Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index

Forum Officiel du jeu Monarchies
Immergez-vous en France en l'an 1825
www.monarchies.droits-divins.com
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

[RP]Bureau Ministre Instruction publique et culture
Goto page: 1, 2, 317, 18, 19  >
 
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Royaume de France + -> ~ Le Louvre ~
Previous topic :: Next topic  
Author Message
roxetrice
Guest

Offline




PostPosted: 18/05/2013, 17:51    Post subject: [RP]Bureau Ministre Instruction publique et culture Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
BUREAU DU MINISTRE

de l'instruction publique

et de la culture

 
Back to top
roxetrice
Guest

Offline




PostPosted: 18/05/2013, 17:51    Post subject: [RP]Bureau Ministre Instruction publique et culture Reply with quote

 
Quote:



   
         
   
Roxetrice de Sandoval
Comtesse de Nanterre

à


 
Philippe d'Hennebont
Ministre de l'Instruction publique (et de la culture)

Paris Le Louvre, le 18 mai 1819

Objet :
réunion de travail

Monsieur le Ministre,

J'ai invité Monsieur le Recteur et Madame le Vice Rectrice en nos murs pour  une réunion de travail entre l'Université et le Ministère de l'Instruction publique (et de la culture) en ma présence.

Je sais l'Université indépendante, mais je pense qu'il est possible de travailler ensemble pour favoriser l'instruction auprès des enfants, le lutte contre l'analphabétisme et l'illettrisme des enfants ou des adultes. De plus je souhaiterais que nous travaillions ensemble pour favoriser l'accès à la culture et à sa connaissance.

Merci de vous faire annoncer par un  passage par la Conciergerie du Louvre où un Huissier vous conduira à la salle de réunion mise à notre disposition.

Bien à vous, cordialement




Back to top
Phylos
Guest

Offline




PostPosted: 19/05/2013, 14:38    Post subject: [RP]Bureau Ministre Instruction publique et culture Reply with quote

Après être rentré dans son bureau, Phylos lut le document émanant du Président du Conseil.
S'installant dans le fauteuil, il commença a écrire une liste de mots représentant ses projets qui devraient bientôt voir le jour.

- Recencement illétrisme ville par ville => Rendre l'accès à l'éducation élémentaire entièrement gratuit.
- Réouverture de l'école de Paris, et embauche d'instituteurs
- Réouvrir la prison pour mineurs de Cherbourg ? Hors de question
- Construction de lieux favorisant la culture dans chaque grande ville => Théâtres, Salons [...]
                          -Sur la même lignée, fonder la Bibliothèque Nationale Royale de France : recense et stocke tous les ouvrages publiés légalement
- Réétudier le projet de loi M. Louvencourt
- Contacter l'Université Pisani afin de connaitre les effectifs d'étudiants et enseignants. Projets potentiels du recteur ?
- Trouver un secrétaire d'Etat pour proposer de nouvelles idées et m'épauler
- Poursuivre les recherches sur le travail effecté par mon prédécesseur => Rien n'a été entammé
- L'instruction passe aussi par l'information : Réouvrir le journal créé sous le gouvernement Rodoan ?
Back to top
roxetrice
Guest

Offline




PostPosted: 28/07/2013, 16:29    Post subject: [RP]Bureau Ministre Instruction publique et culture Reply with quote

 
Quote:
Roxetrice de Sandoval
Comtesse de Nanterre
Président du Conseil des Ministres

à l'ensemble du Gouvernement - Ministres et Secrétaires d'Etat-

Le Louvre le 23 juillet 1819,


Messieurs,

Notre bien aimé Roi est mort.
Notre Gouvernement doit être dissout.

Je vous attends en salle de réunion sur le champ.

