Blanche
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2017
Messages: 69
Localisation: St-Denis
Féminin

MessagePosté le: 27/10/2017, 14:47    Sujet du message: [RP] Arrivé d'une blondinette au Domaine du Loup Blanc Répondre en citant

Blanche, déstabiliser comme rarement à ce point. 
Un regard inquiet vers la vieille dame, un regard qui se veut sévère pour le colosse.


Blanche eut un mouvement spontané de recule à l'approche de Léon, qui lui tout sourire n'arrangent rien. Comme si ca ne suffisait pas il fait place à la moquerie de part son sourire.
Le regard de la blondinette aux teinte de ciel bleu azuré fait place à une teinte de vert azure.
Elle dépose les couvert et ustensiles à la moquerie, une moquerie pour lui, réalité pour elle. Son ton devient froid.


Je fais avec ce que j'ai Monsieur de Soulages!


Elle n'était pas pour lui dire que les autres le faisaient pour elle dans un passé pas si lointain. Rarement ont c'était joué d'elle de cette manière. 
Elle n'avait jamais eu à se défendre, quelqu'un le faisait pour elle.


Blanche l'écoute, prennent une inspiration sans le quitter du regard. Elle acquiesce de la tête, n'osent prononcer un mot, le temps qu'elle se calme. 
À la deuxième "mission" énoncer elle se demande qui va tolérer qui? 
Au nom de Bonaparte son regard s'adoucit. Un dernier sourire pour la gouvernante, après tout elle en avais fait les frais autant qu'elle-même.


Au revoir Dame....Rose.


Je vous suis Monsieur de Soulages.


Un ton plus posé, la blondinette ce calme, elle n'oublie pas par contre, il allait devoir répondre au moment venu.


Dite moi, pour le loup, il serait possible de le voir avant d'aller aux bâtiments où se trouve Bonaparte?


Son idée était de toucher ce loup pour avoir un minimum d'odeur à présenter pour Bonaparte. Si le loup ne la dévore pas!


Je dois vous dire, si Bonaparte ne prend pas ca place ici, je me vois mal resté en vos murs...


Elle baisse brièvement la tête, faisant mine de regarder où elle met les pieds, pour cacher une pointe de tristesse nostalgique au fond de son regard.


Il est le seul être vivant qu'il me reste.


Elle avait évité de dire "la seule famille qu'il lui reste". Consciente que c'était une simple bête, qui un jour, finirais surement dans l'assiette. 
Elle redresse la tête lui offrant un doux sourire aux lèvres évitent ainsi de le laisser lire son regard.


Bonaparte doit se demander ce qu'y ce passe en effet.
Revenir en haut
Léon.de.Soulages
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2017
Messages: 58
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: 27/10/2017, 17:08    Sujet du message: [RP] Arrivé d'une blondinette au Domaine du Loup Blanc Répondre en citant

A la demande de la blondinette de voir le loup blanc avant que d'aller voir Bonaparte, Léon acquiesça silencieusement. Il avait compris ce qu'elle souhaitait faire.C'était effectivement le meilleure manière de procéder


Il la regarda sans surprise quand elle déclara que le bien-être de sa monture conditionnerait sa décision de rester. Il le comprenait fort bien ; il aurait agi comme elle. La tristesse dans son ton le frappa. Elle était une déracinée comme lui ; lui l'exprimait par les passages soudains de la gaieté à la colère froide, elle par ses passages de la froideur au doux sourire qu'il lisait maintenant sur son visage. 
Son sourire ne put empêcher Léon de lire toute la nostalgie dans le regard bleu. Il lui sourit, enfin naturel. 


- Nous allons de ce pas le rassurer ! ici les chevaux sont traités avec les mêmes égards que les humains : les hommes d'armes ont toujours un grand respect pour leur monture : c'est elle qui peut leur sauver la vie, le cas échéant. Mais il doit se faire du souci pour vous .


Il lui sourit tout en marchant à ses côtés en direction de l'écurie quand un craquement de feuilles attira son attention. Le Loup blanc les suivait en les épiant discrètement. Il arrêta la jeune femme, en posant une main sur son bras, et émit un long sifflement modulé. Sans lâcher le bras de la jeune femme, il s'accroupit, baissant sa haute silhouette. Le loup blanc approcha, glissant des regards en coin à l'étrangère, louvoyant vers Léon. Il y avait de la méfiance dans son approche mais aucune agressivité. L'animal posa son front contre celui de Léon, lui donnant un léger coup de tête. Léon enfoui son visage dans son pelage en lui flattant le dos. 


