Monarchies - Forum Index du Forum

Monarchies - Forum
Forum officiel du jeu de rôle éponyme
www.monarchies.droits-divins.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[RP/Ouvert à tous] Les Rues de Cherbourg

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Monarchies - Forum Index du Forum -> + Département de la Manche + -> Ville de Cherbourg
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Isabelle
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 155
Féminin

MessagePosté le: 28/01/2018, 22:29    Sujet du message: [RP/Ouvert à tous] Les Rues de Cherbourg Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
La main sur les lèvres pour étouffer un rire, la jeune fille dodeline ensuite de la tête après la sortie de Monsieur Herbert. Elle savait pourtant qu'il ferait preuve de roublardise pour puiser l'énergie dont il a si souvent besoin dans ce breuvage addictif.

Je vais finir par croire que vous ne pouvez vraiment pas vous en passer.

Dit-elle en enfilant ses gants en dais, le sourire au coin des lèvres.

Une fois de plus j'ai manqué mon coup. Vous avez été plus rusé que moi. Mais je trouverai bien un moyen de vous faire renoncer à cette addiction au café.

Les pulpes rosées égayent son minois juvénile en affichant hâtivement une belle rangée de perles immaculées lorsqu'il accepte de l'accompagner dans sa ronde. Les cérulés s'illuminent et les doigts explorent hasardeusement l'intérieur de son par-dessus à la recherche de l'espace prévu pour les manches. Déconcentrée, si bien qu'elle ne s'aperçoit de l'emprise du jeune homme que bien trop tard.

Obéron...

Tente-t-elle de le raisonner. Mais n'est-ce pas plutôt à elle qu'elle doit intimer plus de contenance? Car les bras se dépossèdent du manteau pour avoir le champ libre. Les mains sur les joues du jeune nordiste, elle relève sa tête pour s'emparer de ses lèvres dans une passion mutuelle. Le feu intérieur qui les consume est si vivace qu'elle finit par manquer d'air. C'est exactement à ce moment qu'une petite revanche gravite dans sa petite tête, et qu'à son tour, elle le mordille. Suavement certes, mais assez pour atténuer son ardeur.

Regard aguichant, elle se dégage doucement de son étreinte et les doigts s'entrelacent sensuellement.

Dites-moi donc...Monsieur Lerouge, ce baiser est-il assez mordant pour vous?

J'ose espérer que je ne vous ai pas fait mal?
Badine-t-elle.

_________________
Morte au cours d'une ronde. Navrée le jeu me déprime trop.
Revenir en haut
Obéron
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 79
Masculin

MessagePosté le: 29/01/2018, 20:03    Sujet du message: [RP/Ouvert à tous] Les Rues de Cherbourg Répondre en citant

Obéron savoura cette seule gorgée de café, et sourit à la remarque de la jeune femme :

- Vous pouvez ! C'est le cas ! Je ne m'en cache pas, et puis c'est aussi... Ce goût, fort et rond à la fois, c'est du réconfort à l'état liquide, voilà tout !

Il reposa la tasse avec précaution, et lança un regard de biais à Isabelle, perplexe :

- Nulle ruse, juste... Une nécessité. Bien anodine en vérité. Pourquoi renoncer ? C'est un petit plaisir, rien de bien méchant. Ce n'est pas comme si je fumais la pipe ou chiquais le tabac. Non ?

Ces considérations terre à terre furent très vite derrière eux, lorsque leur attirance prit corps et leur souffla des envies bien tapageuses. Il sentit quasiment courir sur sa peau le murmure d'Isabelle quand elle souffla son nom. Un frisson lui remonta la nuque, juste avant qu'elle ne lui offre sa bouche, exprimant une fièvre dont il n'avait osé que rêver...
La morsure lui arracha un sourire conquis, il embrassa une dernière fois la lèvre inférieure de la jeune femme, avant de se détacher d'elle. Il était temps, plus que temps, de reprendre emprise sur eux-mêmes... Aussi douloureux soit-il...

Leurs mains jointes, Obéron rebondit sur la pique taquine d'Isabelle :


- Surprenant mais... parfait, oui. Ne craignez rien, j'ai de la... résistance pour ces choses-là.

Il toussota et ramassa le manteau tombé au sol, pour l'aider cette fois à le passer et non plus à l'abandonner.

