Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index

Forum Officiel du jeu Monarchies
Immergez-vous en France en l'an 1825
www.monarchies.droits-divins.com
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

[RP] Bureau du Directeur de la Prison de la Force
Goto page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
 
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Prison de la Force + -> . Prison de la Force .
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Jules_Lemarchand
Guest

Offline




PostPosted: 26/11/2012, 13:46    Post subject: [RP] Bureau du Directeur de la Prison de la Force Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?


Bureau du Directeur de la Prison de la Force


 
Back to top
Jules_Lemarchand
Guest

Offline




PostPosted: 26/11/2012, 13:48    Post subject: [RP] Bureau du Directeur de la Prison de la Force Reply with quote

Une annonce fut placardée sur la porte :


 
Quote:
Aux employés de la Prison de la Force,

En attendant la nomination d'un Directeur pour la Prison de la Force, le Brigadier de Police Fabien de Saint-Preux prend la direction de la Prison de la Force.

Jules Lemarchand,
Lieutenant Général de la Police Royale par intérim
Back to top
Fabien de Saint Preux
Guest

Offline




PostPosted: 28/11/2012, 18:13    Post subject: [RP] Bureau du Directeur de la Prison de la Force Reply with quote

Fabien se rendait à la Prison de la Force où il était attendu. Il déclina son identité aux gardes en faction qui le saluèrent, le faisant pénétrer avec un égard particulier dans la grande cour intérieure de l’imposante bâtisse. Son nom fut consigné sur le registre des entrées de la Prison. Un Brigadier fut principalement détaché de son poste pour pouvoir l’escorter jusqu’à son bureau tout en lui expliquant sommairement les différentes structures et leur utilité.

Fabien suivait toujours le Brigadier qui s’arrêta enfin devant une porte massive qui s’ouvrait sur une pièce assez spacieuse ajourée par deux grandes baies vitrées où de lourds rideaux de velours rouge pendaient jusqu’au sol. Une large table de travail et trois fauteuils trônaient en son centre sur un large tapis cramoisi aux couleurs délavées ainsi qu’une grande bibliothèque et deux meubles à classement adossés aux murs ainsi qu’un sofa à velours rouge, assez décrépi occupé l’autre partie du mur opposé, une lampe à huile sur un guéridon, une horloge et deux candélabres sur une grande cheminée. Une carte jaunie de l’agglomération de Paris et des villes avoisinantes et une carte du monde étaient placardées contre le mur derrière le bureau. A chacun de leurs pas, on entendait le crissement du bois pas trop régulier du parquet, le plafond était haut et avait un aspect plutôt jaune que blanc ainsi que la couleur des murs. Fabien s’approcha de la table de travail à plusieurs tiroirs qui supportait sur son plateau une autre lampe à huile, deux encriers, un sous-main, plusieurs plumes et une boîte en bois où étaient entassés les sceaux et la cire. Il regarda vers la porte et aperçut une psyché et deux patères murales. Ayant terminé l’inspection du bureau qui avait été dépoussiéré et le parquet lavé, il s’adressa au Brigadier qui l’accompagnait.


- Brigadier Bonnifait, comme vous deviez le savoir, le Lieutenant Général de la Police Royale m’a demandé de venir assurer temporairement la direction de la protection de cet établissement en attendant la nomination d’un directeur. Comme vous êtes un des plus anciens au sein de cette prison, je souhaiterai vous avoir comme collaborateur car je pense que vous avez beaucoup à m’apprendre en ce qui concerne le domaine administratif, le règlement intérieur et la vie proprement dite des geôles de l’Etat.

Dans un premier temps, je désirerai compulser la liste et les dossiers des prisonniers présents et en entente de jugement, la liste et les dossiers des personnels attachés aux services de la prison. Demain matin, je compte faire une inspection générale de tous les bâtiments, des cellules de prisonniers jusqu’aux salles communes du personnel puis j’aviserai ce qu’il y aura lieu de faire, d’apporter, de transformer, de virer car j’ai trouvé un certain laisser-aller dans l’hygiène des locaux et j’en passe.

