Forum Officiel du jeu Monarchies Index du Forum

Forum Officiel du jeu Monarchies
Immergez-vous en France en l'an 1824
www.monarchies.droits-divins.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[RP] Chez Jules Di Guglielmo, D7, IVème arrondissement

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Forum Officiel du jeu Monarchies Index du Forum -> + Département de la Seine + -> Ville de Paris
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jules_Di_Guglielmo
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2018
Messages: 68

MessagePosté le: 24/10/2018, 18:45    Sujet du message: [RP] Chez Jules Di Guglielmo, D7, IVème arrondissement Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Enfin, depuis le temps qu'il l'attendait, Jules était devenu propriétaire, à force de travail et à la sueur de son front.Depuis son arrivée à Paris, il y a quelques mois à présent, il n'a pas chômé. Ses activités professionnelles ainsi que ses études ne l'ont pas empêché de rencontrer celle qui serait bientôt la femme de sa vie, Gabrielle de Sade. Il s'était d'abord acharné dans le travail pour lui, un peu égoïstement d'ailleurs, cherchant à se faire une place dans la société, et pour s'affranchir de son père, pour prouver aux autres, et surtout à lui-même, qu'il pouvait bâtir quelque chose de ses mains. Mais la vie vous joue parfois des tours, et quand il s'agit d'une affaire de coeur, tout devient soudainement plus compliqué, ou plus simple. Il avait désormais un projet de vie commune avec l'élue de son coeur, lui proposer un foyer chaleureux, bien que l'immense fortune de sa bien-aimée fasse qu'elle n'en avait pas besoin sur le plan matériel, mais qu'importe! L'essentiel était ailleurs.


Après un entretien avec le très aimable maire de Paris, Nicolas Lévy, Jules avait pu concrétiser l'achat de sa propriété, en plein Paris. La demeure, une charmante propriété, sans présenter le luxe et le faste de ce que possédait sa chère et tendre, avait de nombreux atouts, à commencer par un emplacement idéal au sein d'un quartier résidentiel, à proximité de nombreux commerces. Elle possédait un jardin d'un espace largement suffisant pour s'y détendre en toute quiétude, ainsi qu'un coin potager, Jules appréciant grandement la verdure. Des arbres fruitiers y étaient déjà plantés, et Jules espérait en rajouter de nouveaux, si par chance il pouvait voyager et rapporter ses trouvailles dans son jardin. Une grille en fer forgé protégeait l'entrée de la propriété, une fois celle-ci franchie et après avoir parcouru les quelques mètres les séparant de l'entrée principale, on accédait au salon. Celui-ci, richement meublé, offrait tout le confort nécessaire. Un grand canapé ainsi que de larges fauteuils offraient une assise très confortable, permettant d'interminables discussions entre amis. Un coin fumoir était disposé un peu à l'écart, pour des discussions plus professionnelles, ou discrètes. On y trouvait des cigares que notre homme appréciait occasionnellement, soigneusement placés dans une jolie cave à cigares. La cuisine était adjacente au salon, il y concocterait de bons petits plats pour sa belle. Un bureau, fort propice à une ambiance studieuse, ainsi qu'une bibiothèque, qui ne demandait qu'à être remplie d'ouvrages, complétaient le rez-de-chaussée. En empruntant l'escalier dans le couloir de l'entrée, on accédait à l'étage où étaient disposées quatre chambres. Une seule était pour l'instant occupée, là où le couple passerait des nuits calmes après avoir été agitées. Le mariage ainsi que ses sacrements étaient certes importants aux yeux de Jules, de même que la tradition relative à la vie de couple et les bonnes moeurs. Mais lui et Gabrielle n'avaient pas vraiment respectés ces règles, trop impatients qu'ils étaient de vivre leur amour pleinement et librement. Jules se moquait bien des qu'en- dira-t-on, il se souciait davantage de la réputation de sa belle, bien que celle-ci ne s'en souciait plus depuis longtemps. Les ragots vont bon train dans la capitale, les réputations, surtout mauvaises, se font bien vite, et ne sont pas toujours justifiées. Mais tout cela serait bientôt balayé par le mariage. La chambre du couple possaidait donc un grand lit très confortable, et la fenêtre donnait sur le jardin, le genre de détail qui avait séduit notre homme lors de sa décision d'achat. Les trois autres chambres, plus petites mais tout aussi confortables, seront utiles pour plus tard, une fois que la famille se sera agrandie. Jules avait le sourire rien qu'à y penser, lui, d'origine italienne, connaissait bien les valeurs familiales. Tout au bout du couloir, se trouvaient la salle d'eau, pièce tout à fait moderne en 1824, la baignoire en zinc en plein milieu de celle-ci permettant la toilette, ainsi qu'un bidet en faïance. Les toilettes se trouvaient quant à elles tout au fond du couloir.


