Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index

Forum Officiel du jeu Monarchies
Immergez-vous en France en l'an 1825
www.monarchies.droits-divins.com
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

[ RP ] L'homme traqué
Goto page: <  1, 2
 
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Département de la Seine + -> Ville de Paris -> Les Quais Parisiens/ Les bas fonds.
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Victoire-César
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 08 Jan 2017
Posts: 55
Féminin

PostPosted: 17/07/2017, 21:34    Post subject: [ RP ] L'homme traqué Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?


Tous les deux jours, le même rituel s’opérait.

Je frappais deux fois aux persiennes...Silence...Deux autres fois.
Puis trois fois à la porte.


Tous les deux jours et jamais je n’étais parvenu à m’approcher d’elle.

Mon cœur bouillonnait à chaque visite, plus encore en me rendant compte que ma Rosie n’allait pas mieux. J’étais à deux doigts de prendre sur moi pour amener un médecin...

Mais ce jour là, l’espagnol se fit plus bavard.

Je lui répondis que je savais lire parfaitement. Il me tendit le papier et je pus lire sans difficulté ce qui était écrit, avec difficulté car en réalité je déchiffrai plus que ne lisais mais je ne pouvais pas lui dire.

Je restais muet quand il me demanda si je savais ce qu’était Rosie. J’avais envie de lui dire que c’était la fille que j’aimais, celle qui avait su par son rire et ses sourires emporter mon cœur. Mais je me tus..

Son rire me transporta dans une colère monstre avant même qu’il la traita de putain. Rosie était ce que des salops comme lui avaient fait d’elle, mais lui la voyait autrement.

Dans cette horreur que je supportais difficilement, il m’expliqua qu’il désirait que je m’occupe d’elle, que je la soigne. C’était pour moi, le seul moyen de m’approcher d’elle.

Tous les jours, je pourrai peut-être enfin lui parler et la soigner par la même occasion même si j’étais pas pressé de la revoir sur le trottoir.

Je gardais mon calme, restant silencieux, lui faisant croire que j’étais pas intéressé jusqu’au moment où il me parla d’argent. Là c’était cohérent que j’accepte son offre !

Je lui répondis juste : D’accord !

Voilà que maintenant ce pourri me proposait de payer pour abuser d’elle... Qu’il me l’offrirait même si j’arrivais à la guérir... j’avais envie de lui sauter à la gorge, de l’étriper sur place...

Sauf que je me savais plus faible, même en colère... Cet homme était malade, les malades mentaux peuvent être dangereux. Il était hors de question que je risque la vie de ma Rosie.

Alors je laissais déblatérer ses conneries, sans rien dire, je pus même réussir à avoir un semblant de sourire en coin.

Quand il ria, il me fila la gerbe, mais je ne bronchais pas. Il me répugnait mais je devais jouer le jeu.

Je lui demandai juste si je pouvais commencer le traitement ce jour, ce qu’il m’accorda.

Alors, je fis ce qui était écrit sur le papier donné, puis je demandai l’autorisation d’aller lui donner le soin, ce qu’il accepta sans me quitter des yeux.

Je parvins à donner le remède à Rosie qui était mal en point, nous ne parlions  pas, nous communiquions uniquement par quelques regards. Il me fallait la sortir de là rapidement, elle semblait vraiment mal.

Quand j’eus terminé, je quittai la chambre rapidement afin de ne pas éveiller les soupçons de l’ordure qui n’avait pas cessé de nous surveiller. Rosie avait aussi senti son regard, elle s’était juste autorisée à porter sa main sur la mienne quand je l’eus aidé à boire le remède. Elle avait légèrement pressée ma main de ses doigts, ce qui était passé inaperçu pour lui mais pas pour moi.

Ses yeux implorant me brisèrent le cœur, du regard je lui promis de la sortir de ce trou.

Je fixai l’homme un instant avant de lui dire :

A demain !

Ce soir je devais justement avoir des nouvelles du courrier déposé au Louvre... Peut-être aurai je l’occasion de rassurer Rosie.

Back to top
Jules-Parîs
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 13 Oct 2016
Posts: 63
Masculin

PostPosted: 26/07/2017, 12:37    Post subject: [ RP ] L'homme traqué Reply with quote

Louvet m'avait prévenu pour l'entrevue aux jardins des plantes, c'était naturellement que j'en avais touché deux mots à Alcide. J'lui cachais rien surtout quand ça concernait Azelma. Elle avait tellement fait pour nous avec Augellin qu'on veillait sur elle à notre manière.
Bien entendu, Alcide prit des décisions, nous fila des directives qu'on avait suivi à la lettre.
Les petits étaient pas dans le coup, trop petits , pas assez rapides et en plus on aurait risqué de se faire démasquer.

