Forum Officiel du jeu Monarchies Index du Forum

Forum Officiel du jeu Monarchies
Immergez-vous en France en l'an 1825
www.monarchies.droits-divins.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[RP] Bureau du Secrétaire d'Etat Commerce et Amménagement
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Forum Officiel du jeu Monarchies Index du Forum -> + Royaume de France + -> ~ Le Louvre ~
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nicolas.Lévy
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2017
Messages: 1 223
Masculin

MessagePosté le: 18/11/2018, 11:07    Sujet du message: [RP] Bureau du Secrétaire d'Etat Commerce et Amménagement Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Citation:
Bureau du Secrétaire d'Etat à la Marine Marchande, au Commerce et à l'Aménagement du Territoire


Citation:
A l'attention de Madame Gabrielle de Sade
Vicomtesse de Montigny
Baronne de Château-Procien
Ministre de l'Economie et des Finances

De Monsieur Nicolas Lévy
Maire de Paris
Préfet de Seine
Secrétaire d'Etat à la Marine Marchande, au Commerce et à l'Aménagement du Territoire

Paris, le Dimanche 18 Novembre de l'an 1824,

Madame la Ministre,


Je viens vers vous afin de savoir s'il serait possible de se rencontrer afin que l'on discute ensuite de ce que vous attendez de mon travail.
C'est la première fois que je travaille au sein du Gouvernement, alors j'aimerai vous rencontrez pour que vous échangions afin que nous allions dans le même sens étant donné que suite à la lettre du Duc d'Aumale nous allons travailler ensemble.

Avec tout mon respect



_______________
Revenir en haut
Gabrielle de Sade
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2015
Messages: 1 818
Localisation: à coté d'un bel esprit
Féminin

MessagePosté le: 19/11/2018, 00:42    Sujet du message: [RP] Bureau du Secrétaire d'Etat Commerce et Amménagement Répondre en citant

Citation:





A l'attention de Monsieur Nicolas Lévy
Maire de Paris
Préfet de Seine
Secrétaire d'Etat à la Marine Marchande, au Commerce et à l'Aménagement du Territoire


De Madame de Sade
Baronne de Château-Porcien
Vicomtesse de Montigny
Ministre de l'Economie et des Finances

Le 19 novembre 1824,

Monsieur le Secrétaire d'Etat,

Je vous propose de commencer par l'intitulé de votre fiche de route qui me concerne aussi

- Travail avec le ministre de l'intérieur : Gestion du volet commercial des marchés, transfert depuis les finances vers l'Intérieur.

Je lui proposerais de venir en discuter ensemble.Je vous préviendrais du jour et de l'heure.Je pense m'occuper aussi du dossier de la CRCI.Cependant si voulez venir discuter de vos idées,des projets,de vos inquiétudes avant cette entrevue.Ma porte vous est ouverte.Il est de mon devoir de vous épauler.

Bien à vous,






_______________

Revenir en haut
Louis de Bourbon
Roi de France
Roi de France

En ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2018
Messages: 1 054
Localisation: Palais des Tuileries, Paris

MessagePosté le: 21/11/2018, 11:55    Sujet du message: [RP] Bureau du Secrétaire d'Etat Commerce et Amménagement Répondre en citant

Citation:




= SA MAJESTÉ LE ROI =


A l’attention de Monsieur Nicolas Lévy, Secrétaire d'État au Commerce, à la Marine marchande et à l'Amenagement du territoire,

Le 21 novembre 1824



    Monsieur le Secrétaire d'État,

    Comme annoncé lors de la réunion de travail du 1er novembre dernier, nous vous adressons un courrier relatif à un projet d'aménagement du territoire.

    Vous trouverez ci joint le projet conduit par Monsieur Durazzo, ancien Secrétaire d'État à l'Amenagement du territoire relatif à la création d'une ligne de chemin de fer entre Paris et Cherbourg que celui ci avait laissé en Notre possession lors de sa démission. Nous vous demandons de bien vouloir l'étudier et Nous formuler vos premières remarque quant à la reprise du projet et des éventuelles mises à jour et éléments à revoir. Notre Cabinet a également à charge d'effectuer une étude de son côté.

    Bien à vous










Citation:

MEMOIRE SUR LE PROJET DE CHEMIN DE FER PARIS-CHERBOURG, RÉALISÉ PAR MONSIEUR MATTEO DURAZZO


Préambule :
Pour bien apprécier l'importance de ce projet de Chemin de Fer, il est important de mentionner le rôle du port de Cherbourg. Jusqu'à présent, ce port n'a existé réellement qu'à l'état de projet dont on semble avoir exécuté successivement quelques parties.
Distant seulement de 24 lieues de la côte d'Angleterre et de 8o lieues de Paris, il est le plus important de la Manche et se doit d'être le Grand Établissement Maritime à même de pouvoir concurrencé ceux de nos voisins.

Nous n'en avons qu'un seul sur cette mer, et nous ne pourrons pas y en avoir d'autres. Depuis Brest jusqu'à Dunkerque, les côtes sont plates ou élevées; il n'y a que le port de Cherbourg où l'on puisse entrer à toute heure et y trouver assez d'eau.
J'ai eu occasion, dans l'inspection réalisée avec l'aide de certains attachés au Secrétariat d'État, de remarquer combien les ports de Dunkerque, de Calais, de Boulogne et du Havre sont maltraités sous ce rapport.
Il n'y a pas de rades pour y attendre que la marée ait ramené l'eau dans ces ports; leurs entrées s'obstruent de plus en plus. Ce malheureux état des ports de la Manche doit éveiller de plus en plus l'attention du gouvernement, pour tirer parti du seul port où il y ait toujours assez d'eau ; où l'on puisse entrer et sortir facilement , même en temps de guerre.

Par sa position sur la Manche, à l'extrémité de la presqu'île du Cotentin, Cherbourg est si merveilleusement placé pour recevoir tous les navires de l'Etat ou du commerce qui naviguent dans cette mer en temps de paix comme en temps de guerre , que Vauban lui a donné le surnom "d'Auberge de la Manche". Ce port, par cette situation, est éminemment propre à favoriser la formation d’une multitude d'entreprises qui, si elles sont bien gérées, pourraient réaliser des bénéfices considérables. En le joignant à la capitale par un chemin de fer, je démontrerai que ce port si important en temps de guerre, le deviendra également et à un haut degré en temps de paix.

Nous sommes à une époque où tous les hommes sensés désirent la paix : les relations qui s'étendent de plus en plus entre les nations , les voies rapides des chemins de fer qui sont en plein boom, rendront sans doute, pour le bonheur de l'humanité, les guerres moins fréquentes; mais enfin il ne faut pas croire qu'il n'y en aura plus. Il est donc prudent d'y être toujours préparé, et de bien apprécier les changements que le temps et les perfectionnements de la science ont apportés; c'est non seulement le moyen de sortir victorieux de la lutte, mais encore le meilleur remède contre la guerre : si vis pacem, para bellum.

Il est certain que si, par des circonstances qu'on ne peut prévoir , il survenait entre la France et l'Angleterre une guerre maritime, le rôle du Chemin de fer Paris-Cherbourg sera prépondérant et rendrait un immense service, car il permettrait le transport de manière prompt et efficace de tous les points intermédiaires les forces nécessaires pour repousser l'expédition. Cette communication rapide donnerait la faculté, dans un très-court délai, d’apporter le nombre de troupes nécessaires pour en faire lever le siège.