Les derniers meubles étant désormais installés, la demeure pouvait les accueillir dignement. Jules se frottait les mains d'excitation, et un large sourire venait éclairer son visage, lorsqu'il s'installa comme un pacha dans son fauteuil, attendant l'arrivée de son amour, qui ne devait plus tarder, afin de découvrir leur nouveau cadre de vie.


Dernière édition par Jules_Di_Guglielmo le 28/10/2018, 14:55; édité 2 fois
Revenir en haut
Gabrielle de Sade
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2015
Messages: 1 432
Localisation: à coté d'un bel esprit
Féminin

MessagePosté le: 28/10/2018, 13:33    Sujet du message: [RP] Chez Jules Di Guglielmo, D7, IVème arrondissement Répondre en citant

" Briser la montre n'arrête pas le temps qui fuit"

Il était temps de découvrir la nouvelle demeure de son cher et tendre, il en avait fait du chemin pour devenir un jeune artisan et bientôt un grand industriel. Il avait pris la branche dont nous avons tellement besoin en temps de crise "cuisinier". Bien entendu conseillé par Gabrielle. Puis depuis quelques semaines qui en font des mois, Gabrielle passe son temps dans le marché de Paris pour acheter les arrivages et surveiller s'il ne manque de rien. Elle se souvient des premiers jours où le lait manquait avec la déception sur son visage parfois de ne pas pouvoir fournir aux cuisiniers demandeurs. Mais en conseillant les nouveaux avec le maire de Paris, le lait coule à flots dans les stocks, il ne manque presque plus rien à part de nouveaux artisans qui pourront écouler les stocks petit à petit.

Avec le temps, Gabrielle a fait fortune car au début à son arrivée à Paris, elle n'avait pas ce qu'elle a aujourd'hui. Avec le travail et la persévérance on obtient pratiquement tout ce que l'on veut. Puis dans un sens elle est heureuse, son argent sert à quelque chose, elle a le sentiment d'être une banquière mais sans faire de profit. Recevoir un sourire est parfois plus payant qu'un franc. Même si Gabrielle vit dans des châteaux, elle possède une demeure dans les bas-fonds, une possession sentimentale de son oncle qu'elle a acquise. Elle ne semble pas être matérialiste mais elle aime le rarissime et son petit confort. Mais dans un sens ce petit nid d'amour est au centre à part son théâtre et son Majestic où elle ne demeure pas, elle a rendu les clefs à la mairie de son petit hôtel particulier. Elle sera donc plus proche de celui-ci quand elle sera à Paris. Elle décide d'y aller dans l'après-midi quand le marché de Paris est plus calme. La berline blasonnée s'arrête à l'adresse de Jules pour qu'elle y sorte avec un objet faisant virevoltait sa robe d'une bleue nuit pour tapoter légèrement à la porte attendant qu'on lui ouvre.

_______________

Revenir en haut
Jules_Di_Guglielmo
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2018
Messages: 68

MessagePosté le: 28/10/2018, 16:57    Sujet du message: [RP] Chez Jules Di Guglielmo, D7, IVème arrondissement Répondre en citant

Il était perdu dans ses pensées, peuplées comme bien souvent par sa bien-aimée, lorsqu'il fut tiré de ses rêveries par un délicat tapotement à la porte. Il se leva de son fauteuil, et franchit le couloir pour ouvrir la porte. Elle était là, sous ses yeux admiratifs, sensuelle et envoûtante. Son apparition fit battre son coeur à la chamade, tandis qu'un large sourire illumina son visage. Ouvrant grand les bras, il les referma autour d'elle pour la serrer fort contre lui, puis, posant ses mains sur ses hanches, goûta à ses lèvres lors d'un baiser langoureux. Il carressa son visage, puis lui fit signe d'entrer.

- Bienvenue chez nous mon amour. J'attendais ta venue avec impatience. Tu es encore plus radieuse que jamais, et ta robe te va à ravir! Comme tu peux le constater, tout est prêt. Je vais te faire la visite.


Il la prit par la main afin de lui faire le tour du propriétaire, aussi enthousiaste qu'un enfant la veille de la Saint-Epi. Ils firent le tour du salon, au mur duquel était accroché un tableau de Théodore Géricault, un artiste qu'ils appréciaient tous deux. Lui adressant un clin d'oeil complice en passant devant, il la laissa admirer l'oeuvre. Il la connaissait suffisamment bien pour savoir qu'elle aimait prendre son temps pour analyser une toile, aussi, il posa les mains sur ses épaules en s'approchant derrière elle, et posa sa tête contre la sienne pour se joindre à elle en pleine contemplation.