- Je crois que vous deviez arpenter les rues afin de vous assurer que tout était en ordre.

Un sourire facétieux avant de conclure :

- Tout est en ordre entre nous, je crois. Mettons-nous en route, je ne voudrais pas vous... troubler plus encore.

Bien sûr le trouble était ô combien partagé, les ardeurs qui devaient rester chastes étaient les plus frustrantes, et Obéron savait qu'il respectait cette femme, assez pour ne pas la mettre dans une situation scabreuse et scandaleuse. Il lui tendit le bras, sérieux à nouveau, bien qu'un petit sourire charmé ne quittait plus sa bouche.
_________________
Revenir en haut
Isabelle
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 155
Féminin

MessagePosté le: 30/01/2018, 10:09    Sujet du message: [RP/Ouvert à tous] Les Rues de Cherbourg Répondre en citant

Surprenant? Et comment! Elle avait elle aussi été stupéfaite à leur premier baiser mordant. Mais cela n'est pas si désagréable que cela. Enfin du moment que cela ne devient pas une habitude. Le minois radieux, elle acquiesce doucement.

Dans ce cas je suis rassurée Obéron.

Les doigts se séparent à regret, et les billes bleutées le suivent dans son inclinaison pendant qu'il se penche pour ramasser son manteau. Toujours très attentionné à son égard, elle sourit doucement alors même qu'il s'empresse de l'assister pour qu'elle le revêt.

C'est bien aimable. Je vous en remercie.

Elle se retourne et soutient ses nébuleuses perles, dont l'éclat réjouissant qui se conjugue à la perfection à son sourire facétieux, révèle son humeur ludique. Rictus enjôleur suspendu au coin des lèvres, c'est sur la pointe des souliers qu'elle lui vole un fugace et tendre baiser avant de lancer en empoignant la poignée de la porte.

Oui en route. Mais on va s'abstenir de tout rapprochement au sein de ce bâtiment. Déclare-t-elle dans un regard affable sans s'autoriser la prise de son bras. Elle sait qu'il n'aura pas de mal à comprendre cela.

Le jeune..."couple" déserte assez vite le poste de police. Réajustant ses gants et après quelques pas lui garantissant être à l'abri des regards indiscrets, elle glisse enfin sa main dans le creux du coude du nordiste. Son manteau dissimulant son uniforme, il sera laborieux de l'associer au force de l'ordre sans qu'elle ne se dévoile librement. Aussi, ce rapprochement ne sera ni rapporté à ses supérieurs, ni sujet à critique. D'autant qu'ils empruntent tout de suite les rues peu fréquentées. Généralement des coins où le danger est omniprésent, car l'affluence y est rare.

A ce propos, elle a une inquiétude pour son compagnon et le regarde fixement.

Peut-être qu'il serait plus indiqué que je commence ma ronde après notre promenade.

Je peux vous accorder vingt minutes sans que cela ne me porte préjudice. En service je ne m'absente qu'une heure du poste de police pour ma ronde. Il serait fâcheux que l'on demande après moi pour une affaire importante, et que je manque à mes obligations. Je sais que vous n'étiez venu que me féliciter, mais profiter de votre présence est un réconfort dont je ne souhaite pas me priver tout de suite.


Elle retient délicatement son bras pour imposer un arrêt.

Je ne sais si je vous en ai parlé, mais maintenant que je suis émancipée et que j'ai un travail, il est temps d'acquérir une propriété. Lorsque ce sera chose faite, je vous y convierai. Voulez-vous Obéron?

_________________
Morte au cours d'une ronde. Navrée le jeu me déprime trop.
Revenir en haut
Obéron
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 79
Masculin

MessagePosté le: 03/02/2018, 01:59    Sujet du message: [RP/Ouvert à tous] Les Rues de Cherbourg Répondre en citant

Obéron essayait d'occuper ses mains pour ne pas se laisser submerger par le trouble, par l'envie qu'il avait de prononcer des mots... trop tôt, beaucoup trop tôt. Aussi l'aider à remettre son manteau était une très bonne distraction. Il se devait d'être empli de respect et prévenance, cette femme le méritait, grandement.

Ce sourire. Si elle savait combien il lui fait du bien ! Mais il ne s'autorisera pas à lui avouer cela. Il a déjà beaucoup... montré plus que dit ce qu'elle déclenchait en lui. Et il sentait cette petite chose croître en lui, entre brûlure et rayonnement, quelque chose de chaud et doux. Une étincelle.

