Forum Officiel du jeu Monarchies Index du Forum

Forum Officiel du jeu Monarchies
Immergez-vous en France en l'an 1825
www.monarchies.droits-divins.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[RP] D' un pied à terre , .. dans l' eau

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Forum Officiel du jeu Monarchies Index du Forum -> + Partout en France + -> En France
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
JeanditNeu
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2013
Messages: 2 241
Masculin

MessagePosté le: 10/03/2018, 04:00    Sujet du message: [RP] D' un pied à terre , .. dans l' eau Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
( D'un pied à terre,..dans l' eau )
Il lui fallait un moyen rapide, ou non. Un moyen de travailler, ou non, peut être simplement de ne pas dormir assis sur son cheval en lui faisant confiance, ..celle-ci souvent ébranlé par la branche d' un honorable hêtre dont il ne connaissait pas les racines fammialles... ou d' un pommier ou le cheval passait, mais pas l' homme.

Enfin bref par le nez et le front, Jean avait pu apprécier toutes les senteurs " arborigênes " , enfin les trucs des arbres par leurs branches et leur écorces. Avec le temps il avait appris a tomber de cheval avec un l' enthousiasme d' un pélican prenant son envol.. sur un lac a demi-gelé. Lourd à la chute comme à l' envol.
La Seine.. sont cours et longue courtisane , ses boucles souple et bretelles a demi seins , des courbes a faire dresser un marsouin sagouin sanguin sur sa dorsale, ses langueurs a fendre le cœur et celle a voir défiler des troncs avides de trouver une mer , ou un océan.

Et c' est là .. que entre un pommier, et ses fruits tombant avant l' heures, vu que il était en fleurs et du coup, en pleurs de son étamine sur un front non compatible , que l' idée germa. Comme l' étincelle de deux silex aux yeux des premiers hommes sur terre.. pour faire du feux , enfin les suivants.. " au suivant dans le couloir ! "

- Putain de con de canasson !.. et salope d' arbre en branches
Heu non !
- Hooo que ce paysage est beau à l' hombre de cet arbre majestueux . La Seine étendant ses eaux miroitantes aux couleurs du levé royale de l' astre.

Une minute plus tard de nez dans la terre, et pas si meuble et humble que ça..
- Il est ou ce connard de cheval .. Héééééé Hoooo !.. revient abruti ! Pff
Bon il reviendrait se faire avoiner et Jean prenait racine, via  une souche en regardant ce fleuve s' étirer en baillant doucement. Heu Jean,.. qui se frottait sa nouvelle bosse et vicissitudes de trajets par son séant sans selle. Il comprenait les nobles en calèches couvertes, pas de risque de bosses.

Son avis sur la Seine .. heu autant ne pas en parler .

- C' est vaseux ce gros colon en élimination
Mais un truc attirait son regard. Un truc délabré , mais qui lui parlait, heu de loin , quasi inaudible.. 
 Se levant il siffla son cheval , cette bourrique .. revint prendre une baffe sur le museau , pour l' arbre. M' enfin les branches, enfin une. . Un dernier regard a sa visée en cheminement de haut, vers le bas.

- Haaaaaa non !
Étant poussé des naseaux dans le dos vers un gros roncier en contre bas .
- Capucine ! Ca pique !.
Ha oui j' ai oublié de dire que c' était une jument ..... aussi versatile que un serpent pouvant se vautrer  dans ce genre de truc, ou l' y pousser en ce cas.  Bien que la saison ne s' y prête pas franchement encore. Mais bon, prenant sur lui, y compris les épines voulant le retenir à bras pleins,.. il remontait , un rien mortifié dans sa chaire.
Un regard à droite et à gauche .. et non dans  sa stature connue car personne en vues. De toute, vu le bled.. ils ne devaient même pas connaitre leur député...

Il remonta Capucine ,  la piquant au flancs .. Harf merde il avait encore des épines plantées dans les bottes ..
La guidant vers son désir, en toits secondaires . Et plus il approchait ,.. plus il évaluait les frais. Au moins l' achat serait nettement symbolique.
 
