Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index

Forum Officiel du jeu Monarchies
Immergez-vous en France en l'an 1825
www.monarchies.droits-divins.com
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

[Histoire] Le Siècle

 
Post new topic   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Royaume de France + -> ~ Bibliothèque Royale de France ~ (Située au Louvre) -> Rayon des ouvrages historiques en cours -> Archives des ouvrages historiques
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Louis-Alex. d'Auberville
Guest

Offline




PostPosted: 10/11/2013, 16:59    Post subject: [Histoire] Le Siècle Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
Le Ministère de l'Instruction Publique, de la Culture et de la Santé transfère au sein de la Bibliothèque Royale de France les oeuvres de feu Camille Desmoulins, Comte de Montebello, sur un ordre de Sa Majesté Louis-Antoine de France daté du 7 novembre 1819.



DesMoulins wrote:
Affichages


Le Siècle wrote:
Quote:




Le Club du Siècle,
Association patriotique qui vise à redonner à Sa Majesté et au parlement le pouvoir qui devrait être sien en combattant la corruption qui embourbe les institutions, vous annonce :



Qu'une récompense d'un montant de 3 000 Francs sera offerte à quiconque apportera la tête, séparée de son corps de :


Léa de Gauthier






Pour les faits suivants :



    • Trahison envers Sa Majesté et le Peuple,
    • Anti-Constitutionnalisme,
    • Favoritisme.







    Le Siècle wrote:
    Quote:



    Le Club du Siècle,

    Qu'une récompense d'un montant de 3 000 Francssera offerte à quiconque apportera la tête, séparée de son corps de :







    Scipio de Rodoan







    Le Siècle s'oppose à la nomination de Scipio de Rodoan comme Vice-Roi de France.


    Pour les faits suivants :



      • Mépris envers le Peuple,
      • Corruption avérée,
      • Absence de morale,
      • Anti-Constitutionnalisme.







      Le Siècle wrote:
      Quote:


      Le Club du Siècle,
       
       
       Qu'une récompense d'un montant de 3 000 Francs sera offerte à quiconque apportera la tête, séparée de son corps de :





      Hugues de Rodoan



       
       
       
       
      Le Siècle s'oppose à la nomination de Hugues de Rodoan comme président du conseil des ministres

      Pour les faits suivants : 


        • Mépris envers le Peuple,
        • Absence de morale,
        • Anti-Constitutionnalisme.








        Le Siècle wrote:
        Quote:
        Au gouvernement,

        Puisque vous êtes incapable de faire justice avec justesse, le club du Siècle se voit dans l'obligation d'user de ses propres moyens pour palier à votre incompétence.

        Malgré notre premier avertissement concernant l'affaire Montanier, vous vous êtes obstinés dans votre parodie de justice au mépris de la dignité d'un sujet de sa majesté, privé de liberté pour une simple lettre depuis maintenant plus de six mois.
        En réponse à votre lenteur , nous avons enlevé le chancelier de France, marquis de Caen et le retenons en notre loge.

        Le Siècle réclame la remise en liberté immédiate de John Montanier en échange de celle du chancelier de France.

        Si la justice fait preuve d’entêtement et ne sait avouer ses erreurs, nous prendrons autant de temps à relâcher le marquis de Caen qu'il ne lui en faut pour organiser un procès.






        Le Siècle wrote:
        Quote:
        Au conseil des ministres,

        Nos confrères ont estimé préférable d'ajouter au contrat une autre close.
        Nous vous laissons jusque demain pour annoncer publiquement la libération de John Montanier et la fermeture définitive de son procès.
        Passé ce délai, vous recevrez à chaque nouveau jour, un nouveau morceau du chancelier de France, et ce jusqu'à ce que vous ayez acceptés publiquement nos revendications.





        Le Siècle wrote:

        Quote:
        Un doigt pour l'arriviste, un doigt pour l'hystérique de la justice, un doigt pour la catin des tuileries, un doigt pour le vicieux-roi.