Isabelle lui rappela la conduite décente à tenir dans le bâtiment et il hocha la tête, évidemment d'accord avec cette pondération, avant de lui emboiter le pas.

Quelques minutes plus tard, il est secrètement heureux de sentir la main de la jeune femme se poser sur son bras. Conscient de la confiance qu'elle lui accordait en prenant sur son temps de travail pour le croiser, il écouta les propos de la jeune femme à ce propos.


- Je comprends tout à fait, mademoiselle, je vous remercie de ce temps que vous dégagez pour moi. Je n'avais pas l'intention de vous accaparer ce matin, mes félicitations se devaient d'être rapides et... Je ne sais pas résister au plaisir de vous croiser, je l'avoue. Puisque c'est partagé, cela va égayer ma journée, sachez-le.

Isabelle lui annonça un nouveau projet, Obéron fut encore une fois surpris par l'esprit d'entreprise de la jeune femme. Elle était prête à mener tant de choses de front ! Il lui assura son soutien, renouvelé, et son plaisir :

- Évidemment, je serai comblé par cette invitation ! Avez-vous déjà fait des démarches en ce sens ? Avez-vous besoin... d'un peu d'aide ?

Il repensa à leurs conversations passées et ajouta :

- D'ailleurs, je crois que nous devrions nous poser un jour prochain pour réfléchir à notre projet commun ! Il me tient à cœur, et j'avais cru comprendre qu'à vous aussi. J'aimerais que nous puissions le mettre à l’œuvre...

Le plus tôt possible ? Non il fallait du temps et de la maturation pour ces choses-là. Obéron saurait attendre et mettre les choses en place en temps et en heure, lorsque le moment serait venu. Ça augmentait les chances de réussite, en tout !
_________________
Revenir en haut
Isabelle
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 155
Féminin

MessagePosté le: 03/02/2018, 11:16    Sujet du message: [RP/Ouvert à tous] Les Rues de Cherbourg Répondre en citant

Comment pourrait-elle oublier leur projet commun. Cette lueur dans les yeux du jeune homme a éveillé son intérêt et son obstination à rendre viable ce projet. Puisqu'il aborde le sujet, elle va allier ces deux projets. L'incitant à reprendre la marche, elle propose, certes prématurément, mais Isabelle est une fonceuse car elle sait qu'à force de faire trainer les choses, certains projets ne se concrétisent jamais. La vie est si courte, et on ne sait de quoi demain sera fait. Il est bon de pouvoir voir ses rêves s'accomplir, plutôt que passer sa vie à regretter son manque de prise de risque.

Les deux projets peuvent être réalisés conjointement. J'entends par-là acquérir un local sur deux niveaux. Au rez-de-chaussée votre salon de lecture avec le petit espace réservé pour les collations, à l'étage, mon habitation. Comme ça il me sera aisé d'y être les jours de repos, pendant ma pause et en soirée.

Obéron, c'est un projet qui me tient aussi à cœur croyez-le. je suis persuadée, maintenant que j'ai eu un bref aperçu de ma fonction, que je ne serai point éprouvée par mes charges. Cherbourg est une ville calme. Vous risquez de me voir plus souvent dans notre commerce que derrière mon bureau.


Le menton levé, l'index tapotant ses lèvres, elle ajoute.

Puisqu'il est important de légitimer cette collaboration, nous allons devoir acquérir ce local ensemble et y apposer nos signatures. Enfin sauf si vous désirez vous accorder plus de temps de réflexion. C'est comme vous le souhaitez. Mais j'en ai assez de dormir dans un lieu aussi impersonnel qu'une auberge. Alors ne tardez pas à donner suite à cette proposition. Avoir enfin un chez moi est tout aussi important pour moi que de matérialiser notre projet.

Epiant à la dérobée les passants, elle clôture.

Avez-vous déjà des fournisseurs en tête pour la livraison de vos livres?

Oh j'y pense. Je suis à mi chemin de ma formation de couturière. Il me faudra aussi un espace pour mes créations. Sauf si j'envisage une collaboration avec mon père. Je crois savoir qu'il a ouvert une boutique il y a peu. Ohlalala que de projets dans ma tête. J'en ai le tournis à force.