La " carne " marquant un arrêt devant un vieux pont de pierres trop haut pour enjamber un lit desséché, a par un ruisselet d' eau sinuant largement et bêtement  lentement . Jean eut un sentiment. B' en oui il n' avait pas reconstruit la digue de Cherbourg et son phare principal sans une certaine connaissance. Il mettait pieds à terre, sans que la mule le vire comme une andouille.


Un chemin de lièvres à la droite pour descendre.
Bon là en montagne, au cas zou.... j' aurais choisi un chemin de chèvres ..Forcément.

( En construction lente ,.. très lente ^^)

_______________
Revenir en haut
JeanditNeu
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2013
Messages: 2 241
Masculin

MessagePosté le: 12/03/2018, 17:17    Sujet du message: [RP] D' un pied à terre , .. dans l' eau Répondre en citant

Sa cane devancée ses pas pendant que la carne restait attachée au pont. Il fallait rester prudent,.... pour ne pas se retrouver à pied. Autant Jean lui ferait confiance en pleine charge sabre au clair, autant là en villégiature... elle pouvait être soumise a ses propres instincts.  Il avait donc fait un double Neu , ..heu nœud, pour la forme, sachant que la bête était bien capable de ronger son frein.

Mais revenons a nos moutons, enfin là a pied et en bottes doublées ,Béééé.. en mouton du coup. Il arpentait ce qui lui semblait bien. Sinon il aurait fait demi-tour se prendre un autre pommier. C' était bien un canal en demi portion entre deux boucles de la Seine. Il jaugeait que en largueur et hauteur un sloop passait . Harff , a part sous le pont avec les mats. Il pensa que le navire pouvait le poser, faire le tour et revenir le reprendre de l' autre coté du pont. Ce qui était complètement con, je le concède aisément. Ou alors deux navires , un pour servir, vers la Manche et un vers Paris. Oui oui je sais .. c' est idiot aussi...

Tout en gambergeant sur, heu sous, enfin à hauteur d' homme,  les berges de ce petit canal intime dans la frondaison naissante des arbres en cette saison. Il relevait un autre problème. Pas mal de pierres, faute de ne pas rouler, avaient amassée mousses. Un regard à droite , un a gauche , .. de toute il ne voyait rien au loin, vu que il était a hauteur en contre bas . Il se servait de la chose... les jambes écartée entre le ruisselet.. pour ne pas mouiller ses botes .

Un petit clique sur la tête..
de sa cane bande d' andouille !. Il s' en servait rarement , heu de sa cane, et se méfiait  du ressort dégageant la lame. Le jet du fourreau étant fait pour surprendre , voir assommer un homme, la lame profitant de la surprise pour les autres. Dans la seconde du clic , il devait baisser la tête, pour ne pas prendre en retour le fourreau  ricochant sur la pierre qui se fendait du nez?? ,.. non de la face en tombant la tête en avant sur ses sœurs en bas fond. .
Rengainant l' engin de chantier il examinait le trou dans le parement. Deux choses lui venaient en tête...

Premièrement par le colle.. Capucine avait rompu ses attaches et se délecté de sa vareuse a pleine dents... surement un gout pour le cuire.
Il la renvoya " chier " .. gentiment en la voyant baisser les oreilles .

- Merde!... les mats ! Faut que ils soient inclinables a ras le pont pour passer sous le pont... 
Une bise a mémère qui lui rendait une grande léchouille baveuse.

Il oubliait un truc.. ha oui le parement en pierre du mini canal.
- Une simple remise en eaux  douce.
Bah oui la Seine, à ce niveau là,  ce n' était pas encore la mer.. Puis par doux il pensait lente... Par pression de l' eau les pierres regagneraient en stabilités sous berges .
- Bon on va voire le reste..
Restant a pied, sec, il guidait " Capucine " vers le chemin de lapin en montée.
- Pff du fait " chier " a bouffer tes liens..
Réunissant 4 bouts rongés pour en faire deux présentables. Bon au pire il lui suffisait de là guider aux genoux.. enfin si la " Dame " était de bonne humeur.. 
        