Brigadier Bonnifait, votre tâche ne va pas être de tout repos dont installez-vous une table, une chaise, une armoire pour dossiers et le nécessaire pour écrire dans la pièce à côté de mon bureau car vous allez avoir pour le moment, un travail de secrétariat. Voilà pour aujourd’hui et je crois que nous avons beaucoup à faire. Le temps que je m’installe, vous me ramenez tout ce que je vous ai demandé, je vous en remercie, Brigadier.

- Très bien, Monsieur, je vous ramène tout ça.


Un sourire dans sa direction avant qu’il ne sorte du bureau puis Fabien prenait possession des lieux.

Fabien étala la carte du plan de la prison sur un côté de la table et l’observa, le temps que les piles de dossiers s’entassaient sur le bureau au fur et à mesure des allers et venues du Brigadier. Il ouvrit en premier, le dossier administratif et médical des effectifs qui comprenait outre que les gardiens, infirmiers, cuisiniers puis il se plongea une grande partie de la journée dans les dossiers des détenus, demandant au Brigadier une multitude d’explications et de compréhensions sur certaines affaires non jugées ou sans suite. Il avait compulsé tous les dossiers importants et d’actualité, le reste devait rejoindre l’archivage.

Fabien se frotta les yeux en poussant un long soupir de désolation avant de s’adresser à son secrétaire d’un air contrarié par le laisser aller des administrateurs précédents de l’établissement. Tout avait été laissé à la dérive et aucun effort n’avait été fourni.


- Dites-moi, Brigadier, vous qui avez connu Monsieur Thomas Lariboisière, comment se fait-il que celui-ci n’ait jamais consigné quoi que ce soit dans le registre de la prison. En plus, c’est un document qui a son importance dans la détention des prisonniers et même leurs dossiers n’ont que de maigres informations et il en résulte que nous n’avons rien ou pas grand chose donc tout reste en suspend. Il faudra donc y remédier et revoir tout ça dans les prochains jours. Il faudra établir la liste des avocats qui se sont occupés de la défense des prévenus et leurs envoyer correspondance pour savoir si nous pouvons clôturer les dossiers et les archiver car il n’y en a beaucoup trop qui n’ont pas eu de suivi et donc abandonnés.

- J’en sais trop rien, Monsieur, au temps de Monsieur Lariboisière, je ne m’occupais pas de la paperasse jusqu’à votre arrivée.

- Très bien, cela ne fait rien, je vous remercie Brigadier, vous m’avez avantageusement aidé. Demain matin, pensez à prendre de quoi noter car vous m’accompagnerez pour l’inspection des bâtiments. Puisque vous êtes un fonctionnaire résident, je vous laisse dont la responsabilité de l’établissement pendant mon absence et s’il y a quoi que ce soit, n’hésitez pas à me faire prévenir… Sur ce, il commence à se faire tard, je vais rentrer chez moi et prendre un bon bain et faire blanchir ces vêtements poussiéreux… A demain, Brigadier, je vous souhaite une bonne soirée.
Back to top
Fabien de Saint Preux
Guest

Offline




PostPosted: 08/12/2012, 21:50    Post subject: [RP] Bureau du Directeur de la Prison de la Force Reply with quote

Les jours passaient et se ressemblaient surtout dans le milieu carcéral. Depuis sa prise de fonction temporaire, Fabien ne savait que faire, n’ayant pas l’autorité voulu pour faire quoi que se soit, il lui semblait être complètement délaissé par le Lieutenant Général Lemarchand qui l’avait mis à ce poste depuis une dizaine de jours, puis plus rien, aucun courrier de sa part même pas une visite. A savoir si quelqu’un se souciait de lui, en haut lieu. Fallait-il écrire et se manifester auprès du Lieutenant pour savoir quel serait son devenir ? Il ferma les yeux un instant en soupirant profondément quand on frappa à la porte. Il se redressa sur son fauteuil pour répondre à la personne d’entrer.

- Monsieur, nous avons un sérieux problème avec le prisonnier Kerlinn, je crois qu’il devenu fou, il s’agite dans sa cellule en criant et chantant sans cesse, même la nuit, et empêche les autres de dormir.