Son rire cristallin éclate mélodieusement.

_________________
Morte au cours d'une ronde. Navrée le jeu me déprime trop.
Revenir en haut
Obéron
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 79
Masculin

MessagePosté le: 04/02/2018, 18:39    Sujet du message: [RP/Ouvert à tous] Les Rues de Cherbourg Répondre en citant

Tout en avançant de concert, Obéron était attentif à chaque mot qui sortait de la bouche d'Isabelle. Encore une fois, elle le surprenait. Dans le bon sens du terme !
Elle prévoyait de lier leur projet commun avec sa recherche d'un pied à terre.
N'étant pas un adepte de la dissimulation, la jeune femme pourrait tout lire sur son visage. Au delà de la surprise évidente, il était touché par l'attention d'Isabelle, par sa force de caractère également. Elle semblait capable de tout réussir, du moment qu'elle l'avait décidé. Obéron se laisserait volontiers emporter par ce tourbillon d'énergie.

Réalisant ce qu'impliquait cette double décision, il s'arrêta de nouveau, pour lui faire face :

- Il nous tient à cœur tous les deux, c'est la meilleure configuration que l'on puisse souhaiter ! Je serai heureux de vous avoir près de moi... hum... Aussi souvent que vous le pourrez !

Sans réfléchir, il prit une des mains d'Isabelle entre les siennes, tout à la joie que ces jours à venir promettaient ! Il aimait la voir réfléchir et il entendait presque les petits rouages de son esprit cliqueter, prévoyant toutes les étapes pour faire les choses comme il le fallait !

- Battons le fer tant qu'il est encore chaud, je n'ai pas besoin de plus de réflexion ! Je crois en ce projet et je vous fais confiance pour être une... partenaire d'entreprise à la hauteur de la tâche !

Il sourit à cette appellation. Elle devait savoir, sinon au moins deviner, qu'elle était déjà beaucoup plus que cela à ses yeux. Mais ils abordaient un sujet très sérieux, il resta donc dans l'attitude qu'on attendait de lui. Même si le regard qu'il posait sur elle lançait un tout autre message.

- Je vais me renseigner pour les fournisseurs de livres dès demain, et songer aussi à trouver des meubles qui conviendraient à une atmosphère chaleureuse !

Il acquiesça à la dernière mention de la jeune femme :

- Félicitations pour votre progression dans vos études ! J'aurai bientôt fini les miennes également... Parlez-en donc à votre père, je ne voudrais pas qu'il se sente lésé dans cette affaire ! Vous avez sans doute besoin de partager une activité avec lui pour prolonger votre lien. Ce que je comprends tout à fait !

Et je suis impressionné par cette effervescence qui vous anime ! C'est très beau, en vérité...

Il reprit la marche, réfléchissant lui aussi à ces étapes à mettre en place, ces idées à concrétiser, et cette collaboration qui prenait corps, au delà de l'attirance manifeste entre eux... Il était pleinement heureux, conscient pour la première fois de sa vie d'être à sa place, et de vouloir partager ce moment. Elle était la bonne personne pour cela. Pour tout en fait...

Et son rire qui résonnait en lui comme une petite flamme...


_________________
Revenir en haut
Isabelle
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 155
Féminin

MessagePosté le: 06/02/2018, 13:48    Sujet du message: [RP/Ouvert à tous] Les Rues de Cherbourg Répondre en citant

Mimant l’action d’Oberon, la jeune femme s’arrête pour plonger ses cérulés dans les prunelles du brun. L’ébauche d’un sourire à ses mots, Isabelle s’engage dans une répartie moins facétieuse pour ne point perdre cet élan de sincérité.

Il en va de même pour ma personne Oberon. Je suis fort aise de savoir qu’il me suffira d’emprunter l’escalier pour illuminer ma journée de votre charmante et si apaisante présence avant ou après le travail au commissariat.

Les billes rieuses, elle poursuit sur cette lancée.

Je suis même tentée d’ajouter que je risque bien de titiller votre souhait de me savoir à vos côtés aussi souvent. Il n’est pas impossible que j’en vienne à vous lasser. Que ferez-vous alors ?

