Monarchies - Forum Index du Forum

Monarchies - Forum
Forum officiel du jeu de rôle éponyme
www.monarchies.droits-divins.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[RP] À l'Écarlate - Salon de lecture
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Monarchies - Forum Index du Forum -> + Département de la Manche + -> Ville de Cherbourg
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Obéron
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 79
Masculin

MessagePosté le: 04/03/2018, 15:38    Sujet du message: [RP] À l'Écarlate - Salon de lecture Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Obéron poussa la porte de la bâtisse, curieux de découvrir ce nouveau lieu de vie. Commerce et lieu d’échanges au rez-de-chaussée, et un petit nid pour Isabelle à l’étage.
Ils avaient convenu comme ça de partager cet espace : elle tiendrait un salon de thé pour agrémenter le tout, et rendre convivial ce qu’il espérait voir devenir un point de rendez-vous des amoureux des livres et des curieux !

Comme il s’y attendait, Lorra les avait prévenus, il y avait des rénovations à faire avant de pouvoir ouvrir la porte au public.
Un premier regard circulaire pour jauger du plus urgent à réaliser. Un enduit à passer sur les murs pour rafraîchir, le parquet à poncer et à traiter, il s’attèlerait également à recalfeutrer portes et fenêtres : hors de question de prendre froid !

Il leva les yeux vers le plafond : il devait aussi s’assurer que la jeune femme serait le mieux installée possible. D’ailleurs… Il allait monter tout de suite pour faire un point sur l’étage. Ce serait sa priorité : la savoir au mieux.

Il grimpa les marches, réfléchissant déjà à monter une porte en haut de cet escalier pour assurer l’intimité de la jeune femme. Il jugea que le parquet nécessitait aussi un bon ponçage, avant d’être recouvert d’un confortable tapis. Il sourit en se demandant comment elle aménagerait son territoire. Il savait qu’elle saurait mettre sa personnalité dans son intérieur, et y mettre de la chaleur malgré cet hiver glacial…

Il redescendit, voir si la pompe de l’évier était en état de fonctionner, puis il vérifierait la cheminée et réfléchirait à où acheter le poêle qu’il ferait ajouter.
Isabelle devait passer voir par elle-même l’endroit qui était devenu le leur, il l’attendrait en s’activant à ses repérages…

_________________
Revenir en haut
Isabelle
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 155
Féminin

MessagePosté le: 04/03/2018, 21:34    Sujet du message: [RP] À l'Écarlate - Salon de lecture Répondre en citant

La mine enjouée, impatiente de découvrir leur acquisition conjointe, la jeune fille ne laisse pas le cocher se donner la peine de l'aider à descendre du coche. A peine arrêté que ses souliers foulent avec aisance le pavé. De sa main gantée de cuir, elle lisse négligemment les plis de son lourd manteau, et les cérulés inspectent dans une première observation la façade de la bâtisse. L'extérieur n'est pas certes pas personnalisé, mais elle ne relève aucunement la nécessité d'y faire des travaux. Elle longe donc la petite allée centrale pour atteindre la porte d'entrée restée ouverte. Elle devine sans mal que le jeune nordiste y est.

Bonjour bonjour. Comment allez-vous en cette fraîche journée monsieur Lerouge?

Souriante, la jeune Delafleur s'empresse d'entrer pour refermer la porte derrière elle. Elle se frotte les mains tout en mesurant tout l'espace qu'offre le rez-de-chaussée.

Effectivement nous aurons de l'espace pour nos deux commerces. Mais j'imagine que pour le salon de lecture, nous aurons juste besoin de rafraichir les murs. Puisque les bibliothèques et les étagères feront offices de décorations? Bon un peu sommaire la décoration. Mais je pense nous pourrons enjoliver cette pièce d'une touche de gaieté après les travaux. Avez-vous déjà commandé vos meubles Obéron?