- Viens là mon gros, je veux te présenter quelqu'un ...


Il tira sur le bras de la jeune femme et la fit doucement s'accroupir à côté de lui. Le loup fit face à la jeune femme, le nez au vent, humant son odeur puis  fixa les prunelles bleues de son regard doré la gueule à hauteur du visage féminin comme s'il sondait son âme. Il baissa le col, et s'approcha de ses mains . 


- Vous pouvez le toucher Blanche. Il semble vous avoir accepter. Il n'a aucune agressivité en lui pour l'humain. Ses ancêtres étaient des loups mais déjà les tribus amérindiens qui ont créé la race dont il est issu les avaient domestiqués. N'hésitez pas à toucher son nez, c'est là que son odeur est la plus marquée sur sa tête. Il s'appelle Wilk, cela signifie loup en polonais.


Léon se releva, laissant la jeune femme faire connaissance avec l'animal, un sourire aux lèvres au tableau charmant offert. 


- Allons apporter maintenant des nouvelles à Bonaparte et nous lui ferons faire aussi connaissance avec Wilk. Rassurez-vous généralement cela se passe très bien , il est habitué aux chevaux ; mais nous verrons bien ...


Il convia la jeune femme à poursuivre avec un sourire rassurant tandis que le loup semblait lui aussi attendre de rendre visite à Bonaparte, occupé à sentir encore et encore l'odeur de la blondinette. 
_________________
Il faut rire de tout. C'est extrêmement important. C'est la seule humaine façon de friser la lucidité sans tomber dedans...
Revenir en haut
Blanche
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2017
Messages: 69
Localisation: St-Denis
Féminin

MessagePosté le: 28/10/2017, 04:55    Sujet du message: [RP] Arrivé d'une blondinette au Domaine du Loup Blanc Répondre en citant

L'écoute de cet homme et la compréhension a pour effet d'apaiser la blondinette. 
Il ne pouvait pas si bien dire. Bonaparte lui avait sauvé la vie. Sans lui elle ne serait pas là. Jamais elle aurait rencontré cet homme ,jamais elle n'aurait eu à saisir la chance d'être ici. 


Blanche stop nette la marche au toucher de Léon. Elle l'observe amusé un court moment . Un échange de regard avec le loup. Son cœur bat à tout rompe. Sans mot elle peut qu'assisté a leurs "rituel" qui lui rappelle le siens. 
La blondinette n'ose même plus respiré. 
Blanche obéit d'un mouvement calculé pour s'abaisser à la hauteur du loup. La crainte fait place à l'émerveillement du moment...
plutôt dingue pense t-elle. 
Un large sourire, elle respire enfin. Elle caresse la bête délicatement. La voix de Léon lui semble éloigner, les directives restent claire pourtant. 
Le large sourire fait place à un sourire des plus tendres. Elle enfouie ses doigts dans l'encolure du loup pour se glisser sur le derrière de ca tête. 
D'une voix douce et poser elle s'adresse au loup.


 Tu es magnifique Wilk... 


Elle se redresse d'un mouvement doux et calme sans quitter Wilk du regard. Ses sens lui reviennent un sourire de reconnaissance vers Léon. 


Vous êtes un homme déroutant Monsieur de Soulages. 


Un léger sourire le laissant deviné que la Blondinette venait tout juste de lui faire un compliment, maladroite peut être, mais bon. 


Pour ce qui concerne Bonaparte... 


Elle serre les dents, regarde Léon. 


Il connaît les loups pour les avoir chassés.
J'aimerais être seule avec mon cheval un court moment il risque de vouloir me protéger au péril de Wilk.. 


Elle avait entamé la marche d'un pas lent.


Je crains mon cheval plus que votre loup à présent. Mon père a fait de ce cheval mon protecteur....
C'était son cheval, de là, Bonaparte.


Sur ses paroles un léger haussement d'épaule pour faire comprendre que ce n'était pas son choix. 


J'aimerais être enfermé dans le bâtiment avec Bonaparte seule, j'ouvrirai quand il aura compris qu'il n'y a plus de danger. 
Bonaparte est plutôt rustre devant le danger...enfin qu'il croit un danger. 