Cordialement



Back to top
Louis-Alex. d'Auberville
Guest

Offline




PostPosted: 08/11/2013, 20:25    Post subject: [RP]Bureau Ministre Instruction publique et culture Reply with quote

Après le premier Conseil des Ministres du Gouvernement Macquart

Pourtant fatigué par cette première réunion gouvernementale, le vieux Louis-Alexandre se dirigea à son bureau. Tout avait été correctement placé, rangé et astiqué par les laquais du Louvre. L'antichambre et le bureau étaient parfaitement bien ordonnés. Il ressortait une certaine solennité empreinte de luxe de ces lieux qui étaient le bureau du Ministre de l'Instruction Publique, de la Culture et de la Santé. Auberville s'installa à son bureau et apprécia le cuir du confortable fauteuil en touchant le bois finement ciselé du bureau. Puis il se décida à se mettre au travail. Le vieil homme prit une feuille vierge et après avoir trempé sa plume dans l'encrier de cristal écrivit :


Quote:
Instruction Publique :
- Changer le nom de l'Université
- Réformer les cours et les facultés, trouver des professeurs
- Créer une salle de conférences à l'Université pour que chacun puisse s'y exprimer

Culture :
- Ouvrir des cafés littéraires et des salles d'expositions, rouvrir le théâtre
- Recréer l'Académie Française
- Contacter les artistes de France dans tous les domaines (art pictural, art littéraire, etc)

Santé :
- Créer la faculté de Médecine
- Encourager la recherche médicale
- Sensibiliser la population


Reposant doucement sa plume, Louis-Alexandre relut ses mots. La clé du succès était la collaboration avec Hugues de Payns. Les derniers occupants du fauteuil où Auberville était assis avaient soit ignorés cet homme soit l'avaient agressés. Il fallait une politique commune et une entente cordiale entre le Ministre et le Recteur, c'était la base de la renaissance éducative et culturelle française. Le vieux ministre s'empara d'une nouvelle feuille et, profitant du silence absolu de son bureau, écrivit de nouveau :

Quote:
A l'attention de Sa Seigneurie Hugues de Payns,
Duc du Royaume
Marquis de Breteuil
Comte-Pair du Roussillon
Chancelier de France
Grand Officier de la Couronne
Recteur de l'Université de Paris

De Louis-Alexandre d'Auberville,
Ministre de l'Instruction Publique, de la Culture et de la Santé
Président de l'Office de la Santé
Ex-Professeur de l'Université de Paris


Le 8 novembre 1819, Palais du Louvre



Votre Seigneurie,

Il ne vous a certainement pas échappé au vu de vos fonctions politiques importantes qu'un nouveau gouvernement s'est crée sous l'impulsion de Sa Majesté le Roi et sous la férule de Monsieur Mouchkin Macquart. N'ayant pas brigué de mandat parlementaire aux élections précédentes et ne comptant pas en briguer aux élections prochaines, je n'ai point été retenu par ma charge de député comme je l'avais été lors de propositions de nomination dans des gouvernements antérieurs ; ainsi j'ai été appelé à mener la politique éducative, culturelle et sanitaire du Royaume.

En toute humilité je crois pouvoir discerner les erreurs de ceux qui m'ont précédés à cette honorable mais lourde charge ministérielle. Ils ont soit voulus vous imposer des réformes sans chercher à vous parler, soit ils vous ont ignorés dans une certaine forme d'arrogance. Je ne compte nullement reproduire ces erreurs monumentales. Je le dis à Votre Seigneurie, je ne suis point Ministre pour flagorner auprès des Grands de France, je ne suis point là par forfanterie délibérée, je suis là pour agir. J'ai été nommé pour permettre le renouveau intellectuel français. Cette renaissance des cendres, cette France de savoir réifiée en phénix, je ne puis la faire seule. Il est évident que j'ai besoin de Votre Seigneurie, parce que la réforme commence par l'Université.

Je crois avoir suffisamment développé ma lettre pour que vous compreniez que nous avons besoin de nous rencontrer. Eut égard de vos charges de Chancelier de France et de Grand Officier de la Couronne, je ne vous convoque point et par conséquent vous laisse libre choix quant au lieu et à la date où l'entretien pourra se faire. Cependant je vous signale qu'il serait préférable que nous travaillons ensemble dans les plus brefs délais. De nos jours les gouvernements se font et se défont en l'espace de quelques semaines. Or nous avons une charge colossale de travail à abattre.