- Ah ! Et bien, nous allons voir ce monsieur Kerlinn. Un instant que je jette un œil sur son dossier… Bon, allons y !
Back to top
Fleur
Guest

Offline




PostPosted: 09/12/2012, 10:02    Post subject: [RP] Bureau du Directeur de la Prison de la Force Reply with quote

Fleur se rendit à la Prison de la Force, Jules lui avait dit qu'une personne s'en occupait alors elle s'y rendait pour
voir comment ça se passait.
Elle frappa à la porte où était indiqué " Directeur " ... Elle resta perplexe quelques instants puis attendit
qu'on vienne lui ouvrir.
Back to top
Fabien de Saint Preux
Guest

Offline




PostPosted: 09/12/2012, 22:45    Post subject: [RP] Bureau du Directeur de la Prison de la Force Reply with quote

Fabien se servit une tasse de thé pour souffler un peu et se dégourdir les jambes et sa main droite qui, à force d’écrire, s’était un peu endolorie par la crispation de ses doigts sur la plume. Il essaya par la même occasion d’enlever une tache d’encre noire sur le poignet de la manche de sa chemise blanche mais en vain, lorsque on frappa à la porte. Il tenta de cacher cette foutue tache qui faisait désordre sous la manche de sa veste en tirant bien celle-ci jusqu’à la moitié de sa main et alla ouvrit la porte alors qu’il se trouvait à quelques pas de celle-ci.

Quelle ne fut pas sa surprise de se trouver devant une si charmante demoiselle d’autant plus que personne ne l’avait averti de sa venue… Il trouvait cela étrange qu’une personne arrivait comme un champignon sans avoir été annoncée surtout dans un centre carcéral où tout le personnel et visiteurs devaient subir la fouille réglementaire et se faire annoncer si on avait un rendez-vous avec la direction quand celle-ci avait été avertie. Mais ce n’était pas le cas, il la regardait un peu perplexe en soulevant légèrement un sourcil avec quand même un sourire de circonstance pour l’accueillir.


Bonjour, Mademoiselle… Je suis Fabien de Saint Preux, j’assure temporairement la protection de la prison. Mais, je vous en prie, entrez et installez-vous ?

Fabien s’effaça pour la laisser entrer et d’un geste avenant, lui présenta un des fauteuils puis referma doucement la porte derrière lui tout en prenant soin de rajuster les poignets de sa veste. Il prit place derrière le bureau et bien droit sur son siège, il lui demanda avec le sourire.

Mademoiselle, pourrais-je savoir quelle est la raison de votre visite ?
Back to top
Fleur
Guest

Offline




PostPosted: 10/12/2012, 07:04    Post subject: [RP] Bureau du Directeur de la Prison de la Force Reply with quote

Fleur entendit marcher derrière la porte puis vit un jeune homme faire son apparition. 
Il se présenta puis la laissa entrer.


Bonjour Monsieur de Saint Preux, je suis Mademoiselle Fleur Delaye, Lieutenant Général de la Police Royale.
Excusez moi je n'ai pas prévenu de mon arrivée, j'espère ne pas vous déranger.


Elle prit place sur un fauteuil.


Je suis venu vous voir pour savoir comment cela se passe ici ? Si vous avez rencontré des soucis ou autres ?
Back to top
Fabien de Saint Preux
Guest

Offline




PostPosted: 10/12/2012, 17:06    Post subject: [RP] Bureau du Directeur de la Prison de la Force Reply with quote

Que diable ! Une gifle bien claquée, ne lui aurait pas fait le même effet. Il ne comprenait plus rien, ces dix jours de prison l’avait placé à côté de ses chaussures. La Lieutenante Générale de la Police Royale en personne s’était déplacée jusqu’ici pour le voir, tandis que le « ad intérim » l’avait complètement oublié dans les oubliettes de la Prison de la Force. Il se rappelait vaguement que le Lieutenant Lemarchand, lors de son recrutement, remplaçait une dame, enfin, l’essentiel pour l’instant présent était, qu’il faisait face à la haute hiérarchie et qu’on était venu voir concrètement s’il existait encore. Il attendit que la Lieutenante s’exprime pour prendre la parole.