        Bientôt, la main de la justice au complet.






        Le Siècle wrote:

         
        Quote:
        Peuple de France prends garde car est venu le règne de la manipulation.

        Hier, lors du procès de nos confrères, un homme se réclamant du Siècle à tenter d'assassiner la juge Bavais.
        Saches qu'il n'en est rien, que jamais le Siècle n'a commandé une telle chose.
        Car le Siècle sait reconnaître ceux qui oeuvrent pour ton bonheur.

        Prends garde Peuple de France à la manipulation d'un gouvernement instable où les ministres n'agissent que par la volonté du dictateur Scipio de Rodoan et de ses chiens de gardes.

        Méfies-toi d'un gouvernement où tout est imposé par le Président du Conseil des Ministres, ce Rodoan qui n'a jamais été ministre et a été nommé sans aucune légitimité par son frère pour que continue leur travail de contrôle du Royaume.

        Le ministère de la justice a été donné à un incompétent qui est à la fois Président de la Chambre Basse. Un mélange dangereux entre le législatif et l’exécutif.

        L'instruction publique a été donnée à une catin inculte qui couche avec le Rodoan pour le pouvoir alors que monsieur Hugues de Payns était bien plus compétent qu'elle à cette tâche.

        Ce gouvernement composé de parfaits inconnus ne peut conduire qu'à la ruine de la France grâce à une Charte inéquitable imposée à tous sans discussion durant la régence de Monsieur.


        Le Siècle veillera à ce que cette menace soit écartée.
         

         


        Le Restauré. wrote:
        A tout ceux qui vivent dans la foi et l'amour de Dieu,

          Notre Tout Puissant Seigneur à vu l’opprobre qui fut jetée sur le royaume,
          Il a vu la mésalliance et l'union pécheresse entre le roi et une fille de baronnet non touchée par la grâce divine,
          Il a vu cette "reine" se rependre en alcool et en commérage dans des rades parisiens,
          Il a vu l’indifférence d'un peuple pour Son message et Ses valeurs,

          Il a vu chacune des insultes faites à Sa Puissance et Il y a répondu :

          Ainsi puisque l'hérésie est venue de Piémont-Sardaigne, la réponse de Dieu viendra-t-elle de Piémont-Sardaigne !

          Et depuis ce royaume où est né l'hérésiarque Henri de Savoie viendra la colère divine. Bientôt le chaos et les ténèbres régnerons sur toute la France et les sept cavaliers de l'apocalypse sonnerons trompette et lèverons leurs glaives jusqu’à ce que la piété, la dévotion à Dieu soit revenue sur le trône !

          Dieu à répondu : le choléra va frapper ses fidèles et beaucoup mourrons pour les péchés des autres mais que ceux là ne craignent rien, car le Très-Haut les accueillera en son royaume tandis que les pécheurs vivrons une éternité de souffrance.


        L'ordre religieux des chevaliers de la Foi.



        Le Siècle wrote:
          AVIS A LA POPULATION


          Peuple de France, nous avons entendu ton appel, et comme toujours puisque nous sommes tes seuls défenseurs, nous avons agit contre ce gouvernement incompétent en arrachant le pissenlit par la racine.

          Ainsi nous avons enlevé le vicieux-roi Scipio de Rodoan et ne le relâcherons :

          Que lorsque le mariage entre la catin des Tuileries, Léa Gauthier, et Sa Majesté le roi, sera annulé et la mésalliance reconnue.

          Que lorsque le gouvernement tout entier aura donné sa démission.

          Que lorsque le chancelier de France aura quitté ses fonctions.

          Que lorsque le roi reconnaîtra avoir laissé son peuple en pâture à quelques arrivistes.

          Alors nous pourrons déclarer que la lumière luit de toute part et se reflète sur un peuple libéré du joug des incapables.


