Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index

Forum Officiel du jeu Monarchies
Immergez-vous en France en l'an 1825
www.monarchies.droits-divins.com
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

[RP] La Crypte - Partie supérieure -

 
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Royaume de France + -> ~ Panthéon ~
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Francesca
Guest

Offline




PostPosted: 10/06/2011, 10:40    Post subject: [RP] La Crypte - Partie supérieure - Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
~~ LA CRYPTE - Partie Supérieure ~~

  

Niveau principal de l'édifice, destiné au culte, lumineux, transparent et magnifique, au centre duquel trône la châsse de sainte Geneviève


Ici, se dérouleront les cérémonies.
  
Back to top
MlleAdélaïde
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 25 Nov 2014
Posts: 734
Localisation: Là où l'Espoir existe....
Féminin

PostPosted: 28/06/2016, 09:39    Post subject: Cérémonie Reply with quote


   

_______________


Opleve - elske - drømme
Découvrir - aimer - rêver


Last edited by MlleAdélaïde on 29/06/2016, 21:52; edited 1 time in total
Back to top
François-de-Bourbon
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 09 Apr 2015
Posts: 1,566
Masculin

PostPosted: 29/06/2016, 14:52    Post subject: [RP] La Crypte - Partie supérieure - Reply with quote

    [Aux Tuileries, peu avant 10 heures]

    Le jour est arrivé, comme dirait De Funès, « on va le foutre dans le plumier ». Jour particulièrement triste pour le Roi, il dirait au revoir à son plus fidèle serviteur, et le plus dévoué que l’Etat ait connu depuis des années. Pas de froufrous, pas de chichis, pas d’uniformes… simplicité. Le deuil, ce n’est pas la démonstration d’un luxe, c’est le repli sur la simplicité, pour accompagner par prières le défunt.

    Une simple tenue civile, noire… toute noire… agrémentée d’un tissu… noir… accroché à la boutonnière, symbole du deuil.

    L’heure de partir avait sonné, c’est dans la berline qu’il monta, direction le Panthéon.

_______________
Back to top
MSN
Magdelaine
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Online

Joined: 25 Mar 2010
Posts: 1,527
Localisation: Paris
Féminin

PostPosted: 29/06/2016, 20:43    Post subject: [RP] La Crypte - Partie supérieure - Reply with quote

Les gardes l'avaient laissé passer. Elle entra dans la partie supérieure de la crypte pour la cérémonie.C'est la première fois qu'elle entrait dans le Panthéon. Elle se dirigea vers la châsse de Sainte Geneviève. Elle se tint devant admirant le reliquaire  en bronze  décoré d'émaux.

En Attendant l'arrivée des amis du Duc, elle pensait à lui, à la merveilleuse lettre qu'il lui avait écrite, une lettre d'amour. Il l'avait invitée à aller ensemble au théatre. Il était mort avant.
Elle ne croyait pas à tout ce qu'elle avait entendu dire sur lui qu'elle qualifiait de médisance.
Back to top
MlleAdélaïde
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 25 Nov 2014
Posts: 734
Localisation: Là où l'Espoir existe....
Féminin

PostPosted: 29/06/2016, 21:40    Post subject: La cérémonie. Reply with quote

-- La cérémonie --

V
oilà. Ce jour était arrivé. Les proches, les amis, les représentants du Royaume entraient un à un dans ce monument merveilleux, où le Baron d'Orcanie trouverait avec tous les honneurs sa place parmi les Grands du Royaume, et ce avec un mérite indiscutable.
Adélaïde avait remarqué l'arrivée du Roi dans la crypte, mais n'était pas venue vers lui, concluant qu'il avait besoin de solitude et de silence auprès du défunt. Sa dernière entrevue avec le Roi lui restait encore au travers de la gorge, et c'est aussi pour cela qu'elle ne prit pas l'initiative de l'importuner davantage. La Baronne estimait en effet qu'elle lui avait procuré plus de mal qu'elle n'en avait souhaité résoudre.... La Comtesse-Pair de Dunois était elle aussi entrée dans la crypte, visiblement intéressée par un reliquaire. Magdelaine était une de ses plus grandes amies, en qui Adélaïde avait une grande estime. Cependant, en cette matinée qui sonnait la fin du printemps - en réalité davantage semblable à une froide soirée d'hiver -, la Baronne de Joinville ne souhaitait parler à personne. Elle n'avait ni la puissance ni l'envie. N'était-ce pas la cérémonie funèbre d'un être ? La prière était en ce moment plus chère à Adélaïde que des paroles sans lendemain. Les mains croisées sur une robe noire recouverte de dentelle noire piquée de perles blanches - perles dont Adélaïde ne se séparait d'ailleurs jamais, estimant que le blanc symbolisait la poésie si chère à Monsieur d'Orcanie -, elle priait au salut éternel de l'âme de cet homme qu'elle n'avait rencontré qu'une seule et unique fois au détour d'une admirable et touchante conversation. Depuis cette entrevue, Adélaïde avait toujours conservé une grande estime envers cet homme tourmenté et épris de ce romantisme présent en ce début de siècle.

