Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index

Forum Officiel du jeu Monarchies
Immergez-vous en France en l'an 1825
www.monarchies.droits-divins.com
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

[RP] En dehors de la ville - la demeure de Victoria

 
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Département de la Seine + -> Ville de Saint-Denis
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Victoria
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 21 Dec 2019
Posts: 20
Localisation: Saint-Denis

PostPosted: 18/10/2020, 13:49    Post subject: [RP] En dehors de la ville - la demeure de Victoria Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?



En dehors de la ville de Saint Denis, en pleine campagne, se trouvait le manoir des Van Rieker. Il avait été donné en héritage à Victoria. Elle y habitait toute l'année, sortant très peu, uniquement pour se rendre en ville à de très rares occasions. Elle préférait envoyer le régisseur de la propriété faire les achats dont la maisonnée avait besoin : nourriture, vaisselle, linge ...
Pour la première fois, Victoria rentrait en compagnie d'un étranger au manoir : Donatien.
Arrivée à devant le perron, elle descendit de la calèche, paya le cocher qui fit demi-tour et attendit que Donatien descende de monture. Elle appela le palefrenier : Louis, voulez-vous prendre soin du cheval de Monsieur ? 


Entrons, Donatien ! 


Madeleine, dite Mado, les attendait dans le hall et se chargea des capes, chapeaux et manteaux. Souhaitez-vous que je vous apporte le thé ? 


Bien volontiers, Mado, nous serons dans le petit salon. Donatien, préférez-vous un café ?
_______________
Back to top
Donatien
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 15 Nov 2017
Posts: 20
Masculin

PostPosted: 19/10/2020, 17:20    Post subject: [RP] En dehors de la ville - la demeure de Victoria Reply with quote

Tout semble si simple avec Victoria et rien ne lui fait peur, pas même les maris. Que je loge dans deux placards à balais et que je passe mes journées à aller de l'un à l'autre lui paraît une chose tout à fait naturelle. Elle ne croit pas que je sois pingre, radin, avare ou auvergnat, c'est déjà une bonne réussite pour moi. Elle ne doit pas être auvergnate non plus, elle n'a pas grimacé quand j'ai laissé entendre que ces derniers avaient fait de l'avarice une joie de vivre.


Donc on va chez elle, comme deux vieux amis qui se donnent rendez-vous pour un thé. Je la suis, où pourrais-je bien aller désormais ? Je dois admettre que depuis que je l'ai rencontrée ma vie s'en est trouvée comme éclairée par un nouveau soleil. Dès que nous quittons la tente où nous avons si bien déjeuné, je prends son pas comme je suivrais celui qui m'aurait repêché au fond d'un puits.
A moi, désormais, cette foire me paraît lointaine, dérisoire, invisible et je crois que c'est pareil pour elle. Surtout, surtout, ne plus jamais me retourner, ne plus jamais rejoindre ce Donatien que j'étais avant et qui m'est déjà totalement étranger.
Si tels sont là vous souhaits, Victoria, je vous suis chez vous.


J'aurais dit la même chose si elle m'avait annoncé qu'elle possédait une île à elle au beau milieu du paradis terrestre ou un appartement luxueux chez Belzébuth. Elle m'avoue comme un péché qu'elle habite la maison de son mari défunt, le dénommé Axel Van Rieker qui a eu la bonne idée, entre autres, de la laisser veuve. Comment s'y rendre dà eux alors que je n'ai que mon cheval ? Une fois encore elle aplanit le problème, solution bien simple quand on y pense, elle apostrophe un coche pour elle, tandis que je monte Badin, un andalou de 5 ans, gris et blanc qui, comme moi, prend le temps de vivre comme s'il n'avait rien d'autre à faire que d'attendre la fin du monde.
Nous voilà partis, laissant la foire derrière nous, trottinant allègrement du pas joyeux de nos chevaux sur la route qui rejoint d'abord Saint-Denis puis, en suivant les faubourgs nous nous en éloignons pour nous enfoncer dans la campagne qui s'est habillée des couleurs de l'automne si belles et si fragiles qui donnent à contempler et à espérer au ténébreux comme moi.