Les doigts sur les attaches de son manteau qu'elle desserre, Isabelle emprunte l'escalier pour visiter son petit chez elle. Elle remarque tout de suite qu'il manque une porte et que la pièce principale a une fenêtre bien trop petite à son goût. Ses yeux se posent alors sur monsieur Lerouge.

Pensez-vous que nous pouvons agrandir cette fenêtre? J'aime assez que la lumière naturelle puisse éclairer une pièce.

Alors qu'elle attend la réponse, les lippes s'arquent en un sourire de contentement et elle s'exclame.

Cette cheminée est de toute beauté! Il est vrai que nous avons des travaux qui exigent des dépenses conséquentes, mais cette pièce a un charme indéniable. Voyons ce qu'il en est des autres pièces. Vous venez avec moi?

_________________
Morte au cours d'une ronde. Navrée le jeu me déprime trop.
Revenir en haut
Lorra
Maire de Cherbourg
Maire de Cherbourg

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mai 2011
Messages: 1 510
Localisation: Cherbourg
Féminin

MessagePosté le: 05/03/2018, 19:52    Sujet du message: [RP] À l'Écarlate - Salon de lecture Répondre en citant

Un jeune garçon arriva pour déposer des papiers que la mairesse lui avait remis contre une petite bourse...






_________________
Revenir en haut
Obéron
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 79
Masculin

MessagePosté le: 10/03/2018, 19:18    Sujet du message: [RP] À l'Écarlate - Salon de lecture Répondre en citant

Il était penché sur la vieille pompe à eau, qu'il faudrait graisser convenablement avant d'espérer en tirer quoique ce soit, quand il entendit des pas et la voix d'Isabelle s'élever. Son timbre clair et chaud le fit instantanément sourire. Il se redressa, épousseta son pantalon et lança un chaleureux salut :

- Bonjour mademoiselle Delafl... Isabelle ?

Il hésitait toujours. La nouvelle année était derrière eux maintenant, mais la chaleur qu'ils y avaient gagné ne devait pas se rigidifier. Il l’appellerait donc par son prénom aujourd'hui, pour se souvenir de cette soirée. Il avait des envies de la prendre dans ses bras et de célébrer ce bonheur simple.

- Je vais bien, et vous même ? Heureuse d'avoir mis les pieds dans notre tout nouveau... domaine ?

Il la laissa faire le tour du propriétaire, se faire une idée sur le potentiel évident de la bâtisse et les différentes configurations qu'ils allaient pouvoir mettre en œuvre.
Obéron mit les mains dans le dos pour répondre aux suggestions de la jeune femme :


- Un rafraîchissement sera très bien pour les murs, oui. Mais je vais renforcer l'isolation. Autant pour protéger les livres, que nous même ! Et... m'assurer de votre confort personnel. Qui est ma priorité. Toujours.

Il sortit la liste de ce qu'il a demandé à ses fournisseurs et lui montra, un peu gêné :

- Ne faites pas attention à l'écriture, je... ma mère trouve que j'écris comme un chat ! Mais je m'y retrouve !

Tous les meubles nécessaires sont sur le morceau de papier un peu écorné d'avoir passé du temps dans sa poche : Bibliothèques, fauteuils, tables, meubles divers. Il a également commandé un peu de linge de maison : des rideaux, quelques tapis pour réchauffer, des serviettes, torchons, et tout ce qu'il a pu imaginer pour mener de front un double commerce, avec une partie servant du café et des douceurs.

- J'ai forcément dû oublier des choses... Je suis sûr que votre œil exercé saura trouver les manques ! J'attends également un poêle pour chauffer plus efficacement quand on est loin de la cheminée. Et un second pour vous, là-haut... J'espère que vous ne m'en voulez pas d'avoir pris cette liberté...

Ils montèrent ensuite à l'étage et Isabelle s'interrogea sur des remaniements faisables ou pas.
Obéron hocha la tête, visualisant déjà ce que les changements apporteraient à la pièce :


- Bien sûr. Tout ce qui vous fera plaisir ! ça me prendra une grosse journée pour finir et que nous ne soyez pas coincée une nuit sans fenêtre, mais c'est du domaine du possible ! Il est important que cet endroit soit le plus confortable possible pour vous ! N'hésitez surtout pas à me pousser à faire des modifications, je veux le meilleur...