          Le Siècle wrote:
          Quote:

          Des hommes et des femmes qui se réclamant du premier plan politique, alors qu'ils sont atteints du choléra, osent fréquenter les lieux publiques.
          Ceux- ci osent même se faire servir en publique pas leurs serviteurs se qui démontrent un mépris du peuple !

          Le Siècle demande à leurs serviteurs d’arrêter de jouer leurs valet au mépris de leur vie !
          Aux autorités de faire le nécessaire pour interdire aux personnes contaminées les lieux publiques !
          Que l'état les juge pour haute trahison car certains d'entre eux aurait osé rentrer en contacte avec le Roi !


          Le Siècle wrote:
          Au peuple français,

          Le Siècle t'as honoré en tuant le parvenu usurpateur Hugues de Rodoan.
          Ainsi nous avertissons une fois de plus le gouvernement et le conseil royal, nous n'aurons de cesse que lorsque vos chairs déjà putride serons décomposés par les vers et que vos âme profanes aient rejoint l'enfer auquel elles appartiennent.

          Le président du conseil est un avertissement. Nous n'hésiterons pas à tuer le vice-roi si nos recommandations n'aboutissent pas.

          Le Siècle.






        Le Siècle wrote:


        Le Siècle wrote:

        Quote:





        Le Siècle wrote:


        DesMoulins wrote:
        Le Siècle vu par la presse.


        Le Siècle wrote:
        Le Canard Volant du 04/05/1818.

        Quote:
        Le chancelier de France enlevé par le « Siècle » !


        Mardi, le Siècle a publié une lettre ouverte adressée au gouvernement. Dans cette lettre nous pouvions apprendre que le chancelier de France, marquis de Caen ! Le « Siècle » le retient apparemment en otage. Il réclame en échange du chancelier, la mise en liberté de John Montanier.
        Dans une très longue lettre parue hier, le Président du Gouvernement condamne en tous points l'intervention du « Siècle ». Nicolas Davout martèle le fait que les membres de cette organisation sont des barbares. Il promet également une récompense financière contre toute information.
        Nous n'exprimerons pas d'avis sur ce sujet, ayant trop peu d'informations à notre disposition.


        Kerlinn


        Le Siècle wrote:
        kerlinn wrote:
        Quote:
        Le Canard Volant
        Edition (n°3) spéciale :
        L'affaire du Siècle !







        Edito :


        Voici la troisième édition du Canard Volant, spécialement dédiée à l'affaire que j'ai appelé : "du Siècle". J'aurais du normalement compté sur la participation d'un journaliste pour la rédaction des articles, mais ne répondant pas à ma dernière lettre j'ai décidé de ne pas attendre plus longtemps et de ne publier que des entretiens. Cette édition est donc entièrement rédigée et conçue par moi-même (Kerlinn).
        En effet, je suis allé voir plusieurs personnes dans la ville, importantes ou non. Quelques-uns m'ont répondus, d'autres ne m'ont même pas adressés un regard et un autre, le dirigeant de la police, Kyle Clark m'a envoyé balader violemment (par les mots). Quoi qu'il en soit, j'ai une petite collection d'entretiens sur l'affaire du Siècle à vous faire partager, classés par ordre de réponse à mes questions.

        Entretien avec Alexandre Dufour :


        Kerlinn : Bonjour et merci d'avoir accepté cet entretien. Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs du Canard Volant ?

        Alexandre Dufour : Bonjour. J'avoue avoir été surpris par cette invitation... j'ai cependant toujours soutenu la presse et sa liberté si souvent controversée à travers les époques, je n'ai donc pu qu'accepter cet entretien (sourire). Pour me présenter... et bien je suis donc Alexandre du Four d'Abbevilliers, ministre des affaires étrangères et président du Parti Constitutionnel.

        K : Pouvez-vous détailler vos opinions politiques ? Sur le Roy, le gouvernement... ?

        AD : Mes opinions sont certainement claires, étant le président d'un Parti qui allie tradition et modernité... j'épouse simplement en tout l'idéologie de mon parti (sourire).

