Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index

Forum Officiel du jeu Monarchies
Immergez-vous en France en l'an 1825
www.monarchies.droits-divins.com
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

[RP] Lait à gogo - Laiterie d'Auger

 
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Département de la Seine + -> Ville de Paris
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Auger
Maire de Paris
Maire de Paris

Offline

Joined: 18 Jul 2017
Posts: 577
Masculin

PostPosted: 24/01/2018, 08:45    Post subject: [RP] Lait à gogo - Laiterie d'Auger Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
Belles et bonnes vaches qu'avaient Auger !  
Il pouvait leur décerner une médaille et les bichonner avec amour, elles lui donnaient plus de lait que la Normandie donnait de pommes. 
L'idée lui vint, après avoir fait de la vente en porte à porte, d'ouvrir une laiterie dans Paris.  Il trouva une petite boutique, sur l'île de la Cité, le long de la Seine, près du pont d'Arcole. C'était un endroit de grand passage, le marché aux fleurs était tout près, derrière, la cathédrale Notre-Dame dressait sa haute silhouette rassurante. Il avait racheté la boutique d'un cordonnier qui avait eu la bonne idée de décéder en laissant une jolie et jeune veuve éplorée, se prénommant Adélie. Auger traita avec elle, il sut faire baisser le prix, - les pas de commerce dans ce quartier valaient leur pesant d'or - en expliquant à la belle veuve tous les avantages qu'elle pouvait tirer de son veuvage ! Ce n'était pas très moral, mais dès qu'il s'agit d'argent on s'assoit sur la morale, d'autant que les deux ne se sont jamais bien entendu. Très vite, la jeune veuve sécha ses pleurs pour soupirer autrement, en particulier les nuits. Un beau matin, elle s'envola en compagnie d'un beau médecin qui avait des yeux d'un bleu azur, - lui rappelant la Méditerranée qu'elle n'avait jamais vue, - que ceux d'Auger n'avaient pas. Ainsi va la vie ! Il en eut un immense chagrin qui dura bien dix minutes. 
Auger put enfin se consacrer à sa boutique ! Tous les matins il allait traire aux petites aubes son troupeau qui paissait dans la plaine de Grenelle. L'avantage du départ d'Adélie, c'est qu'il avait moins de peine à se lever d'aussi bonne heure. Ensuite, dans une charrette, il ramenait à sa boutique le lait tiré, encore chaud, dont l'odeur qui s'en échappait embaumait Paris d'un parfum bien spécial. ensuite il tenait boutique jusqu'à midi, ou jusqu'à ce qu'il ait tout vendu. Il s'attira une clientèle régulière d'autant qu'au lait il avait ajouté de la crème et du beurre qu'il produisait lui-même. Un volailler lui livrait des oeufs, sur lesquels il prenait un petit pourcentage. L'après-midi il faisait une courte sieste avant d'aller courir les rues de Paris à la recherche de la gloire, de la fortune et de l'amour. Ou, tout au moins, du plaisir, quant le dernier des trois était absent. 
Il aimait le contact avec ses clients. Souvent des femmes, des jeunes mères de famille, qui venaient de très bonne heure acheter du lait pour nourrir leurs enfants avant de les envoyer à l'école. Il était heureux dans sa boutique, il lui semblait que le bonheur était comme une recette de cuisine : des petits riens ajoutés les uns aux autres  donnaient des délices insoupçonnables. 
Il disposait d'une d'arrière-boutique dans laquelle souvent il attendait le client en lisant un livre ou en buvant un café. Il avait installé une clochette à sa porte pour que les clients signalent leur présence quand ils ne le voyaient pas. Au début, il s'était amusé comme un fou en leur expliquant avec  humour : 
Pour la laiterie, c'est là qu'on sonne ! 