Les personnes venaient, plus nombreuses encore, mais la jeune femme n'en avait que faire. Son travail accompli, deux choses remplissaient à présent le cœur tout entier d'Adélaïde, la Danoise. Prier pour cet homme, ce poète qu'elle admirait, puis écouter le Roi, homme d'une sensibilité qu'elle n'avait jamais ressentie aussi forte, aussi véritable. De cette tristesse dont le Roi souffrait, Adélaïde en recevait toute l'amertume, et l'emplissait elle aussi de sanglots intérieurs intenses. Mais la dignité d'Adélaïde restait ferme, incommunicable. Sa douleur, elle la gardait pour elle.... Sans doute était-ce son éducation danoise, qui l'a très tôt poussée à conserver un contrôle sans failles sur elle-même.... Pourtant, les sentiments sont incontrôlables, et un jour vient la mort. Sans doute le Baron d'Orcanie avait-il été amoureux, mais de cet amour véritable ne ressortait que le contrôle, le respect pour l'autre, le désir de ne pas salir la personne d'un amour inconvenant.
La Baronne observait le Roi, debout, hiératique, d'une dignité presque inégalable et que son jeune âge rendait encore plus émouvante, touchante. Le Baron d'Orcanie pouvait être fier de son ami, car ce dernier lui montrait en ce moment même tout son attachement....

_______________


Opleve - elske - drømme
Découvrir - aimer - rêver
Back to top
Faith Elizabeth MacKenzie
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 10 Jul 2012
Posts: 1,839
Localisation: Ici et là, qu'importe?
Féminin

PostPosted: 30/06/2016, 15:45    Post subject: [RP] La Crypte - Partie supérieure - Reply with quote

C'était elle parce que c'était Lui. C'est bien ce qu'il représentait à ses yeux. Un mystère, tout comme elle. Il lui avait toujours paru mystérieux, difficile à cerner, ouvert et secret, accessible et solitaire. Solitaire, comme dans son tombeau il reposerait, immobile et froid dans son sépulcre des Grands, son sépulcre de pierres ne portant plus le fardeau des misères, de ce monde impitoyable, intransigeant, souvent bête. Devant lui, la Comtesse priait. Priait pour son âme, du souvenir ressuscitant la flamme des parfums du ciel consolant de cette vie amère, pour que les parts de son coeur dormant sous la stèle, raniment son ombre vengeresse et pour qu'en ce moment terrible et plein de larmes, son nom soit gravé dans les mémoires à jamais. Dans le temple obscur et froid inspirant la terreur, la Comtesse observait. Tout était tranquille, laissant écouter le silence régnant avec la mort lugubrement à l'unisson et où à l'obscure lueur des lampes funèbres, on distinguait "ci-gît" aux noms des Célèbres, arrachés à la vie, engloutis, pris de raideur dans l'océan noir de la mort.
_______________

Ci-gît
Back to top
MSN
Alexandra
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 25 Nov 2013
Posts: 2,524
Localisation: Manoir de Montrieux (Seine)
Féminin

PostPosted: 01/07/2016, 00:19    Post subject: [RP] La Crypte - Partie supérieure - Reply with quote

Si Alexandra est présente aujourd'hui en ce lieu, c'est uniquement pour le Roi qu'elle souhaite soutenir dans cette épreuve et puis parce que de toute façon, elle n'a pas d'autre choix puisque le deuil a été imposé à ceux de la Cour. Oui, d'abord et avant tout, soutenir et entourer le Roi qui reste un homme confronté au chagrin, et en cela, elle n'a pas à se forcer car elle lui donnerait sa vie si Sa Majesté le lui demandait.
Toutefois … On ne va pas se mentir : la mort de d'Orcanie n'a fait ni chaud, ni froid, à Alexandra. Cette mort du baronnet ne lui a causé ni peine, ni joie. Pas plus que du chagrin ou de l'allégresse, D'orcanie est mort dans l'indifférence la plus totale de la jeune femme.