Je prie Votre Seigneurie d'agréer l'expression de mon respect le plus profond,





A nouveau il reposa sa plume. L'intellectuel scella la lettre dans une enveloppe cachetée avec le sceau de l'Instruction Publique. Il sonna ensuite la clochette sur le coin de son bureau et un valet entra. C'est à ce moment qu'Auberville vit un papier froissé sur sa droite. Le lisant il vit que c'était les projets de son prédécesseur, Philippe d'Hennebont. Le vieil homme siffla entre ses dents.

- Foutaises !

Tendant le courrier et la feuille froissée au valet qui s'en saisit, le vieux ministre lui dit avec un grand sourire :

- Faites parvenir cette lettre à Sa Seigneurie Hugues de Payns le plus tôt possible ... Et foutez-moi ce ramassis froissé d'inepties au feu !
Back to top
Helene
Guest

Offline




PostPosted: 09/11/2013, 00:14    Post subject: [RP]Bureau Ministre Instruction publique et culture Reply with quote



La Comtesse avait bien reçu la missive du Ministre,aussi sans plus tarder,après un rapide passage a son cabinet de toilette,elle monta dans son carrosse qui tenta de se frayer un chemin a travers Paris. Heureusement le trajet fut rapide,et quelques minutes plus elle était au Louvre cherchant le bureau du Ministre de l'Instruction Publique et de la Culture. 
Vérifiant sa toilette et sa coiffure,élégante mais non ostentatoire,simple mais raffinée. 


Elle se fit annoncer par un valet devant les deux portes du bureau 


Faites annoncez je vous prie que la Comtesse de Genlis est attendue par le Ministre de l'Instruction Publique,de la Culture et de la Santé 


Prenant place dans un fauteuil elle attendit d’être introduite,assez étonnée tout de même que sa lettre fut retenue    
Back to top
Louis-Alex. d'Auberville
Guest

Offline




PostPosted: 09/11/2013, 11:22    Post subject: [RP]Bureau Ministre Instruction publique et culture Reply with quote

L'or du soir enveloppait les jardins du Louvre sur lesquels la fenêtre du bureau d'Auberville donnait. Après plusieurs heures de travail acharné, le vieux ministre s'était laissé charmer par ce spectacle mélancolique. Un valet entra, le tirant de sa rêverie, et lui fit savoir que la Comtesse de Genlis était là. Satisfait, Louis-Alexandre la fit entrer. Alors qu'il se levait pour venir l'accueillir près de la porte, le laquais clama dans le bureau :

- Sa Seigneurie Hélène de Sancée de Busset, comtesse de Genlis !

Claudiquant avec sa canne, le vieil intellectuel se força malgré ses douleurs à baiser la main de la comtesse. Puis il retourna derrière son bureau en montrant un siège lui faisant face.

- Prenez place, Madame la Comtesse. Avant de commencer, désirez-vous une boisson particulière ? Et aussi, avez vous des questions ?
Back to top
Helene
Guest

Offline




PostPosted: 09/11/2013, 13:02    Post subject: [RP]Bureau Ministre Instruction publique et culture Reply with quote

Le laquais vit signe a la comtesse d'entrer dans le bureau,ce qu'elle fit sous l'acclamation de son identité. Hélène inclina respectueusement la tête envers le Ministre marquant ainsi son respect envers le vieil homme. Le Ministre s'avança vers elle boitant sur sa canne,il lui fit un baise-main,elle inclina la tête a nouveau. 


Elle prit place,croisa les jambes et regarda son interlocuteur 


Le Bonjour Monsieur le Ministre,merci de m'avoir demandé de venir en votre bureau. je prendrai volontiers un café s'il vous plait...j'ai effectivement des questions Monsieur le Ministre. Pourriez vous me tenir au courant des récentes affaires survenues concernant votre ministère ? Y a t il des changements importants pour la Culture et l'Instruction ?