Si on aimait chaparder, e'fin surtout avant, ça avait fait de nous des maîtres de la poursuite... Oui parce qu'on surveillait les gens, on pouvait même les suivre pendant quelques jours avant de commettre nos méfaits.
Alphonse, Jean, Camille et votre serviteur, on était devenu des pros de l'embrouille!
Alors mettre à bon escient nos côtés de brigands, c'était plutôt marrant en fait!

Fallait dire qu'on s'était quand même vachement assagi, on volait moins, presque plus même... Mais on était pas sage comme des images pour autant.
Ce jour là, on s'était habillé avec des fringues qui passeraient inaperçus où qu'on doive suivre notre bonhomme.

BREF!
A la sortie du jardin des plantes, on suivaient le gars, une filature digne du plus grand enquêteur! Oué on avait le droit de rêver et d'être fiers de nous.
Le gars au départ se retournait de temps à autres pour voir s'il n'était pas suivi. Il avait couru un moment puis avait ralenti le pas.
Il venait de s'arrêter chez un apothicaire pas très net à l'entrée des bas fond.

C'était là que Jean avait cru le reconnaître, il nous glissa à l'oreille: "Dites ça serait pas le Robin?", on regardait bien, fallait avouer que même si on trainait encore souvent dans le coin...Oué on changeait pas les bonnes habitudes, ni une équipe qui gagnait.. Donc on l'avait pas vu depuis des lustres.

Il vivait plutôt la nuit en fait lui, alors des fois on le croisait au coin d'une rue... Mais là à la lumière du jour, les mois passés, j'aurai pas pu le parier, ni le confirmer à 100%. Foi de Jules!
Ensuite, il avait marché jusqu'à un appartement, on avait mis un peu de temps avant d'arriver dans ce secteur pourri, on l’appelait, le trou des bas fond c'était pour dire hein! Plus pourri tu trouvais pas...

Etrange d'ailleurs qu'il se trouvait là, c'était pas son quartier de prédilection à l'époque ou tout simplement c'était pas lui... Ensuite il s'était arrêté chez un marchand, il y était ressorti avec quelques paquets.. Et on reprit notre filature à bonne distance en se chamaillant genre on jouait quoi! Mais on faisait super attention qu'il nous remarque pas parce que s'il nous connaissait, il nous aurait peut-être parlé... Bon ça changeait pas grand chose en même temps hein!

On faisait semblant de jouer sous un porche à l'angle de la rue, on le vit taper au volet plusieurs fois... Puis ensuite à la porte et celle-ci comme par magie s'ouvrit sans traîner.

On attendit qu'il en ressorte, ça avait duré un long moment presqu'une heure , on commençait à en avoir marre.
Finalement on 'avait suivi encore un peu jusqu'à la tombée de la nuit, mais il semblait être désorienté... On le vit entrer dans un bar de notre connaissance avant de se décider à retrouver Alcide...
Avec un peu de chance, on avait l'endroit exact où était enfermé l'affreux.
Back to top
Jules-Parîs
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 13 Oct 2016
Posts: 63
Masculin

PostPosted: 27/07/2017, 10:51    Post subject: [ RP ] L'homme traqué Reply with quote


Les jours passaient suivant leur cours pour tous les habitants parisiens qu’ils soient riches ou pauvres, industriel ou catin.

Chaque jour Camille, Jean, Alphonse et moi-même surveillions la porte de l’appartement où créchait le suspect. Alcide voulait être sûr que rituel il y avait. Nous nous étions organisé en plage horaire, nous vendions tantôt des fleurs, tantôt des allumettes dans ce quartier où rien ou presque ne se vendait. On se fondait dans la populace.

Mais nous guettions du coin d’une ruelle ou d’une autre afin de ne pas éveiller les soupçons mais toujours de façons à garder l’œil ouvert sur la dite porte.

Nous constations la venue de celui qu’on pensait être Robin chaque jour à peu près aux mêmes heures, parfois même il venait deux fois par jour.