Mademoiselle la Lieutenante Générale, je suis enchanté de faire votre connaissance et heureux, enfin, de rencontrer quelqu’un de la Police Royale… Certes que non, vous ne me dérangez nullement, bien au contraire, et je ne vous cacherai pas que je commençais à me demander si le Lieutenant Lemarchand se souvenait de moi dans les effectifs de la Police et que j’allais faire partie, en outre, des murs pendant un temps indéterminé sans être au courant de quoi que se soit et monologuer avec soi-même, n’est guère réjouissant.

Fabien regardait sa tasse de thé sur le plateau, se refroidir intensément.

Lieutenant, puis-je vous offrir une boisson chaude, un thé ?

Fabien se leva de son siège pour servir le thé et lui présenta le sucrier puis retourna à sa place derrière le bureau.

Vous me demandez comment ça se passe ? Et bien, pour tout vous dire, à quoi s’attendre d’une prison délaissée, insalubre, et sachez aussi qu’il y a fort à faire si les prisonniers livrés à eux même, ne trépassent pas avant leur procès par manque de soins, d’hygiène et de nourriture correcte et suffisante. A savoir si les Instances supérieures ont le temps de se pencher sur la vie carcérale et ce qui se passe à l’intérieur de ces murs.

Fabien porta la tasse à ses lèvres pour boire quelques gorgées puis poursuivit.

Et si j’ai rencontré des soucis ? Le seul souci que j’ai rencontré c’est que je n’ai aucune autorité en ce domaine. Je ne suis qu’un simple brigadier de police qu’on a largué en ces murs parce qu’il fallait une personne pour la protection. Ni plus ni moins... Puis, basta, plus rien, débrouille toi comme tu peux, mon petit gars ! Voilà, Lieutenant, mon sentiment… Vous allez me dire que c’était que provisoire, certes, mais la période momentanée perdure très souvent et longtemps. Je suis vraiment désolé de vous dire cela mais il fallait que je vous le dise.
Back to top
Fleur
Guest

Offline




PostPosted: 10/12/2012, 17:57    Post subject: [RP] Bureau du Directeur de la Prison de la Force Reply with quote

Fleur écouta la réponse de Fabien, et elle se rendit compte que cet homme avait été laché là puis plus rien .
Comment l'on peut mettre une personne à un poste et ne peut venir voir ce qu'il s'y passe ...
Elle soupira légèrement suite à ses dires. Elle n'aimait pas cela et ce n'était pas comme cela que Jules motiverait les personnes
en les laissant sans nouvelles.

Monsieur Saint Preux ... vous êtes le brigadier de Drancy, je vis à Drancy et je ne vous y ai jamais croisé pourtant.


Elle lui sourit puis accepta la tasse de thé qu'il lui proposa. De cette fraicheur elle était plus que bienvenue.
Elle le remercia puis le laissa poursuivre.

Vous avez raison Monsieur Saint Preux et je comprend votre énervement.
Monsieur Lemarchand vous a mis à ce poste puis plus rien ... Je ne vous cache pas que cela ne me plait .
Dès qu'il m'a dit qu'une personne avait était nommé pour s'occuper de la Prison de la Force, je me suis dit qu'il fallait que je me rend ici
pour voir cela de mes propres yeux et je vois qu'il y a des choses a changer.


J'ai parlé à Monsieur De payns au sujet de la Prison de la force, si la police pouvait recruter des personnes pour s'en occuper.
Les accusés qui sont ici ne sont pas là pour mourir de faim ... Ces personnes doivent être nourris, et doivent avoir un minimum d'hygiène ...

Monsieur Depayns m'a informé que Mademoiselle Villemont avait comme projet de restructurer la Prison.
Mademoiselle Villement est la Ministre de l'instruction Publique. Je ne vous cache pas que je me demande ce que viens faire la Ministre de l'Instruction Publique
là dedans ...

Elle sourit amusée puis but une gorgée de son thé.

Hormis le fait que vous vous étiez retrouvé seul pendant un moment, est ce que cela vous plait de vous occuper de la Prison de la Force ?
Car si c'est le cas j'aimerais que vous m'accompagnez lorsque je rencontrerais Mademoisele Villemont pour parler avec elle de son projet.
Seriez vous d'accord ?