_______________
Back to top
Auger
Maire de Paris
Maire de Paris

Offline

Joined: 18 Jul 2017
Posts: 577
Masculin

PostPosted: 07/08/2019, 09:55    Post subject: [RP] Lait à gogo - Laiterie d'Auger Reply with quote

C'est fou ce que Paris consommait de lait ! A croire que cette grande ville n'était pas peuplée uniquement d'ivrognes, encore que rien n'empêche un ivrogne de boire du lait. 
Les commandes affluaient, le troupeau avait été agrandi, Auger avait embauché du personnel. Il devait déléguer, ne pouvant être à la fois dans sa laiterie et à son atelier de découpage.   
Sa vie alternait entre deux couleurs, le blanc du lait, le rouge du sang. Maintenant il pouvait en ajouter une troisième, le blond des cheveux de Lise. Lise n'étant pas une nouvelle vache, oh non, mais une jolie jeune femme emplie de beauté, de sagesse et d'amour !  Autant dire que la vie d'Auger était remplie, son temps lui était compté, chaque minute avait son importance. 
Ce matin là, il préparait une commande qu'il devait livrer à Cherbourg. Oui, Cherbourg, les clients venaient de loin pour déguster son lait. La production avait augmenté et Auger veillait à se la qualité n'ait pas à en pâtir. Il avait fait fabriquer une charrette avec des glacières incorporées. Dame, la route était longue jusqu'à Cherbourg, il ne fallait pas que le lait s'abîme en route. Il avait aussi monté un relais de chevaux le long de la route de manière à ce que la charrette ne s'arrête pratiquement pas pour diminuer la durée du voyage. 
Il pensait à tout Auger mais il pensait surtout à Lise. Son ange blond, son Lys d'amour, son bonheur, son avenir et son présent. Son présent des Dieux aussi. Bref, il en était amoureux dingue. 
_______________
Back to top
Lise Decharme
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 15 Jul 2019
Posts: 146

PostPosted: 24/08/2019, 17:24    Post subject: [RP] Lait à gogo - Laiterie d'Auger Reply with quote

   iL était encore très tot ce matin la,quand Lise ouvrit les yeux.Les rayons du soleil commençaient seulement à pointer dans le ciel. Ses toutes premières pensées
  au réveil furent pour le bel Auger l'amour de sa vie,celui pour qui son coeur battait la chamade a chaque fois qu'il apparaissait devant elle.
  Lise se leva d'un bond en souriant,une idée lui etant venue  elle se depecha d'aller se preparer.Apres avoir prit un bain parfumé, elle choisit une tenue legère
  La robe qu'elle enfila lui allait a ravir. En coton d'eté tres leger et d'un bleu qui s'accordait a ses yeux sa robe etait simple mais jolie .Elle laissa ses
  longs cheveux cascader,se chaussa prit un panier et s'en alla.
  Lise se dirigea vers l'Ile de la Cité pour rendre une visite surprise a son amour ,Auger....En cours de route elle s'arreta deux fois : la premiere halte fut pour 
  entrer dans une boulangerie regorgeant de choses qui donnait faim .Lise acheta des viennoiseries dont deux douzaines de chouquettes ainsi que deux pains pour
  en faire de belles tranches; elle prit egalement un pot de miel et un de confiture.La deuxieme halte fut chez une fleuriste qui lui fit un joli bouquet de fleurs
  des champs,qu'Auge pourra poser sur son bureau ou sur le comptoir
  Lise arriva devant la laiterie d'Auger.Tres fiere de ce qu'il avait entreprit il lui avait proposer de passer a la laiterie quand elle le voudrait
  C'est ce que Lise etait en train de faire..venir voir son amour tandis qu'il travaillait.Elle etait si fiere de lui et voulait tout savoir sur ce qu'il avait
 choisi de faire.
 En arrivant elle vit  Auger occupé un peu plus loin.Il lui tournait le dos et n'avait donc pas vu qu'elle etait la .La laiterie etait tres belle  et avait du demander 
  beaucoup de travail pour l'equiper et l'amenager.Lise n'y tenant plus et le voyant seul s'approcha d'Auger sur la pointe des pieds puis lui murmura


  Coucou mon Amour ,Votre Lise est en manque de vous....c'est urgent.