_______________
Revenir en haut
JeanditNeu
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2013
Messages: 2 241
Masculin

MessagePosté le: 31/03/2018, 02:08    Sujet du message: [RP] D' un pied à terre , .. dans l' eau Répondre en citant

D' un pont trop long, pour un si petit débit d' eaux sinuant a flancs de pierres musardant lascivement entre mousses et racines , le bois franchi , via le pont en planche découlant de sources d' arbres. Divers d' ailleurs, tant en espèces que en age et en remplacements disparates. .
Jean gagnait le paradis en herbes grasses , enfin surtout Capucine inclinant goulument la tête vers cet épais herbage ... en friche et panne de quatre pattes, il levait la sienne, de patte en pied. 
Pour passer l' encolure basse occupée plus bas. Et là .. c' est du gauche du coup que via que le doit resté pied à terre, heu dans l' étrier en hauteur, que il découvrait du nez que sous la terre il restait un semblant de chemin en pierre ..

- Diandre ! un ancien chemin pierré

Bon ça c' est la version officielle ....... en fait il avait dit pleins de gros mots.. et perdu une dent sous la stupeur de la découverte , bon.. brutale. Mais c' était bien un pavé a se mettre sous la dent,.. enfin a y laisser une dent entre deux racines.. herbes.

Relevant l' échine et crachant sa demie dent ,
Put... que ça fait mal cette mer... .
Les oiseaux couvraient le reste de sa joie en verbe de trouver un pied à terre par le nez, heu enfin ce dernier n' avait pas rempli son effet amortisseur ..
 
pfff il y avait du chien-dent dans cette terre en herbes hautes.   
 
_______________
Revenir en haut
JeanditNeu
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2013
Messages: 2 241
Masculin

MessagePosté le: 29/07/2018, 01:19    Sujet du message: [RP] D' un pied à terre , .. dans l' eau Répondre en citant

Finalement il avait acheté , pas cher , enfin pas cher...vu que les travaux allaient lui coûter une main, voir un bras.. les toitures n'étaient étanches que par beau temps, ce qui avait pas mal ruiné les murs dans le temps , sans parler des charpentes en noyer , b' en là noyées depuis un bail.

Mais bon il était sous le charme , même si sa bourse allait  faire le solde pleureur.



Trouver des artisans avait été simple , a part les " houla .. ça va vous revenir cher mon beau Monsieur .. "

Bon ça il avait deviné d' entrée. Il n' avait pas reconstruit la digue de Cherbourg et son phare , construit la bibliothèque Royale et sa propre maison pour ne pas avoir une certaine idée de l' ardoise finale... Mais quand on aime ,... on ne compte pas . Puis cela ne lui couterait pas plus cher que d' entretenir une maitresse.. les frou frou en moins, tout en conservant le plaisir, sur un autre plan.



Les gros travaux étaient lancés et il comptait bien profiter de l' été pour faire rouvrir le petit canal. En cette vue, les charpentiers avaient déjà consolidé le pont devant l' enjamber ainsi que le petit ponton, les deux à sec pour le moment.



Pour les terres il avait trouvé un deal simple avec les fermiers alentours, ils coupaient l' herbe haute avec foin gratuit , défrichaient, labouraient , plantaient et la récolte était partagée à 50/50. Bon cela ne payerait pas tous les frais, loin de là. Mais cela faisait de la main d' œuvre gratuite, a part de bons repas. 

Mais bon une fois les gros travaux fait , sur cet ancien fortin.. les corps principaux retrouveraient une certaine idée dans une des boucles de la Seine.

  

_______________
Revenir en haut
JeanditNeu
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2013
Messages: 2 241
Masculin

MessagePosté le: 13/08/2018, 14:52    Sujet du message: [RP] D' un pied à terre , .. dans l' eau Répondre en citant

Le dix Août vers minuit passé.. bon oui le 11 Août si l' on veut..ou de bonne heure,.. dans la nuit.


Jean venait de Cherbourg pour remonter vers la capitale, à toutes voiles.

Donc une visite aux travaux et en cela il n' était pas déçu ........ Un repas frugale au milieu des gravas et dès 6 heures du matin un réveil, aux burins..et cris.

Avec les chaleurs les ouvriers commençaient tôt,.. trop tôt a son goût et ses oreilles.



Mais bon il en profitait pendant deux heures pour faire le tour du " propriétaire " , commander ça, restreindre ça .. discuter le bout de gras avec les différents artisanats . Certains oubliaient que il était un homme de l' art , et que on pouvait difficilement lui faire avaler des couleuvres sonnantes et trébuchantes en la matière.