Résumé.
Il résulte des observations qui précèdent,
1°. Que tous les ports militaires de l'Angleterre se trouvent sur la Manche, et que la France ne pouvant y avoir que le seul port de Cherbourg, doit y concentrer tous ses moyens ;
2°. Que nous sommes arrivés à une époque de transformation de la marine et que Cherbourg, par sa position, se doit d'être le grand port des bateaux à vapeur, il doit être mis en rapport par un chemin de fer avec Paris, capitale de la France, dans le but de profondément moderniser la France.
3°. Que, vu le mauvais état du port du Havre et de tous les autres ports de la Manche, qui sont à la fois dépourvus d'eau et de rades, tout l'avenir de notre navigation dans cette mer repose uniquement sur Cherbourg et il sera le port de la Manche qui présentera le plus d'avantages sur le plan économique.
4°. Que traversant une des provinces les plus fertile de France, d'où la capitale tire une très-grande partie des denrées qu'elle consomme et des marchandises qu'elle emploie, cette ligne de fer permettrait d’énormes rentrées fiscales.



Citation:

CAHIER DES CHARGES POUR L'ÉTABLISSEMENT D'UN CHEMIN DE FER PARIS-CHERBOURG


Article 1
La compagnie s'engage à exécuter, à ses frais , risques et périls , et à terminer dans le délai de cinq années , au plus tard , à dater de la promulgation de la loi qui ratifiera , s'il y a lieu, la concession, tous les travaux nécessaires à l'établissement et à la confection d'un chemin de fer de Paris à Cherbourg, et de manière que ce chemin soit praticable dans toutes ses parties à l'expiration du délai ci-dessus fixé.


Article 2
Le chemin de fer partira de l'intérieur de Paris, et d'un point pris dans la Rue d'Amsterdam, plus précisément au début de cette dernière Rue Saint-Lazare. A ce point, un embarcadère provisoire se devra d’être construit. Au début, nous avions comme projet d'insérer la gare Place de la Madeleine, de par la forte activité commerçante qu’il y a et donc également par la forte affluence qui lui est propre. Mais 1 gros problèmes est apparu : Le problème qui s’est posé est la virulente opposition des habitants du quartier lorsque nous avons fait une sorte de consultation auprès habitants. Leur détermination pour que ce projet n'aboutisse pas était tenace qu’il m’a semblé opportun et intelligent de changer le tracé. Le quartier Saint-Lazare a pour grand avantage d’être un quartier au milieu de terrains encore en friches et peu construits.
Reprenons notre tracé. Deux tunnels succèderont à l'embarcadère : le premier fera suite à la gare; le second, qui vient presque immédiatement après, passera sous les Batignolles. Ensuite, le train devra traverser la Seine au moyen d'un pont de 161 mètre. Le chemin de fer entre dans le département de Seine-et-Oise et franchit deux fois la Seine, en deçà de (17 kil.) Haisotis . Au milieu de la forêt de Saint-Germain que l'on traverse, se trouve la station de (22 kil.) Conflans-Sainte Honorine. Un peu plus loin on se rapproche de la rive gauche de la Seine pour la côtoyer presque constamment jusqu'à Rouen. Les stations auxquelles s'arrêtent les trains omnibus sont : (27 kil) Poissy, (35 kil) Triel, Meulan (41 kil), Épone (49 kil) avant de s’arrêter à Mantes. Mantes se devra être dotée d’une importante gare car elle sera à long terme la gare de départ pour les villes stratégiques de Rouen et le Havre.

Le premier tronçon vous l’avez certainement compris la ligne partira donc de Paris-Saint-Lazare jusqu'à Mantes-la-Jolie. Elle est d'une longueur de 57 kilomètres.

De Mantes la Jolie à Cherbourg, j’en ferai une description bien moins détaillée, dans un souci de lisibilité.

La ligne quitte la vallée de la Seine à Mantes-la-Jolie (32 m d'altitude) par une rampe pour accéder au tunnel de Bréval ( 71 kil. de Paris. — 168 kil. de Caen) puis elle redescend dans la vallée de l’Eure un peu après la gare de Bueil (81 kil. de Paris. — 158 kil. de Caen). Elle rejoint ensuite Évreux (108 kil. de Paris. — 131 kil. de Caen ) pour redescendre dans la vallée de l'Iton près de Bonneville ( 117 kil. de Paris. — 122 kil. de Caen). Elle quitte cette vallée en passant par Romilly-la-Puthenaye (133 kil. de Paris --- 106 kil. de Caen) afin de rejoindre celle de la Charentonne à Serquigny (150 kil. de Paris. - 89 kil. de Caen) puis elle va atteindre son point culminant à Saints-Mards-Orbec (174 kil. de Paris.--66 kil. de Caen) et redescendre vers la Touques à Lisieux (190 kil. de Paris. — 49 kil. de Caen). La dernière rampe importante est celle qui permet d'accéder au tunnel de La Motte (114 m) avant de rejoindre la Vie au Mesnil-Mauger (220 kil. de Paris. — 29 kil. de Caen. ). Au-delà, le tracé et le profil sont excellents jusqu'à la vallée de l'Orne à Caen (5 m). La ligne rejoint ensuite la vallée de la Seulles près d'Audrieu (259 kil. de Paris; 111 kil de Cherbourg) avant de redescendre vers Lison et les marais du Cotentin. Vers Montebourg, la ligne monte une petite rampe afin de rejoindre gare de Couville (De Paris, 359 kil. — De Cherbourg, 11 kil.) et redescend vers Cherbourg (5 m).
Le second tronçon Mantes-la-Jolie-Cherbourg sera long de 313 kilomètres.



ARTICLE 3:
Le chemin de fer aura deux voies au moins sur tout son développement.


ARTICLE 4:
Les principaux ouvrages d'art du tronçon Paris Saint-Lazare et Mantes-La-Jolie sont les suivants :

Viaduc d'Asnières sur la Seine : 161m
Viaduc d'Argenteuil : 195m
Viaduc du Petit Ravin : 24m
Viaduc du Grand Ravin : 96m
Pont de Conflans : 164m
Viaduc de Triel : 65m
Viaduc de Bas Vals : 66m
Viaduc de Meulan : 91m
Viaduc de Montcient : 48m
Petit viaduc de Limay : 105m
Grand Viaduc de Limay :152m

Les principaux ouvrages d’art du tronçon Mantes-la-Jolie et Cherbourg sont les suivants :


Viaduc de Merey (Eure) (46 mètres) ;
Viaduc de l'Iton (Iton) (26 mètres) ;
Viaduc de Grosley (Risle) (61 mètres) ;
Viaduc de l'Orbiquet (Orbiquet) (53 mètres) ;
Viaduc de l'Orne (Orne) (45 mètres) ;
Viaduc de la Vire (Vire) (40 mètres) ;
Viaduc de la Douve (Douve) (37 mètres)
Tunnel de Bréval (801 mètres) ;
Tunnel de Martainville (284 mètres) ;
Tunnel de Nétreville (1790 mètres) ;
Tunnel de la Justice (364 mètres) ;
Tunnel de Navarre (191 mètres) ;
Tunnel de Conches (254 mètres) ;
Tunnel de Bernay (339 mètres) ;
Tunnel de La Motte (2561 mètres).


ARTICLE 5: Les gares devront avoir une longueur , raccordement compris, de deux cents mètres au moins ; leur remplacement et leur surface seront ultérieurement déterminés de concert entre la compagnie et l'administration.


