Forum Officiel du jeu Monarchies Index du Forum

Forum Officiel du jeu Monarchies
Immergez-vous en France en l'an 1825
www.monarchies.droits-divins.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Situation et contexte en 2019 soit en l'année 1825 sur le jeu.

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Forum Officiel du jeu Monarchies Index du Forum -> + Généralités + -> . Règles du Forum Monarchies et Guide du nouveau joueur .
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Khan
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2016
Messages: 1 106
Masculin

MessagePosté le: 23/05/2018, 12:13    Sujet du message: Situation et contexte en 2019 soit en l'année 1825 sur le jeu. Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Situation et contexte en 2018 soit en l'année 1824 sur le jeu.



Citation:






    Le Roi et la Reine de France sont morts à une semaine d’intervalle. Trop beau pour être une coïncidence, car le couple, uni depuis trois mois, est sans enfant.
    La succession est ouverte : deux cousins revendiquent la Couronne de Saint-Louis. Le duc de Penthièvre, fils du dernier rejeton de Louis XV, et le duc d’Angoulême, neveu de Louis XVIII. La guerre est lancée, et la Régence s’installe. La guerre civile fait rage entre les partisans des princes, ceux de la Maison de Savoie détrônée en France en 1819, les bonapartistes qui ne manquent jamais une occasion de faire du bruit, et les républicains toujours prêts à casser du royaliste.
    Les princes confient le choix du futur souverain au Pape Pie VII et à la Curie. La bataille des juristes romains se transforme en conclave avant l’heure… et la France attend.

    En France, le Régent désigné par le défunt Roi, le comte de Tollonie disparait au cours d’un déplacement dans l’Orléanais. Le Vice-Régent prend sa place, et tente tant bien que mal de ramener de l’ordre dans ce Royaume sans Chef.

    Le 1er Juillet 1821, le vicomte de Montclar, ambassadeur de France près le Saint-Siège, ramène la précieuse missive contenant le nom du nouveau Roi. Le Pape désigne, le prince François d’Artois, duc d’Angoulême et neveu de Louis XVIII comme Roi. Le prince prend le nom de François III.

    Le nouveau règne commence. Le Roi convoque un nouveau conseil des ministres, composé de toutes les tendances royalistes (des ultras aux modérés), pour lancer les bases d’un nouveau règne. Nouvelle Charte constitutionnelle, blocage des prix du marché et ratification du traité d’entrée de la France auprès de la Sainte-Alliance, sont les premières mesures du Gouvernement que le Roi préside lui-même.

    Le Roi réaffirme son attachement à la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen, pour mettre fin à la Guerre civile faisant rage en France. Certains Français craignent toujours un retour à l’Ancien-Régime, ce que le Roi refuse.

    La Comtesse de Marle, ministre des Finances du gouvernement sortant est appelé à former le premier ministère du Roi. Si les effets de la Guerre civile s’estompent, les effets de la politique menée par le précédent Roi, eux, se font sentir. Le Royaume est au bord de la banqueroute financière : l’instauration d’un impôt sur les mairies fut la solution trouvée par le Parlement.

    Le Royaume commence à sortir la tête de l’eau, quand le problème de la succession royale revient en scène. Si le nouveau Roi venait à mourir lui aussi sans descendance, ce serait la fin des Capétiens… Le Parlement décida d’abolir la Loi Salique afin de permettre à la sœur du Roi de régner en cas de décès sans descendance du Roi.

    La situation du Royaume est encore très fragile, et les Gouvernements se succèdent pour panser les maux accumulés depuis dix ans… Réussira-t-il sa tâche de redressement du pays ?

    De plus, vu l'évolution des événements se déroulant en Espagne et en Grèce, la Quadruple Alliance, regroupant les grandes puissances Européennes vainqueurs de l'Empire Français en 1814, se prépare à réagir.
    La France, qui peine a se relever de sa défaite, mal considérée par l'ensemble de ses voisins, mais qui par les efforts du Vice Régent viens tout juste de l'intégrer quelques semaines avant l'avènement du roi François III, se retrouve désormais en première ligne face aux Pyrennées avec l'obligation de prouver à ses ex ennemis d'hier devenus ses alliés d'aujourd'hui, qu'elle est un partenaire fiable.

    Malgré les efforts diplomatiques, le spectre d'une nouvelle guerre plane, et les souvenirs de la dernière intervention en Espagne hantent toujours les esprits, eux même embrumés entre ceux qui prêchent de prouver leur fidélité au nouveau régime et montrer au monde que la France sait se relever, et ceux qui incitent les fils de la Révolution et de l'Empire à ne pas aller se faire tuer pour les Bourbons.

    Au sein de ce Royaume renaissant, les places sont à prendre, saurez-vous saisir votre chance pour arriver au plus haut sommet de l’Etat et acquérir charges, fortunes, titres, médailles, domaines, réputation ?

    Affaire à suivre…






Trois ans sont déjà passés depuis l'arrivée de François III de Bourbon sur le trône du Royaume de France et de Navarre.
Nous sommes en Mai 1824 et l'histoire continue de s'écrire ...






_______________
Grrrrrrrrr ! (Bonjour courtois du Tigre)
Grrrrrrrrr ! (Tigre agacé)
Grrrrrrrrr ! (Tigre en colère)


Dernière édition par Khan le 05/01/2019, 16:40; édité 1 fois
Revenir en haut
Khan
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2016
Messages: 1 106
Masculin

MessagePosté le: 22/12/2018, 02:03    Sujet du message: Situation et contexte en 2019 soit en l'année 1825 sur le jeu. Répondre en citant

Situation et contexte historique fin 2018 et début 2019 soit en fin d'année 1824 et début d'année 1825 sur le jeu.
.