Il était tellement préoccupé par on ne savait quoi, que même lorsqu’il passait non loin de nous il ne nous voyait pas. Nous avions usé de stratagèmes pour être méconnaissable, le visage sale voire parfois grimé de suie, le béret ou la casquette sur la tête dissimulant aisément nos regards.

Le loup devait être dans la bergerie, nous ne savions pas qu’il avait mis quelqu’un d’autre sur le coup, mais plusieurs paires d’yeux ne pouvait que bénéfique... Ainsi nous retournions chaque soir à la tombée de la nuit faire notre rapport à Alcide. C’ était souvent moi d’ailleurs qui le retrouvait en un lieu où même les rats ne venaient pas, mais j’avais pas de crainte, je connaissais les bas fond comme ma poche. Le brigadier discret allait sous peu certainement lancer la chasse au loup et je rêvais déjà d'en être. Je voyais en Alcide un modèle à suivre et j'allais tout faire pour que ce soit le cas.
Back to top
Victoire-César
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 08 Jan 2017
Posts: 55
Féminin

PostPosted: 27/07/2017, 11:20    Post subject: [ RP ] L'homme traqué Reply with quote



Depuis ma rencontre avec la ministre, Rosie semblait aller un peu mieux.
Elle remontait doucement la pente de sa maladie et heureusement autrement l'autre pourri m'aurait sûrement mis à la porte.
Mais pour l'instant je lui étais encore utile et sans avoir confiance en moi, il avait peu à peu baissé sa garde ce qui nous autorisait Rosie et moi à quelques échanges.

Je lui avais dit ce que contenait le mot de la femme, Rosie n'était pas totalement rassurée mais était malgré tout décidé à en apprendre plus à cette dernière. Elle m'avait même dit que je pouvais lui donner son nom pour l'histoire des papiers à refaire.
Même si je ne comprenais pas vraiment pourquoi elle voulait changer de nom, la voir aller mieux me soulageait tellement que je ne chercha pas à comprendre.

Je devais donc revoir la femme... Mais quand? Devais la recontacter comme je l'avais déjà fait ou plutôt la surprendre à lors d'une de ses sorties.
Je décida cette solution, elle devait souvent traîner au Louvre, j'irai donc la surveiller, constater ses habitudes pour pouvoir la coincer et lui parler sans qu'elle s'y attende.

Rosie allait tellement mieux que l'autre salop envisageait de la remettre au travail d'ici quelques jours, il me fallait agir avant que d'autres viennent salir le corps de Rosie.
Ce jour-là il venait de me dire que bientôt j'aurai peut-être le droit d'en abuser et user à mon tour, si j'avais les couilles je l'aurai tué...
Mais j'avais trop peur de me rater, qu'il me tua passait encore mais qu'il tue Rosie jamais de la vie...

En quittant l'endroit j'étais déterminé à aller surveiller les déplacements de la femme... Déterminé, j'avais même souris à l'autre pourriture avant de passer le seuil de la porte qui se referma à double tour derrière moi.

Je ne vis pas le gamin au coin de la ruelle d'en face vendre ses allumettes, je n'avais qu'une idée en tête.
Back to top
Alcide
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 30 Jan 2017
Posts: 372
Masculin

PostPosted: 28/07/2017, 09:00    Post subject: [ RP ] L'homme traqué Reply with quote



Depuis quelques jour , elle faisait le pied de grue , elle reprenait aussi des habitudes , des gestes et des poses aguichantes. mais un regard suffisait à écarter l'audacieux . Marie-Clotilde faisait le guet , comme lui avait demandé son chef. Elle ne pouvait rien lui refuser , depuis qu'il lui avait sauvé les fesses un jour d'avril et il fallait bien l'avouer qu'elle en pinçait un brin pour le beau ténébreux.
Ceci expliquait pourquoi , elle jouait un registre connu et depuis peu ranger dans l'oubli. Le naturel revient bien vite au galop et en plus la pouliche n'était pas farouche , même charmante à regarder. Un double piège pour le godelureau audacieux , car la partie fine se terminait vite par un soulagement de bourse , sous la menace d'une lame placé sous d'autres bourses.

Elle n'était pas la seule à jouer du croupion et de guetter le rouquin , Lucie et Solange arpentait les ruelles , palliant à tout changement dans la routine connu du jeune homme. Alors quant la Marie-Clotilde vit le pas déterminé du rouquin , elle se dit que ça sentait un changement d'habitude , un coup de éventail défraîchi pour avertir le reste du trio... Elle savait aussi qu'il y avait d'autres petits gars sur le coup.