        K : Pouvez-vous nous redonner l'idéologie du Parti Constitutionnel pour la compréhension de nos lecteurs ?

        AD : Et bien c'est très simple... contrairement à ce que son nom peut indiquer, le Parti Constitutionnel n'a jamais réellement défendu la Constitution, jamais il ne s'est voulu libéral, jamais il ne s'est vanté d'être entièrement et réellement constitutionnel. Le Parti Constitutionnel est, au contraire, ce qu'il a toujours prétendu être : un parti conservateur, un parti royaliste et légitimiste qui place Sa Très Epicurienne Majesté au-dessus de la Constitution, qui La place directement sous la sainte protection de Saint-Epicure, un parti qui, enfin, défend une restauration des droits de la Royauté sous l'Ancien Régime mais qui respecte également les nouvelles attentes du Peuple de France et qui en tient compte. On pourrait le qualifier de Parti Royaliste Eclairé. En effet, c'est un parti absolutiste qui se veut être le garant du bien des peuples et qui s'inscrit dans l'idéologie même des Lumières. Voilà la véritable idéologie de notre noble Parti, voilà ses véritables idées.

        K : Que pensez-vous du "Siècle" ?

        AD : Le Siècle est une institution entièrement hors la loi qui, d'après moi, s'approche entièrement d'une manifestation terroriste bien plus que d'une idée libérale. Ce qui me déconcerte le plus, c'est certainement cette controverse qu'indique le Siècle... il se veut contrer le régime en place en l'accusant d'être abusif, d'appuyer certains crimes dont on ne connait pas même l'existence. Pourtant, c'est le Siècle qui viole toutes les lois de l'Huminatité en mutilant, tuant, torturant, pillant... et j'en passe. Le Siècle ne forme qu'une bande de fous criminels, rien de plus.

        K : Comment pensez-vous que le gouvernement gère cette affaire ?

        AD : Le Gouvernement gère cette affaire comme il l'entend. Je pense qu'il n'y a rien à redire à sa conduite. Par ailleurs je trouve admirable que le Président du Conseil et ses membres ne cèdent pas à l'odieux chantage du Siècle et place le bien de la France, le bien de notre Nation avant leurs sentiments personnels... et ce, alors même que la vie de l'un de leur plus proche ami est en danger apparent.

        K : Qu'auriez vous fait si vous aviez été Président du Gouvernement ?

        AD : Je ne suis pas à la place du Président du Conseil des Ministres et ne sais pas si j'aurais eu autant de courage et de force qu'il en a aujourd'hui. Je confirme cependant ce que j'ai dis, sa façon de faire est admirable.

        K : Vous sentez-vous concerné ?

        AD : Je suis autant concerné que le Gouvernement, que les sujets de Sa Majesté, que la France entière. Evidemment que je me sens concerné. J'espère d'ailleurs que tous les Français se sentent concernés ! Cette affaire aurait pu leur arriver personnellement. Nous ne l'oublions que trop, le Siècle est un groupement de traîtres et de criminels qui font passer leur besoins et leurs désirs personnels avant toute chose, avant le bien de leur pays, de leur mère patrie !! C'est une honte dont j'aimerais que chaque Français, chaque Française mesure l'empleur et la monstruosité.

        K : Comment pensez-vous que cela va évoluer ?

        AD : Je ne peux pas déclarer quoi que ce soit à l'heure actuelle. Espérons que l'affaire s'arrange, espérons que le Chancelier de France soit retrouvé sain et sauf, espérons que le Siècle soit détruit et ses membres justement punis pour le mal qu'ils ont infligé à tant de monde, à un pays entier.

        K : Je vous remercie.

        AD : Mais je vous en prie... (sourire) on m'a invité, j'ai donné suite à cette invitation.

        Entretien avec Philippe Montjoie :



        Kerlinn : Bonjour. Merci d'avoir accepté cet entretien. Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs de notre journal ?