ARTICLE 6:
Les ponts à construire à la rencontre des routes royales ou départementales, et des rivières ou canaux de navigation et de flottage, seront en maçonnerie ou en fer.


ARTICLE 7:
La compagnie sera tenue de rétablir et d'assurer à ses frais l'écoulement de toutes les eaux dont le cours serait arrêté, suspendu ou modifié parles travaux dépendant de l'entreprise. Les aqueducs, qui seront construits à cet effet sous les routes royales ou départementales, seront en maçonnerie ou en fer.


ARTICLE 8:
Tous les terrains destinés à servir d'emplacement au chemin et à toutes ses dépendances, telles que gares de croisement et de stationnement, lieux de chargement ou de déchargement, ainsi qu'au rétablissement des communications déplacées ou interrompues et des nouveaux lits des cours d'eau, seront achetés et payés par la compagnie.


ARTICLE 9:
L'entreprise étant d'utilité publique, la compagnie est investie de tous les droits que les lois et règlements confèrent à l'administration elle-même, pour les travaux de l'Etat : elle peut donc, conformément à l’article 9 de la Charte Constitutionnelle, exproprier des bâtiments, moyennant une rétribution financière.


ARTICLE 10:
La compagnie ne pourra commencer aucuns travaux ni poursuivre aucune expropriation si, au préalable, elle n'a justifié valablement, par-devant l'administration, de la constitution d'un fonds social minimum à la réalisation de ces opérations.

ARTICLE 11:
Pour indemniser la compagnie des travaux et dépenses qu'elle s'engage à faire par le présent cahier de charges , et sous la condition expresse qu'elle en remplira exactement toutes les obligations, le gouvernement lui concède pendant le laps de quatre-vingt-dix-neuf ans , à dater de l'homologation de la présente concession, l'autorisation de percevoir les droits de péage et les prix de transport ci-après déterminés.


ARTICLE 12:
Si le gouvernement avait besoin de diriger des troupes et un matériel militaire sur l'un des points desservis par la ligne du chemin de fer , la compagnie serait tenue de mettre immédiatement à sa disposition.


ARTICLE 13:
La compagnie sera tenue de désigner l'un de ses membres pour recevoir les notifications ou les significations qu'il y aurait lieu de lui adresser. Le membre désigné fera élection de domicile à Paris.


ARTICLE 14:
Les contestations qui s'élèveraient entre la compagnie concessionnaire et l'administration au sujet de l'exécution ou l'interprétation des clauses du présent texte, seront jugées par le Procureur du Roi .


_______________
Revenir en haut
Gabrielle de Sade
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2015
Messages: 1 818
Localisation: à coté d'un bel esprit
Féminin

MessagePosté le: 21/11/2018, 21:37    Sujet du message: [RP] Bureau du Secrétaire d'Etat Commerce et Amménagement Répondre en citant

Citation:





A l'attention de Monsieur Nicolas Lévy

Maire de Paris
Préfet de Seine
Secrétaire d'Etat à la Marine Marchande, au Commerce et à l'Aménagement du Territoire



de Madame de Sade
Baronne de Château-Porcien
Vicomtesse de Montigny
Ministre de l'Economie et des Finances

Le 21 novembre 1824,


Monsieur le Secrétaire d'Etat ,


Suite à la réunion de travail du gouvernement, 1er Novembre 1824. Nous devions nous rencontrer avec le Ministre de l'intérieur pour gestion du volet commercial des marchés, transfert depuis les finances vers l'Intérieur. Je vous invite:

Le vendredi 23 novembre 1824 à 14h

à mon bureau au Louvre en espérant que cela vous convient.

Bien à vous,






_______________

Revenir en haut
Gabrielle de Sade
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2015
Messages: 1 818
Localisation: à coté d'un bel esprit
Féminin

MessagePosté le: 01/12/2018, 15:07    Sujet du message: [RP] Bureau du Secrétaire d'Etat Commerce et Amménagement Répondre en citant

Citation:





A l'attention de Monsieur Nicolas Lévy

Maire de Paris
Préfet de Seine
Secrétaire d'Etat à la Marine Marchande, au Commerce et à l'Aménagement du Territoire



de Madame de Sade
Baronne de Château-Porcien
Vicomtesse de Montigny
Ministre de l'Economie et des Finances

Le 1 décembre 1824,


Monsieur le secrétaire d'État,

Je vous envoie le bilan de stock de Cherbourg, la population, les exploitations, les manufactures qu'on m'a fait parvenir. Le bilan est très bon côté "Madeleines", les matières premières dont les cuisiniers se servent, blé, lait, viande. Cependant une population très faible, des matières inexistantes comme le lin, les planches de bois. Le lin et les planches de bois servent pour les manufactures des couturiers. À moins que le ministre de l'Intérieur ait pu se procurer d'un stock de lin comme il doit surement faire de même avec les peaux animales que je ne vois pas paraître dans le bilan car il y a deux dépeceurs. S'il n'y a pas de lin, il est très difficile de confectionner des vêtements. Une source primordiale pour développer les manufactures. Il manque d'outils. Le fer est aussi inexistant mais il n'est pas une nécessité puisqu'il n'y a pas d'armurier-coutelier. Je vais donc me renseigner chez le ministre de l'Intérieur pour les matières premières à fournir et les outils.

Bien à vous,










Citation:
Copie



A Madame Gabrielle de Sade,
Baronne de Château-Porcien,
Vicomtesse de Montigny,
Ministre de l'Economie et des Finances,


De Lorra Lacroix
Maire de cherbourg.



Citation:

Mon stock personnel .

Gâteau x1 ¤ Vendre ¤ Utiliser ¤
Livre x29 ¤ Vendre ¤ Utiliser ¤
Madeleine x950 ¤ Vendre ¤ Utiliser ¤
Pommade x1 ¤ Vendre ¤ Utiliser ¤
Tisane x1 ¤ Vendre ¤ Utiliser ¤
Viande rôtie x4 ¤ Vendre ¤ Utiliser ¤
Daim x3 ¤ Vendre ¤
Étoffe de lin x1 ¤ Vendre ¤
L. de lait x80 ¤ Vendre ¤
Plante x15 ¤ Vendre ¤
Sacs de blé x404 ¤ Vendre ¤
Viande animale x34 ¤ Vendre ¤
Couteau x1 ¤ Vendre ¤
Fusil x1 ¤ Vendre ¤
Hache x1 ¤ Vendre ¤
Pioche x5 ¤ Vendre ¤




Jean :Couturier, Mouton.
Zelie : Boulangère.Blé
Thiébaut :Vaches .
Alvin : Blé ; Dépeceur.
Rose-Delcourt :Vaches ;Boulangère.viens de ce mettre en pause.
Lorra , Boulangère ; Blé
rupellensis fait du blé.
Maryline fait de la viandes.En pause.


_______________

Revenir en haut
Nicolas.Lévy
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2017
Messages: 1 223
Masculin

MessagePosté le: 02/12/2018, 15:51    Sujet du message: [RP] Bureau du Secrétaire d'Etat Commerce et Amménagement Répondre en citant

Installé derrière mon bureau je lis attentivement les plis de sa Majesté, de la mission qui mettais confiée.