Elle poursuit toujours la marche sans ralentir le pas posent son regard vers Léon attendent ca réponse.
Revenir en haut
Léon.de.Soulages
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2017
Messages: 58
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: 28/10/2017, 06:08    Sujet du message: [RP] Arrivé d'une blondinette au Domaine du Loup Blanc Répondre en citant

Léon sourit quand Blanche le qualifia de "déroutant" . S'il y avait un concours Blondinette, se dit-il amusé, je ne sais pas lequel de nous deux gagnerait!
 . Surprenant son sourire, il eut un petit sourire en coin et haussa comiquement les épaules d'un air faussement désolé. 



Léon l'écoutait lui parler de Bonaparte. Il avait effectivement envisagé que le loup puisse être une source de peur pour lui, pas que le cheval puisse être un danger pour le loup. Des images lui revinrent de son enfance. Avant d'habiter le domaine, il avait vécu dans une région devenue terre de légende où la peur du loup était plus que profondément ancrée. Il se souvenait de certaines scènes de chasse et des dégâts qu'un sabot de cheval pouvait occasionner sur un loup. 


Il poursuivait sa marche à ses côtés, plongé dans ses pensées. 


Léon tardait à répondre , non pas parce qu'il était en désaccord avec la jeune femme mais parce qu'il pensait à son approche face au loup. Elle lui avait dit bien plus de choses sur la jeune femme que ne pourraient en faire toutes les situations qu'il pourrait mettre en scène pour tenter de la cerner. Si quelque chose ne trompait jamais chez l'humain, c'était son approche des animaux et plus encore du monde sauvage. Avec les humains, on pouvait se composer une attitude, biaiser, tricher, se montrer beau parleur, jouer un rôle. Face à l'animal, on ne pouvait qu'être soi. Blanche ne le savait pas et il n'en dirait rien, mais elle venait par là de lui montrer qu'elle était digne de sa confiance. 


- Pardonnez-moi Blanche, j'étais perdu dans mes pensées. Il est évident que vous procéderez avec votre cheval comme vous l'entendez, qui le connaît mieux que vous ? Il est à l'intérieur de l'écurie, avec quelques autres bêtes. Vous resterez seule le temps dont vous aurez besoin bien sûr .


Arrivant à faible distance de l'écurie, il intima silencieusement l'ordre au loup de stopper sa marche par un signe de la main et un léger sifflement. La bête le regarda et vint se rencogner contre lui. C'était une posture de chasse typique des loups. Se coller contre l'autre pour former un front infranchissable. Léon le repoussa pour lui faire comprendre qu'il ne s'agissait nullement de chasse. 


- Wilk, non...


L'animal se détendit, bailla en montrant ses crocs acérés et se passionna pour la chute d'une feuille au-dessus de son nez. Léon sourit. En voilà au moins un qui est détendu ! 
Léon fit signe au jeune palefrenier qui prenait l'air entre les portes de venir le rejoindre. 
Il se tourna vers la jeune femme. 


- Il va vous accompagner et refermer derrière vous. Vous serez seule. J'attends pour ma part votre signal.


Il était soucieux; il n'aimait pas l'idée que la jeune femme soit seule dans l'écurie. Non pas qu'il se méfiât de Bonaparte,  mais il y avait les autres chevaux qui pouvaient s'agiter  
Il la regarda s'éloigner avec le jeune palefrenier, un pli soucieux lui barrant le front ... 
_________________
Il faut rire de tout. C'est extrêmement important. C'est la seule humaine façon de friser la lucidité sans tomber dedans...
Revenir en haut
Blanche
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2017
Messages: 69
Localisation: St-Denis
Féminin

MessagePosté le: 29/10/2017, 00:23    Sujet du message: [RP] Arrivé d'une blondinette au Domaine du Loup Blanc Répondre en citant

Léon semble vouloir faire languir la blondinette avant de répondre. Elle ne le bouscule pas pour autant elle en profite pour observer l'attitude de Wilk. 
Un sourire amusé à une pensée...Enfant elle aurait obstinément voulu le loup...et probablement qu'elle l'aurait eu..ou un semblable..allez savoir. 
Son attention se reporte vers Léon alors quelle reçut une réponse qui la satisfait. Blanche devenue silencieuse observant les moindre fait et geste de Wilk et de Léon. Un rire silencieux de voir Wilk. 


Le palefrenier approche vers eux, un sourire qui ce veux rassurant vers Léon. 


Merci monsieur De Soulages. 