Il toussota, encore engoncé dans cette satanée retenue, coincé entre le désir de dire ou d'oser et l'impossibilité de le faire...
Il se laissa entraîner de bonne grâce pour poursuivre la visite, attrapant même la main de la jeune femme pour y aller...

- Vos doigts sont froids, laissez moi les réchauffer... Hum...Avec un café peut-être ?

Occupés là-haut, Obéron n'entendit pas le garçon qui apporta leurs documents officiels, mais ils les trouveraient en redescendant de leur visite !

_________________
Revenir en haut
Isabelle
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 155
Féminin

MessagePosté le: 11/03/2018, 13:01    Sujet du message: [RP] À l'Écarlate - Salon de lecture Répondre en citant

Comme à chaque fois que ses cérulés coulent sur Obéron, la jeune fille a le cœur qui palpite fortement. Pourtant elle n’est pas de ces écervelées à s’enticher d’un homme simplement parce que l’apparence leur est agréable ou alors parce qu’il aurait usé de paroles mielleuses pour la charmer. Non, sa tendresse pour le jeune homme est tout autre. Elle a le sentiment qu’ils se complètent à la perfection et que nul être au monde ne pourrait la comprendre aussi bien que son nouveau collaborateur, ami, et compagnon.

Les poumons gonflés de cette troublante et délicieuse affection, c’est le minois orné d’un radieux sourire qu’elle reçoit la crainte d’Obéron d’avoir une écriture peu soignée pour sa compréhension. La jeune fille secoue doucement la tête et lâche en prenant délicatement le feuillet.

Rassurez-vous, lorsqu’il est aisé de déchiffrer les billets des médecins qui sont connus pour avoir une écriture illisible, je doute que la vôtre puisse être d’une lecture insurmontable.

La liste logée entre son pouce et son index, Isabelle plante ses azurs dans les noisettes de son partenaire, les lippes étirées.

Vous n’avez pas oublié de noter les services à thé et à café. C’est très aimable de votre part. Il nous faut également des couverts, une ou deux dessertes, des présentoirs pour les gâteaux et les dragées, de belles nappes pour habiller les tables du salon de thé, des vases pour y mettre les fleurs afin d’égayer la pièce. Une enseigne, c’est très important. Il vaut mieux que je m’en occupe, au moins nous n’aurons pas à attendre une nouvelle livraison.

Mais nous avons le temps pour cela. Nous avons des travaux.


La jeune Delafleur lui remet sa liste, tout en ne perdant pas le fil de la discussion. Elle ne peut s’empêcher de le trouver touchant et d’effleurer fugacement le revers de sa main en passant devant lui pour visiter l’étage. Plissement de nez dans une petite moue, Isabelle agite son index pour marquer la négation.

Il est hors de question que vous abattez tous ces travaux seul. Je compte bien vous aider. Vous me dites quand et je suis à vous.

Les joues soudainement empourprées par cette spontanéité équivoque dans son affirmation, les doigts se collent instinctivement sur les lèvres pincées, les cérulés s’animent de candeur.

Oubliez ce que je viens de dire…Enfin non, je tiens à vous aider…Mais je ne voulais pas dire que…Arg vous avez compris.

En proie à un vif émoi, elle préfère écourter ce moment en lui tournant le dos, examinant la pièce pour dénicher un prétexte qui les forcerait à changer de sujet. Une vaine tentative, puisque les doigts d’Obéron glissent sur sa paume pour se refermer entre les siens. Les perles bleutées vont des mains jointes aux prunelles du jeune homme. Elle étouffe un soupir d’aise à son initiative de se réchauffer un peu avec un café.

Un café ?...Non. J’ai une bien meilleure idée.