Alors pas question qu'elle s'affuble d'une mine circonstancielle à outrance pour l'occasion : déjà, elle porte du noir -c'est laid le noir en été !- elle se contentera de ne pas sourire et de veiller avec une attention soutenue à ce que le Roi aille du mieux possible et puis c'est tout. Elle s'étonne que ce d'Orcanie puisse reposer dans un lieu censé accueillir celles et ceux qui ont marqué leur époque par de nobles et grandes missions accomplies pour le Royaume. A bien y réfléchir, elle cherche encore ce que cet homme a bien pu faire, qui soit à ce point méritant, qu'un titre posthume lui soit alloué et que l'on décide de l’inhumer parmi les grands qui ont compté à travers tous les règnes. A part ce travail de mémoire consistant à recenser les écrits marquants au sein de la Bibliothèque Royale, - ce qui est à noter positivement, il faut l'avouer- rien ne restera de ce passage sur cette terre pour ce d'Orcanie qui préférait largement s’enivrer, être irrévérencieux et grivois la majeure partie du temps. C'est la seule image de lui qu'Alexandra garde en tête, c'est dire à quel point, pour elle, l'existence du défunt n'aura servi à rien.


Mais … le Baron devenu Duc dans la mort, aura beaucoup compté pour le Roi François III, alors ceci explique cela, Alexandra respecte  ce choix royal, n'étant pas dans le secret des Dieux, pour ce qui a pu être accompli d'autre et dont elle ne sait rien. Et puis : ce que Roi veut … Un point c'est tout, il n'y a pas à discuter. Ce que se gardera bien de faire Alex qui avalise le plus souvent les décisions du Roi. Et la voilà parmi cette foule à attendre que se déroule cette cérémonie qui lui paraît déjà bien longue . Même son Roi adoré, Louis-Antoine 1er, n'a pas eu l'honneur de voir une épitaphe gravée sur une belle plaque, installée dans les lieux « Panthéonesques ». C'est dire combien Alexandra se tamponne le coquillard d'être ici, -exception faite de son soutien inconditionnel et indéfectible au Roi- pour un homme qui aurait davantage eu sa place, même mort, dans les grands bordels parisiens. D'ailleurs, d'Orcanie n'aurait-il pas préféré reposer ad vitam æternam parmi les catins et les camés du tout Paris ? Il va sacrément se faire chier avec ces morts du Panthéon bien trop sérieux pour lui, non ? Un bordel portant son nom, avec ses attributs baignant dans du formol exposés à la vue des habitués : voilà sans doute ce qui aurait pu plaire à cet homme. « Ci-gisent, les attributs du Duc de Richelieu-Mazarin, Baron d'Orcanie. Honorez-les dans la plus grande et la plus parfaite décadence ! » Aurait été son épitaphe.


A cette pensée, la jeune Comtesse fournit un gros effort pour ne pas sourire. Elle est certaine que même au royaume des morts, d'Orcanie continuera ses beuveries et ses excès en tous genres. Il ira peut-être même jusqu'à pervertir les Anges et les Saints !


Allez : sans rancune d'Orcanie. Alexandra de Montrieux ne vous appréciait pas du temps de votre vivant et vous le lui rendiez bien, elle vous laisse en paix tout le temps de votre mort et euh … paraît que çà va durer un paquet de temps, pour ne pas dire : l’éternité.
_______________
Alexandra de Montrieux
Pair de France
Comtesse de Beaulieu
Baronne de Sceaux
Chevalier des Ordres du Roi

25 mai 1800 - 30 décembre 1822
Back to top
Faith Elizabeth MacKenzie
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 10 Jul 2012
Posts: 1,839
Localisation: Ici et là, qu'importe?
Féminin

PostPosted: 01/07/2016, 04:42    Post subject: [RP] La Crypte - Partie supérieure - Reply with quote