        Philippe Montjoie : Je suis Monsieur Philippe Hector Maximilien Montjoie de Beauharnais. Enfant d’une famille industrielle Franco-Wurtenbergeoise. J’assure la justice dans le département de la Manche et je suis aussi trésorier du Parti constitutionnel. Ancien commandant de la garde royale et ancien Maire de Paris.

        K : Quelles sont vos opinons politiques ?

        PM : Mes opinions sont à l’image de ma description ! C'est-à-dire que j’ai une croyance totale dans sa majesté et la royauté. Il faut une Charte transmise par le roi au peuple, pour garantir l’ouverture de la politique au peuple de France et sauvegarder les institutions autour de sa majesté.


        K : Que pensez-vous du régime actuel ? Du Roy, du Gouvernement ?

        PM : Le régime actuel est une réponse aux troubles qui ont touchés la France depuis de nombreuses années et une tradition logique de notre pays. La royauté a garantie la survie de notre pays et sa formation en état moderne sous des structures logiques. Les rois ont toujours placé l’intérêt du peuple, car ils n’avaient rien à perdre à sacrifier la base de leur pouvoir. Et comme les troubles de 1789 furent le fait d’une aristocratie oligarchique ( non comparable à celle d’aujourd’hui) la charte fut saisi pour limiter cela !

        K : Que pensez-vous de l'affaire du "Siècle" ?

        PM : L’affaire du siècle..il est peut être trop tôt pour donner quelques informations que je n’ai point ! je ne peux que condamner de tels actes ignobles qui ne sont que les effets de profonds terroristes, de la même graine que ceux qui coupaient les têtes des Bourgeois pendant la terreur pour accroitre leurs pouvoirs !

        K : Pensez-vous que l'affaire est bien gérée par le Gouvernement ?

        PM : Je ne puis me permettre de juger un gouvernement, qui par sécurité, se doit de conserver la majorité des informations pour le bien même de l’affaire ! Alors..je ne pourrai m’exprimer la dessus.

        K : Qu'auriez vous fait à propos de cette affaire si vous étiez Président du Conseil des Ministres ?

        PM : Je crois que je réagirai avec la plus sévère des manières…. Seul le mal répond au mal..Et c’est avec toute la force de mes convictions que je lutterais contre de tels monstres ! Mobilisant police – Armée et les réseaux d’espionnage

        K : Comment pensez-vous que cela va évoluer ?

        PM : N’étant pas Devin, vous comprendriez que je ne peux répondre à cette question. Je sais juste que cela est désormais dans les mains des membres de cette organisation et de la Police.
        Je rajouterai juste ceci…
        Dans un monde civilisé comme le notre..il est intolérable et inqualifiable..de réagir ainsi !de faire peser la terreur sur une majorité du peuple et ses représentants pour obtenir des doléances inacceptables ! La France et son peuple, sont surement parmi les plus grands…et jamais la France ne cédera face à de telles personnes ! Je ne peux que condamner avec la plus grande vigueur
        de tels agissements !
        Voila tout ce que j’ai à déclarer sur cette affaire, je vous remercie de vos questions !

        K : Je vous remercie, monsieur.



        Entretien avec Gustave Duval :



        Kerlinn : Bonjour et merci d'avoir accepté cet entretien. Vous êtes le leader des républicains, pouvez-vous vous présentez, vous ainsi que votre parcours ?

        Gustave Duval : Bonjour. Je suis en effet le président du Parti Libéral Républicain, depuis la disparition de mon prédécesseur Auguste Grandet. Mon parcours fut assez atypique : je rejoins le parti le 14 décembre 1817, alors qu'il était en situation de crise. Camille Desmoulins, l'actuel président, me fit part de sa décision de partir pour les colonies françaises, et le 18 décembre, je fus nommé le président du PLR. Les deux mois suivants, plusieurs nouveaux membres sont arrivés, et A. Grandet devint le président. Suite à sa disparition, je redevins le président.