Le laquais apporta les boissons et servit la Comtesse qui prit sa tasse et la porta a ses lèvres et but quelques gorgées avant de la reposer  


Comme je vous l'ai écris la Culture m’intéresse fortement même si lorsque j'étais Ministre de l'Instruction Publique,sous le Marquis de Balleroy cela n'existait point.  
Back to top
Louis-Alex. d'Auberville
Guest

Offline




PostPosted: 09/11/2013, 15:02    Post subject: [RP]Bureau Ministre Instruction publique et culture Reply with quote

Sur un coup d'oeil à son valet il lui donna l'ordre d'aller chercher un café pour la comtesse de Genlis. Puis il écouta ses questions et lui répondit souriant :

- Mes prédécesseurs ont étés incapables d'entreprendre toute réforme viable et n'ont rien compris au fonctionnement de l'Université et des milieux culturels. Autrement dit à l'heure actuelle, mon ministère est un volcan qui entre souvent en éruption. Et on ne peut plus vraiment parler d'une Culture française, de fait. Aucun changement donc : nous devons tout changer.

Le valet revint avec un café qu'il donna à la comtesse et Louis-Alexandre poursuivit :

- D'autres questions ? Laissez moi d'abord vous dire que vous n'êtes malheureusement pas encore Secrétaire d'Etat, du fait que le Président du Conseil et Sa Majesté le Roi n'ont encore rien dit.
Back to top
Helene
Guest

Offline




PostPosted: 09/11/2013, 18:36    Post subject: [RP]Bureau Ministre Instruction publique et culture Reply with quote

Hélène reprit une gorgée de café tout en écoutant son interlocuteur,d'après lui aucune réforme n'avait été faite par ses prédécesseurs ce qui n'était pas faux sous le Marquis de l'Epine Turenne. 


Si tout devons tout reprendre a zéro cela n'est pas plus mal je pense Monsieur le Ministre,concernant la Culture,il faudrait au moins un Théâtre dans chaque villes,ainsi que des musées des expositions,des salons de littérature également...


Elle apprit que l Roy n'avait point encore statuée sur la demande du Ministre 


Cela ne fait rien Monsieur le Ministre,nous attendrons,oui j'ai une autre question,si vous me permettez,qu'attendez vous de moi concrètement,car je n'ai jamais eu de Secrétaire d'Etat lorsque j'étais Ministre et je avoue que cela m'aurais grandement facilité la tache. 


Que voulez vous que nous fassions en attendant la réponse Royale Monsieur le Ministre ? Peut être pourriez vous m'entretenir de vos projets ainsi nous prendront une certaine avance...et lorsque nous aurons la réponse nous pourrons si elle est positive,nous mettre au travail,sans perdre de temps ? 


Hélène espérait que le Ministre ne prendrai pas négativement ses propos qui n'était que la preuve de son engagement et de son sérieux          
Back to top
Louis-Alex. d'Auberville
Guest

Offline




PostPosted: 10/11/2013, 12:44    Post subject: [RP]Bureau Ministre Instruction publique et culture Reply with quote

Enfoncé dans son fauteuil de cuir, Louis-Alexandre écouta attentivement chaque phrase de son interlocutrice. Cette jeune femme était intéressante et nul doute qu'elle aurait fait des miracles si en son temps elle avait pu être ministre sur une plus longue durée. A la fin, le vieux ministre ne répondit pas de suite. Son valet était sur le point de partir et il le rappela.

- Tout compte fait, je prendrais également un café. Enfin ramenez le service s'il-vous-plaît ...


Auberville jeta un coup d'oeil dehors. La nuit était tombée si vite. Il était à peine cinq heures du soir. La comtesse de Genlis était entrée alors que l'astre solaire embrasait l'horizon et désormais le Louvre était dans le noir. Il se tourna de nouveau vers le valet en se frottant les bras.

- Vous seriez aimable d'éclairer le bureau et l'antichambre avec des bougies, sans oublier d'allumer un feu.

Le laquais disparut. Souriant, Louis-Alexandre reprit sa discussion avec sa future secrétaire d'Etat. Il croisa les bras et lui répondit.

- Vous avez en partie répondu à votre propre question, très chère. En tant que ma secrétaire d'Etat déléguée à la Culture, vous aurez à développer celle-ci notamment en créant effectivement des théâtres, des musées, des expositions et des salons littéraires. Cependant nous avons un problème de taille qui se dresse face à nos projets.