  Lise déposa un tendre baiser dans le cou d'Auger attendant qu'il se retourne
_______________
Back to top
Auger
Maire de Paris
Maire de Paris

Offline

Joined: 18 Jul 2017
Posts: 577
Masculin

PostPosted: 26/08/2019, 15:15    Post subject: [RP] Lait à gogo - Laiterie d'Auger Reply with quote

Autant l'atelier de dépeçage croulait sous la couleur rouge de la viande et du sang autant la laiterie arborait un blanc neigeux, scintillant, éblouissant. Auger n'en finissait pas de servir ses clients, des mères de famille pour la plupart, depuis des mois qu'il était installé, il avait su construire sa réputation, fidéliser sa clientèle, et voir son chiffre d'affaires augmenté régulièrement. Il aimait bien être ici, plus que dans son atelier de viande, c'est pourquoi il s'était associé avec Cunégonde. Ici, le produit était propre, soigné, délicieux, la laiterie idem,  les clientes souvent jeunes - elles achetaient principalement du lait pour leurs enfants en bas âge - et jolies, heureuses comme sur un marché de pouvoir papoter en toute liberté soit avec lui soit avec d'autres femmes.  Auger écoutait les conversations sans y participer mais en s'y intéressant quand même un peu. Il savait ainsi que le petit Rodolphe de Madame Lancin s'était remis de sa rougeole, que la petite Berthe de Madame Aupuiset marchait depuis huit jours, que la grande de chez les Mercandoux avait désormais un fiancé et que le mari de la charmante Madame Charbonneau se dévergondait avec la serveuse du café du pont-carré, à trois pas d'ici. Tous les potins d'une vie de quartier qui la rythmait en même temps qu'elle lui donnait un peu de consistance. Par souci commercial, jamais Auger ne répétait ce qu'il entendait sauf quand il s'agissait d'une bonne nouvelle.  
Il était donc en pleine activité ce matin-là, paradant au milieu de ses clientes qui demandaient des nouvelles de ses vaches et le remerciait qu'il puisse leur procurer du si bon lait et des fromages que leurs enfants dévoraient bien trop vite. Il sentit comme une colombe voleter derrière son cou, et puis des mots doux prononcés par la voix tant aimée, celle de Lise, la jeune femme qui lui consumait le coeur depuis quelques temps. Il lui manquait, sublime activité qu'ils avaient en commun. Un baiser aussi frais qu'une gorgée de lait vint faire délicieusement frissonner son cou, Auger se retourna, abandonnant pour le coup la vieille Thérèse qui lui donnait sa recette pour se débarrasser de ses cors aux pieds : 
Lise chérie ! s'exclama Auger d'une voix forte, se croyant aussitôt sur une île déserte avec elle. Quelle surprise et quelle joie de vous voir ! J'en suis autant charmé qu'honoré.  
Il lui avait déjà pris les mains et s'était risquer à glisser un baiser sur ses lèvres tant la tentation était forte. Tant pis pour les commérages du quartier, dans moins d'une heure tout le monde jusqu'aux pigeons se dorant sur les toits saurait que le laitier a une amoureuse. Le seul risque pour Auger était de ne plus voir venir sa boutique les clientes qui avaient une fille à marier. 
Les heures de pointe de sa clientèle se situait aux mêmes heures que ses deux traites quotidiennes, tôt le matin et en fin d'après-midi. Sitôt les vaches épongées de leur lait, il chargeait sa collecte sur sa carriole - les vaches vivaient et paissaient aux portes de Paris - et ramenait le tout à grande vitesse dans sa boutique dont il ouvrait les portes aussitôt. Souvent le matin, on faisait la queue devant sa porte avant même son arrivée.  
Auger installa une chaise pour sa chérie sous l'oeil amusé des clientes et lui demanda de patienter un peu : 
J'en ai encore pour un petit moment, ensuite je serai tout à vous mon amour ! 

 
Il avait vu le bouquet de fleurs, il la remercia d'un regard si chaud que le pôle nord aurait pu fondre d'un coup s'il s'était trouvé dans les parages ce jour-là. Il tendit à Lise un gobelet du précieux breuvage blanc comme neige puis un nouveau baiser et retourna à ses clientes qui se virent servir avec empressement et une rapidité encore jamais atteinte dans un commerce de France et de Navarre. Auger était heureux de cette visite inattendue, Lise ne venait jamais jusqu'ici, la journée promettait d'être belle. Quand enfin il put souffler, il retourna vers elle pour se glisser à ses pieds
Merci d'être venue ma toute belle ! Il est si tôt ce matin ! ... Vous deviez être bien dans votre lit. ... Merci, merci encore de penser à moi dès les premières lueurs du jour.  ... Voulez-vous partager mon petit-déjeuner ? Chaque matin je ne peux manger que lorsque que le plus gros de la clientèle est passé, avant je n'ai pas le temps. 
Il passa une main dans ses cheveux et dit sur le ton de la plaisanterie qui trahissait combien il était heureux de la voir : 
Je ne sais si vous êtes venue dans l'intention de vous entendre dire que je vous aime, mais puisque vous êtes là et bien je vous le déclare : Lise je vous aime de tout mon coeur. 
A nouveau il l'embrassa avec un féroce appétit. 