Doigts enfouis dans sa chevelure d’ébène, elle capture ses lèvres pour un tendre baiser. Les documents peuvent bien attendre encore un peu.

_________________
Morte au cours d'une ronde. Navrée le jeu me déprime trop.
Revenir en haut
Robinson de Mondestin
Députés
Députés

Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2017
Messages: 475
Localisation: Cherbourg
Masculin

MessagePosté le: 11/03/2018, 23:49    Sujet du message: convocation Répondre en citant

Citation:


à Mademoiselle La Commissaire Delafleur

De Monsieur Robinson De Mondestin
Lieutenant Général de la Police Royale
Député de la Manche


Cherbourg le 10 mars 1824



Commissaire Delafleur,

Suite aux instructions données par Monsieur le Ministre de l’intérieur, je vous verrais en la salle de formation du poste de Police de Cherbourg dés le 12 mars 1824 à huit heures, ceci aux fins de vous dispenser votre formation.


Recevez Mademoiselle nos meilleures salutations








_________________
Lieutenant Général De Police Du Royaume
Député de la Manche
Couturier

[url=http://www.forum-monarchies.com/image/110/b/8/6/baniere2-536ff00.jpg.htm][img]http://img.xooimage.com/files110/b/8/6/baniere2-536ff00.jpg[/img][/url]
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Obéron
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 79
Masculin

MessagePosté le: 14/03/2018, 13:42    Sujet du message: [RP] À l'Écarlate - Salon de lecture Répondre en citant

La veille s'était terminée sur une note de baiser volé, qui avait été rendu et multiplié...
C'est donc de merveilleuse humeur qu'Obéron arriva ce matin là avec les bras chargés : sur une brouette, les seaux d'enduit, draps, ciseau à bois, marteau, clous et autres  fournitures nécessaires, au début de la réfection. 

Il entra avec son chargement et étala des draps au sol pour protéger le parquet non épargné. Il retira sa veste, remonta ses manches de chemise et s'apprêta à commencer son ouvrage. Il brossa d'abord les murs à grands coups de brosse pour dépoussiérer et retirer les débris éventuels. Avant de plonger son rouleau dans l’enduit et de recouvrir les murs, en grands gestes amples et efficaces.

Il n'avait pas oublié d'emmener un pot de café à partager avec la dame de ses pensées quand elle arriverait. Elle tenait à l'aider pour les travaux, il s'était d'abord opposé à cette idée, craignant de l'épuiser inutilement, mais... la jeune femme ne l'avait pas laissé s'opposer. Elle avait annoncé sa volonté de participer, elle mettrait donc la main à la pâte et... il profiterait ainsi de sa présence, dans un contexte inédit. Loin des convenances, couverts de poussière et fatiguant les corps par le travail.

Il avait quasiment badigeonné toute la grande pièce quand il prit quelques minutes pour souffler un peu...

_________________
Revenir en haut
Isabelle
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 155
Féminin

MessagePosté le: 17/03/2018, 09:06    Sujet du message: [RP] À l'Écarlate - Salon de lecture Répondre en citant

Isabelle s'était levée une fois de plus dans ce lieu impersonnel qu'est une chambre d'auberge. Mais très bientôt ce sentiment de vie givrée devrait s'estomper avec son installation dans sa nouvelle demeure. Enfin des travaux sont encore en cours et la Delafleur tient à prêter main forte à Oberon.

Considérant la charge de travail qui les attend, la jeune femme opte pour une tenue de seconde main et masculine. Ben quoi? Elle ne va porter une belle toilette pour travailler. Au passage elle s'arrête chez un boulanger pour quelques viennoiseries, le travail manuel ça creuse, c'est bien connu. C'est donc un paquet en main que la jeune femme entre dans la pièce pour y découvrir un beau brun complètement vidé. Lèvres pincées, délicatement elle pose son paquet sur l'un des draps, car les meubles manquaient pour le moment. A pas de loup, elle se faufile derrière lui et couvre ses yeux de ses mains.