Je n'ai jamais travaillé sur la réalisation d'un chemin de fer, alors pour le moment je patauge un peu ..
Des habitants pas content ... après oui c'est normal car ce n'est pas quelque chose que je clarifierai de calme ... un chemin de fer est égal à ... bruyant. Ou alors le faire passer loin des habitants ... Plus facile à dire qu'à faire.
Il faut aussi voir le côté de l'emploi.Cela donnera des emplois pendant un bon moment.
Plus je lis plus je me demande ce qui bloque vraiment pour l'avancée de ce projet car au final ... tout est là ..
Il y a les lieux, les distances bien détaillées. Les points d'arrivées et les points de départ. Alors qu'est ce qu'ils attendaient pour lancer le projet ?
J'avoue que là je ne comprend pas ce qui pourrait bloquer.
Les finances peut être ? Pas assez d'argent ? Pas de compagnie de trouver ?
Je n'ai aucune idée de ce que l'on attend de moi pour cela. C'est comme si l'on me balançait un dossier et que l'on me dit juste " débrouillez vous avec ça "

Je vais écrire à la Ministre des finances , peut être qu'elle est sait plus que moi sur ce sujet et le pourquoi tout n'a pas commencé.


Citation:


A l'attention de Madame De Sade
Baronne de Château-Porcien
Vicomtesse de Montigny
Ministre de l'Economie et des Finances

De Monsieur Nicolas Lévy
Maire de Paris
Préfet de Seine
Secrétaire d'Etat à la Marine Marchande, au Commerce et à l'Aménagement du Territoire

Paris le Dimanche 02 Décembre de l'an 1824

Madame la Ministre,

Je pris connaissance du projet au sujet du chemin de fer, mais pour être franc avec vous, je ne vois pas du tout ce que l'on attend de moi car je trouve ce projet bien avancé alors qu'est ce qui bloque au juste ? Est ce un soucis d'argent ? Ou alors n'y a t-il tout simplement pas de compagnie pour réaliser ce long projet.
Je vous fait suivre le projet en question, car de mon côté je ne sais pas du tout quoi faire avec cela l'ayant prit en cours. Je n'ai jamais travaillé sur la création d'un chemin de fer, et il y a un début à tout ,certes, mais si seulement je saurai vers où je dois aller cela m'arrangerai beaucoup.

Je vous remercie d'avance pour votre réponse.

Respectueusement




Louis de Bourbon a écrit:
Citation:




= SA MAJESTÉ LE ROI =


A l’attention de Monsieur Nicolas Lévy, Secrétaire d'État au Commerce, à la Marine marchande et à l'Amenagement du territoire,

Le 21 novembre 1824



    Monsieur le Secrétaire d'État,

    Comme annoncé lors de la réunion de travail du 1er novembre dernier, nous vous adressons un courrier relatif à un projet d'aménagement du territoire.

    Vous trouverez ci joint le projet conduit par Monsieur Durazzo, ancien Secrétaire d'État à l'Amenagement du territoire relatif à la création d'une ligne de chemin de fer entre Paris et Cherbourg que celui ci avait laissé en Notre possession lors de sa démission. Nous vous demandons de bien vouloir l'étudier et Nous formuler vos premières remarque quant à la reprise du projet et des éventuelles mises à jour et éléments à revoir. Notre Cabinet a également à charge d'effectuer une étude de son côté.

    Bien à vous









{{{Mémoire}}}

Citation:
MEMOIRE SUR LE PROJET DE CHEMIN DE FER PARIS-CHERBOURG, RÉALISÉ PAR MONSIEUR MATTEO DURAZZO


Préambule :
Pour bien apprécier l'importance de ce projet de Chemin de Fer, il est important de mentionner le rôle du port de Cherbourg. Jusqu'à présent, ce port n'a existé réellement qu'à l'état de projet dont on semble avoir exécuté successivement quelques parties.
Distant seulement de 24 lieues de la côte d'Angleterre et de 8o lieues de Paris, il est le plus important de la Manche et se doit d'être le Grand Établissement Maritime à même de pouvoir concurrencé ceux de nos voisins.

Nous n'en avons qu'un seul sur cette mer, et nous ne pourrons pas y en avoir d'autres. Depuis Brest jusqu'à Dunkerque, les côtes sont plates ou élevées; il n'y a que le port de Cherbourg où l'on puisse entrer à toute heure et y trouver assez d'eau.
J'ai eu occasion, dans l'inspection réalisée avec l'aide de certains attachés au Secrétariat d'État, de remarquer combien les ports de Dunkerque, de Calais, de Boulogne et du Havre sont maltraités sous ce rapport.
Il n'y a pas de rades pour y attendre que la marée ait ramené l'eau dans ces ports; leurs entrées s'obstruent de plus en plus. Ce malheureux état des ports de la Manche doit éveiller de plus en plus l'attention du gouvernement, pour tirer parti du seul port où il y ait toujours assez d'eau ; où l'on puisse entrer et sortir facilement , même en temps de guerre.

Par sa position sur la Manche, à l'extrémité de la presqu'île du Cotentin, Cherbourg est si merveilleusement placé pour recevoir tous les navires de l'Etat ou du commerce qui naviguent dans cette mer en temps de paix comme en temps de guerre , que Vauban lui a donné le surnom "d'Auberge de la Manche". Ce port, par cette situation, est éminemment propre à favoriser la formation d’une multitude d'entreprises qui, si elles sont bien gérées, pourraient réaliser des bénéfices considérables. En le joignant à la capitale par un chemin de fer, je démontrerai que ce port si important en temps de guerre, le deviendra également et à un haut degré en temps de paix.

Nous sommes à une époque où tous les hommes sensés désirent la paix : les relations qui s'étendent de plus en plus entre les nations , les voies rapides des chemins de fer qui sont en plein boom, rendront sans doute, pour le bonheur de l'humanité, les guerres moins fréquentes; mais enfin il ne faut pas croire qu'il n'y en aura plus. Il est donc prudent d'y être toujours préparé, et de bien apprécier les changements que le temps et les perfectionnements de la science ont apportés; c'est non seulement le moyen de sortir victorieux de la lutte, mais encore le meilleur remède contre la guerre : si vis pacem, para bellum.

Il est certain que si, par des circonstances qu'on ne peut prévoir , il survenait entre la France et l'Angleterre une guerre maritime, le rôle du Chemin de fer Paris-Cherbourg sera prépondérant et rendrait un immense service, car il permettrait le transport de manière prompt et efficace de tous les points intermédiaires les forces nécessaires pour repousser l'expédition. Cette communication rapide donnerait la faculté, dans un très-court délai, d’apporter le nombre de troupes nécessaires pour en faire lever le siège.

Résumé.
Il résulte des observations qui précèdent,
1°. Que tous les ports militaires de l'Angleterre se trouvent sur la Manche, et que la France ne pouvant y avoir que le seul port de Cherbourg, doit y concentrer tous ses moyens ;
2°. Que nous sommes arrivés à une époque de transformation de la marine et que Cherbourg, par sa position, se doit d'être le grand port des bateaux à vapeur, il doit être mis en rapport par un chemin de fer avec Paris, capitale de la France, dans le but de profondément moderniser la France.
3°. Que, vu le mauvais état du port du Havre et de tous les autres ports de la Manche, qui sont à la fois dépourvus d'eau et de rades, tout l'avenir de notre navigation dans cette mer repose uniquement sur Cherbourg et il sera le port de la Manche qui présentera le plus d'avantages sur le plan économique.
4°. Que traversant une des provinces les plus fertile de France, d'où la capitale tire une très-grande partie des denrées qu'elle consomme et des marchandises qu'elle emploie, cette ligne de fer permettrait d’énormes rentrées fiscales.