_______________
Back to top
Lise Decharme
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 15 Jul 2019
Posts: 146

PostPosted: 03/09/2019, 20:21    Post subject: [RP] Lait à gogo - Laiterie d'Auger Reply with quote

   En attendant qu'Auger termine une vente avec des clientes,Lise promena son regard a l'interieur de la laiterie..Elle était trop loin pour tout voir ..Mais du peu qu'elle
  aperçevait ,tout etait bien nettoyé,et rangé.Du sol au plafond régnait un blanc immaculé tout en legereté..Auger tenait parfaitement propre sa laiterie et Lise était fière
  de lui.
  Il etait encore très tot ce matin la et pourtant un brouhaha se faisait entendre.Les personnes présentes etaient pour la plupart des femmes,jeunes,jolies et souriant
  sans cesse a Auger...elles etaient pour la plupart des clientes et c'est tout naturellement que son bel Auger usait de son sourire pour traiter ses commandes


  Lise souriait en le regardant faire. Il n'y avait aucune jalousie en elle.Elle avait confiance en lui,confiance en leur amour....et puis c'etait nettement plus agreable
  de traiter des affaires avec un beau sourire plutot qu'avec une tete de six pieds de long


  Enfin Auger termina sa vente et profitant de ce court repis ,Lise pu enfin lui parler .Le visage de son amour rayonnait.Il etait si content que Lise soit venu le voir
  a la laiterie.Elle aurait du le faire plus tot,mais elle n'avait pas osé ne voulant pas l'embeter dans son travail. Pourtant  Lise voulait savoir tout ce qui faisait la vie
  de l'homme qu'elle aimait plus que tout..Elle voulait s'y interesser et meme venir l'aider.


  Apres un baiser echangé sous les yeux des clientes,elle prit le gobelet de lait et allait s'assoir quand il lui proposa de partager son petit dejeuner quand tout le
  travail serait terminé...Bien sur qu'elle accepta ...avec tout ce qu'elle avait amené.Avant de le laisser continuer son travail, elle deposa discretement un tendre baiser
  sur ses levres


  Je vous aime si fort mon Amour, je pense a vous a chaque seconde de la jurnée et je ne pouvais pas rester au lit j'avais trop hate de vous voir


   Elle lui sourit


  J'aimerai vous preparer votre petit dejeuner pendant que vous terminez votre travail


  
   Lise repondit avec la meme fougue au baiserd'un Auger affamé..Pendant son absence elle installa une table un peu a l'ecart , disposa dessus des bols,une corbeille
   avec les viennoiseries et les chouquettes,ainsi qu'une autre corbeille dans laquelle elle mitde larges tranches de pain croustillant...pot de confiture, miel




   Lise  venait de terminer ses preparatifs Auger la prit dans ses bras et le baiser qu'ils echangerent fut des plus passionnés....un de ces baisers qui vous laisse le
   souffle coupé,les jambes tremblantes,la tete bien au dessus des nuages ..Dieu qu'elle aimait les baisers de son Amour


  
   j'attendais votre retour  car je voulais vous faire gouter quelque chose qui se fait avec le bon lait de vos vaches mais cela se fait au dernier moment




  Lise prit des morceaux de chocolat qu'elle mit a fondre dans une casserole et tourna doucement jusqu'a ce qu'il soit onctueux, puis le reserva au chaud.
  Dans une jatte ,elle mit de la creme bien fraiche et avec un fouet la monta en chantilly.Enfin Lise versa le chocolat au lait bien chaud  et bien onctueux dans deux
  hautes coupe,posa dessus de la chantilly  tres aerienne et termina en posant delicatement deux tuiles aux amandes




  mon Amour,pouvez vous me donner votre avis apres avoir gouté ?  il m'est venu une idée