Les perles marines se baissent pour englober les mains qui se referment sur la sienne. Le minois redressé, les cils ombrageux libérant les iris glacés suspendus à ses lèvres pour ne pas perdre le fil de la discussion, même si pendant une fraction de secondes ses pensées vagabondent allégrement. Elle déglutit et retire délicatement sa main pour reprendre contenance.

Je vous retourne vos félicitations Oberon. Nous avons tous les deux la volonté de nous investir pleinement pour égayer cette ville, et pour un devenir personnel meilleur. Vous êtes un homme admirable, inspirant, et cela m’honore d’avoir un jour croisé votre chemin.

Ils reprennent la marche et la Delafleur pose ses doigts dans le creux de son coude, satisfaite, réellement comblée.

Puisque j’ai votre consentement, dès demain rendez-vous au cadastre. Nous pourrons alors acquérir cette parcelle. J’en profiterai aussi pour joindre à votre commande des meubles, ceux pour ma propriété. Enfin si vous n’y voyez pas d’inconvénients.

Le pas ralentit.

Oh et pendant que j’y pense. Bien entendu tous les achats indissociables au bon fonctionnement de ce commerce sont à régler ensemble. Nous sommes associés…

L’œil aguicheur, elle clôture :

Ne l’oubliez pas Monsieur Lerouge.

_________________
Morte au cours d'une ronde. Navrée le jeu me déprime trop.
Revenir en haut
Obéron
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 79
Masculin

MessagePosté le: 06/02/2018, 22:45    Sujet du message: [RP/Ouvert à tous] Les Rues de Cherbourg Répondre en citant

Obéron se sentit plus léger, leur plaisir de se retrouver était confirmé, et sans faux-semblants. Il lui sourit alors, comme elle continuait à exprimer son intention d'être là, et pour rester. Même si elle le disait, un peu, sous le couvert de la plaisanterie.

- Vous serez la bienvenue, et aussi souvent que vous le souhaitez !

Sur la dernière phrase qu'elle prononça, il leva les deux mains, voulant par là arrêter cette idée de suite :

- Oh non, non, aucun risque là dessus ! Je...

Je quoi, d'ailleurs ?
"Je ne risque pas de me lasser" ?
"Je tiens trop à vous, déjà" ?
"Mon cœur cogne d'une drôle de façon quand vous êtes là" ?
Tout s'embrouillait férocement dans sa tête à cet instant, et mettre les bons mots sur ce qui le traversait n'était pas aisé ! Et s'il la brusquait ou pire, s'il l'offusquait ?

- J'aime vous avoir près de moi...

La simplicité. Voilà. Encore et toujours.

Isabelle dégagea sa main puis le félicita, cela le surprit, mais il dodelina, un peu gêné, tout en acceptant les compliments. Si elle les pensait, c'est qu'elle avait une bonne opinion de lui, et c'était précieux.


- Admirable, je ne sais pas, mais... Je crois que nous nous inspirons l'un l'autre et ça semble mettre en oeuvre une très belle énergie !

Isabelle reprit le bras d'Obéron tout en devisant. Le plan "d'attaque" se mettait en place !

- Le cadastre, demain. Très bien, j'y serai sans faute ! Je ne vois aucun inconvénients là dedans et autant s'y habituer tout de suite. Notre rel... association est faite pour durer, je suis prêt à cela, entendez-le bien.

Il sourit à sa dernière pirouette et rebondit :

- Je ne l'oublierai pas, mademoiselle Delafleur, ne craignez rien sur ce point !

Obéron entendit le clocher d'une église proche et s'inquiéta de l'éloigner de son travail. Il ne devait pas l'accaparer... Enfin, pas tout de suite en tout cas !

- Mais je vous retiens alors que vous êtes en service. Je vous retrouve demain pour sceller la naissance de notre entreprise, mademoiselle ! Faites attention à vous durant votre ronde.

Et, emporté par un élan qui risquait de devenir naturel, il lui prit la main et y déposa un baiser sur la saignée du poignet.
_________________
Revenir en haut
Isabelle
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 155
Féminin

MessagePosté le: 07/02/2018, 21:24    Sujet du message: [RP/Ouvert à tous] Les Rues de Cherbourg Répondre en citant

Alertée par le tintement assourdissant des cloches, la jeune fille sursaute, ne réalisant que seulement qu'elle avait encore sa ronde à faire. Elle opine gravement du chef tout en épiant les passants qui se font plus bruyants. Les yeux se vissent sur la personne qui capte le plus son intérêt.