{{{Cahier des charges}}}

Citation:
CAHIER DES CHARGES POUR L'ÉTABLISSEMENT D'UN CHEMIN DE FER PARIS-CHERBOURG


Article 1
La compagnie s'engage à exécuter, à ses frais , risques et périls , et à terminer dans le délai de cinq années , au plus tard , à dater de la promulgation de la loi qui ratifiera , s'il y a lieu, la concession, tous les travaux nécessaires à l'établissement et à la confection d'un chemin de fer de Paris à Cherbourg, et de manière que ce chemin soit praticable dans toutes ses parties à l'expiration du délai ci-dessus fixé.


Article 2
Le chemin de fer partira de l'intérieur de Paris, et d'un point pris dans la Rue d'Amsterdam, plus précisément au début de cette dernière Rue Saint-Lazare. A ce point, un embarcadère provisoire se devra d’être construit. Au début, nous avions comme projet d'insérer la gare Place de la Madeleine, de par la forte activité commerçante qu’il y a et donc également par la forte affluence qui lui est propre. Mais 1 gros problèmes est apparu : Le problème qui s’est posé est la virulente opposition des habitants du quartier lorsque nous avons fait une sorte de consultation auprès habitants. Leur détermination pour que ce projet n'aboutisse pas était tenace qu’il m’a semblé opportun et intelligent de changer le tracé. Le quartier Saint-Lazare a pour grand avantage d’être un quartier au milieu de terrains encore en friches et peu construits.
Reprenons notre tracé. Deux tunnels succèderont à l'embarcadère : le premier fera suite à la gare; le second, qui vient presque immédiatement après, passera sous les Batignolles. Ensuite, le train devra traverser la Seine au moyen d'un pont de 161 mètre. Le chemin de fer entre dans le département de Seine-et-Oise et franchit deux fois la Seine, en deçà de (17 kil.) Haisotis . Au milieu de la forêt de Saint-Germain que l'on traverse, se trouve la station de (22 kil.) Conflans-Sainte Honorine. Un peu plus loin on se rapproche de la rive gauche de la Seine pour la côtoyer presque constamment jusqu'à Rouen. Les stations auxquelles s'arrêtent les trains omnibus sont : (27 kil) Poissy, (35 kil) Triel, Meulan (41 kil), Épone (49 kil) avant de s’arrêter à Mantes. Mantes se devra être dotée d’une importante gare car elle sera à long terme la gare de départ pour les villes stratégiques de Rouen et le Havre.

Le premier tronçon vous l’avez certainement compris la ligne partira donc de Paris-Saint-Lazare jusqu'à Mantes-la-Jolie. Elle est d'une longueur de 57 kilomètres.

De Mantes la Jolie à Cherbourg, j’en ferai une description bien moins détaillée, dans un souci de lisibilité.

La ligne quitte la vallée de la Seine à Mantes-la-Jolie (32 m d'altitude) par une rampe pour accéder au tunnel de Bréval ( 71 kil. de Paris. — 168 kil. de Caen) puis elle redescend dans la vallée de l’Eure un peu après la gare de Bueil (81 kil. de Paris. — 158 kil. de Caen). Elle rejoint ensuite Évreux (108 kil. de Paris. — 131 kil. de Caen ) pour redescendre dans la vallée de l'Iton près de Bonneville ( 117 kil. de Paris. — 122 kil. de Caen). Elle quitte cette vallée en passant par Romilly-la-Puthenaye (133 kil. de Paris --- 106 kil. de Caen) afin de rejoindre celle de la Charentonne à Serquigny (150 kil. de Paris. - 89 kil. de Caen) puis elle va atteindre son point culminant à Saints-Mards-Orbec (174 kil. de Paris.--66 kil. de Caen) et redescendre vers la Touques à Lisieux (190 kil. de Paris. — 49 kil. de Caen). La dernière rampe importante est celle qui permet d'accéder au tunnel de La Motte (114 m) avant de rejoindre la Vie au Mesnil-Mauger (220 kil. de Paris. — 29 kil. de Caen. ). Au-delà, le tracé et le profil sont excellents jusqu'à la vallée de l'Orne à Caen (5 m). La ligne rejoint ensuite la vallée de la Seulles près d'Audrieu (259 kil. de Paris; 111 kil de Cherbourg) avant de redescendre vers Lison et les marais du Cotentin. Vers Montebourg, la ligne monte une petite rampe afin de rejoindre gare de Couville (De Paris, 359 kil. — De Cherbourg, 11 kil.) et redescend vers Cherbourg (5 m).
Le second tronçon Mantes-la-Jolie-Cherbourg sera long de 313 kilomètres.



ARTICLE 3:
Le chemin de fer aura deux voies au moins sur tout son développement.


ARTICLE 4:
Les principaux ouvrages d'art du tronçon Paris Saint-Lazare et Mantes-La-Jolie sont les suivants :

Viaduc d'Asnières sur la Seine : 161m
Viaduc d'Argenteuil : 195m
Viaduc du Petit Ravin : 24m
Viaduc du Grand Ravin : 96m
Pont de Conflans : 164m
Viaduc de Triel : 65m
Viaduc de Bas Vals : 66m
Viaduc de Meulan : 91m
Viaduc de Montcient : 48m
Petit viaduc de Limay : 105m
Grand Viaduc de Limay :152m

Les principaux ouvrages d’art du tronçon Mantes-la-Jolie et Cherbourg sont les suivants :


Viaduc de Merey (Eure) (46 mètres) ;
Viaduc de l'Iton (Iton) (26 mètres) ;
Viaduc de Grosley (Risle) (61 mètres) ;
Viaduc de l'Orbiquet (Orbiquet) (53 mètres) ;
Viaduc de l'Orne (Orne) (45 mètres) ;
Viaduc de la Vire (Vire) (40 mètres) ;
Viaduc de la Douve (Douve) (37 mètres)
Tunnel de Bréval (801 mètres) ;
Tunnel de Martainville (284 mètres) ;
Tunnel de Nétreville (1790 mètres) ;
Tunnel de la Justice (364 mètres) ;
Tunnel de Navarre (191 mètres) ;
Tunnel de Conches (254 mètres) ;
Tunnel de Bernay (339 mètres) ;
Tunnel de La Motte (2561 mètres).


ARTICLE 5: Les gares devront avoir une longueur , raccordement compris, de deux cents mètres au moins ; leur remplacement et leur surface seront ultérieurement déterminés de concert entre la compagnie et l'administration.


ARTICLE 6:
Les ponts à construire à la rencontre des routes royales ou départementales, et des rivières ou canaux de navigation et de flottage, seront en maçonnerie ou en fer.


ARTICLE 7:
La compagnie sera tenue de rétablir et d'assurer à ses frais l'écoulement de toutes les eaux dont le cours serait arrêté, suspendu ou modifié parles travaux dépendant de l'entreprise. Les aqueducs, qui seront construits à cet effet sous les routes royales ou départementales, seront en maçonnerie ou en fer.


ARTICLE 8:
Tous les terrains destinés à servir d'emplacement au chemin et à toutes ses dépendances, telles que gares de croisement et de stationnement, lieux de chargement ou de déchargement, ainsi qu'au rétablissement des communications déplacées ou interrompues et des nouveaux lits des cours d'eau, seront achetés et payés par la compagnie.


ARTICLE 9:
L'entreprise étant d'utilité publique, la compagnie est investie de tous les droits que les lois et règlements confèrent à l'administration elle-même, pour les travaux de l'Etat : elle peut donc, conformément à l’article 9 de la Charte Constitutionnelle, exproprier des bâtiments, moyennant une rétribution financière.