Elle le regarda tout en portant son thé à son lèvre et le buvant doucement.
Back to top
Fabien de Saint Preux
Guest

Offline




PostPosted: 11/12/2012, 22:45    Post subject: [RP] Bureau du Directeur de la Prison de la Force Reply with quote

La joie serait peut-être un grand mot, Fabien dirait plutôt qu’il était heureux de partager une tasse de thé avec une ravissante personne dans ce trou à rats, là, le mot était adéquat quand on vivait une grande partie de sa journée entre ces murs qui transpiraient la misère la plus complète et n’ayant que très peu d’interlocuteurs pour vous agrémenter le passe temps qui s’écoulait lentement et inexorablement entre les cris, les pleurs, les lamentations des prisonniers et les gardiens qui houspillaient sans cesse.

Loin se lui de la dévisager pour la mettre mal à l’aise mais Fabien tout en la regardant, s’aperçut que son visage qui reflétait une réflexion intérieure, s’assombrissait légèrement quant à ses propos tout en concluant avec un léger soupir. Il s’était lâché sans retenue aucune et pensa subitement que peut-être, il s’était élancé trop loin dans l’analyse de ses explications. Mais bon, si c’était bien le cas, il ne pouvait plus faire marche arrière quoique non, le Lieutenant allait bien dans son sens et semblait d’ailleurs un peu gênée par ses dires. Elle ne fit rien paraître et continua la discussion comme si de rien n’était et Fabien en fut soulagé. Le Lieutenant lui parla de Drancy et il se mit à sourire en lui disant la raison.


Certainement non, Lieutenant, je réside à Paris et Drancy a été la ville choisie par le Lieutenant Lemarchand pour mon affectation et ne pouvant pas quitter mon lieu de résidence pour des convenances personnelles, j’ai accepté le poste de Drancy avec son accord d’effectuer chaque jour le trajet. La première fois que j’ai mis les pieds au poste de police de Drancy, c’était pour me présenter à ma supérieure, la Commissaire Kushinada lorsqu’un courrier de Lieutenant reçu au poste même de Drancy, a mis fin à notre collaboration me demandant de prendre la direction de la Prison de la Force sur l’immédiat. Comme vous voyez, cela a été de très courte durée.

Un sourire amusé quand elle lui parla des représentants ministériels, Monsieur De Payns et Mademoiselle de Villemont.

La restructuration de la prison ? Par la Ministre de l’Instruction Publique ? Mais, Lieutenant lorsque j’ai eu un entretien avec Madame la Ministre de la Justice et Garde des Sceaux et pris contact avec le Vice-Rectrice de la Sorbonne, Mademoiselle du Dauphiné, j’ai souvenance que Monsieur De Payns était Recteur de l’Université de Paris. Je pensais que les prisons d’Etat se trouvaient sous l’autorité du Ministère de l’Intérieur. Mais de l’Instruction Publique ? Je ne vois pas le rapport. Enfin, l’essentiel, c’est que quelqu’un s’en occupe très rapidement.

Fabien terminait de boire ce qui restait de liquide chaud au fond de sa tasse et avant de répondre au Lieutenant, reposa lentement le récipient sur la sous-tasse comme s’il voulait arrêter le temps d’avoir une présence à ses côtés et de pourvoir converser. Il était certain que Fabien était un vrai bavard tout comme se devait d’être un avocat du Barreau ou un médecin sortant sans s’en rendre compte, son jargon scientifique devant les gens qui ne comprenaient rien à sa langue. Il souriait en se demandant si le Lieutenant ne pensait pas qu’il parlait beaucoup suite aux dix jours d’abstinence précédents.

Pourquoi pas ? Du moment que des personnes en hauts lieux vous épaulent et vous soutiennent... Et surtout, vous écoutent et répondent à vos attentes, oui et j’aimerai assez m’occuper de la restructuration de cette établissement car comme je vous l’ai dit, il y a fort à faire en ce qui concerne de reprendre la structuration à sa base tout en améliorant le quotidien des prisonniers, bien sûr dans tous les domaines possibles. Alors, dans ce contexte là, je vous réponds par la positive et je suis entièrement d’accord de vous accompagner chez Mademoiselle de Villemont pour parler de la structure de son projet.