En effet. Voyez comme le temps semble figé en votre compagnie. J'en viens à oublier mes obligations professionnelles.

Elle secoue doucement la tête, la paume contre sa joue rosie par le froid.

Voilà qui est entendu. Demain au Cadastre. Je pense qu'il serait plus prudent de vous munir de vos documents administratifs. Je n'ai jamais eu à acquérir une propriété et ouvrir un commerce dans la même foulée. Alors j'anticipe un peu. Je vous conseille d'en faire de même Monsieur Lerouge.

La main retombe avec nonchalance dans un mouvement feutré, mais n'a pas le temps de frôler son corps que déjà son interlocuteur s'en empare pour déposer un chaste baiser sur son poignet. Pudeur ou prudence? La jeune femme ne saurait dire. Mais cette marque d'affection rehausse toute la considération qu'elle a pour l'homme qui lui apporte à présent réjouissance. Les cérulés pétillent de tendresse alors qu'elle effleure sa joue de ses doigts gantés.

Promis. Faites attention à vous sur le chemin du retour. Et à demain...Monsieur Lerouge.

Un dernier regard, un sourire ponctué par une autre caresse, mais cette fois du revers de sa main, Isabelle s'éloigne. Elle se faufile entre les passants pour ne plus devenir qu'une silhouette parmi tant d'autres.

_________________
Morte au cours d'une ronde. Navrée le jeu me déprime trop.
Revenir en haut
Maryline
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 20
Localisation: Cherbourg
Féminin

MessagePosté le: 07/04/2018, 15:21    Sujet du message: [RP/Ouvert à tous] Les Rues de Cherbourg Répondre en citant

Le voyage était long. Long. Bien trop long pour la jeune fille seule qu'elle était. Elle avait voyagé toute sa vie et n'en pouvait plus. D'adultes en enfants, de femmes en hommes, elle rencontrait chaque jour pleins de nouvelles personnes mais personne ne restait. Cela était lassant, fatiguant, exténuant, démoralisant et surtout perturbant. Elle n'y comprenait rien à leurs pensées stupides qui servaient à rien juste à l'énerver davantage. Partout on lui disait, tu comprendras quand tu seras plus grande! Mais elle est plus grande!
Personne ne lui disait jamais rien, tout le monde l'embêtait. Elle en avait marre. Les poings serrés, elle avançait furieuse. Plein milieu de l'après midi, mais seule elle avançait dans les rues de Cherbourg en cherchant un coin tranquille pour crier en paix.

Ici, elle ne connaissait personne et de plus les rues étaient désertées, allait t elle resté ?
Pour le moment, elle se devait de se trouver un endroit pour dormir, un travail également sans rien , sans aucun moyen de réaliser un achat , la vie ne lui souriait guère

Revenir en haut
Lorra
Maire de Cherbourg
Maire de Cherbourg

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mai 2011
Messages: 1 503
Localisation: Cherbourg
Féminin

MessagePosté le: 16/04/2018, 18:49    Sujet du message: [RP/Ouvert à tous] Les Rues de Cherbourg Répondre en citant

Le soleil était present...une petite promenade en sortant de la mairie ne lui ferai pas de mal...
Flaner un peu devant les boutique...certaines oui hélàs était fermer...les gens ne trouvait acheteur...Pourtant la ville était belle et promettait beaucoup a celui qui savait voir...
Depuis le temps qu'elle était là...
Elle en a vu passer du monde, certains restaient mais beaucoup partait pour la ville lumière...Paris...

Elle même avait beaucoup voyager avant...avant tout cela...cela n 'avait pas été son rêve de tenir une mairie, mais bien une aide pour le Roi et le Royaume , mais cela en valait vraiment le coup...elle ne savait pas trop...


Continuant de flâner tranquillement...laissant le temps filer...s'égrener...