  
  
_______________
Back to top
Auger
Maire de Paris
Maire de Paris

Offline

Joined: 18 Jul 2017
Posts: 577
Masculin

PostPosted: 09/09/2019, 09:31    Post subject: [RP] Lait à gogo - Laiterie d'Auger Reply with quote

Après un échange de baisers plus délicieux que tous les petits-déjeuners de la terre, Auger dut admettre, bien que fameux, ces baisers ne remplissaient pas un estomac. Il avait vu sa fée blonde manigancer quelque chose dans une casserole avec du chocolat et déjà montait dans sa laiterie un parfum qui le renvoya dans son enfance, aux jours bénis où sa mère oeuvrait chaque matin au petit-déjeuner familial.  
Nom d'un ouistiti, clama-t-il émerveillé, Lise, votre truc, ... ça sent rudement bon ! 
Il se colla les pieds sous la table, les jolies mamans venant chercher leur lait matinal l'avaient fatigué par leur babillage insensé. Lise avait une surprise pour lui, une surprise de celles dont il raffolait, une surprise qui se mange. En plus, elle avait une idée, c'était vraiment un grand jour. Comme elle passait près de lui, il lui entoura la taille et dit : 
Je suis prêt à goûter tout ce qui vient de vous, ma Lise. Quant à mon avis, je vous le donne avant même d'avoir goûté à vos délices : ce sera forcément exquis, enivrant, délicieux, charmant ... tout comme votre adorable personne. 
La coupe de chocolat qu'elle lui servit était une jolie composition. Accrochant un peu de Chantilly au bout de son index, Auger en déposa sur le nez de sa belle. 
Vous voilà baptisée, ma chérie ! Cela vous va très bien au teint. Je me demande quel goût peut avoir maintenant cette Chantilly.  
D'un coup de langue, il lapa la crème et au passage vola un baiser sur les lèvres rouges de plaisir de Lise. 
Puis, résolu à passer aux choses sérieuses, il s'attabla pour s'attaquer à la coupe au chocolat. La première cuillère l'expédia direct au paradis des gourmands : 
Fameux ! s'écria-t-il. 
Il étira le bras sur la table pour se saisir de la coupe de Lise qu'il plaça près de la sienne et dit d'un air coquin : 
Venez donc manger la vôtre assise sur mes genoux. Elle n'en sera que meilleure.    
Une autre idée émergea de son esprit émerveillé tant pas son chocolat que par Lise. Il remplit une cuillère du chocolat de sa coupe et l'avança vers la bouche de Lise tout en disant : 
Je suis impatient, mon amour, de connaître quelle belle idée a pu naître dans votre jolie tête. 
 

_______________


Last edited by Auger on 02/10/2019, 08:22; edited 1 time in total
Back to top
Lise Decharme
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 15 Jul 2019
Posts: 146

PostPosted: 20/09/2019, 19:45    Post subject: [RP] Lait à gogo - Laiterie d'Auger Reply with quote

Comme tous les amoureux du monde,Lise et Auger ne cessaient de s'embrasser,puis Auger prit place a la table que Lise avait installée.Lise se remit devant les fournaux
  et prepara la surprise pour Auger.La bonne odeur de chocolat se rependit rapidement dans la piece et allerent chatouiller les narines d'Auger.Elle fut ravie en le
  regardant..il avait l'air impatient de gouter


  non mon Amour ne me dites pas que vous appreciez parce que c'est moi qui l'ai fait,ni parce que vous aimez tout ce que je fais parce que vous m'aimez..J'ai besoin de
  savoir reellement si vous aimez ...et dites moi si quelque chose ne vous plait pas



  Lise attendait qu'il goute et donne son avis mais Auger avait envie de la taquiner aussi avec un doigt il posa un peu de chantilly sur le bout du nez de Lise
  Ce qui la fit rire puis il gouta enfin la coupe de chocolat..fameux lui dit il avant de l'embrasser, auquel Lise repondit tendrement


  c'est vrai ,vous aimez?