Le trio réuni , elle envoie Solange faire un rapport à Alcide et prendre ses ordres , autres que celui de suivre de façon discrète le jeune gars. Lucie reste sur place pour garder un oeil sur la demeure à surveiller. Pour ce faire , elle va coller ses miches contre le chambranle d'une porte, troussant un peu sa robe , histoire de découvrir un peu de la marchandise. Marie-Clotilde suis de façon discrète , va jusqu'à perdre de vue la proie , ayant aperçu le manège des garçons des rues et de plus elle connaît bien le quartier et souvent recoupe le cheminement du Robin ...
Back to top
Victoire-César
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 08 Jan 2017
Posts: 55
Féminin

PostPosted: 28/07/2017, 17:32    Post subject: [ RP ] L'homme traqué Reply with quote

Il était presque 17h quand Jean arriva au Louvre et demanda à parler à Renard et Louvet, les deux hommes étaient venus le rejoindre à l'entrée du Louvre, Jean avait rapidement expliqué ce qui se tramait. Évidemment Alcide ne voulait pas que la ministre soit pour l'heure informée et Louvet préférait qu'elle ne le soit pas afin d'éviter qu'elle vienne ou ait envie de les accompagner.C'était d'ailleurs lui qui alla prévenir Azelma qu'ils quittaient le Louvre.
Il était entré dans son bureau, elle était fort occupée à travailler sur un dossier, il lui lança en un superbe sourire histoire de noyer le poisson:

Vous allez rire! Renard a oublié d'acheter un cadeau pour l'anniversaire de sa femme. Je vais l'aider à choisir, on revient dans environ une heure, ne bougez pas de là!

Azelma avait rit et lui avait intimé de trouver un beau cadeau pour se faire pardonner de cette grave erreur, le poisson était noyé, elle n'y avait vu que du feu avant qu'ils ne partent elle ajouta Prenez le fiacre, vous irez plus vite!
C'était une excellente nouvelle, ça risquait de les aider à transporter l'horrible.

Nos deux bonhommes accompagné de Jean se font guider par lui jusque Alcide.

Pendant ce temps.....



Avec Julot, nous avions été faire les courses pour le pourri, puis nous étions passé chez l'apothicaire.... Enfin pour être très juste, je rentrai dans les batisse mais Julot m'attendait plus loin.

Je ne savais pas ce que l'homme préparait aussi je parlais avec Julot:

Tu le connais bien? Tu as confiance? Et en la ministre?

Jules me regardait en soupirant et faisant de grands gestes mais me répondit tout de même:

Oué j'ai total confiance en lui, c'est un mec bien... Qu'est ce que t'a déconné toi, dans quoi tu t'es fourré? Franchement la ministre , je veux pas t'entendre en dire du mal elle est sympa.

Jules n'avait pas totalement répondu en mes attentes mais en même temps je le comprenais.
Par contre j'avais pigé que je pouvais avoir confiance au mec et à la femme, quelque part je voyais le bout du tunnel pour Rosie.

Pas loin de 18h, Jules m'expliquait ce que je devais faire, c'est à dire rien changer à mes habitudes, il me répétait ce que m'avait dit l'homme.
Je soupirai et le fusillais du regard: Oui! T'inquiète!

Je lui avais expliqué que je m'inquiétais pour Rosie, Jules la connaissait et l'aimait bien aussi, alors il espérait que ça se passerait bien.
Arrivés non loin du quartier, Jules me lança:

C'est là qu'on se sépare... Déconne pas....

Il me fit un signe avant de s'éloigner et là je vis Alphonse, Jean et Camille... Merde tous mes potes si j'avais su...
Je ne voyais pas l'homme, je le cherchais du regard en entrant dans la rue. Mais c'était en m'approchant de la porte que je le vis avec deux autres armoires à glace presque aussi grands que lui...

Mon sang ne fit qu'un tour... me fallait assurer c'était pur maintenant...
Je pris une profonde inspiration et j'allais au persienne...
3 coups........3 coups............
Fallait pas que je modifiais mon rythme aussi j'allais à la porte
3 coups...................

La porte s'ouvrit...
  