Elle ne voulait pas l'inquiéter outre mesure. 
Que le loup soit à l'écart fait la moitié du travail, elle risque moins d'être blessée. Elle alla à la rencontre du palefrenier discuta brièvement pour savoir où il avait déposé les affaires de Bonaparte. Blanche le remercie et avant de se faire enfermé dans l'écurie un pas de recule un regard vers Léon qu'elle perçoit quelque peu inquiet. Et hop un clin d’œil pour Léon. 
Un murmure au palefrenier. 
Quand tout sera calme si je ne sors pas entré s'il vous plaît.


Blanche pénètre dans l'écurie, repaire le "box" de Bonaparte rapidement. Elle le sent nerveux. Elle se dirige aux effets de Bonaparte fouille un sac revient vers lui , il commence a piaffer.
Elle observe les autres chevaux qui semble être plus intrigué qu'autre chose. Elle se glisse dans le "box" de Bonaparte et referme aussi vite. Elle eut a peine le temps de refermer que son cheval avait déjà senti son odeur. 
Il expire vivement des nasaux avant de porter un violent coup à Blanche à l'aide de sa tête. Blanche se retrouve au sol derrière la bête. Elle se déplace rapidement sur le côté du "box". Un peu sonné elle se hisse le long de la paroi. 


Doux...doucement mon beau...


Bonaparte visiblement embêté de la situation...sent nerveusement Blanche. Elle lui caresse le museau son regard dans celui de la bête...Il tente une ruade, Blanche réagit avant du ton très ferme, d'une voix pauser. 


NON... Bonaparte..non... 


Elle dépose la main sur son flanc pour le calmer...
On dirait un ballet avec de mauvais danseur dans le box! 
Blanche sort du box, s'assied appuyer contre le mur faisant face au box, elle laisse le box ouvert malgré la nervosité de Bonaparte, la bosse à la tête de Blanche . Elle regarde son cheval. Sortent une flûte prise dans leurs bagages laisser là et lui joue une mélodie. 
Sonate a la lune. 
Les premières minutes le cheval observe autour de lui avant de s'approcher de Blanche son museau fouine les recoins de la Blondinette qui dégage une odeur qu'il semble apprivoisé. Elle en oublie les autres chevaux. 
Blanche finit par se relever pour se diriger vers la sortie, reprennent la mélodie où elle l'avait laissé le temps que Bonaparte la rejoigne. 
Elle dépose la flûte sur le sol. 


Soit sans crainte mon beau. Reste avec moi il n'y pas de danger.... 


Elle en profite pour lui donner l'affection donc il avait besoin. Elle ouvre doucement les portes. Bonaparte lui attend avant de sortir. Blanche se glisse au côté de Bonaparte et empoigne la crinière pour avoir un minimum de prise, n'aillant plus son attelage. Ils sortent doucement. Le cheval repaire Léon rapidement tente de le sentir de par la brise transportée. La main libre de Blanche se dépose sur le flanc d'un geste calme et aimant. 


Ca va mon grand..t'inquiète. 


Blanche incline la tête vers Léon lui faisant comprendre qu'il peut approcher.
Revenir en haut
Léon.de.Soulages
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2017
Messages: 58
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: 30/10/2017, 06:34    Sujet du message: [RP] Arrivé d'une blondinette au Domaine du Loup Blanc Répondre en citant

A la distance où il se trouvait, Léon n'avait d'autres recours que d'observer l'attitude du jeune palefrenier pour tenter de deviner ce qui pouvait se passer à l'intérieur de l'écurie. On aurait dit une scène de mimes vue de la place de Léon ...


Lorsque Blanche se pencha pour aurait-on dit chuchoter quelque chose à son oreille avant d'entrer dans l'écurie, Leon vit nettement l'inquiétude pour ne pas dire l'angoisse qui se peignit sur les traits du garçon . Léon fronça les sourcils, plus qu'inquiet. Qu'avait-elle bien pu lui dire ?


Il la vit entrer et le jeune homme refermer les portes, s'appuyant contre elle pour pouvoir écouter. Au bruit de la chute de Blanche, il rentra la tête dans les épaules avec une grimace douloureuse. Un petit bruit s'échappa de ses lèvres :  "ouuch" ! Léon, qui le regardait, comprit fort bien la signification de sa grimace. Bonaparte allait la mettre en pièces !