  Avant que Lise eut le temps de manger une bouchée ,son bel Amour saisi sa coupe et la placa a coté de la sienne lui demanda de venir s'assoir sur ses genoux
  Lise rougit mais avait trop envie d'etre pres de lui qu'elle alla s'assoir ou il lui demandait..tout en goutant la cuilliere de chocolat 


  C'est vrai que c'est excellent.Prenant a son tour une cuillere,elle pit un peu de chocolat..et deposa un baiser sur les levres de son Amour avant de lui apporter
  la cuillere a sa bouche...elle etait si bien sur ses genoux


  Voila mon idée. Tout d'abord ce que je viens de vous faire gouter je l'ai fais avec les produits de votre laiterie.D'autre part je vous ai dis que j'allai ouvrir
  une boutique de mode



  Lise lui sourit


  J'ai  pensé qu'il serait bien pour la clientele d'ouvrir avec ma boutique un salon,non de thé,mais un salon de lait.On proposerai des coupes telle que celle ci,
  et d'autres.Uniquement realisé avec vos produits...qu'en pensez vous ?..Les clientes de ma boutique patienterai en faisant connaissance avec vos produits



  Lise le regarda attendant ce qu'il allait dire

  
_______________
Back to top
Auger
Maire de Paris
Maire de Paris

Offline

Joined: 18 Jul 2017
Posts: 577
Masculin

PostPosted: 02/10/2019, 08:21    Post subject: [RP] Lait à gogo - Laiterie d'Auger Reply with quote

Un salon de lait ! 
Auger répéta trois fois ce drôle de nom. D'abord surpris, l'expression lui parut ensuite des mieux choisies, il en fut presque émerveillé. Il regarda de plus près la blondinette qui se tenait près de lui, ce joli bout de femme ne se contentait pas d'être belle mais elle avait une tête très bien faite, à l'extérieur comme à l'intérieur. 
Si je comprends bien, vous avez dans l'idée d'offrir à la clientèle de votre magasin de mode des tasses de chocolat le temps de patienter entre deux essais ou deux retouches ? ... je trouve que c'est là une idée aussi grandiose que lumineuse !  
Vrai, Auger était sincère, l'originalité du service ne manquerait pas non seulement d'attirer la clientèle mais aussi de la fidéliser. Malicieux, il ajouta en riant : 
Ca me permettra ainsi d'écouler mes invendus ! 

 
Elle était sur ses genoux, belle, souriante, heureuse de voir son idée emballée son amoureux, très belle même Lise ce matin là, désirable aussi, son corps sur les genoux d'Auger échauffait le jeune homme bien plus que tous les chocolats du monde. Il en fut troublé et dissimula son visage rosit par le désir en le plongeant dans la coupe de chocolat ce qui lui dessina une jolie moustache. Le chocolat n'était-il pas considéré comme un aphrodisiaque ? 
Vous êtes extraordinaire ma Lisette ! Vous êtes pleine de belles idées, j'attends déjà la prochaine avec impatience. ... Il va de soit que je ferai tout pour votre salon de lait, vous pouvez compter sur ma coopération de jour comme de nuit. ... Je sens que je ne vais plus pouvoir me passer de vous. D'ailleurs si vos créations vestimentaires sont à la hauteur de votre cerveau foisonnant d'idées fabuleuses, je me demande à quoi vont ressembler vos robes. 
Sans l'air de rien, il laissa traîner une main sur un genou de Lise, genou qu'il n'avait encore jamais vu dévoiler sauf en rêves. Assurément, il devait être très joli et son jumeau aussi. Auger avait décidé de ne pas mourir avant d'avoir eu une tendre conversation avec eux deux. Il enserra le corps de sa belle entre ses bras presqu'à l'étouffer, un ou une cliente pouvait entrer dans sa laiterie, il s'en moquait comme de la défaite d'Alésia, il devinait, ce matin davantage que les jours précédents, que Lise et lui avaient été conçu pour faire une seule et même personne. 
Je vous aime Lise, aujourd'hui plus qu'hier ! Ce n'est pas ce diable de chocolat qui m'envoûte, mais c'est vous, vous et votre délicieuse personne. Vous êtes affolante Lisette, je crois que je vais exploser comme un ballon à trop humer vos charmes magiques. 
Il la serra encore plus contre lui : 
Embrassez-moi très fort si vous voulez que je vous délivre ! 

_______________
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Département de la Seine + -> Ville de Paris All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group
powered by ArgenBLUE free template