Un nom ou un aveu.

Sourire espiègle, trépignant d'impatience, elle dégage sa vue dans un rire et contourne pour voler un baiser salé.

Bonjour Vous.

Immédiatement elle fait un pas en arrière pour montrer sa tenue peu féminine. Regard taquin, elle l'interroge.

Alors comment me trouvez-vous ainsi?

Les iris pétillent d'amusement avant de se visser sur les murs.

Oh vous avez commencé sans moi. Et moi qui voulais vous assister, voilà que vous prenez les devants... Bon si c'est comme ça...

Elle ramasse le marteau et emprunte déjà l'escalier.

Je vais casser le mur toute seule pour une fenêtre plus grande. Vous allez voir une tornade à l'œuvre, c'est moi qui vous le dis... Oh en passant, j'ai ramené des viennoiseries. Servez-vous.

_________________
Morte au cours d'une ronde. Navrée le jeu me déprime trop.
Revenir en haut
Obéron
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 79
Masculin

MessagePosté le: 17/03/2018, 17:09    Sujet du message: [RP] À l'Écarlate - Salon de lecture Répondre en citant

Obéron réfléchissait à la seconde étape à laquelle il s'attaquerait, mais ses pensées le ramenaient sans cesse à Isabelle : Aimerait-elle cet endroit ? Y vivre ? Le côtoyer lui ? Et ce tous les jours ?

Ses interrogations furent interrompues de la plus belle manière qui soit quand il sentit les paumes légères de la jeune femme sur ses yeux. Il sourit, tout en jouant le jeu :

- Un aveu ? Je pensais à vous...

Elle le salua, pétillante de bonne humeur, et il savoura sa chance et ce baiser léger :

- Bonjour Isabelle...

Il la détailla du regard comme elle l'y invitait et répondit :

- Eh bien, ce n'est pas commun, bien sûr mais... ça vous donne un charme canaille, je dois dire ! Et si vous êtes plus à l'aise comme ça, vous avez bien raison !

Il expliqua tout en reconnaissant s'être attendu à sa réaction :

- Oui je sais bien, mais je ne voulais pas nous retarder, et il y a encore bien du travail pour nous occuper tous les deux ! Ne vous sentez pas spoliée, vous ferez largement votre part, comme vous le souhaitez !

Elle n'attendit pas d'avoir besoin d'indications et partit s'attaquer au mur qui lui bouchait encore son idée d'une fenêtre digne de ce nom à l'étage ! Il attrapa son rouleau pour se remettre à l'enduit, conscient et amusé qu'elle ferait à son idée.

- Très bien, faites attention aux éclats, ne vous blessez pas, c'est tout ce qui importe ! Je viendrai voir l'avancement de cette "ouverture" dès que j'aurais terminé ici !

Il ne perdit pas de temps, et reprit ses gestes maintenant bien plus naturels pour couvrir du badigeon blanc les murs déjà plus vaillants !
Il alla nettoyer à grande eau son rouleau, et monta les marches pour rejoindre la jeune femme affairée. Il tendit un nouveau morceau de papier, où il avait noté les dimensions pour la fenêtre à venir. Il avait moins honte de lui donner à lire, maintenant qu'elle l'avait rassuré sur sa capacité à le déchiffrer...

- Dites-moi donc si les dimensions vous conviennent, je passerai commande au menuisier dans la journée...
_________________
Revenir en haut
Isabelle
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 155
Féminin

MessagePosté le: 18/03/2018, 21:32    Sujet du message: [RP] À l'Écarlate - Salon de lecture Répondre en citant

Une équipe soudée, une relation de confiance, comment ne pas être comblée? Assurée d'un avenir sans regret? C'est tout bonnement impensable pour la brunette qui lance déjà à son compagnon pendant qu'elle monte dans de grandes enjambées l'escalier.

Ne vous en faites pour moi. Je suis robuste, vous verrez.