ARTICLE 10:
La compagnie ne pourra commencer aucuns travaux ni poursuivre aucune expropriation si, au préalable, elle n'a justifié valablement, par-devant l'administration, de la constitution d'un fonds social minimum à la réalisation de ces opérations.

ARTICLE 11:
Pour indemniser la compagnie des travaux et dépenses qu'elle s'engage à faire par le présent cahier de charges , et sous la condition expresse qu'elle en remplira exactement toutes les obligations, le gouvernement lui concède pendant le laps de quatre-vingt-dix-neuf ans , à dater de l'homologation de la présente concession, l'autorisation de percevoir les droits de péage et les prix de transport ci-après déterminés.


ARTICLE 12:
Si le gouvernement avait besoin de diriger des troupes et un matériel militaire sur l'un des points desservis par la ligne du chemin de fer , la compagnie serait tenue de mettre immédiatement à sa disposition.


ARTICLE 13:
La compagnie sera tenue de désigner l'un de ses membres pour recevoir les notifications ou les significations qu'il y aurait lieu de lui adresser. Le membre désigné fera élection de domicile à Paris.


ARTICLE 14:
Les contestations qui s'élèveraient entre la compagnie concessionnaire et l'administration au sujet de l'exécution ou l'interprétation des clauses du présent texte, seront jugées par le Procureur du Roi .



Je dépose le dossier sur le côté, j'y remettrai à plus tard dessus car pour le moment je ne vois pas du coup quoi faire et pour tout dire c'est assez agaçant.

Je poursuis ensuite la lecture des courriers avec la lettre de Gabrielle m'informant des stocks de Cherbourg. En effet niveau matières premières le niveau est plus que bas.
Pourquoi la mairesse de Cherbourg ne fait-elle pas appel à la Seine pour l'aider ?
De plus en regardant les événements mairie, j'ai pu constater que deux habitants achetaient plus d'une madeleine à la journée. N'ont ils pas un décret aussi là bas pour le nombre de Madeleines et Matières Premières autorisées par jour ? Il va falloir que je me renseigne à ce sujet.


Citation:
Vendredi 23 Novembre 1824
• [7:14:47] : Vous venez de vendre 4 Madeleines à rupellensis pour 36 francs. Vous recevrez l'argent d'ici cinq minutes.

Jeudi 29 Novembre 1824
• [19:32:39] : Vous venez de vendre 2 Madeleines à Alvin pour 16 francs. Vous recevrez l'argent d'ici cinq minutes.


Je me penche aussi sur les ventes et achats des matières premières afin de me préparer pour la prochaine réunion des Maires et voir si le décret sur l'achat des madeleines et matières premières peut être modifié.
Afin de bien visualiser la chose, j'ai tout mis en graphique avec les informations que j'ai pu trouver.


Citation:
Ville de Paris








Citation:
Ville de Saint Denis








Citation:
[size=18]
Ville de Cherbourg





_______________
Revenir en haut
Nicolas.Lévy
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2017
Messages: 1 223
Masculin

MessagePosté le: 02/12/2018, 16:04    Sujet du message: [RP] Bureau du Secrétaire d'Etat Commerce et Amménagement Répondre en citant

[quote]
Citation:


A l'attention de Monsieur Jean Neu
Ministre de l'Intérieur

De Monsieur Nicolas Lévy
Maire de Paris
Préfet de Seine
Secrétaire d'Etat à la Marine Marchande, au Commerce et à l'Aménagement du Territoire

Paris, le Dimanche 02 Décembre de l'an 1824

Monsieur le Ministre,


Je vous écris une seconde fois aujourd'hui mais c'est au sujet du Décret sur l'achat autorisé de nombre de Madeleines et Matières Premières par jour.
Est ce que la ville de Cherbourg dispose aussi d'un décret comme celui de la Seine ? Que ce soit pour les prix et les quantités ?

Cordialement,



_______________
Revenir en haut
Gabrielle de Sade
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2015
Messages: 1 818
Localisation: à coté d'un bel esprit
Féminin

MessagePosté le: 24/12/2018, 19:41    Sujet du message: [RP] Bureau du Secrétaire d'Etat Commerce et Amménagement Répondre en citant

Citation:




A l’attention de Monsieur Nicolas Lévy
Maire de Paris
Préfet de Seine
Secrétaire d'Etat à la Marine Marchande, au Commerce et à l'Aménagement du Territoire

De Madame de Sade
Baronne de Château-Porcien
Vicomtesse de Montigny
Ministre de l'Economie et des Finances

Le 24 décembre 1824,Paris

Monsieur le Secrétaire,

Je vous remercie de cette indication même si son exploitation de lin je l'avais déjà retranscrit. Cependant j'ai vu du lin à 10 francs et de la peau à 7 francs. J'en conclus donc que les produits étaient à cette demoiselle que je n'ai pas acheté vu le prix cette semaine. Il faudrait l'informer des prix du marché.

Bien à vous,






_______________

Revenir en haut
Nicolas.Lévy
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2017
Messages: 1 223
Masculin

MessagePosté le: 26/12/2018, 11:07    Sujet du message: [RP] Bureau du Secrétaire d'Etat Commerce et Amménagement Répondre en citant

Mercredi 26 Décembre

Je lis la lettre de Gabrielle et fut surpris du contenu par une chose .. le prix de la peau animale. Si mes souvenirs sont bons et en ayant fouillé dans un vieux rapport, les peaux animales ont toujours été mise à 7 francs sur le marché. Quel est donc le soucis ? Aurai je oublié une information ?

Cependant en achetant un sac de lin à 10 francs, j'ai pu constater qu'il appartenait à ... Magdelaine ? Nouvelle surprise de la journée.
N'était elle pas la mieux placé pour connaitre les prix ? Elle est dans le royaume depuis longtemps et le prix du lin a toujours était à 7 francs comme indiqué dans L'ordonnance Royale, portant sur le prix des matières premières pour l’ensemble du Royaume.

Je prend donc ma plume et je rédige deux lettres.


Citation:


A l'attention de Madame De Sade
Baronne de Château-Porcien
Vicomtesse de Montigny
Ministre de l'Economie et des Finances

De Monsieur Nicolas Lévy
Maire de Paris
Préfet de Seine
Secrétaire d'Etat à la Marine Marchande, au Commerce et à l'Aménagement du Territoire

Paris le Mercredi 26 Décembre de l'an 1824

Madame la Ministre,

Je suis surpris par votre lettre pour une chose, le prix de la peau animale qui a toujours été à 7 francs. Je suis allé rechercher un vieux rapport de mairie pour m'assurer du prix, et en effet, les peaux animales étaient toujours achetées à 7 francs.

De plus, j'ai acheté un sac de lin à 10 francs, et il a été mis par la Comtesse-Pair de Dunois, Madame Magdelaine de Mareuil. Je ne vous cache pas ma surprise pensant y voir le nom d'un nouvel arrivant plutôt que celui de la Chancelière de France.
Une lettre lui sera donc adressée afin qu'elle baisse son prix à 7 francs maximum.