Le palefrenier écoutait les bruits avec effroi : le "non" très ferme de Blanche, les mouvements confus, les bruits de piétinements et les coups dans les parois : ça remuait sérieusement là-dedans. Le jeune palefrenier avait l'air un peu perdu et il tourna son regard vers Léon , dans un geste d'impuissance. Léon, inquiet et décidé à intervenir, commençait à s'élancer quand le palefrenier l'arrêta de la main. 


Un air de musique s'élevait en provenance de l'intérieur...Le palefrenier regarda Léon surpris. Celui-ci sourit. Quel curieux personnage que Blanche ! Il avait entendu parler des charmeurs de serpents, avait maintes et maintes fois vu ces montreurs qui faisaient danser les ours. La joueur de flûte de Hamelin qui charmait les rats ...Voilà qu'il côtoyait au domaine la charmeuse de chevaux ! Il sourit, amusé et rassuré. 


Son soulagement ne dura qu'un court laps de temps. Wilk s'était mis à hululer doucement sur la musique, prélude au hurlement modulé de loup qu'il ne manquerait pas de pousser. Il se précipita sur le loup et entoura son col de son bras, une main tenant son museau. En riant doucement, il regarda la bête et posa son front contre le sien . Si le cheval entendait son hurlement, il n'était pas certain que cela arrange la situation. 


- Oh non, Wilk, sage, pas de concert ! Tu chanteras plus tard ! Chuuut...


Il lui intima le silence par un geste et prit ses distances avec Wilk. Ne pas rester collé contre son épaule, geste qui serait mal interprété et par le loup et par le cheval. Il voit la porte s'ouvrir , la blondinette et le cheval sortir. Un signe de Blanche. 


Stoppant Wilk d'un geste de la main, il s'approche lentement contournant à distance le duo pour venir se positionner sous le léger vent et aux côtés de Blanche. Il échange un regard avec le palefrenier qui s'engouffre dans l'écurie. Il laisse Bonaparte sentir son odeur et le scruter du regard. Il lui parle doucement, de son goût pour la musique, du souci qu'il leur a fait faire. Un ton calme, posé, souriant. Sentant le cheval plus détendu et son regard plus confiant, il pose doucement sa main sur son encolure sans geste brusque. Il sent l'animal encore tendu, même si le léger frémissement sous sa main indique qu'il relâche ses muscles. 


Derrière eux, le palefrenier a sorti un cheval , un Donskaya, un petit cheval du Don, au regard vif et le mène à quelque distance de leur groupe. Wilk regarde Léon qui le libère sur un simple regard de sa posture figée. Wilk a compris. Il s'approche doucement et se dirige vers le cheval du Don, qu'il connait bien, et adoptant une curieuse posture rampante, il s'approche en frétillant légèrement et se renverse sur le flanc devant le cheval qui pose son museau sur lui. Wilk lèche son museau.
 Le loup se relève et adopte la même technique maintenant avec Bonaparte ; plus à l'écart, sans vraiment l'approcher mais la posture de soumission est la même. Une manière de lui dire qu'il est sans mauvaise intention à son encontre. Il s'assoit , la langue pendante et attend. 
Léon, qui s'est légèrement reculé derrière Blanche pour ne pas perturber Bonaparte, s'avance doucement et pose sa main sur le bras de la jeune femme . Il lui chuchote 


- Votre verdict Blanche ?
_________________
Il faut rire de tout. C'est extrêmement important. C'est la seule humaine façon de friser la lucidité sans tomber dedans...
Revenir en haut
Blanche
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2017
Messages: 69
Localisation: St-Denis
Féminin

MessagePosté le: 31/10/2017, 12:47    Sujet du message: [RP] Arrivé d'une blondinette au Domaine du Loup Blanc Répondre en citant