- J'ai pu dénicher ce tableau lors d'une vente aux enchères non loin d'ici, tu auras immédiatement reconnu le style de l'artiste.
Revenir en haut
Gabrielle de Sade
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2015
Messages: 1 432
Localisation: à coté d'un bel esprit
Féminin

MessagePosté le: 04/11/2018, 19:33    Sujet du message: [RP] Chez Jules Di Guglielmo, D7, IVème arrondissement Répondre en citant

La porte s'ouvre pour qu'elle ne voit que lui dans la vision de ses émeraudes. Un instant magique quand deux êtres s'aiment. Elle se laisse emporter par sa gestuelle s'abreuvant d'un baiser langoureux pour se pencher délicatement sur lui comme pour prendre appui puis elle rentre à ses côtés pour tenir dans ses mains le cadeau. Ma foi, il est lourd comme un cheval mort. Gabrielle n'a pas le vertige mais les dires de Jules la bouleversent peu à peu comme une claque de chaleur à notre "Chez nous" C'est la première fois qu'elle va si loin avec un homme, elle aimait son indépendance mais malheureusement elle a eu aussi des belles promesses comme le font les politicards au peuple.

-Je suis aussi impatiente de voir notre" chez nous". Je te suis.

Elle le regarde avec des yeux pétillants pour glisser ses doigts dans les siens afin de poser son cadeau sur une table basse non loin du tableau. Elle regarde l'oeuvre pour soutenir un regard rieur à Jules. Bien sûr, elle connaît... Enfin elle se doute parce que le spécialiste des chevaux c'est Géricault. D'ailleurs il les met à toutes les sauces. Ils ont eu la même idée sans se concerter comme c'est comique! Elle fixe l'objet emballé d'un tissu par ses soins, une belle sculpture qu'on nomme "Cheval écorché".

-Je pense avoir reconnu pour t'avoir ramené une oeuvre du même artiste.

_______________

Revenir en haut
Jules_Di_Guglielmo
Membre de Monarchies

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2018
Messages: 68

MessagePosté le: 06/11/2018, 17:35    Sujet du message: [RP] Chez Jules Di Guglielmo, D7, IVème arrondissement Répondre en citant

Constatant avec joie que la toile plaît à sa chère et tendre, elle apprend à Jules qu'elle est venue lui offrir une oeuvre du même artiste. Effectivement c'est comique! Leur complicité s'exprime à nouveau dans leurs choix. Jules rit de bon coeur en l'apprenant puis, après avoir embrassé tendrement Gabrielle, lui prend le lourd cadeau qu'elle tient dans les mains.

- Voyons voir ce que tu m'as apporté. Oh, elle fait son poids mazette! Tu vas te retrouver avec des bras de bûcheron si tu la portes plus longtemps!

Déballant l'objet de toutes les convoitises, il se retrouve face à une sculpture d'une élégance rare, un cheval au pas sur son socle. Il l'admire sous tous les angles, appréciant le travail de l'artiste. Elle n'était pas obligée de lui faire un cadeau, sa présence seule valait tout l'or du monde, néanmoins il appréciait ce beau geste d'attention. Détournant le regard du cheval pour le poser à nouveau sur elle, il lui sourit avec bienveillance et la serra dans ses bras. Entre deux baisers, il lui dit :

- Ton cadeau me plaît beaucoup mon amour! A vrai dire, j'en moi aussi une surprise pour toi. Regarde donc derrière le tableau, au niveau de l'accroche.

Il affichait un air radieux, excité et nerveux à la fois à l'idée de la voir découvrir la bague de fiançailles qu'il avait accroché au clou derrière la toile. Il avait fait une folie chez un bijoutier parisien. Il sait bien que la femme qu'il aime est tout sauf vénale et matérialiste, mais cela lui faisait plaisir à titre personnel de gâter l'élue de son coeur. Longtemps déjà, il avait réfléchi à cet instant unique, rare et précieux. Quelle meilleure occasion qu'au moment de la découverte de leur chez eux? Ils étaient vite devenus inséparables, le mariage n'était ni plus ni moins que la suite logique pour eux.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:31    Sujet du message: [RP] Chez Jules Di Guglielmo, D7, IVème arrondissement

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Forum Officiel du jeu Monarchies Index du Forum -> + Département de la Seine + -> Ville de Paris Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template