Le service à café vint sur le bureau du ministre, les bougies allumées furent astucieusement placées et de la chaleur se répandit progressivement de l'âtre situé sur la droite d'Auberville. Remerciant et congédiant le valet d'un signe de tête, il but une gorgée de café avant de poursuivre.

- Ferdinand de Cordon, Ministre des Finances, a annoncé au Conseil des Ministres que suite à des dysfonctionnements l'Etat paye avec ses réserves pécuniaires. Il va donc tenter de lever un nouvel impôt mais surtout impose une certaine austérité ou rigueur au gouvernement. Tant et si bien que nous devons gérer précieusement nos fonds ministériels et donc revoir nos projets à la baisse. Vous comprenez, bien sûr, que ce que je viens de vous dire doit rester dans ce bureau et que vous ne devez divulguer cela à personne.

Louis-Alexandre se leva pour aller remuer le tison et raviver le feu. Puis il se rassit et continua son exposé.

- Donc nous allons y aller par étape. D'abord rien ne sert de construire un théâtre à Paris, il suffit de rouvrir celui de Madame de Villemont. Nous n'en ouvrirons pas d'autres pour le moment car c'est coûteux. Ensuite créer un café littéraire c'est certain, je dirais même plusieurs car cela ne coûte pas cher si nous y investissons le minimum. Un musée c'est extrêmement coûteux, presque autant que mon projet d'Académie Française ; autant dire qu'il n'y en aura pas pour le moment. Et les expositions, il faudra les encourager mais surtout s'y montrer pour afficher notre soutien. Il faudra rester en contact permanent avec les artistes et les intellectuels, encourager les Français à se lancer et à fréquenter ces milieux. Votre travail sera essentiellement basé sur les relations humaines, donc.

Un silence s'installe brièvement dans la salle rectangulaire richement décorée. Il est seulement interrompu par les bruits de la porcelaine lorsque Auberville repose sa tasse sur sa soucoupe.

- Je veux que vous réfléchissiez dans les jours qui viennent sur les endroits à viser, sur les manières dont équiper ces endroits visés, sur la manière de sensibiliser le peuple français et la façon de s'y prendre pour soutenir pleinement les hommes et femmes de culture française. Je voudrais votre rapport par écrit dès que possible dans mon bureau ... Si toutefois la rigidité financière et le fait que votre travail sera plus relationnel qu'administratif ne vous a pas découragé.
Back to top
hugues de Payns
Guest

Offline




PostPosted: 10/11/2013, 14:35    Post subject: [RP]Bureau Ministre Instruction publique et culture Reply with quote


       
 

L'université de Paris - Francesca de Pisani
 
 
  


Paris le 10 Novembre de l'an de grâce 1819 , Université de Paris " Francesca de Pisani "
A l'endroit de  Monsieur d' Auberville , Ministre de l' Instruction publique , de la Culture et de la Santé
De Monsieur le Duc Hugues de Payns  en sa qualité de Recteur de l' Université
Marquis de Breteuil et Comte-Pair de Roussillon


Monsieur le Ministre ,
 
 


     Par ces quelques mots  recevez tout déjà mes félicitations quand à votre nomination à ce ministère , élargit en pouvoirs mais aussi en responsabilités .
Tout autant mes encouragements dans l' exercice de vos prérogatives et mon soutien acquis dans la mesure d'une concertation quand à nos spectres d'actions en commun .
     De par vos mots et cette lettre si habilement tournée  je ne peux que m' incliner devant le bel exercice de la langue de Molière et des ressorts diplomatique , vous semblez devenu un autre homme , une lumière dont votre ministère aura bien besoin .
      Aussi croyez bien en mon acceptation d'un rendez vous prochain et selon vos disponibilités qui bientôt peut être seront aussi minimales que les miennes ; soyons fiers d'aider ce royaume le reste n 'est que acceptation de son tribut .
    Ma proposition sera celle ci , contactez moi si elle doit être aménagée , il s' agirait de nous rencontrer ce
 Lundi 11 Novembre dans le lieu qui vous conviendra le mieux . Ainsi un effort de par et autre sera fait , et symboliquement un début de coopération .

croyez Monsieur en l'égard éminent envers votre Ministère et mes salutations à l'ensemble du gouvernement de par votre relais .