Situation qu'elle n'avait pas souhaité. 
Avoir l'air en contrôle. Bonaparte avait le contrôle, la blondinette n'avait pas d'autre choix que de jouer la carte de l'obstiné. 
Chaque mouvement était calculé et réfléchit. Sans relâcher la crinière elle délaisse le flanc de Bonaparte, histoire d'avoir une main libre, essayer de prévoir l'imprévisible. 
À l'approche de Léon Blanche baisse la tête humblement. La Blondinette contrôle sa respiration, lente et calme, en apparence. Bonaparte a l'oeil sur l'homme qui semble être deux fois la taille de la Blondinnette de part sa carrure. 
Il piétine sur place, les naseaux vers Léon. Blanche empoigne la crinière, la relâche sans lui laisser libre de mouvement. 
Blanche sourit d'entendre les propos de Léon. En temps normal il ne l'aurait jamais entendu jouer de cet instrument de fortune, elle en serait devenue rouge pivoine probablement. 
Pour le moment ce qui l'accroche de Léon, sa force tranquille. 
Elle relève la tête doucement. Bonaparte ce calme enfin. 
Elle observe le Loup devant alors que derrière elle se joue un tour de passe-passe qu'elle ignore pour le bien du loup et de Léon. 
Son regard fronce à voir agir le loup. Bonaparte eut un mouvement de recule emportant Blanche contre son flanc a l'aide de ca tête. Blanche se dégage doucement luttant contre la volonté de son cheval elle ressert la crinière fermement pour se dégager de contre Bonaparte. Sans dire mots Blanche suit le loup du regard Bonaparte fait de même. Elle écarquille le regard étonné de voir l'abandon que le loup peut avoir. 


Blanche relâche finalement la crinière venant se positionné devant Bonaparte, dos au Loup. Bonaparte délaisse le loup du regard le portent vers Blanche.
Un clin d'oeil pour le cheval un sourire que certain jugerais d'enfantin. Bonaparte reporte son attention au loup immobile. 
Blanche incline la tête de côté pour obstrué la vue de Bonaparte, un coup de souffle sur la Blondinette Bonaparte relève la tête. 
Elle se joue de Bonaparte. le cheval lui semble jouer l'indépendant il avait mieux à faire. Comprendre la situation...


La main de Léon qui se pose sur son bras la surprend, un doux sourire vers Léon. Elle se dégage délicatement. Au chuchotis elle lui murmure.


Il a bien mérité une pomme... 


Un regard vers le loup toujours le même sourire. D'une voix basse. 


Et Wilk.. il a droit à une récompense? 


Tous était devenue plus calme, Bonaparte le premier. L'attention de Blanche se reporte vers Léon, alors quelle caresse le col de Bonaparte. 


Je crois que Bonaparte a eu ca part d'émotion et nous...nous devons discuter de ma place ici. 
On peut ramener Bonaparte à l'écurie? 


Blanche porte ca main sur le derrière de ca tête d'un geste machinal regarde l'intérieur de sa main, soulager, a première vue, de ne pas y voir du sang. 
Bonaparte lui trouve un tout autre intérêt. Le loup très peu menacent au final, pourquoi pas faire connaissance avec un autre cheval. Bonaparte s'éloigne au galop sans prévenir ....Blanche se retrouve avec la main qui caresse du vide regardent Bonaparte s'éloigner.


Hé!ho!...


Un peu embêté elle regarde Léon. 


Voilà la bête dans tout ca splendeur, rustre, protecteur et...impoli.
Revenir en haut
Léon.de.Soulages
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2017
Messages: 58
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: 31/10/2017, 19:35    Sujet du message: [RP] Arrivé d'une blondinette au Domaine du Loup Blanc Répondre en citant

A la mention des récompenses à donner, Léon sourit. Se souvenant des quelques accords  entendus de la Sonate au Clair de lune, il manque mentionner le fait qu'ils ont déjà eu une petite récompense avec le petit concert qu'ils ont tous les trois appréciés...Bonaparte , Wilk et lui-même...et que la suite serait une excellente récompense pour tous. Mais Blanche reprend rapidement la parole, évoquant une nouvelle fois son embauche. 


Ce n'est pas tant cela qui inquiète Léon que son geste et son air soulagé lorsqu'elle regarde sa main après l'avoir passé sur son crâne. Ainsi donc, c'était ça le bruit ! Avant de lui répondre, il se décale derrière elle afin d'examiner sa blessure potentielle quand le cheval mélomane décide lui aussi de les entraîner dans une fugue endiablée. 


Sous le coup de la surprise, Léon ne sait plus s'il doit s'occuper de la tête de la blondinette ou bien de la fuite potentielle de Bonaparte. Voilà que les urgences se succèdent ...


Wilk ayant compris que la fugue de Bonaparte n'était pas prévue dans le concert, et souhaitant lui aussi participer à la joyeuse cohue, s'élance. Sifflement suraigu pour l'arrêter net. Un crâne à soigner suffit ! Le cheval ne lui est pas assez familier pour le laisser le courser joyeusement et nul ne peut encore prévoir les réactions de Bonaparte à l'encontre du loup ...