        K : Comment définir le Parti Libéral Républicain ?

        GD : Le Parti Libéral Républicain est le parti du peuple, tout simplement ! Il est comme son nom l'indique fondé sur les principes de la République, et défend ardemment les droits de l'homme et du citoyen, selon la DDHC de la Révolution. Son objectif est que la France redevienne une république.

        K : Que pensez-vous du "Siècle" ?

        GD : J'ai toujours été contre les revendications politiques par la violence. Personnellement, je ne cautionne pas les actes du Siècle, qui font régner la terreur. Des accords obtenus par la force, ont des bases totalement instables, précaires, et sont à l'origine de nombreuses disputes.

        K : Qu'avez-vous à dire sur l'enlèvement du régent de France ?

        GD : Comme je l'ai dit précédemment, je ne cautionne pas ces actes-là. Je suis pour le combat dans le respect de la loi. Ce n'est pas ainsi que les républicains retrouveront une bonne image aux yeux de tous.

        K : Comment pensez-vous que le gouvernement ai géré cette affaire ?

        GD : Faire face à un enlèvement est toujours délicat, c'est une situation dans laquelle on a à faire un choix cornélien. Cependant, je pense qu'il faut à tout prix protéger les personnes enlevées, il s'agit de vies humaines !

        K : Qu'auriez-vous fait à la place du Président du Conseil ?

        GD : A la place du Président du Conseil, j'aurais accepté les conditions du Siècle, parce que, je le répète, nous parlons de vies humaines, et que, de plus, les revendications sont justes : ce John Montannier est emprisonné depuis des mois sans que personne ne s'en soucie.

        K : Comment voyez-vous la suite de cette affaire ?

        GD : La suite dépendra du Siècle : il faut attendre sa réponse, car pour l'instant, les deux opposants semblent ne pas vouloir rompre. Ce sera au premier qui acceptera les conditions de l'autre.

        K : Qu'est-ce que vous espérez pour l'avenir du PLR ?

        GD : A vrai dire, l'avenir du PLR m'importe peu, comparé à l'avenir de la France. Mais puisqu'il est actuellement le seul parti républicain, j'espère qu'il saura défendre contre vents et marées ses idées, pour que notre pays redevienne une république.

        K : Comment appréhendez-vous le débat inter-partis ?

        GD : Ce débat sera l'occasion de discuter calmement et de présenter nos idées. Je pense que c'est une très bonne idée qu'a eu le Parti Ultraroyaliste ; nous pourrons parler en toute tranquillité, et chacun pourra s'expliquer entre quatre yeux. Cette rencontre ne pourra qu'être fructueuse.


        Entretien avec "Le Siècle" :



        Kerlinn : Bonjour et merci d'être avec nous. Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

        Le Siècle : Nous sommes l'avenir de la France.

        K : Pouvez-vous expliquer la raison d'être de votre organisation ?

        LS : Nous sommes nées de l'indifférence du Roi envers ses sujets, de la corruption dans laquelle il a laissé s'embourber la France en laissant à une hystérique qui sera bientôt reine le loisir de faire à sa guise et d'installer durablement ses petits lieutenants.

        K : Comment fonctionne t-elle ?

        LS : Un magicien ne dévoile jamais ses tours.

        K : Sa devise ?

        LS : Elle a été inspirée par Voltaire : « Les temps sont bien changés ; la lumière luit de toutes parts. »
        L’avènement du Siècle viendra lorsque nous pourrons la déclarer librement.

        K : Pourquoi avoir enlevé le régent ?

        LS : Nous n'avons pas enlevé le régent mais le chancelier de France, pour un journaliste vous êtes mal informé. Si nous l'avons fait c'est parce qu'il est l'image même de la force de la pensé commune. Cet homme était un libéral virulent quant aux agissements de l'élite et de la catin des Tuileries - alors hystérique du Louvre - à force de récompense de cette même élite, il s'est vendu jusqu'à devenir ce qu'il est aujourd'hui : un des symbole de ce royalisme grossier qui ne se positionne que par intérêts.