Pour le Conseil Académique
Monsieur le Duc Hugues de Payns  , Recteur de l'Université de Paris
Marquis de Breteuil et Comte-Pair de Roussillon


   
        

Back to top
Louis-Alex. d'Auberville
Guest

Offline




PostPosted: 10/11/2013, 15:16    Post subject: [RP]Bureau Ministre Instruction publique et culture Reply with quote

Un valet entra avec sur un plateau d'argent une lettre portant le sceau de l'Université. C'était une lettre d'Hugues de Payns, le courrier tant attendu par Louis-Alexandre ! Après l'avoir lu attentivement en saluant la volonté du Duc de faire une bonne entente avec le vieux ministre et en étant ému par les compliments posés sur le papier, Auberville s'excusa auprès de la comtesse de Genlis et fit une réponse :

Quote:
A l'attention de Sa Seigneurie Hugues de Payns,
Duc du Royaume
Marquis de Breteuil
Comte-Pair du Roussillon
Chancelier de France
Grand Officier de la Couronne
Recteur de l'Université de Paris

De Louis-Alexandre d'Auberville,
Ministre de l'Instruction Publique, de la Culture et de la Santé
Président de l'Office de la Santé
Ex-Professeur de l'Université de Paris


Le 10 novembre 1819, Palais du Louvre



Votre Seigneurie,

J'ai pris un réel plaisir à lire votre lettre et vos compliments à mon égard m'ont touchés. Je dois avouer être de votre avis sur le fait que je ne devais pas être prêt pour assumer telle fonction ou collaborer avec vous il y a presque un an, mais j'ai changé ; à soixante-six ans on se rend enfin compte qu'il faut embrasser la Sagesse pour dédaigner la témérité d'une jeunesse disparue. Sans doute est-ce également à cet âge qu'un scientifique se rend compte qu'il faut s'employer à exceller non pas dans sa science propre mais aussi en sa langue. Ainsi ais-je atteint, peut-être un peu tard, l'hiver des idées et ainsi ais-je saisi la bonne plume.

Outre ces quelques remerciements je tenais à vous écrire simplement pour vous informer que la date donnée me convient parfaitement, puisque je mettrais en suspens mes activités ministérielles dans le seul but de vous rencontrer. Et puisque vous me demandez un lieu de rencontre, je choisis votre bureau universitaire ; vous y serez mieux d'une part et cela me fera sortir du Louvre d'autre part. Demain onzième de ce mois je me rendrais donc dans votre cabinet de travail à l'Université de Paris.

Je viendrais avec quelques brouillons de mes idées à vous soumettre et vous invite à préparer également quelques papiers si vous désirez me soumettre quelques idées ou conseils. J'ai de surcroît ouï dire que vous étiez poète ; je vous serais reconnaissant de vous munir de vos productions pour notre entrevue. J'aimerai, si cela ne vous dérange guère, lire vos oeuvres et pourquoi pas songer à vous faire publier pour la Culture française -qui doit renaître !-, toujours si cela vous agrée. Ce pourrait être un second signe de collaboration entre nos deux personnes et un second signe de redémarrage des actions culturelles en France après l'exposition picturale de Monsieur Géricault.

Veuillez, Votre Seigneurie, recevoir l'expression de mon profond respect.





Le valet repartit avec le courrier dans la main. La lettre du ministre serait transmise au Duc-Recteur dans la journée. Le sourire aux lèvres, il dit à l'attention de la jeune femme en face de lui :

- Je vous demandais donc, Madame la Comtesse, si le travail que je vous propose vous convient toujours ou bien si vous désirez finalement vous rétracter ?
Back to top
Louis
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 03 Feb 2013
Posts: 419
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: 10/11/2013, 16:18    Post subject: [RP]Bureau Ministre Instruction publique et culture Reply with quote


 
Quote:
A l’attention de Mouchkin Macquart,
Président du Conseil des ministres,
Procureur de la Seine.
Et de Louis-Alexandre D’Auberville, 
Ministre de l’Instruction publique, de la culture, et de la santé,
Président de l’Office de la Santé.