  
Back to top
Alcide
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 30 Jan 2017
Posts: 372
Masculin

PostPosted: 28/07/2017, 17:56    Post subject: [ RP ] L'homme traqué Reply with quote

L'heure a sonné ...Mais avant relatons les événements qui précèdent l'ouverture de la porte . jean n'avait pas traîné et c'est accompagné des deux gardes qu'il fit son arrivée au poste avancé , là il y avait eu une séance des plus cocasse, faire revêtir des tenues discrètes aux deux militaires , Renard avait rechigné un peu devant le choix des couleurs et qu'un militaire ne pouvait revêtir de pareils oripeaux . Il avait fallu la force de persuasion du duo Louvet -Alcide.

Bon fallait comprendre le pauvre Renard , une chemise crise rayée d'un jaune pisseux et un gilet du plus éclatant bleu roi . Le bas était sobre , pantalon noir et botte en cuir retroussé d'une couleur indéfinissable. Louvet avait revêtu une tenue du même acabit , mais une chemise vert menthe à rayures blafardes. Seul Alcide avait une tenue sobre , sauf une cravate du plus beau écarlate. Pour la discrétion , il repasserons le trio de comiques, mais en vérité ils ne jurent pas vraiment avec la tenue des bandes des tréfonds.

Tout le monde était en position , lorsque que Robin et son compère Jules arrive en face, Notre bonhomme remarque que Jules rappelle les consignes qui ont été données. en deux foulées le trio vient se loger contre le mur opposé à la porte et il remarque que Robin et nerveux , mais il fait son petit rituel sans se tromper. La porte s'ouvre et notre trio bondit comme un seul homme , entraînant dans le mouvement porte et portier...
Back to top
Victoire-César
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 08 Jan 2017
Posts: 55
Féminin

PostPosted: 28/07/2017, 18:15    Post subject: [ RP ] L'homme traqué Reply with quote



J'vais mieux!
Grâce à Robin, je me sens mieux.
Cela signifie aussi que l'autre taré va me remettre sur le trottoir.
Il m'a même promis à Robin....
Quand j'ai compris ça... Je me suis sentie mal.

Robin c'est mon ange gardien.
J'sais qu'il est amoureux de moi.
Mais non! Je ne me vois pas avoir un rapport avec lui juste pour faire plaisir à l'autre brute!

Je vais mieux, mais j'essaye de faire comme si j'allais pas encore assez bien pour le tapin.
Mais l'est pas dupe l'autre trou du cul...
Il vient de me dire qu'il me recolle dès le lendemain entre les mains du client.

Je veux pas.
NON!
Mais je sais que j'ai pas le choix.
Je rêve que la ministre soit juste et qu'elle n'ait pas embrouillé Robin.
Je sais qu'il doit tenter de la voir demain ou après demain...

Il est bientôt l'heure où je vais l'entendre taper à la porte.
J'ai hate de le voir de l'entendre me rassurer.
je veux qu'il me dise qu'il la voit demain...
Je l'attends avec impatience...

Robin c'est mon rayon de soleil dans cette merde!
Je souris en pensant à lui.
MAIS!

C'est quoi ce vacarme?
J'ai entendu les coups aux volets puis à la porte.
Mais c'est quoi tout ce bruit?
Je me redresse dans le lit et j'ouvre de grands yeux en voyant se qui se passe sous mes yeux.

Je vois Robin projeté dans la pièce et trois monstres sauter sur le pourri.
Mes yeux sont écarquillés , je reste bouche bée, est ce la fin?



Presque poussé à l'intérieur, je laissais les hommes s'occuper du pourri et je fila directement dans la chambre pour protéger Rosie ou plutôt la rassurer.
En un mouvement, arrivé auprès du lit, j'attrapais Rosie, la prenant dans les bras, je la déplaçais dans le coin de la pièce et je lui murmurais :

C'est fini Rosie... Ils sont là pour nous aider... N'ai pas peur.

Je sentais son corps encore fébrile trembler sous mes doigts.
On entendait ce qui se passait sans voir.
Je ne savais pas ce qu'il allait nous arriver ensuite à nous deux...
Mais le pourri, contre ces trois là, il n'allait pas faire le poids surtout avec son bras ballant.
Rosie se serra contre moi, et mon coeur explosait dans ma poitrine, je ne l'avais jamais sentie si proche de moi.
On attendait... En silence... Blottis contre le mur de la pièce.
Back to top
Eduardo Montès
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 07 Jan 2017
Posts: 64
Masculin

PostPosted: 29/07/2017, 00:33    Post subject: [ RP ] L'homme traqué Reply with quote

Les jours coulaient, semblables les uns aux autres.. La fille toussait moins, sa mine s'améliorait.. Le petit gars la soignait correctement, Eduardo était satisfait.. La veille au soir de ce qui serait son dernier jour de liberté, il lui avait dit :


Demain, tu letoulnes tlavailler la fille.. Tu m'a coûté de l'algent poul les soins, mais je t'ai pas laissé clever.. Je t'ai sauvé la vie, ca fait deux fois.. Palce que l'autle soil, le lold il aulait pu te laisser poul molte sul le pavé.. Il est temps que tu me lemboulses. 