Le marteau au sol, les mains graciles remontent délicatement pour relever ses cheveux en un chignon négligé. La jeune fille se mordille la lèvre inférieure, sourcils froncés en énumérant mentalement les étapes à respecter pour ne pas se faire mal.

Premièrement retirer prudemment la vitre. Seul problème, elle est incorporée au cadre. Il lui faut donc amorcer son travail par les clous. Isabelle s'aide donc du marteau qui offre aussi l'option arrache-clou pour rayer de sa liste ce premier obstacle. La tâche est laborieuse et demande beaucoup d'adresse pour retirer les clous. Après cette première étape, méthodiquement, elle s'affaire à dissocier les vantaux du cadre de la fenêtre. Quelques coups de marteau lui garantissent une séparation rapide et c'est le pas chancelant qu'elle dépose les vantaux.

Ah plus que l'encadrement et je pourrais avoir mon ouverture.

Manipulant l'outil tout en reprenant son souffle, elle s'apprête à donner un coup de marteau sur le bois pour le faire céder, quand son ouïe distingue clairement des pas et la silhouette du jeune homme lui arrache un tendre sourire.

Déjà terminé?

Les cérulés se baissent au papier tendu. Elle coince le marteau sous son aisselle, les cheveux saupoudrés de poussière.

Qu'est-ce? Demande-t-elle intriguée.

Après lecture, elle sourit et lui remet le papier.

Vous lisez en moi comme dans un livre ouvert. En effet une fenêtre de 180x180 cm ira parfaitement avec cet espace de vie. Je vous suis reconnaissante d'être aussi prévenant avec moi et d'anticiper sur mes attentes.

Un coup d'œil au mur, elle reprend son marteau qui devient le prolongement de son bras lorsqu'elle désigne le mur.

Je vais bientôt m'atteler à la démolition de la paroi. Du moins dans les dimensions adéquates. Vous avez encore à faire ou vous avez prévu de m'aider? Je crois que les murs des autres pièces attenantes ont également besoin d'un coup de peinture. Vous vous en occupez ou vous préférez qu'on boucle d'abord la phase fenêtre?

_________________
Morte au cours d'une ronde. Navrée le jeu me déprime trop.
Revenir en haut
Obéron
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 79
Masculin

MessagePosté le: 20/03/2018, 18:44    Sujet du message: [RP] À l'Écarlate - Salon de lecture Répondre en citant

Isabelle ne se laissait pas démonter, Obéron répondit d'un sourire lorsqu'elle monta vers son nouveau domaine :

- Je ne doute pas de votre robustesse, ça non ! Je vous soupçonne même de l'être plus que moi !

Une fois qu'il l'eut rejointe, ils étudièrent cette fenêtre, et il fut soulagé que ses estimations préalables conviennent aux attentes de la jeune femme. Il récupéra le morceau de papier et le rangea précieusement dans sa poche. Il se passa une main sur la nuque, avant de rétorquer :

- Il est aisé d'être prévenant quand on... tient à quelqu'un. Enfin je le crois !

Il refit les plis sur ses manches qui avaient glissé lors des travaux du bas, et lança, bénéficiant d'un regain d'énergie :

- Je vous aide ! Autant terminer cette phase essentielle en premier, il serait mieux qu'elle soit bouclée pour ne pas laisser votre appartement aux quatre vents plus longtemps que nécessaire. L'enduit peut attendre. Je serai votre commis !

Il s'approcha d'elle tout en s'assurant de ne pas la gêner, mais si jamais elle avait besoin d'un appui, il pourrait... faire ce qu'elle voulait en fait !

- Je pense que nous avancerons vite tous les deux. Dès que ce mur sera tombé, je filerai commander la fenêtre. Je ne voudrais pas que la pluie gâche quoique ce soit dans cette pièce...
_________________
Revenir en haut
Isabelle
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 155
Féminin

MessagePosté le: 22/03/2018, 14:05    Sujet du message: [RP] À l'Écarlate - Salon de lecture Répondre en citant

Isabelle ne se lasse pas de le voir s'enliser dans cette gêne attendrissante à chaque fois qu'il met à nu ses sentiments. Lèvres pincées, elle opte pour le silence afin de ne point accentuer son embarras. Elle préfère se concentrer sur le mur et la charge de travail à abattre pour qu'elle puisse obtenir le lieu de vie rêvé.