Qu'aurait-il espéré de l'humanité inconstante et frivole, égoïste et peu sûre? Nul autre que lui n'aurait pu mieux comprendre des hommes leur vraie nature. Il connaissait leur valeur, leur hypocrisie, leur fausseté, et n'avait cure du prétexte mensonger. Quelle âme inspirée pourrait bien ici s'exclamer ou bien même ne serait-ce qu'en pensées, chanter l'ode douteuse du tonnerre plein de foudre? Hélas. La folie perverse et cruelle, souvent, tourmentait les esprits, puissamment empreinte de haine ou mépris. Le malheur des uns, engendrant le bonheur des autres, tel le malin féroce s'emparant des âmes grises. Puisse le monde être délivré des tourmentes, que la lumière enfin soit! Loin du monde et des faux-discours, ici, où tout change, tout est vrai, la mort à présent s'est emparé de lui, le délivrant de l'implacable mépris. Et voici que la noblesse confrontée à ce triste sort, rendait hommage à l'homme plus proche du Roi que n'importe qui. Comment avait-il pu choir, si vite, dans le gouffre effroyable de la nuit? Perdue dans son monde, au milieu du silence, la Comtesse de Marle soupirait, courbant la tête, tressaillant d'effroi, devant le saint tombeau et priant qu'il ne soit pas déjà souillé de mille outrages.













.
_______________

Ci-gît
Back to top
MSN
Azelma
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 19 Apr 2016
Posts: 3,331
Localisation: Saint Rémy de Provence
Féminin

PostPosted: 01/07/2016, 07:30    Post subject: [RP] La Crypte - Partie supérieure - Reply with quote


En arrivant au panthéon, Azelma en a admiré l’architecture extérieure, maintenant elle fait de même pour l’intérieur du bâtiment, des voûtes, des courbes... Très doux, très agréable à regarder.

En pénétrant dans la partie supérieure de la crypte à pas feutré, ses azurs détaillent chaque chose, l’endroit est solennel, assez froid et pourtant presque charmant. Certes elle ne fait pas une visite guidée, elle est bien là pour rendre hommage au défunt. Mais ne le connaissant aucunement, la jeune femme s’autorise à découvrir le lieu.

Il y a du monde, certainement les présents, contrairement à elle, le connaissaient bien. Probablement même que la plupart d’entre eux éprouvent une réelle tristesse pour cet homme qui a quitté ce monde... Ou peut-être pas. Sûrement qu'il y a d'autres personnes qui comme elle sont là parce qu'ils se doivent d'y être...


Sans l’avoir jamais rencontré, elle ne peut éprouver de la peine, mais elle respecte celle des autres. S’ils sont là c’est pour se recueillir, lui rendre hommage... Cela elle peut très bien le faire sans même le connaître.

Le silence est pesant, chacun doit être perdu dans ses pensées, se remémorer des moments passés avec lui...

Silencieuse, elle se perd plutôt dans des questions : Qui était-il ? Etait-il marié ? Comment a-t-il vécu ? Comment est-il mort ? .... et tant d’autres. C’est donc pensivement qu’elle patiente, peut-être qu’un discours sera fait et qu’elle en apprendra plus sur l’homme ?
Back to top
MSN
MlleAdélaïde
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 25 Nov 2014
Posts: 734
Localisation: Là où l'Espoir existe....
Féminin

PostPosted: 01/07/2016, 10:03    Post subject: La Cérémonie. Reply with quote

-- La Cérémonie --

Apercevant le monde affluer petit à petit vers la crypte supérieure, la Baronne observait néanmoins qu'il manquait encore quelques personnes à l'appel. Adélaïde attendrait encore quelques instants au fond de la crypte, éloignée de tous les regards, presque invisible aux yeux de tous. Pourtant, les perles blanches qui étaient piquées à la dentelle noire de sa longue robe sombre brillaient dans cette pénombre teintée de lumière, presque plus que d'habitude. Le Baron d'Orcanie commençait sa lente montée vers le Ciel, car oui, lui, seul, avait véritablement compris ce qu'était la vie et ce qui en découlait. Entre excès et instants d'intenses dépressions se cachait l'homme vrai, un peu tourmenté, mais n'est-il pas que l'homme véritable est celui qui se tourmente ? N'est-ce pas le Poète uniquement qui ressent la source même de la nature humaine ? Gare aux paroles déplacées, qu'elles soient dites ouvertement ou grognées dans le creux du gosier, car le Poète existe encore et la Mort n'est jamais loin de la Poésie....
Plus tard, lorsque la Baronne verrait l'ensemble des invités à la cérémonie, prendrait la parole avant de la donner au Roi. Adélaïde avait absolument envie de s'exprimer, de partager sa peine pour un homme avec qui elle n'avait parlé qu'une seule fois, mais l'unicité de cette conversation l'avait à jamais touchée.... Le Baron d'Orcanie, par ses différences peut-être plus marquées que celles des autres, avait exhibé sans fierté ni orgueil ce qu'il était et ce qu'il représentait. Et par ses différences il avait montré et montrait encore aux yeux de tous ces gens la vérité qui le constituait tout entier. En son monde, il avait eu la force d'être libre, mais le vrai monde, celui qu'on appelait la réalité, l'avait rongé jusqu'au bout. Cependant, son âme, indestructible, pouvait partir en paix....