Il dressait des schémas pour tel ou tel ouvrages, calculant de tête les descentes de charges, ou sur un coin de plan.. Il avait bien reconstruit la digue de Cherbourg et son phare et là.. les contraintes avaient été nettement supérieure.



Soulagé d' un coté , il remontait sur son navire pour finir sa "nuit" en laissant les 6 marins remonter le fleuve.    



 
_______________
Revenir en haut
JeanditNeu
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2013
Messages: 2 241
Masculin

MessagePosté le: 01/09/2018, 00:53    Sujet du message: [RP] D' un pied à terre , .. dans l' eau Répondre en citant

Dans une nuit de fin Août ..


Il ramait, m' enfin pas lui mais ses hommes de mains, sur les rames. Lui tenait la barre, fuyant pour quelques heures la fournaise Parisienne et ses pénuries.

Même la nuit n' appelait pas à la fraicheur, ... en tout cas si elle avait entendu, b' en elle avait ignoré avec un haussement d' épaule en usant de son châle pour bannir du ciel le moindre nuage porteur de pluie.



Pourquoi ce voyage nocturne?.. bah il faisait quand même moins chaud que en journée sous le soleil ardent de désir, de tout cramer en ce royaume.
Puis mêmes les ouvriers de son chantier étaient devenus nocturne, ou presque. Ce qui commençait a lui coûter un bras, en mains d' œuvres de nuit et flambeaux divers. Il n' allait pas les payer, au noir. Bien que ouvert il était de l' intérieur, via son porte feuille principal.



Le bateau à rames ne risquait pas de manquer le fortin dans une des boucles de la Seine. Un vrais festival en sons et lumières. Un phare en pleine mer avec l' orchestre en prime. En hauteur majeur, burins et marteaux. Il dirigea l' embarcation vers l' entrée du petit canal qui allait être mis en eaux cette nuit, d' ou sa visite, calant la proue dans les roseaux gras. Bien les seuls a engraisser avec les pieds, longs, dans le fleuve en ce moment.



Les feux l' attendaient pour réduire la digue en amont , en gros la pioche au pied,  ils glandaient  les terrassiers, à l' hombre de la nuit.

- Votre Seigneurie , on peut commencer ?..
- Faites, mais doucement... si j' ai bien pensé les moellons et pierres du parement retrouveront leurs assises avec une humidification progressive.. Un ras de marée les entrainerait certainement en partie.
Pas que vu le débit de la Seine, même en cette saison, cela soit un gros problème pour tenir le canal en eaux. Mais par contre c' était les berges qui risquaient de suivre le mouvement et de combler le canal resté a sec pendant des années. 



Les ouvriers ne demandaient pas mieux d' y aller " doucement et lentement ". Attaquant une première brèche dans la tête de la digue. Une rigole, puis deux, trois  , puis de petits ruisseaux calmes, emportant la terre et l' herbe de la digue vers l' aval au fur et a mesure. Çà de moins, pour eux, a évacuer.




Jean surveillais la montée lente en eau du canal, en se disant que finalement cette sécheresse était une bénédiction; m' enfin pour la remise en eau de son petit canal.. En hivers et inondations , le fleuve aurait tout emporté, sans partage.



Il resterait la digue en aval, mais une fois le canal en eaux quelques semaines,  cela serait une simple formalité... heu en y allant " doucement " aussi. Ne pas " tirer la chasse " non plus.  

       
_______________
Revenir en haut
JeanditNeu
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2013
Messages: 2 241
Masculin

MessagePosté le: 08/09/2018, 16:02    Sujet du message: [RP] D' un pied à terre , .. dans l' eau Répondre en citant

Dans une matinée, de début Septembre..

Retour dans la boucle aux pieds humides. Le canal en eaux tenait bon en ses ouvrages maçonniques ,.. tout en distillant en humidification les terres proches. Entre la boucle du fleuve et le canal rétabli , les terres étaient fleurissantes en verdures et cultures. Tout le contraire de ce que présentait la campagne a même pas 20 klm , rasée gratis par le soleil.

Une option en plus valus que il n' avait même pas imaginé en se mangeant, de la tête, un pommier des mois plus tôt.. lui faisant porter son dévolue sur ce qui devenait une pépite ne demandant que a être taillée. En tout cas une oasis en fraicheur par ce temps là.