Si vous voulez bien m'aider, alors nous allons nous y mettre tout de suite sans tarder.

La jeune fille sort un foulard de sa poche pour se couvrir à demi le visage, et principalement le nez. Elle cogne légèrement sur le mur de son index pour vérifier son épaisseur et relève qu'il est plutôt fin. C'est un bon point pour eux, ils n'auront pas à y passer toute la journée. Elle regarde alors Obéron et désigne la partie gauche du mur espacé par l'ouverture où était calée la fenêtre.

C'est parti. Vous prenez le mur gauche et moi le droit. On va de haut en bas, tout en respectant les dimensions adéquates pour caler la nouvelle fenêtre. Surtout attention à vous.

Et avant même d'en dire plus, la jeune fille est déjà à plisser ses yeux et à frapper méthodiquement de son marteau pour casser la paroi. Il leur faut deux bonnes heures pour avoir un résultat satisfaisant. Epuisée, les bras endoloris, le visage perlé de sueur, la brunette glisse le long du mur pour se retrouver au sol. Elle retire son foulard pour se tamponner le cou et les joues du revers du tissu.

Je n'en peux plus. Je meurs de faim et de soif. Je n'ai pas pensé à ramener à boire. J'ai juste des viennoiseries.

_________________
Morte au cours d'une ronde. Navrée le jeu me déprime trop.
Revenir en haut
Obéron
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 79
Masculin

MessagePosté le: 23/03/2018, 20:21    Sujet du message: [RP] À l'Écarlate - Salon de lecture Répondre en citant

Concentré, il fit très attention aux directives de la demoiselle, et se mit à l'ouvrage dès qu'elle commença. Être à la hauteur de la tâche, et se montrer efficace pour que tout se mette en place le mieux possible. Il mit du cœur à l'ouvrage, ne retenant pas son enthousiasme, la poussière de brique volait partout autour d'eux et bientôt l'ouverture fut faite. Deux heures de travail acharné qui les laissèrent fourbus mais heureux du travail abattu !

- Nous formons une très bonne équipe ! Ce fut rondement mené !

Il reposa la masse qu'il tenait en mains et s'essuya le visage avec son mouchoir. Il claqua ses mains l'une contre l'autre pour en enlever la plus grosse part de poussière rouge.
Il regarda Isabelle s'asseoir contre le mur, et lui sourit, content d'avoir été prévoyant :


- Eh bien j'ai apporté du café pour nous deux, et l'eau de la pompe de l'évier doit être glacée mais tout dépend de votre préférence !

Il descendit en un rien de temps les marches pour chercher le café, revint avec deux tasses de fer blanc et servit une bonne dose pour la jeune femme :

- Vous voulez de mon café ou vous préférez un peu d'eau ?

Il servit une seconde tasse et en avala une bonne gorgée, qu'il apprécia à sa juste valeur. Elle rinça la sensation de parchemin dans sa gorge et le requinqua immédiatement !

- Je vais aller me débarbouiller à l'évier de la cuisine, et j'irai en ville commander la fenêtre. Ensuite... J'avais prévu une sorte de... repas de chantier ici, à la lueur des bougies. Si vous n'êtes pas contre cette idée, évidemment !
_________________
Revenir en haut
Isabelle
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 155
Féminin

MessagePosté le: 24/03/2018, 16:13    Sujet du message: [RP] À l'Écarlate - Salon de lecture Répondre en citant

    Elle est ravie de savoir qu’ils se complètent à la perfection. Si lui a omis de rapporter des mets, elle s’en est chargée. Inversement en ce qui concerne le breuvage précieux d’Obéron. Breuvage dont il ne peut se passer. Elle ne raffole pas particulièrement du café, mais le climat ne lui permet pas de se désaltérer avec une boisson à basse température, aussi saine soit-elle.