_______________


Opleve - elske - drømme
Découvrir - aimer - rêver
Back to top
benoit
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Offline

Joined: 19 Mar 2010
Posts: 5,230
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: 01/07/2016, 12:39    Post subject: [RP] La Crypte - Partie supérieure - Reply with quote

Les personnalités arrivaient les unes après les autres, vêtues de noir en signe de deuil

Dans cette journée à la chaleur pesante et limite orageuse, sous une petite pluie fine telle que seule un mois de Juin espiègle est capable de vous faire alors que le soleil règne en maitre le reste du temps, Le Duc restait dehors, en uniforme...de service, donc avec juste les galons nécessaires pour reconnaitre un Lieutenant Général des armées du roi et équipé en guerre, armes sur le coté et dans les fontes du cheval, noir, comme ceux des autres gardes royaux mobilisés pour la circonstance.

Autre concession envers le défunt : des gants, noirs également...et aussi le regard sur les alentours et toute personne allant et venant à proximité du Panthéon

Car pour Benoit, peu importe ce qu'il pouvait penser de d'Orcanie, de son élévation a titre posthume et même de son entrée dans le temple dédié aux plus grand des Français : après tout, Baptistin 1er Frere du roi y avait bien mis son beau père Charles d'Orléans, dont le seul fait d'arme fut ...ben on se le demande encore

Alors bon, pourquoi pas un d'Orcanie, proche de l'actuel roi , conseiller du roi, ministre officiel ayant au moins essayé de faire avancer les choses et, assurément agent moins officiel, quand bien même il y ait peu de chance de le prouver...et de toute façon, qu'est-ce que cela apporterait de le savoir ?

La priorité pour Benoit, elle ne concerne pas le défunt et ce que l'on en fait : elle est aux vivants présents en ces lieux à cet instant là, et tout particulièrement le souverain, mais sans oublier non plus deux Dames de ses amies à lui.

Et si toutes et tous semblaient l'avoir oubliée, lui n'avait retenu qu'une chose : le baron avait été assassiné, ce qui impliquait que l'assassin, ou d'autres sous les ordre du même potentiel commanditaire, pour peu qu'il y en aie un, était toujours en vadrouille...

Et donc avec potentiellement d'autres cibles

Et pratiquement un an jour pour jour après les violent combats dues à ses machinations, l'ombre du Duc de Penthièvres n'était pas dissipées.

Ce pouvait être une affaire strictement personnelle au Baron, noceur débauché plus que reconnu, et donc forcément cible de maris voire d'épouse jalouses, si ce n'est d'autres truands...mais ce pouvait être aussi une attaque contre le roi, qui venait là de prendre un coup sévère.

Et là, il suffirait de pas grand chose pour décapiter le pays : un roi affaibli par la tristesse, les divers ministres, les autres autorités , préfectorales, municipales...tous rassemblés sous la même nef...

Il suffirait d'un rien...et donc, après avoir fait inspecter et contrôlé lui même chaque recoin du bâtiment dans l' heure avant les arrivées des premiers notables, Benoit restait aux aguets, contrôlant la bonne présence des militaires et des policiers déployés.

"Allez renforcer les tireurs sur le toit de la Mairie du Veme...et faites reculer la foule jusqu'à la rue Saint Jacques...et aussi vers l'église Sainte Geneviève..et fermez -moi cette fenêtre de la bibliothèque....des nouvelles de Sa Majesté ?"
_______________

-Président du Conseil, Ministre de la Guerre, des Armées et des Colonies, Lieutenant Général
-Lord Manor of Rugby, -CB(hon.)
Back to top
François-de-Bourbon
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 09 Apr 2015
Posts: 1,566
Masculin

PostPosted: 01/07/2016, 21:10    Post subject: [RP] La Crypte - Partie supérieure - Reply with quote