_________________
Revenir en haut
Maryline
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 20
Localisation: Cherbourg
Féminin

MessagePosté le: 30/04/2018, 13:26    Sujet du message: [RP/Ouvert à tous] Les Rues de Cherbourg Répondre en citant

Maryline aperçut une Dame au loin tout comme moi elle semblait marcher sans but, peut être qu’elle était comme moi seule dans cette ville. C’est vrai que je n’avais pas croisé personne encore et pourtant, il y avait bien des gens qui vivaient ici
J’activais mes pas vers la Dame, tout es espérant de ne pas l’effrayer, je désirais savoir simplement ou loger et si par hasard je pouvais être utile .............. Je rêvais sans aucun doute
Arrivée non loin d’elle ..... D’une voix calme

Excusez moi de vous déranger, pouvez me dire ou je peux trouver un endroit pour me restaurer et dormir ?

Je la regardais d’un léger sourire amical
Revenir en haut
Zélie
Conseiller royal
Conseiller royal

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2016
Messages: 653
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: 30/04/2018, 17:44    Sujet du message: [RP/Ouvert à tous] Les Rues de Cherbourg Répondre en citant

Alors que je me ballade pour faire passer le temps, je vois une silhouette que je reconnaissais. Ma chère amie, la seule en ce monde, se balladait également. M'approchant un peu plus, je remarque son air détaché de ceux des mauvais jours.

Me trouvant désormais à quelques mètres d'elle, j'aperçois une dame s'approcher de Lora et prendre la parole. Je continue néanmoins de m'approcher de Lora.


- Bonjour Lora...

De sourire à la demoiselle attendant réponse de mon amie, la voyant plonger dans ses pensées, je suis certaine qu'elle n'a fait attention à la présence de la demoiselle.

- Bonjour... Je pense que notre chère baronne ne vous a point entendu.

Ayant entendu la question, et voulant ne pas déranger Lora dans ses réflexions, je me permets de lui répondre tout en esquissant un sourire de circonstance.

- Si vous voulez je peux répondre à sa place... Je réside depuis plusieurs mois à Cherbourg, enfin ma demeure se trouve à l'extérieur de la ville. Mais je pense pouvoir vous renseigner.

M'approchant un peu plus de Lora pour lui faire la bise, celle-ci reste silencieuse absorbée par ses pensées. De ce fait je préfère la laisser tranquille et m'intéresse un peu plus à la demoiselle qui au final m'était inconnue.

- Veuillez excuser mon impolitesse... Je suis Zélie THELLIER, je possède une boulangerie en centre ville. Et la personne qui rêvasse au point de ne pas nous voir, se nomme Lora, elle est l'actuel maire de Cherbourg ainsi que Préfète de la Manche, rien que ça ! En tout cas, veuillez l'excuser, je pense qu'elle doit vivre en ce moment des moments difficiles sinon elle vous aurait bien mieux accueilli. J'espère que vous ne lui en tiendrait nullement rigueur.

Je m'apprête à effectuer quelques pas, pour ainsi laisser tranquille Lora, je regarde la demoiselle l'invitant à me suivre.

- Vous êtes donc nouvelle à Cherbourg ? Alors... pour vous loger... vous avez l'auberge... Le lieu est certes modeste mais vous avez tout le confort, vous pourrez y trouver le gîte et le couvert. En attente de vous trouver un meilleur lieu, je ne peux que vous le conseiller... Si vous avez quelques pécules à donner, vous avez le cadastre où vous pourrez peut-être y trouver votre bonheur pour une future acquisition. Après une autre solution est possible, c'est de résider chez l'habitant. Mais pour cela, il vous faut bien entendu connaître un habitant !

Les quelques pas les menèrent près de la jetée. Je m'arrête pour jeter un oeil sur l'étendue d'eau et en esquisse un sourire. Puis je me tourne vers la demoiselle.

- C'est jolie n'est ce pas ? Cette immensité d'eau ! Pas loin vous avez le port, vous y trouverez de magnifiques navires. Auriez-vous d'autres questions ? Si je peux vous aider, n'hésitez pas ! Profitez de ma présence !

Et de lui sourire à nouveau, je suis ravie de cette nouvelle rencontre.

_________________
Revenir en haut
Maryline
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 20
Localisation: Cherbourg
Féminin

MessagePosté le: 01/05/2018, 10:59    Sujet du message: [RP/Ouvert à tous] Les Rues de Cherbourg Répondre en citant

La Dame semblait perdue dans ses pensées, j’espérais tout simplement qu’il n y avait rien de grave, moi-même parfois je restais des longues minutes à rêvasser , alors je ne pouvais pas la déranger bien prête à continuer cette balade lorsque soudain d’une jeune fille arrivait , c’était ma journée de chance , elle me dit que la Baronne ... sans hésiter, je lui adresse la parole

Bonjour Mademoiselle, vous avez bien dit Baronne ?