Une image mentale. Les histoires que son père lui racontaient à son retour d'Amérique  sur les habitudes des autochtones. Léon sourit et rapidement son sourire se transforme en rire nerveux. Il ne peut s'empêcher de lancer à Blanche sur le ton de la plaisanterie tandis qu'il s'élance . 


- Rustre, protecteur et impoli ? ...on reparlera de moi plus tard, pour le moment il y a urgence !


Il se précipite dans l'écurie et se rue sur le Shire noir corbeau qui lui servait de monture alors qu'il était dans l'armée. Par chance - Epicure pour une fois lui semble bien luné à son encontre, ce qui est rare - le palefrenier venait de lui passer son harnais. La selle ...bah on s'en moque ! Léon, habitué à l'exercice, se hisse sur le cheval et le montant à cru, hésite à s'arrêter près de Blanche. Sa silhouette de colosse pèse déjà lourdement sur le cheval. Blanche n'a pas la vêture adéquate à un exercice de voltige équestre ...mais comment faire pour récupérer Bonaparte sans elle le cas échéant ? Laisser le palefrenier se débrouiller ? Rhoo et puis ...voilà qui va pimenter un peu la journée . La blondinette ne pèse pas bien lourd et ce vieux canasson en a vu d'autres ! 


Il arrête le cheval à côté de Blanche, tapote la croupe derrière lui et tend son bras à Blanche en souriant pour la hisser : 


- Eh !...ça vous dit une balade à cheval ? 
_________________
Il faut rire de tout. C'est extrêmement important. C'est la seule humaine façon de friser la lucidité sans tomber dedans...
Revenir en haut
Blanche
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2017
Messages: 69
Localisation: St-Denis
Féminin

MessagePosté le: 01/11/2017, 05:15    Sujet du message: [RP] Arrivé d'une blondinette au Domaine du Loup Blanc Répondre en citant

Blanche se déplace doucement évitant ainsi Léon de venir explorer sa bosse au crâne. 
Blanche ne fut pas surprise de l'attitude de son cheval, plutôt surprise du moment choisit pour filer ainsi, elle n'allait pas lui courir après non plus. Elle se doutais bien ou était le centre d'intérêt de Bonaparte, il n'avait pas l'intention de se sauver sans elle. 


Tout part en vrille! 
Elle eut tout juste le temps d'ouvrir la bouche pour sommer Léon de réagir....Un sifflement qui la fait bondir, elle porte les mains sur ses oreilles froncent du regard vers Léon. Elle regarde Wilk laissent échapper un soupir d'exaspération. 
Replacent une mèche rebelle de ses cheveux, son attention vers Léon qui semble lui dire qu'elle l'avait cerné de bout en blanc...
Citation:


- Rustre, protecteur et impoli ? ...on reparlera de moi plus tard, pour le moment il y a urgence ! 



Quoi?...non..pas vous...je parlait de....


Blanche a du mal à suivre la cohue surgie de nulle part...enfin presque. 
Léon dans l'écurie, Blanche jette un regard vers Bonaparte qui lui semble rendu un peu trop loin elle prend son souffle pour le siffler à son tour...
Le temps semble être passé à grande vitesse . 
Léon qui revient a dos de cheval lui tendent le bras l'incitent a monté. 


HO! Léo...Monsieur... 


Elle sert les dents n'osent pas être déplaisante envers lui. 
Dans l'urgence du moment la Blondinette devient incohérente.
Pensent à sa tenue... 


une robe pas malin pour une chevauché! 


Puis Bonaparte...Wilk...


NON ! Je ne peux pas...


Devant l'urgence du moment elle se contredit attrapent le bras de Léon fermement et ce hisse sur la monture. 
Elle qui a du mal avec la proximité des gens. Elle était servie. 
Monté à l'amazone, les bras s'enlacent fermement à la taille de Léon. Prête a être lancer à la belle épouvante pour rattraper Bonaparte... avant le loup... 
Elle n'allait pas pardonner aussi facilement cet écart de conduite. 
Une pensée. 


Foutu Bonaparte! 


Alors qu'il s'élance elle énonce un oubli à propos de Bonaparte...


Tête en l'air, j'ai oublié de vous le mentionner!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:30    Sujet du message: [RP] Arrivé d'une blondinette au Domaine du Loup Blanc

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Monarchies - Forum Index du Forum -> + Département de la Seine + -> Ville de Paris Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template