    Le Roi était arrivé en premier sur les lieux. Il devait finaliser quelques détails avec l’officiant religieux qui bénira le corps du Duc avant de le descendre dans la crypte. Depuis bien des semaines, il ne s’était plus rasé. La mort de son plus fidèle ami l’avait comme vieilli d’un coup, comme s’il avait pris 10 ans supplémentaires dans la tête et dans le corps. La moustache s’accompagnait d’une barbe, à la forme bizarroïde. A la fin du siècle, ce genre de barbe sera à la mode grâce à son plus célèbre porteur : l’Empereur François-Joseph d’Autriche. Heureusement que les pièces de monnaie à l’effigie du Roi ne sont point encore gravées, il aurait fallu les refaire.

    Sur sa tenue, toute de noir faite, la seule note de couleur qui venait casser ceci, était la petite médaille fixée à la boutonnière, au ruban bleue ciel. Bleue ciel, comme la destination où se rend Vincent ? Possible… à vous de faire votre psychanalyse.

    Le temps que le monde arrive, le Roi conversait avec Monseigneur Hyacinthe-Louis de Quélen, le tout nouvel Archevêque de Paris, et Grand Aumônier du Roi. Talleyrand-Périgord, s’était en effet retiré le mois passé, à cause de son âge avancé. Ce tout nouvel Archevêque aurait la lourde tâche de présider à cette cérémonie.

    Dans la main du Roi, se trouvait le discours qu’il prononcerait. L’éloge funèbre du Duc de Richelieu-Mazarin, quoi de plus normal que ce soit celui qui le connaissait depuis une dizaine d’années. Déjà présent lorsque son père était en guerre, il prit beaucoup plus d’importance dans la vie du futur souverain lorsqu’Angoulême Père fut rappelé à Epicure pour avoir verser son sang contre l’usurpateur.

    François à la moustache de bambin laissait la place, à François le barbu. Façon de prendre le deuil une nouvelle fois, que de changer complètement d’apparence. Le tableau en préparation par un peintre aux Tuileries devrait une nouvelle fois être changé… Caprice sacré de Roi.

    Il n’avait plus son conseiller pour lui souffler quelques décisions, alors il devrait les prendre d’une façon très solitaire. Cette barbe symbolisait son autorité, il voudra que ce soit ainsi.

    Les personnes arrivaient au fur et à mesure : la Comtesse de Dunois, la Baronne de Joinville, la Comtesse de Marle, la Comtesse de Beaulieu, la Maire de Paris, le Duc d’Aumale, dans leur ordre d’arrivée.

    Remarquerons-t-ils ce changement ? Sûrement… quand le Roi prendrait la parole.

    L’heure approchant, le Roi quitta la conversation avec l’Archevêque, et se dirigea vers sa chaise prie-Dieu, qui se trouvait détachée de la rangée d’honneur. Le Roi était toujours célibataire, alors, il n’y avait personne à ses côtés immédiats, tout le monde se trouvait derrière lui… Ainsi était le protocole compliqué, même lors de cérémonies funèbres. Le Roi, le temps que la cérémonie ne commence, s’agenouilla sur sa chaise, et fit, ce qu’un Epicurien croyant pouvait faire : prier.

_______________
Back to top
MSN
Vincent d'Orcanie
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 03 Jun 2015
Posts: 258
Localisation: Sous le Soleil de Satan
Masculin

PostPosted: 02/07/2016, 12:20    Post subject: [RP] La Crypte - Partie supérieure - Reply with quote

    Planent les ombres dans les été frileux
    Les pierres nous sont devenues mondes
    Par les vitraux Dieux fait encore croire à sa présence
    dans les filets d'une faible lueur
    entre orage et éclaircie
    Entre vie et mort.
    Les larmes abreuvent de vin le gosier d'un défunt
    On croit percevoir sur son visage remplit d'extase
    Un fin sourire
    Un amusement léger
    Voilà, voilà, c'est donc ici que la vertu
    s'abaisse à rendre hommage au vice
    Les pierres immondes tournent sur elles mêmes
    autour d'un Soleil mécanique
    qui brille dans le ciel industriel
    Et le mort se rie de cette farce
    Et le mort se rie de son amour
    Le mort a atteint la félicité
    Ne plus souffrir, et puis c'est tout
    Le reste n'est que littérature