Respectueusement




Citation:


A Madame Madame Magdelaine de Mareuil
Comtesse-Pair de Dunois
Chancelière de France

De Nicolas Lévy
Maire de Paris
Préfet de Seine
Secrétaire d'Etat à la Marine Marchande, au Commerce et à l'Aménagement du Territoire


Paris, Mardi 26 Décembre de l'an 1824


Madame la Comtesse-Pair de Dunois

Je vous écris ce jour afin de vous faire part du prix du sac de lin que vous avez mis sur le marché. En effet, comme indiqué sur l'Ordonnance Royale,portant sur le prix des matières premières pour l’ensemble du Royaume, le prix autorisé d'un sac de lin est de 7 francs maximum. De ce fait, je vous demande de baisser votre prix afin d'avoir un marché avec des sacs de lin à 7 francs maximum et non 10 francs.
Je vous remercie par avance.


Citation:
Mercredi 26 Décembre 1824

• [9:45:00] : D'ici cinq minutes, vous recevrez 1 Sac de lin acheté à Magdelaine pour 10 francs.


Cordialement





_______________
Revenir en haut
Gabrielle de Sade
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2015
Messages: 1 818
Localisation: à coté d'un bel esprit
Féminin

MessagePosté le: 26/12/2018, 20:14    Sujet du message: [RP] Bureau du Secrétaire d'Etat Commerce et Amménagement Répondre en citant

Citation:




A l’attention de Monsieur Nicolas Lévy
Maire de Paris
Préfet de Seine
Secrétaire d'Etat à la Marine Marchande, au Commerce et à l'Aménagement du Territoire

De Madame de Sade
Baronne de Château-Porcien
Vicomtesse de Montigny
Ministre de l'Economie et des Finances

Le 26 décembre 1824,Paris

Monsieur le Secrétaire,

Monsieur Auger vend la peau à 5 francs même avant la crise. Je suis bien informé car j'ai une manufacture de confections, je lui achète souvent. Les tarifs des artisans sont laissés libre court à leurs jugements. Par contre à la mairie on n'a pas dû lui racheter à ce prix pour ne point faire du profit. Vu qu'il était le seul dépeceur de la Seine pendant la crise, il a vendu à son tarif habituel. Je ne peux pas revendre à 7 francs, les lots que j'ai eus à 5 francs. Je ne peux pas acheter des 6 ou 7 francs, ma comptabilité serait faussée, je serais sans le vouloir une profiteuse... Tenir un cahier de comptabilité pièces par pièce serait laborieux.

En plus de cela elle ne vendra pas sa peau animale à 7 francs si elle est en concurrence avec de la peau animale à 5 francs. Pour être plus précise encore, il n'y a que moi qui produits des habits, il n'y a pas d'imprimeur alors la peau animale ne se vend pas à Paris. Un artisan qui ne vend rien, il claque la porte de la manufacture. Une vente ou deux en 5 mois. Je la place juste pour achalander le marché. Je vous laisse donc acheter les futures peaux animales à 7 francs, je conseillerais Monsieur Auger de les vendre à 7 francs. Mais l'artisan est libre de son prix mais il serait bon de penser à un prix fixe des matières premières et des produits non en fourchette pour la comptabilité des villes de toute la France.Je vendrais une partie de mon stock à une ville dans le besoin à 5 francs l'unité.

Bien à vous,






_______________

Revenir en haut
benoit
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2010
Messages: 4 872
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: 10/01/2019, 18:57    Sujet du message: [RP] Bureau du Secrétaire d'Etat Commerce et Amménagement Répondre en citant

Citation:




Lieutenant Général Benoit Fisdohit
Duc d'Aumale,Comte de Carcassonne, Vicomte de Balaincourt et Pair de France
Président du Conseil des Ministres, Ministre de la Guerre, des Armées et des Colonies


à l'attention de
Monsieur Jean Neu
Vice-Président du Conseil, Ministre de l’Intérieur

Madame Gabrielle de Sade, Vicomtesse de Montigny, Baronne de Château-Porcien,
Directrice de la Chambre Royale du Commerce et de l'Industrie, Ministre des Finances

Madame Lorra Delcroix, Baronne d’Eu
Préfète de Manche,
Responsable des Marchés pour la mairie de Cherbourg

Monsieur Nicolas Lévy
Préfet de Seine, Secrétaire d’Etat au Commerce et de la Marine Marchande
Responsable des Marchés pour la mairie de Paris

Madame Anastasie Lévis-Mirepoix
Rectrice de L’Université Royale,
Responsable des Marchés pour la mairie de Saint Denis





Paris
10 Janvier 1825

Chers toutes et tous,

Tout d’abord, je vous adresse mes meilleurs vœux pour l’année 1825 qui commence

Ainsi que mes sincères félicitations pour votre engagement quotidiens auprès de nos concitoyens, et tout particulièrement en cette mission que nous a confié Sa Majesté afin de nous assurer du bon approvisionnement des populations.

Afin de faire le point sur la situation, et envisager les solutions à vos éventuelles difficultés, je vous convie à une entrevue à Paris ce Lundi 14 Janvier à 10h00.

A cette occasion, outre un etat à jours de vos réserves et besoins par villes, je souhaite voir désignés et nommés officiellement auprès de vous les adjoints qui pourront vous seconder efficacement, aussi c’est pourquoi je vous demande de vous faire accompagner par la ou le membre de vos équipes respectives que vous considérez la ou le plus apte à une telle fonction.

Restant à votre écoute et à votre disposition

Puisse Epicure guider vos pas

Benoit Fisdohit





_______________

-Président du Conseil, Ministre de la Guerre, des Armées et des Colonies, Lieutenant Général
-Lord Manor of Rugby, -CB(hon.)
Revenir en haut
Gabrielle de Sade
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2015
Messages: 1 818
Localisation: à coté d'un bel esprit
Féminin

MessagePosté le: 24/01/2019, 13:40    Sujet du message: [RP] Bureau du Secrétaire d'Etat Commerce et Amménagement Répondre en citant

Citation:




A Monsieur Nicolas Lévy
Préfet de Seine, Secrétaire d’Etat au Commerce et de la Marine Marchande


De Madame de Sade
Baronne de Château-Porcien
Vicomtesse de Montigny
Ministre de l'Economie et des Finances

Le 24 janvier 1825,Louvre


Monsieur le Secrétaire d'Etat,


Voici la réponse du Président du Conseil des Ministres du rapport de la réunion à mon bureau.


J'approuve pleinement ces idées, qui vont certes modifier les habitudes etablies depuis des années, ce qui, justement, est nécessaire.

Pour ce qui est de la rallonge budgétaire, j'ai la même information que vous, à confirmer avec le ministère de l'Intérieur, qui est en charge des mairies.
Si effectivement c'est bon pour eux, il sera utile alors de reflechir à comment il sera possible d'effectuer ces operations de financement tout en définissant les limites et garanties : les accords sans contre-partie sont les plus hasardeux et s'avèrent souvent les plus couteux.

Pour le decret autorisant jusqu'à 3 madeleines, c'est une trés bonne chose : là aussi, un peu de renouveau ne fera pas de mal
Cependant, bien definir les limites :
-l'acheteur doit alors signaler auprés de quel acheteur il s'est pocuré ses 2 ou 3 madeleines, et
-au total, sur les 7 jours de la semaine, le total acheté ne doit pas dépasser 7 madeleines

Sans quoi, nous allons avoir des spéculateurs doublé d'affameurs qui vont vider les marchés.