Sa maison est en vue ! Sa maison ? Un splendide manoir conçu sans doute pour y loger des fées en quantité avec suffisamment de place pour qu'elles s'ébattent en toute sorte de jeux. Une immense bâtisse toute en pierres , flanquée d'une tour et pourvue de magnifiques fenêtres. Autour, un parc qui sert d'écrin à ce petit bijou. Feu son mari ne l'a pas laissé dans la dèche, je l'en félicite par delà les mondes qui nous séparent. Du personnel accourt, Badin est confié à un spécialiste, je peux pénétrer dans ce palace en toute confiance :
Vous habitez une remarquable demeure, Victoria, elle est vraiment magnifique.
Elle y vit seule, apparemment, en dehors de ses gens attachés à leurs tâches quotidiennes, pas de nouveau mari, pas de fiancé ni d'amants en quantité.
Que dire du hall d'entrée ? … On dirait une église, du moins j'imagine, je n'y mets jamais les pieds. Des mains habiles et empressées me débarrassent de mon manteau, je suis mon hôtesse dans ce qu'elle appelle un petit salon et qui me semble plus grand que l'intérieur d'un navire sans que je ne sache pourquoi cette comparaison me vienne à l'esprit.
Je prendrai volontiers un thé, Mademoiselle.


Je me sens tout petit dans cette immense maison, d'autant plus immense que peu de monde y habite. Je m'installe dans un fauteuil, rien à dire sur le mobilier, tout est admirable, tout est à sa place, une décoration de goût, luxueuse, sans tape à l'oeil ni surcharge !
Tout est beau ici, Victoria, j'ai l'impression d'être entré dans un conte de fée. … Oui, oui, je suis sincère, tout est d'une splendeur chez vous, je devine que vous avez présidé à la décoration de ce palais.


Et puis, après avoir tourné ma langue sept fois dans ma bouche, en sage que je ne suis pas, j'ajoute d'une voix emprunte d'émotion mal contenue mais en posant mon regard sur elle comme le naufragé ne lâche pas des yeux le banc de terre qu'il aperçoit à l'horizon de son désert de mer.
Tout est magnifique et vous êtes la pièce maîtresse de ce décor qui ne saurait briller sans vous. … Victoria, vous m'impressionnez !
Back to top
Victoria
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 21 Dec 2019
Posts: 20
Localisation: Saint-Denis

PostPosted: Today at 09:05    Post subject: [RP] En dehors de la ville - la demeure de Victoria Reply with quote

Une fois entrée au manoir, Victoria se sentait très à l'aise. Elle était en sécurité dans cette maison rassurante, avec le personnel qui prenait soin d'elle depuis des années, à la suite d'Axel Van Rieker. Le maître mot dans la maison : la discrétion. A l'intérieur, tout était feutré, à l'extérieur, en ville , personne ne pipait sur ce qui se passait au manoir, ni sur qui y vivait. La jeune femme en était reconnaissante à tous et les traitait avec toute l'humanité à laquelle ils avaient droit.
Quote:
Vous habitez une remarquable demeure, Victoria, elle est vraiment magnifique.

Victoria regarda autour d'elle et acquiesça : oui cette demeure est magnifique, je le reconnais. Je m'y sens bien, grâce à feu mon époux, et à tous ceux qui participent à l'entretenir.  Elle est pour moi un havre de paix, où nul ne vient me déranger ... Jusqu'à présent aucun curieux ne s'est aventuré à venir voir ce qui se passe ici ... non, qu'il se passe des choses extraordinaires, mais, comme moi,  vous  connaissez les gens : quand ils ne savent rien, ils veulent à tout prix savoir !  Et j'aime la discrétion  par dessus tout !
Quote:
Tout est magnifique et vous êtes la pièce maîtresse de ce décor qui ne saurait briller sans vous. … Victoria, vous m'impressionnez !

Vous êtes un flatteur Donatien !  je vous remercie pour ce compliment, même s'il n'est pas tout à fait exact ! 


La jeune femme prit place dans un fauteuil et invita Donatien à en faire de même. Prenez place, et n'oubliez pas que vous me devez un peu de votre histoire de vie, maintenant ... je vous écoute.


Sur ces mots, la servante apporta le thé, le servit, et repartit tout aussi silencieusement qu'elle était arrivée, laissant les deux jeunes gens à leur conversation.
_______________
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Département de la Seine + -> Ville de Saint-Denis All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group
powered by ArgenBLUE free template