Un sourire et encore un, se dessina sur ses lèvres en la regardant boire son thé doucement et comme elle avait l’air de l’apprécier, il prenait un petit air taquin pour lui signifier gentiment.

Lieutenant, il me semble bien que vous appréciez mon thé, si je ne me trompe ! Je me ferrais un plaisir de vous en servir un autre, si le cœur vous en dit ! La pause du thé est un instant magique qui éclaire les quelques minutes de monotonie et de grisaille de cet endroit... Que demander de plus !

Petit rire sous cape.


Last edited by Fabien de Saint Preux on 14/12/2012, 17:03; edited 1 time in total
Back to top
Fleur
Guest

Offline




PostPosted: 12/12/2012, 18:57    Post subject: [RP] Bureau du Directeur de la Prison de la Force Reply with quote

Fleur écouta Fabien, puis posa sa tasse vide sur son bureau.
Il n'était donc pas assigné à Drancy ... Jules l'avait affecté à une ville, mais quand on affecte une personne à une ville il faut
être sur que cela plairait à la personne ... Fleur n'imposerait jamais une ville à un brigadier ou commissaire si c'est pour
que cette personne s'y ennuie ..
On est tous attaché à une ville, Fleur c'était Drancy, elle ne se voyait pas vivre sur Paris ou Cherbourg ...
Et puis cela pourra faire perdre des effectifs en travaillant ainsi ... l'ennuie arrive vite quand on ne se plait pas dans une ville.

Elle le fixa tout en l'écoutant. Cet homme parlait beaucoup mais cela de dérangeait pas la Fleurette au contraire.
Elle n'aimait pas trop les personnes qui s'enfermaient dans le silence, lui était tout le contraire.

Vous vivez donc sur Paris. Je ferais donc un petit changement dans la liste des membres et leur assignation.
Si vous ne vous plaisiez pas à Drancy, qui était une ville que l'on vous avez imposé si je comprend bien ...
Si j'ai mal compris vous pouvez me le dire. Elle rit doucement, ce ne serait pas la première fois qu'elle comprendrait une phrase de travers.

De plus étant donné que vous êtes ici, vous ne pouvez donc travaillez sur les enquêtes, cela vous dérange t-il ?
Je n'étais pas présente à votre entretien, donc je ne sais pas qu'elles étaient vos intentions lorsque vous avez postulé pour un
poste dans la Police Royale ...

Elle lui sourit puis poursuivit.

Monsieur De payns n'est pas seulement le Recteur de l'université il est aussi le Président du Conseil des Ministres.
J'avoue ne pas voir le rapport non plus entre la Prison de la Force et l'instruction Publique ... Je me renseignerais à ce sujet.
Ce que je vous propose, étant donné que ce projet vous plait, et je m'en réjouit d'ailleurs, car les personnes motivées méritent de l'attention.
Elle ne mérite pas de rester de côté. En tout cas ce n'est pas ce que j'envisage de faire.

Je ne veux pas vous savoir ici ... seul ... à mourir d'ennui car à force vous en aurez marre et finira peut être pas démissionner, et je voudrais
éviter cela.

Donc pour revenir à ma phrase " ce que je vous propose ..", c'est que je prend contact avec la Ministre de l'Instruction Publique pour savoir
si c'est bien la Prison de la Force qu'elle souhaite restructurer puis à ce moment là je vous contacterais.
Si ce n'est pas le cas ... je vous recontacterais quand même car comme je l'ai dis précédemment vous me semblez quelqu'un de motivé alors
j'aimerais que nous travaillions ensemble sur cette restructuration.

Elle fit une petite pause, pause où Fabien lui proposa un second thé, elle n'allait pas refuser un si bon thé.

Avec plaisir Monsieur Saint Preux, votre thé est délicieux je ne vais pas donc pas refuser un second.