 
De Louis de Talleyrand,
Ministre de la communication et porte-parole du gouvernement,
Président de la Chambre des Députés.

 
A Paris, le dix Novembre mille huit cent dix-neuf. 
  
Monsieur le Président du Conseil, Monsieur le Ministre,  
Je vous remercie pour votre missive qui me démontre l’intérêt que vous portez à la chambre basse. Ayant été moi-même député et Président du conseil, je connais particulièrement les distorsions d’informations qui peuvent exister entre le parlement et l’exécutif.

En outre, vous soulevez un problème intéressant. Néanmoins, je n’ai jamais considéré mon ministère comme un ministère fantôme qui s’attacherait simplement à publier l’action gouvernementale, auprès des citoyens de Sa Majesté. Au sein de mon ministère, mon action portera sur trois volets principaux :
                • D’une part, je souhaite que mon ministre rende compte au peuple français de l’action gouvernementale.
                • d’autre part, mon ministère permettra de faire le lien entre chaque ministère et ministre.
                •enfin, en tant que ministre de la communication et porte parole du gouvernement, je m’efforcerai à défendre les initiatives gouvernementales devant les parlementaires.

               
 Vous citez la mise en place d’une rencontre entre les parlementaires et le ministre de la communication (et/ou les autres ministres). Je la connais très bien puisque comme vous, j’y étais favorable. Cependant, cette pratique n’a rarement été respectée et aucune loi n’oblige le gouvernement à prendre part à de telles rencontres. Aussi, en plus de travailler que l’absentéisme des parlementaires, je suis en train de rédiger une réforme portant sur la tenue obligatoire de telle réunion.
A mon sens, mon ministère est loin de d’être inutile et permet, à mon sens d’éviter les incompréhensions entre les deux instances qui ont souvent généré une instabilité politique.

 
Je vous prie de recevoir, Monsieur le Président du conseil, Monsieur le Ministre, l’expression de mes sentiments les plus distingués.







_______________
+ Louis de Talleyrand +
Baron de Verteillac
Ancien Ministre de la Communication
Ancien Porte-Parole du Gouvernement
Ancien Député de la Seine.
Ancien Président de la Chambre des Députés.
Ancien échevin de Saint-Denis.
Back to top
Visit poster’s website
Mouchkin
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 18 Apr 2010
Posts: 1,372
Localisation: bonne question
Masculin

PostPosted: 10/11/2013, 16:29    Post subject: [RP]Bureau Ministre Instruction publique et culture Reply with quote

 Un pli assez informel arrive au bureau du ministre de l'instruction publique.   
Quote:

 Au ministre d'Auberville
Du Président du conseil M.Macquart

Nous accusons de bonne réception votre courrier. Cependant ce type de question doit et va être soulevé en conseil. Car, si je ne l'ai pas mentionné, j'aime à ce que les principales décisions se discutent et se prennent par l'ensemble du conseil, peu importe le champ d’expertise des ministres, chacun doit avoir son mot à dire quand à la direction que le gouvernement devrait prendre. Une fois le projet discuté et approuvé par l'ensemble des ministres, il sera retravaillé, rédigé avec les corrections de nos confréres puis soumis à nouveau au conseil et à Sa Majesté.
Nous apprécions votre implication, croyez bien que les attributions du ministre de la communication seront définies de façon précise.

Cordialement,
vieux débris Macquart  




_______________
Mouchkin,
"Combien de temps notre cœur doit se soucier de nos jours sans durée ?
Suppose que le cœur ni les jours n'existent, qu'arrivera-t-il ?"
(Hafez El Shirazi, Le Divân)
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Royaume de France + -> ~ Le Louvre ~ All times are GMT + 1 Hour
Goto page: 1, 2, 317, 18, 19  >
Page 1 of 19

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group
powered by ArgenBLUE free template