    "Oui je vais vous accompagner Obéron. Un café va nous réchauffer et nous redonner de l’entrain."

    Tamponnant machinalement son cou de son foulard pour estomper les perles cristallisées, elle détourne les yeux lorsqu’il descend et ainsi focaliser toute son attention sur l’ouverture. Le vent s’y engouffre et elle est contrainte de faire quelques pas en arrière. C’est à ce moment qu’Obéron revient avec les tasses et lui en tend une.

    "C’est très gentil. Merci."

    Tout en portant la tasse à ses lèvres, Isabelle arque un sourcil et rebaisse la tasse aussitôt.

    "Mais vous n’aimez pas mes viennoiseries ? Ou peut-être désirez-vous un repas plus consistant ? De ce côté là je ne peux rien y faire. Vous savez que je suis toujours à l’auberge et que la cuisine n'est pas libre d'accès."

    Quelques gorgées du café, elle lui remet la tasse, le regard pétillant.

    "Je sais! Nous avons tous les deux besoin de nous rafraîchir un peu avant d’en terminer avec les travaux. Je m’occupe du repas, allez donc commander la fenêtre. On se retrouve ici dans deux heures."

    A son tour, elle fait un brin de toilette, puis descend prendre son manteau. Elle a un dernier regard pour Obéron avant de s’éclipser.

_________________
Morte au cours d'une ronde. Navrée le jeu me déprime trop.


Dernière édition par Isabelle le 29/03/2018, 14:16; édité 2 fois
Revenir en haut
Obéron
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2017
Messages: 79
Masculin

MessagePosté le: 29/03/2018, 00:15    Sujet du message: [RP] À l'Écarlate - Salon de lecture Répondre en citant

Obéron servit alors deux tasses de café bien chaud, et il remarqua l'expression de la jeune femme :

- La prochaine fois, je penserai à prendre une boisson qui vous conviendra plus... Du thé, peut-être ?

Il dégusta la première gorgée de sa tasse avec un plaisir évident, allant jusqu'à fermer les yeux. Une pause bien méritée après leur travail sans ménagement, ils avaient tout donné. Poussés par une motivation commune, le labeur était plus facile à abattre !

- Bien sûr, j'aime les viennoiseries ! C'est parfait pour accompagner ce café !

Et pour prouver ses dires, il mordit avec appétit dans un petit pain doré. Il prit le temps de savourer tout ça, avant de rajouter :

- Je songeais à un repas pour plus tard dans la journée, quand nous aurons encore avancé le chantier et que nous aurons envie d'une pause... plus longue ! Je sais que ce séjour à l'auberge vous pèse, mais je ferai tout mon possible pour l'écourter ! Je pourrais même... Vous laisser ma maison quelques jours et moi je me ferai un lit dans un coin ici, ce serait très bien et plus confortable pour vous. Non ?

Il sentit son cœur cogner contre son torse : c'était encore une demande un tant soit peu cavalière qu'il avait formulé...
Le café terminé, Isabelle proposa une répartition des tâches, Obéron se releva bien vite, aida la demoiselle à en faire autant, tout en essayant de ne pas penser à ce qu'il ressentait au contact de cette main dans sa paume...


- Faisons comme cela, oui !

Il la laissa partir, alla se laver à grande eau, s'ébroua comme un jeune chien sous l'eau glacée, puis se mit en route vers l'atelier de l'artisan. Le papier donné, les instructions sur la demande de la fenêtre efficacement transmise, l'artisan lui promit la fenêtre pour dans deux jours. Une poignée de mains échangée et Obéron revint vers la bâtisse pleine de promesses...
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:49    Sujet du message: [RP] À l'Écarlate - Salon de lecture

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Monarchies - Forum Index du Forum -> + Département de la Manche + -> Ville de Cherbourg Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template