Pendant que Fabien servit les tasses de thé, elle se leva puis fit quelques pas dans la pièce.
Il fallait vraiment changer cette endroit, elle regarda Fabien occupé dans la préparation des tasses de thé se disant que le pauvre homme
avait du bien s'ennuyer seul dans cette prison. Comment a t-il eu le courage de rester ainsi ...
Il fallait être courage pour accepter un poste où personne ne vient vous voir pour savoir comment sa se passe ou même venir prendre des nouvelles.
Ca ne coute rien de prendre des nouvelles d'une personne. Au contraire !

Elle s'adossa contre le mur, les mains derrière son dos.

Monsieur Saint Preux, je dois vous prendre de cours mais avez vous des idées pour améliorer la Prison de la Force ?
J'aimerais connaitre vos idées ... étant donné que vous êtes la personne la mieux placée pour savoir ce qui doit être changé puisque
vous êtes le seul à travailler ici ... pour l'instant. Je l'espère en tout cas !

Elle lui sourit chaleureusement, souhaitant que cet endroit change et que cet homme trouve de l'intérêt pour son travail. Car ce n'est pas ainsi
que cela pourrait être le cas ...
Elle ne voulait pas que cet homme reste seul ici, qui sait il pourrait en devenir fou ! Et cela elle ne le voulait pas.
Back to top
Fabien de Saint Preux
Guest

Offline




PostPosted: 14/12/2012, 22:33    Post subject: [RP] Bureau du Directeur de la Prison de la Force Reply with quote

Un léger petit rire de sa part lorsque le Lieutenant fit allusion à la ville de Drancy.

Pas du tout, Lieutenant, je ne veux et ne peux pas dire que Drancy me plaisait ou non et pour ce que j’en ai vu, se résume à son le Poste de Police et je n’ai même pas eu le temps de faire connaissance avec ma supérieure, que ma visite s’est écourtée par un retour immédiat sur Paris. Vous savez, Lieutenant, j’ai travaillé dans la filière juridique de Montpellier avant de monter à Paris et je connais assez les rouages de la Police Royale pour avoir collaboré avec celle-ci et je sais indubitablement que les policiers sont susceptibles de se déplacer d’une ville à l’autre pour mener les enquêtes ou arrêter les suspects. Quant à mon lieu de résidence en la capitale, je ne puis le laisser pour m’installer ailleurs, étant le fruit d’un héritage, laissé par mon aïeul paternel.

Un sourire quand le Lieutenant lui parla de son entretien.

Quand j’ai rencontré le Lieutenant Lemarchand dans le bureau de recrutement, il m’a posé quelques questions coutumières puis il m’a signifié que le poste de brigadier de Paris était retenu et que je devais choisir entre Saint-Denis ou Drancy tout en me disant soit que je devais déménager dans la ville de mon affectation ou soit d’effectuer le voyage tous les jours. Ne me demandez pas pourquoi, j’ai choisi Drancy, j’ai choisi au feeling.

Pour mes véritables intentions, c’est une longue histoire, à mon arrivée à Paris, je voulais faire précisément une formation de magistrat, ayant démissionné du Barreau de Montpellier, je voulais faire une carrière de juge ou m’inscrire au Barreau de Paris mais étant donné que les débouchés dans la filière juridique étaient fermés, la Vice-Rectrice de la Sorbonne m’avait proposé, pour l'instant, de postuler au sein de la Police Royale qui se trouvait en manque de personnel… Pour mes intentions présentes, il est vrai aussi que j’aurais bien aimé participer aux enquêtes et être sur le terrain mais bon, le Lieutenant l’a voulu ainsi dont je me suis exécuté et je me suis retrouvé à la direction d’un établissement pénitencier en qualité de brigadier non diplômé de surcroît. Mais cela ne me dérange nullement.


Puis le sujet de la conversation tourna autour de la restructuration de la Prison de la Force. Le visage de Fabien s’éclaira car il avait pas mal restructuré dans sa tête et des idées d’amélioration, il en avait à foison. Après avoir servi le thé, Fabien regarda le Lieutenant adossé au mur et lui sourit.