Bien à vous,







_______________

Revenir en haut
Nicolas.Lévy
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2017
Messages: 1 223
Masculin

MessagePosté le: 28/01/2019, 17:06    Sujet du message: [RP] Bureau du Secrétaire d'Etat Commerce et Amménagement Répondre en citant

Citation:


A l'attention de Madame De Sade
Baronne de Château-Porcien
Vicomtesse de Montigny
Ministre de l'Economie et des Finances

De Monsieur Nicolas Lévy
Préfet de Seine
Secrétaire d'Etat à la Marine Marchande, au Commerce et à l'Aménagement du Territoire
Député de Seine
Responsable des marchés de la ville de Paris

Paris le Lundi 28 Janvier de l'an 1825

Madame la Ministre,

J'ai bien pris connaissance de votre courrier.
Pour le budget il serait en effet préférable de bien s'organiser sur la gestion, qui j'espère, ne tardera pas, car pour le moment je garde les achats de madeleines sur Paris étant donné que le Maire, Monsieur De Réan n'a pas les fonds en question.
J'achète donc mais cependant je ne les revends pas ce qui pourrait, à long terme, me causer soucis. A par pour renflouer les stocks de Monsieur de Maire. J'ai contacter Monsieur De Réan lui demandant de me prévenir lorsqu'il aura dépasser les 1000 francs.

En ce qui concerne le décret des Madeleines, là aussi une excellente nouvelle que la proposition ai été approuvé.
Cependant , il serait judicieux, pour facilité les suivis des ventes qu'une seule personne soit en charge des ventes de madeleines, à par si, un cuisinier a vendu avant que le Responsable des Marchés ai eu le temps de les acheter. Dans ce cas, le cuisinier devra lui signaler.
Si les informations fusent de partout cela ne sera pas gérable. De plus, nous ne sommes sûr d'avoir toutes les informations à chaque fois.

Respectueusement



_______________
Revenir en haut
Nicolas.Lévy
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2017
Messages: 1 223
Masculin

MessagePosté le: 10/02/2019, 19:39    Sujet du message: [RP] Bureau du Secrétaire d'Etat Commerce et Amménagement Répondre en citant

Dimanche 10 Février 

Cela faisait un petit moment que je devais remettre bien à plat ce que m'avait expliqué Monsieur de Sevigné. J'avais déjà commencé lorsque j'étais rentré chez moi mais je n'avais pas tout retranscrit.
Aujourd'hui, installé confortablement derrière mon bureau, je prend de quoi écrire et je me penche dans la réduction de la liste à faire et des contacts avec qui je devrai échanger.
Le nom de Jules me vint aussi à l'esprit étant donné qu'il était mon adjoint. Pouvais je aussi l'intégrer à ce projet ? 
Qui sait cela lui plairait peut être et cela donnera aussi un oeil neuf pour ce projet qui est bien vieux si j'ai bien tout compris.


Citation:
Chemin de Fer 
Paris - Cherbourg


Personnes concernées

La Ministre des Finances et de l'Economie
Son rôle

    Trouver de l'argent et des plans de financement pour assurer la rentabilité du projet
    Déterminer ce que l'Etat prendra en charge ou non dans les frais des travaux
    Déterminer de quelle manière cette dépense sera financer pour équilibrer les caisses. Moyens pour une entrée d'argent ? Péage ? 
    Faire financer une partie du projet par des investissements privés ? Demander à des personnes, à des entreprises ou autres personnes privées d'êtres associées au projet contre participation financière.
    Devra prévoir la répartition des revenus de l'exploitation de la ligne, surtout en cas de participations avec des associés.


La Secrétaire d'Etat chargée du Cadastre National
Son rôle

    Trouver les terrains à traverser, s'ils sont occupés ou libres.
    En cas de terrains occupés, voir avec la justice pour déterminer les modalités d'expropriation. Ou les modalités de propositions de rachat de terrain.


A déterminer.
    Qui réalisera les travaux. Une entreprise ? l'Etat ? Conseil : L'Etat qui confierai ensuite le travail à une entreprise.
    Lancer une appel d'offre ? Créer une entreprise sous forme de manufacture ou d'entreprise publique ?
    Ligne commerciale ou réservée au transport de marchandises ?
    Contacter des industrie de métallurgie pour l'acier. Exploitation de fer.
    Communes où le chemin de fer traversa
    Leur demander une contribution financière en leur expliquant l'intérêt pour elles d'avoir un chemin de fer. ( Plus de tourisme, plus de marchandises .. )



J'avais mis à plat ce que m'avait dis Monsieur de Sevigné. Maintenant il reste plus qu'à poursuivre.


Citation:
A l'attention de Madame Gabrielle de Sade
Vicomtesse de Montigny
Baronne de Château-Procien
Ministre de l'Economie et des Finances

De Monsieur Nicolas Lévy
Maire de Paris
Responsable des marchés de la ville de Paris
Député de Seine
Secrétaire d'Etat à la Marine Marchande, au Commerce et à l'Aménagement du Territoire

Paris, le Dimanche 10 Février de l'an 1825,

Madame la Ministre,


Afin de discuter avec vous du projet du chemin de fer, j'aimerai vous rencontrez, mardi 12 février à 14h à mon bureau, si vous êtes disponible à cette heure et date bien-sûr.
Pour avoir un oeil neuf pour ce projet, j'ai invité Monsieur Jules Di Guglielmo qui travaillera avec moi sur ce projet.

Dans l'attente de votre réponse je vous souhaite une agréable fin de journée.

Avec tout mon respect




Citation:
A l'attention de Monsieur Jules Di Guglielmo.

De Monsieur Nicolas Lévy
Maire de Paris
Secrétaire d'Etat à la Marine Marchande, au Commerce et à l'Aménagement du Territoire
Député de Seine
Responsable des Marchés pour la mairie de Paris

Paris, le Dimanche 10 Février de l'an 1825

Monsieur Di Guglielmo,


Travaillant actuellement sur le projet de la construction d'un chemin de fer entre Paris et Cherbourg, je vous invite à me retrouver à mon bureau au Louvre Mardi 12 Février à 14h afin que je vous le présente mais aussi d'échanger avec la Ministre des Finances.
En effet, je me suis dis que vous pourriez me seconder dans ce projet. De plus, étant donné que c'est un vieux projet et que vous le verrez d'un oeil nouveau, peut être que vous trouverez d'autres approches pour ce projet.

Cordialement,



_______________
Revenir en haut
Nicolas.Lévy
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2017
Messages: 1 223
Masculin

MessagePosté le: 10/02/2019, 20:06    Sujet du message: [RP] Bureau du Secrétaire d'Etat Commerce et Amménagement Répondre en citant

Mardi 12 Février

J'avais donné rendez vous à Gabrielle mais aussi Jules afin d'enfin, oui il faut le dire, commencer sur le projet du chemin de fer.
Je ne regrettais pas d'en avoir discuté avec Monsieur de Sevigné car il m'avait beaucoup aidé à y voir plus clair.
De se fait, dimanche j'avais envoyé deux lettres et j'espérais qu'ensemble, nous y verrons plus clair et que les choses allaient avancer.
Je sais bien qu'il faudra du temps pour tout mettre en place.

Installé derrière mon bureau, j'attends la venue de Jules et de Gabrielle. Deux chaises étaient installées devant mon bureau mais aussi un plateau avec trois verres et un pichet d'eau. Pour une fois que j'avais pensé à prendre de l'eau ...

_______________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:15    Sujet du message: [RP] Bureau du Secrétaire d'Etat Commerce et Amménagement

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Forum Officiel du jeu Monarchies Index du Forum -> + Royaume de France + -> ~ Le Louvre ~ Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2019 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template