Elle n'avait pas répondu.. Le lendemain, il s'était levé un peu plus tard. Son bras lui faisait de nouveau mal... Il était donc de mauvaise humeur.. Il faudrait qu'il pense à demander au gamin s'il avait entendu dire que la surveillance des accès à Paris était toujours aussi importante.. Soudainement, il en eu marre de cette ville, de ce pays, de cette fille dont il n'avait rien à faire... Il voulait se tirer.. Si il apprenait que la surveillance était allégée, il tuerait Rosie et se tirerait.. Il tuerait le garçon aussi tiens.. Il lui offrirait la fille en prime, et les tuerait une fois leur affaire faite, au moins, il mourrait heureux celui-la.. 


Il entendit les coups au volet, puis à la porte.. L'Espagnol ces derniers jours avait baissé la garde.. Sa vigilance n'était plus la même.. Trois mois plus tôt, jamais il ne se serait fait avoir aussi bêtement.. Il ouvrit.
S'il avait prit un taureau dans le buffet, il n'aurait pas volé plus loin.. D'un coup la porte s'ouvrit, venant taper son bras blessé, premier cri de douleur de sa part. Puis un tas d'hommes entrèrent à la suite du jeune gars et une bourrade le fit valser en arrière et atterrir lourdement sur le dos.. Cela allait trop vite, il ne comprenait pas.. Seul, l'instinct de survie lui fit glisser sa lame dans la main et la jeter sur la première masse qui s'approchait.. Il n'eut pas le temps de voir si elle atteignait sa cible que déjà les coups pleuvaient.. Bientôt, le goût du sang dans la bouche se fit fort.. Il sentait le liquide couler sur ses joues, ses lèvres ouvertes, le nez qui avait méchamment craqué et le souffle qui était coupé..


Au bout d'un instant, tout s'arrêta.. Il était dans le brouillard..  Il ne pouvait plus bouger les bras.. Il vit un homme approcher et le fixer, un léger sourire aux lèvres.. Il comprit.. Tout était fini... Il avait baissé la garde, la seule fois de sa vie... Et une fois avait suffi.. Le hurlement qu'il poussa alors était celui d'un dément.. Un dernier coup le fit taire. 


Lorsqu'il ouvrit les yeux, il voyait le sol.. Le ploc ploc des gouttes de sang qui tombaient de son visage était régulier. Il releva péniblement la tête, essaya de bouger, mais sentit ses mains entravées dans son dos, et ce bras qui le faisait terriblement souffrir.. Devant lui, le regardant, toujours avec le même sourire, l'homme qui s'était approché en dernier, peu de temps auparavant. Il le fixa, de son oeil resté ouvert.


Allez sale chien.. Finis ton boulot.. Tue moi, qu'on en finisse.
Back to top
Alcide
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 30 Jan 2017
Posts: 372
Masculin

PostPosted: 30/07/2017, 11:15    Post subject: [ RP ] L'homme traqué Reply with quote

Les choses avaient bien débuté et auraient pu se passer sans accro , mais l'éclat métallique d'une lame avait fait pencher la balance vers une recrudescence de la violence. Une lame qui monte vers notre bonhomme et la piqûre du dard sur le côté fond que un poing vient écraser la partie proéminente du faciès de l'agresseur. Puis un second pour faire bonne mesure fendant la lèvre. Pendant ce temps louvet avait attrapé le bras armé et écarté la menace . Renard , lui veillant à protéger Robin et rosie .

Le cri de dément vient percuter les parois et les oreilles des présents et devant cela , il fallait agir , un poing Alcidien vient cueillir l'hurleur au niveau de la tempe , dosé , juste pour faire fermer son clapet au macaque hurleur.