_______________
« Malheur à celui par qui le scandale n'arrive pas.»
Back to top
MlleAdélaïde
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 25 Nov 2014
Posts: 734
Localisation: Là où l'Espoir existe....
Féminin

PostPosted: 06/07/2016, 19:53    Post subject: La Cérémonie Reply with quote

-- La Cérémonie --

La crypte supérieure se remplissait progressivement. Adélaïde, voyant le Roi bouger, comprit qu'il était temps pour elle de discourir sans laps de temps en plus. La jeune femme souhaitait seulement dire quelques mots avant que le Roi lise son éloge funèbre destinée au Baron d'Orcanie. La Baronne de Joinville ne fit pas d'artifices. Elle se plaça aux côtés du cercueil du Baron et parla rapidement, le visage impassible.

"Voilà. Nous voilà tous ici, dans la crypte supérieure du Panthéon, destinée aux cérémonies funèbres. Ces derniers jours, on m'a donnée pour mission d'organiser le "salut éternel" du défunt Baron d'Orcanie, Duc de Richelieu-Mazarin, et de veiller au bon déroulement des préparatifs. Ma mission fut menée à bien. A présent, avant que l'on écoute ensemble Sa Majesté, prions un instant pour l'âme de cet homme avant tout poète, qui possédait dans son corps et son esprit tout entier la vérité même de ce que constitue l'essence même de la vie. Respectons avec ferveur et dignité tous ses actes et ses pensées, avec neutralité. Qu’Épicure veille sur son âme qui avait la rareté d'être pure. Prions, si vous le souhaitez."

La Baronne croisa alors ses mains gantées entre elles, fortement. Elle baissa sa tête tout en fermant les yeux avec les paupières. Le silence tomba totalement.... Peu importe ce que l'on pensait de cette improvisation, Adélaïde rendit son ultime adieu au Baron....

_______________


Opleve - elske - drømme
Découvrir - aimer - rêver


Last edited by MlleAdélaïde on 08/07/2016, 10:25; edited 1 time in total
Back to top
Azelma
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 19 Apr 2016
Posts: 3,331
Localisation: Saint Rémy de Provence
Féminin

PostPosted: 07/07/2016, 10:51    Post subject: [RP] La Crypte - Partie supérieure - Reply with quote


Une femme de la noblesse, qu’elle ne connaît pas, prend la parole. Quelques mots, une émotion dans la voix, une invitation à prier. Le silence est d’or dit-on, mais il est parfois pesant ou chargé de sens. Elle apprend que le défunt avait une âme poétesse et que la femme est l’organisatrice de l’événement, ce qui lui permet de mettre un nom sur ce visage.

Par mimétisme mais aussi et surtout par respect pour le défunt, Azelma baisse la tête humblement en fermant les yeux le temps du recueillement. Elle prie pour le repos éternel de son âme, peu lui importe qui il a été du temps de son vivant, chacun a droit au repos au moment de sa mort. Certains disent qu’on meurt comme on a vécu, ainsi la mort est inégale comme l’est la vie. Elle ne sait comme il a vécu, ni comme il est mort, mais cet homme, quoi qu’il ait fait, a droit désormais à ce qu’on laisse son âme en paix. Comme il semble avoir appréciée la poésie, la jeune femme pense au poème de Pierre de Ronsard qu’elle récite pour elle-même et pour lui si toutefois dans la mort on peut entendre ou voir.

Je n’ai plus que les os....

Je n'ai plus que les os, un squelette je semble,
Décharné, dénervé, démusclé, dépulpé,
Que le trait de la mort sans pardon a frappé,
Je n'ose voir mes bras que de peur je ne tremble.

Apollon et son fils, deux grands maîtres ensemble,
Ne me sauraient guérir, leur métier m'a trompé,
Adieu, plaisant Soleil, mon oeil est étoupé,
Mon corps s'en va descendre où tout se désassemble.

Quel ami me voyant en ce point dépouillé
Ne remporte au logis un oeil triste et mouillé,
Me consolant au lit et me baisant la face,

En essuyant mes yeux par la mort endormis?
Adieu, chers compagnons, adieu, mes chers amis,
Je m'en vais le premier vous préparer la place.


Après cet intermède poétique, la jeune femme prie simplement pour le salut de son âme, c'est sa façon de dire Adieu à un homme à qui elle n'a même jamais dit "enchantée".

Back to top
MSN
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Royaume de France + -> ~ Panthéon ~ All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group
powered by ArgenBLUE free template