Elle me répondait à ma question ce qui me plaisait bien au final, je n’osais pas l’interrompre lorsqu’elle se présentait

Je suis enchantée Mademoiselle Thellier, vous etes excusée Mademoiselle, je suis ravie de faire votre rencontre et rassurez vous, je ne lui en veux pas du tout, je peux comprendre qu’il y a des situations parfois difficiles et le silence est réparateur ou tout simplement pour cacher sa douleur, j’en suis navrée pour .......vous avez bien dis Maire de Cherbourg plus Préfète de la Manche ...Alors la elle est toute pardonnée , elle doit en avoir lourd sur les épaules
Je me présente Maryline De Lamirande nouvellement arrivée a Cherbourg, vous etes la première personne que je vois, donc vous avez une boulangerie ?

Je détecte dans son regard son invitation à la suivre, c’est à ses coté que nous marchions toujours en discutant , certes j’étais triste pour la Dame Lora

Mademoiselle Thellier me conseillait pour me restaurer, me loger c’était une bonne nouvelle pour moi, elle me parlait du cadastre également
Je la regardais avec un sourire

Je ne connais personne ici alors pour me loger c’est un habitant c ‘est hors de question, imaginez je ne saurai pas à l’aise du tout, j’irai à l’auberge et si je peux me rendre utile pour différents petits travaux alors soit pourquoi pas !

Sans me rendre compte de nos pas, voila que devant nous

C’est très joli ici Mademoiselle Thellier vous avez bien raison, des navires , cela me fascine oui , c’est tellement beau ici
Non je n’ai pas d’autres questions, je vous remercie beaucoup pour votre temps, quoi que .......... il faudra m’indiquer le chemin pour votre boulangerie, je passerai vous saluer et .......... me payer une petite douceur
Je suis ravie de cette rencontre , vous désirez rentrer à l’auberge avec moi , juste pour ne pas me perdre je n’ai guère eu le temps vraiment de me balader encore

Je lui souris amicalement tout regardant d’un œil ce décor superbe

Revenir en haut
Zélie
Conseiller royal
Conseiller royal

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2016
Messages: 653
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: 01/05/2018, 18:32    Sujet du message: [RP/Ouvert à tous] Les Rues de Cherbourg Répondre en citant

J'acquiesce de la tête à sa question concernant Lora. Maryline de Lamirande, joli prénom, je trouve.

- Et bien, j'en suis ravie. En tout cas, n'hésitez pas à aller vers l'habitant quand même. Ils sont assez discret... surtout avec les nouveaux arrivants. Cette ville a un passé, vous savez. Du coup, les gens préfèrent se méfier. Ne soyez pas dur avec eux, en tout cas.

De lui sourire tout en l'écoutant. On ne pourra pas dire que l'on soit mal reçu à Cherbourg.


- Oh oui biensûr... Nous devrions passer devant ma boulangerie d'ailleurs... elle n'est pas très loin d'ici. En fait, je n'y passe pas très souvent ayant entièrement confiance en mon employé. Mon emploi du temps ne me le permets pas en fait...


Puis reprenant la marche en direction de l'auberge, nous discutons de tout et de rien.

- La ville est assez calme... J'espère que cela ne vous posera pas de problème. D'ailleurs, si cela vous intéresse, le poste d'aubergiste est ouvert si cela vous dit. Son rôle est d'accueillir les clients, de répondre à leurs éventuelles questions, et biensûr leur offrir le gîte et le couvert. Savez-vous cuisiner ?


Je la regarde avec douceur tout en esquissant un sourire alors que nos pas arrivent non loin de l'auberge.

- Ce poste, devrait vous permettre de croiser quelques habitants et si vous désirez plus vous impliquer dans notre ville, sachez que notre maire recherche également des personnes volontaires pour l'aider à faire vivre un peu plus la ville.

Quelques secondes plus tard...

- Tenez, voici l'auberge !. Elle se nomme l'Ara qui rit !
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:31    Sujet du message: [RP/Ouvert à tous] Les Rues de Cherbourg

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Monarchies - Forum Index du Forum -> + Département de la Manche + -> Ville de Cherbourg Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template