Une fois hors d'état de nuire , le bonhomme est ligoté de façon contraignante Pendant le temps de l'inconscience , notre bonhomme va voir le couple , négligeant le filet de sang qui imbibe le côté de sa chemise. Il sourit amicalement à Rosie , tout en remettant de l'ordre dans sa chevelure.

-Bonjour Rosie , ravi de te connaître , on va s'occuper de toi et pour ce faire on t'enverra en province pour te requinquer.

Il indique à Renard de s'occuper d'amener la jeune fille à bord d'un fiacre de police. Un regard vers Robin .

-Mon garçon , toi tu vas devoir nous accompagner au poste de police, pour prendre ta déposition et je te remercie d'avoir joué le jeu.

Quand l'inconscient remet les pieds dans la réalité , Il se trouvait assis dans un fiacre aux vitres occultée. Lorsque il lève la tête , il trouve en face de lui notre bonhomme souriant d'un air narquois. Il écoute les mots de son prisonnier. Sans un mot , il ne fait qu'accentuer son sourire et vient revêtir d'un sac la tête de l'espagnol.

En route pour faire une surprise à un dame...
Back to top
Victoire-César
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 08 Jan 2017
Posts: 55
Féminin

PostPosted: 30/07/2017, 11:38    Post subject: [ RP ] L'homme traqué Reply with quote



J'suis blottie dans les bras de Robin.
Il tente de me rassurer mais j'ai la peur au ventre...
Les sons de baston qui proviennent de la pièce à côté ne me rassurent pas...
Un cri, comme celui d'un animal qu'on traque et qui sent sa fin arriver...
J'enfouis ma tête me blottissant plus encore contre Robin, mon corps tremblant.

Robin me serre fort contre lui, en me chuchotant que ça va bien se passer
Bine se passer?
Rien ne se passe bien dans ma vie depuis que j'ai vu le jour..
Les bruits se font moins violents, moins présents...
J'ose relever doucement la tête, je suis paniquée.
Si mes jambes me le permettaient je fuirai c'est sûr.

Quand soudain un homme...
Que dis je, une force de la nature entre dans la pièce.
Je détaille de la tête aux pieds, je vois qu'il est blessé..
Il me sourit, m'appelle par mon prénom...
Je le connais?
Je ne sais plus...

En tous les cas, c'est pas un client..
Un autre homme se pointe, presque aussi costaud...
Robin a le don de choisir des statures imposantes?
Je regarde celui qui s'approche de moi et me soulève comme s'il venait d'attraper une plume au vent.
Je reviens à celui qui m'a parlé, mon corps fébrile fait trembler ma voix.

Merci...

Je ne sais pas quoi dire, je suis encore sous le choc de tout ce qui s'est passé.
Je tends la main vers Robin quand j'entends que lui doit les accompagner.
J'ouvre la bouche mais il vient déposer son index sur cette dernière en me rassurant.

Déjà, mon porteur m'emporte hors de la pièce, je m'accroche à son cou.
Quand on passe devant celui qui m'a séquestrée, je le vois sonné, abîmé...
J'ai envie de lui cracher dessus, de lui gerber toutes les horreurs que je pense de lui.
Mais je n'y parviens pas..

Enfin je sors de l'endroit, transportée je ne sais où..
Mais mon porteur me rassure de quelques mots...
Est-ce vraiment terminé?
Est-ce le bout de l'enfer?



Je sentais la peur de Rosie, malgré mes mots pour la rassurer.
Je la serrais fort contre moi.
J'étais tellement heureux à cet instant qu'elle sorte de là sous peu.

Quand Alcide entra, qu'il salua Rosie et qu'au même moment le corps de mon amie quittait mes bras protecteurs, je ressenti un vide immense.
Peut-être était ce la dernière fois que je la voyais, mon coeur se déchira mais j'assumais mes choix de collaboration.

Quand il s'adressa à moi, je répondis juste : D'accord!

Une fois dans le fiacre, je regardais le pourri, j'avais envie de lui coller mon poing dans la tronche mais n'en fit rien.
Je regardais la plaie d'Alcide mais pareil je n'osais rien dire.
Etais je en position de l'ouvrir?
J'en doutais!
Je ne savais pas où on allait mais j'allais vers un avenir incertain.
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Département de la Seine + -> Ville de Paris -> Les Quais Parisiens/ Les bas fonds. All times are GMT + 1 Hour
Goto page: <  1, 2
Page 2 of 2

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group
powered by ArgenBLUE free template