(Merci à Benoît qui a rédigé ce nouveau contexte)





Citation:


Juillet-Aout 1824


Un été des plus chauds, des plus torrides comme la France n'en n'a jamais connu.
Sans avertissement, en moins d'une semaine, les températures jusqu'alors dans la normale passent à 35 voire même 40°C, et après des semaines sans pluies, la sécheresse ravage les cultures, qui sont cuites sur place avant même que d'être assez mures pour la récolte.

Cette forte chaleur accable aussi les hommes et les animaux, qui recherchent ombre et fraicheur et aussi de l'air, que l'absence de vent finit par rendre irrespirable : après quelques jours de ce régime, il n'est plus rare de voir des animaux morts de s’être trop exposés au soleil, et au bout d'une semaine, les premiers décès humains sont enregistrés.
Initialement, les plus faibles : anciens, ou tout petits, mais aussi malades, qui faute de soins appropriés finissent par succomber.

Puis viennent le tour des premiers cas de personnes pourtant en bonne santé, mais qui tombent à leur tour pour être rester trop longtemps sans ombre, sans eau, ou ayant respiré des poussières chaudes.

Rapidement mis au fait, le Roi François va s'assurer de l'état des réserves, constituées par les efforts entrepris des le début de son règne pour les constituer tout en garantissant à la population ses repas quotidiens. Des journées harassantes, passées entre déplacement sur des routes surchauffées et inspections minutieuses des champs, silos et réserves d'Ile de France.

Un soir de Juillet, au retour d'une de ces inspections, le Roi François de Bourbon remarque un plan d'eau où des habitants se rafraichissent après une nouvelle journée accablante et il décide de s'y arrêter et de s'y baigner. Un bon moment dans une eau des plus fraiches, après des heures sous un soleil de plomb.
Le souverain en ressort revigoré, reprend sa route jusqu'aux Tuileries. I estl à peine arrivé en ses appartement qu'il signale un mal de tête, puis, peu après, titube et doit s'allonger.
Le diagnostique arrive vite : insolation
Le traitement arrive tout aussi vite : repos, ombre et fraicheur
Mais il est trop tard : le coup de froid extrême après le très long coup de chaleur tout aussi extrême, a entrainé des dommages irréversibles à l'organisme du roi François, et comme jadis pour Charlemagne, le souverain sombre dans le comas, avant que de décéder le 01er Aout 1824.

Sitôt prévenu, le Président du Conseil Grégoire de Borderouge prend en main la survie de l’État et va inspecter les silos des Moulins de Paris afin de s'assurer du bon approvisionnement de la capitale et par cela, limiter les risques de révolte d'une population affamée, d'autant que les rapports inquiétants arrivent depuis la province : plusieurs réserves se sont révélées infestées par les rats, qui cherchant la fraicheur et aussi la nourriture, s'y sont réfugiés.
De plus, les convois d'approvisionnement ne se déplacent plus, même de nuit, tant la chaleur est accablante. Certaines villes de province, comme Cherbourg et même de Seine, comme Saint Denis, subissent déjà des pénuries alimentaires : il est donc capital que la farine puisse arriver auprès des boulangers de Paris.

C'est donc à une heure tardive mais moins chaude, le 02 Aout 1824, que Grégoire descend de sa berline garée devant le principal entrepôt des Moulins de Paris et va au devant des régisseurs et cadres qui, prévenus, l'attendent, s'inclinent, entrainant alors un sourire sur le visage du jeune Président du Conseil, à ce moment là l'homme le plus important du Royaume.
Les salutations faites, il décide de voir par lui même l'état du contenu de l’entrepôt, où plusieurs tonnes de farine sont supposées être stockées en attendant leur mises en sac.

Comme il se doit, les cadres s'empressent de lui ouvrir les portes et lui porter une lanterne afin qu'il puisse voir à l'intérieur. Grégoire prend donc la lanterne, va pour entrer à la suite du directeur qui l'a précédé et se retournant pour inviter les autres à le suivre, remarque au dernier rang le regard épouvanté de l'ingénieur et du maitre meunier, qui, n'ayant pas eu le temps de s'exprimer, ont amorcé un vif mouvement de recul.
Interloqué, Grégoire se retourne vers l'intérieur de l’entrepôt, lève sa lanterne à la recherche de quelque chose d'effrayant... et c'est alors que tout explose en une flamme vive, carbonisant et soufflant hommes et bâtiment sur une centaine de mètres, entrainant par cela le même effets en chaines sur les autres entrepôts et bâtiments du voisinage.
En moins de 20 secondes, tout le stock de farine destiné à Paris se volatilise en une série de flammes aussi immenses qu’éphémères, ne laissant que ruines et le vague souvenir des humains qui se tenaient là au moment de l'explosion.

Quelques jours plus tard, un comité de crise composé des derniers édiles en poste tente de sauver ce qu'il reste du royaume.





Septembre 1824


Le Pape a tranché, c'est Louis XIX de Bourbon qui sera le prochain Roi du Royaume de France et de Navarre.
C'est dans une France ravagée par la crise qu'il pose les pieds sur son sol.
Le nouveau Roi Louis XIX de Bourbon va avoir fort à faire pour redresser son Royaume ...






_______________
Grrrrrrrrr ! (Bonjour courtois du Tigre)
Grrrrrrrrr ! (Tigre agacé)
Grrrrrrrrr ! (Tigre en colère)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:56    Sujet du message: Situation et contexte en 2019 soit en l'année 1825 sur le jeu.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Forum Officiel du jeu Monarchies Index du Forum -> + Généralités + -> . Règles du Forum Monarchies et Guide du nouveau joueur . Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2019 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template