Le roi était mort , vive le roi.. Il aurait beaucoup à faire dans biens des domaines dans les prochains jours, aussi cette escapade verdoyante histoire de se ressourcer l' esprit , par les pieds.. B' en oui il n' avait pas résisté à l' appel de l'eau.. enlevant bottes et relevant pantalon aux genoux.. Par St Épicure que c' était bon.. le calme, l' eau fraiche ... une légère brise dans les arbres faisant onduler leurs chevelures vertes écartant de leurs hombres les ardeurs du soleil. et " plouf " .. il n' avait pas résisté , il avait plongé en chemise et pantalon. Laissant les " affaires ",et ses armes sur la berge. Ici c' était son paradis, son éden, nul ne pouvait l' atteindre en ce lieu. Puis de toute il avait les rameurs en base arrière, les fermiers sur sa gauche, et à sa droite les ouvriers... bon coté bruits c' était pas le top.. sauf en plongeant la tête sous l' eau.. jouer avec les bulles de sa respiration se vidant, avant de remonter à la surface prendre air. Et de croiser une vipère ondulante en surface. Surement tombait dans le canal bêtement, et là cherchant la " sortie ".. comme une anguille se retrouvant au sec sur berges.


En gros elle cherchait son milieu naturel avec vigueur et ondulations.. se heurtant au parement de pierres et sa hauteur, sans appuis terrestres pour se propulser hors de ce mauvais pas, si l' on pouvait dire. Jean avait entendu dire que un serpent dans l' eau , ne mordait pas.. enfin pas ceux à vocation terrestre..



Un serpent dans son " Éden " , plus le pommier du début.. ça faisait beaucoup en évocations " religieuse " ..

Mais bon il avait bien des défauts, sauf de croire.



D' une main certaine, il attrapait la vipère juste sous la tête , au cas ou.. remercié pas son acte de sortie des eaux par un entrelacement visqueux du corps froid sur son avant bras. Cette conne, hors de l' eau, était prête à mordre.. même son sauveur. Jean éclata de rire, avant de propulser sur la berge, et loin de lui,  le serpent.  



   
_______________
Revenir en haut
JeanditNeu
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2013
Messages: 2 241
Masculin

MessagePosté le: 01/12/2018, 01:54    Sujet du message: [RP] D' un pied à terre , .. dans l' eau Répondre en citant

Fin Novembre 1824, et cela se sentait.


D 'une il en avait pas mal,.. mare, avec ses nénuphars.. et quoi de mieux que la Seine et ses roseaux, avant la mer de Manche et ses rouleaux, avec embruns giflant la figue comme la grêle. Un air salvateur pour se laver le cerveau,.. loin de Paris.



Il soupirait d' aise le Jean, à la gouverne et dans le brouillard, heu matinal.. La béatitude avec le seul soucis de diriger sa barque dans ce matin frisquet et nébuleux et brumeux dans les méandres sinueuses de la Seine le portant vers la Manche, enfin pas tout de suite.



Son pied à terre, une lubie via un pommier en fleur, et une bosse,.. prenait toute sa signification en se dessinant dans l' écharpe ouateuse en buées sirupeuses..
( Ouai ouai..je sais, j' en fait trop )



L' embarcation touchée la rive en ricochant sur un arbre mort tombée ,... heu bêtement là pour faire "chier" le monde, et Jean en particulier.

- Enfin on est arrivé ! ça me saoul tous ces virages de merde. Quand est ce que St Épicure pensera a faire des rivières et des fleuves en lignes droites !


-Ce temps à la con ! Aussi!... l' été tu brûles, comme les moissons, et je te fiche mon billet que cet hivers elles vont gelées.. directement dans les greniers.

( bon là aussi..)



Et le Chevalier de sauter prestement du bateau, la cape au vent,.. comme juste avant la voile avant que celle ci ne soit affalée et mise en cape pour gagner rive salvatrice, via un arbre la guidant, pas loin du pied à terre.



Et Jean de planter fermement.. ses bottes dans la vase... jusque à la garde, et même plus haut...
- Mais c' est pas vrais ce fleuve! ... un égout à ciel ouvert !..