Lieutenant, votre thé est servi et merci pour le compliment mais je savais… Hum… Humblement, que ma préparation faisait des miracles, la preuve, vous en êtes à votre deuxième tasse et vous êtes présente… Vous voulez connaitre mes idées pour un travail en collaboration, alors je vais croire que les miracles existent.

Effectivement, Lieutenant, vous me prenez au dépourvu mais je vais, toutefois, vous en donner les principales lignes… A savoir, que cela va être cette fois, un projet extrêmement ambitieux dans la mesure où tout va repartir à la base avec l’aménagement des locaux administratifs, intendance, cellules.

La création de certains locaux inexistants comme par exemple, une pièce aménagée pour que l’avocat puisse concerter son client en lui évitant les désagréments d’une cellule.

L’hygiène de vie est très importante afin d’éviter les maladies et les décès, laveries, salles d’eau, latrines… Désinfection des cellules.

Création de plusieurs infirmeries avec une visite médicale obligatoire pour tous les détenus ainsi que pour le personnel... Deux promenades journalières au lieu d’une... Une couverture supplémentaire en hiver.

Un autre élément essentiel est la nourriture, une alimentation saine, correcte, suffisante et surtout comestible.

Création d’un habit commun pour tous les prisonniers.

Voilà, Lieutenant, comme je vous l’avais dit, il y a fort à faire… Bien évidemment, tout doit se faire par palier et en fonction du coût. . Qu’en pensez-vous ? Lieutenant !
Back to top
Fleur
Guest

Offline




PostPosted: 16/12/2012, 20:01    Post subject: [RP] Bureau du Directeur de la Prison de la Force Reply with quote

Fleur revient au bureau de Fabien puis prit la tasse de thé qu'il lui avait servit avant de reprendre place sur la chaise
en face de son bureau.
Elle l'écouta toujours aussi attentivement, cet homme avait des idées et elles ne devaient rester de côté.

Vos idées ne sont pas mauvaises au contraire.
Voici ce que je vous propose ... Elle but sa tasse de thé puis la posa sur le bureau avant de se lever.
Nous allons de ce pas nous rendre au bureau du Ministre de l'Intérieur, afin de parler ensemble de l'avenir de la Prison de la Force.
Et pourquoi pas, vous nommez officiellement Directeur de la Prison de la Force par la suite.


Elle lui sourit puis ils se rendirent au bureau d'Edouard.
Back to top
Fabien de Saint Preux
Guest

Offline




PostPosted: 17/12/2012, 19:10    Post subject: [RP] Bureau du Directeur de la Prison de la Force Reply with quote

Aurait-il dit assez ou pas assez ? Le Lieutenant n’en perdait pas une miette et semblait pour le moins, intéressée et satisfaite de son blabla. Fabien la regardait avec insistance, l’ouïe grande ouverte et suspendu à ses lèvres. Oui, le Lieutenant appréciait grandement lorsqu’elle lui proposa de l’accompagner chez le Ministre de l’Intérieur et pourquoi pas le faire nommer officiellement Directeur de la Prison de la Force par la suite.

Une déferlante de propositions en si peu de temps le rendait pantois. Heureusement qu’il était assis, il n’en croyait pas ses oreilles. Pour du rapide, c’était du rapide, au moins c’était quelqu’un qui ne tournait pas autour du pot pendant des heures pour en arriver au même résultat. Sortant de sa surprise, son visage arborait un large sourire.


Je suis agréablement surpris par vos propos, Lieutenant ! Et c’est avec un réel plaisir que je vous accompagne au Louvre.
Back to top
Fleur
Guest

Offline




PostPosted: 25/12/2012, 21:44    Post subject: [RP] Bureau du Directeur de la Prison de la Force Reply with quote

Afin de voir comment les changements au sein de la Prison de la Force avançait. Fleur alla rendre visite à Fabien.
Elle l'avait proposé comme Directeur de la Prison de la Force au Ministre de l'Intérieur mais elle ne savait pas si
Fabien avait commencer et s'il avait prévenu la Justice des changements.


Elle frappa trois coups à la porte et attendit.
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Prison de la Force + -> . Prison de la Force . All times are GMT + 1 Hour
Goto page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
Page 1 of 8

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group
powered by ArgenBLUE free template