         
_______________
Revenir en haut
JeanditNeu
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2013
Messages: 2 241
Masculin

MessagePosté le: 22/12/2018, 02:39    Sujet du message: [RP] D' un pied à terre , .. dans l' eau Répondre en citant

le 18 Décembre , là dans la nuit..


Il prenait pied, sur un ponton .. au moins les travaux avançaient, et un régisseur et un porteur  l' attendait, pour le sac .

Finalement être Ministre de l' Intérieur avait certains bons cotés. Même si certaines lois à la con nuisaient à la plénitude de son envergure.


Pour l' heure, Jean se foutait du compte rendu des travaux , même quand le régisseur levait le bras tenant sa torche pour monter.
- Ma chambre !..
Et de suivre .. grosso modo, Jean savait ou elle était, bon avec pas mal de gravas et d' échafaudages intérieurs en travers, et via des détours . Et l' autre qui lui faisait vaguement l' inventaire ..
- Ma piaule  !
- Votre seigneurie nous n' avons su que tard votre arrivée.
- Hé ?..

- Héé.. la cheminée n' est pas finie , . pas de feu, mais un lit avec une épaisse couvrante .
Comme ils venaient de croiser une grosse matrone.

- C' est pas elle au moins ? ..
- Ha non , du coton gavé de duvet de canards en triple épaisseurs. Elle c' est la cuisinière des ouvriers.



Enfin Jean trouvait literie, une chaise  en avertissement, un pistolet sous le vaguement oreille fermée pendant que l' autre restait ouverte. Il ne risquait rien .

Il prenait surement beaucoup trop de précautions.. Mais bon vu sa ligne de vie en divers postes , c' était devenu une habitude  non contraignante .
Ho si il lui était arrivé d' avoir un grand sommeil profond sans se soucier en ronflant , après fortes libations .. Mais seulement entouré de ses hommes des brigades. Ou au parti .     
_______________
Revenir en haut
JeanditNeu
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2013
Messages: 2 241
Masculin

MessagePosté le: 12/01/2019, 01:21    Sujet du message: [RP] D' un pied à terre , .. dans l' eau Répondre en citant

Finalement un pied à terre, entre deux rives.. était sa source, quand on ne lui coupait pas l'algue sous le pied , ou directement lui faire quitter le pont de sa barque pour lui mettre le pied à l' étrier.. et faire le chemin à l' inverse de sa démarche.



Il souffla, pas sur la voile qui n' était là que plus pour diriger avec un ventre mou, que autre chose dans ce sens du fleuve. Au retour il bénéficiait, à la bonne heure , de l' onde marine allant à contre courant de la Seine et le faisant râler en bouillonnements chagrins de cette intrusion salée dans son lit. Enfin plus que cela, cela serait la brise marine allant de paire qui gonflerait la voile de Jean, b' en pour retourner à Paris. Forcément..



Il n' avait que quelques heures de libre, loin des .. en merdes et de la paperasse . Il avait une sainte horreur d' écrire .. Bon il savait parfaitement le faire.. Mais bon ce n' était pas dans sa nature. Tribun sans tribunes verbales .. il perdait dans l' écrit sa fougue. Rien ne lui valait mieux , à son sens, que l' affrontement direct en langues , et voir plus. Croiser le fer , ou la poudre, était dans sa nature profonde... Mais bon .. c' était ainsi , gifler un petit con et bhoum.. un procès garanti .

Foutaise de lois à la con. A trop préserver on ne garantissait rien.  Le discourt du Roi lui en avait touché une, sans faire bouger l' autre ( là oui je cite ^^, sous le manteau .. )



Quand à la Chambre , recourir à des nominations.. c' était bien le signe d' un souverain sauvant les apparences. Mais bon il n' était pas le simple fautif à mettre en croix. St Épicure avait largement sa part .. dans les doléances et les souffrances du peuple. Brûler quelques églises serait il un signe au monarque des cieux .. de grands cierges tendus vers la nuit.. Franchement Jean n' était pas croyant. Donc brûler certains édifices .. ne l' empercherait pas de dormir, si cela pouvait ramener de la pluie.    



 
_______________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:40    Sujet du message: [RP] D' un pied à terre , .. dans l' eau

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Forum Officiel du jeu Monarchies Index du Forum -> + Partout en France + -> En France Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2019 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template