        Regardez la récente déclaration de démence du régent de France, il a suffit qu'une seule décision déplaise à la catin des Tuileries pour que la pairie et le gouvernement s’élève d'une seule voix contre lui.

        Ils ont poussé l'ignominie jusqu’à présenter un document totalement faux et trafiqué par "sa seigneurie" la vicomtesse de Dunois, médecin royale et - voyez comme le hasard fait bien les choses - amie de la catin des Tuileries.

        K : Qui est cette personne que détient le gouvernement ?

        LS : Il s'agit de Noachite, le Fondateur du Siècle, un homme d'une terrible intelligence. J'en profites pour dire au gouvernement profane qu'il ferait mieux de prendre en compte le message que notre Grand Confrère leur à adressé s'il désire revoir un jour le chancelier.
        Le Fondateur contre le marquis.

        K : Que pensez-vous du système politique actuel ?

        LS : Il est corrompu par les chiens de gardes de la catin des Tuileries. On peut les reconnaître, ils forment le "Nouveaux Parti" qui devrait s’appeler "Garde personnelle de la duchesse de Dreux".

        Si le système tel qu'il est aujourd'hui nous convenait, nous ne prendrions pas la peine de nous réunir.

        K : Peut-on vous associer à un mouvement républicain ?

        LS : Nous défendons autant la liberté que l'égalité, en cela nous en serions proches. Mais le but du Siècle n'est pas d'instaurer la république, mais de combattre la corruption.

        K : Merci beaucoup !











        DesMoulins wrote:
        Communiqués officiels relatifs au Siècle


        Le Siècle wrote:
        Profanes wrote:
        Quote:
        Au peuple français,

        Un contrat sur la tête de notre Vice-Roy est apparu dernièrement, les affiches sont présentes partout.

        Au nom de la Justice, je vous informe que ce club du siècle ne répond pas de votre, notre justice.
        Quiconque se lancera dans cette quête sera punit sévèrement pour acte criminel et trahison envers les dirigeants de ce Royaume.

        Français, soyez vigilants mais ne soyez pas naïfs.

        Gilgamesh Vargas
        Juge de la Manche


        Quote:
        AVIS A LA POPULATION

        Qu'il soit su que le ministère de l'Intérieur recherche activement les personnes
        qui ont fomenté un appel au meurtre sur la personne du vice-Roi Lea de Gauthier.

        L'affaire est grave et le ministère lance un appel à témoin dans tout le royaume
        pour qui aura des informations à nous fournir concernant les personnes connus sous le nom "Club du Siècle.

        Si vous avez des informations, il est de votre devoir de Français ou Françaises de fournir ces informations.
        Vous pouvez vous rapprocher du Lieutenant de police, Préfet ou Ministre de l'Intérieur.


        Pour le Roi et la France,

        Grégoire Daumer,
        Ministre de l'Intérieur.


        Le Siècle wrote:
        Killian wrote:
        Quote:
        Au peuple de France,


        C’est avec une vive émotion que je saisi ma plume, une plume d’homme libre et plus que jamais renforcée par la douloureuse épreuve qu’il m’a été permis de vivre.


        Douloureuse, non pas par les sévices subis par ma personne tant ces derniers furent absents. De cela, et avec les longues heures de réflexion qui m’ont été autorisées, je puis affirmer que ces hommes, cette organisation du Siècle craignaient notre noble personne et plus largement l’autorité de notre Pays, de notre Roy.


        Là où néanmoins nous furent peinés c’est de voir le pouvoir ainsi défié et des hommes massacrés. Des hommes, une garde qui se voulaient pour la plus part des pères de famille. Bien que vaillant jusqu’au dernier souffle, le Siècle n’a pas hésité à les mutiler et à faire croitre leurs souffrances.


        Tout cela pour quoi ? Pour obtenir le temps d’une quinzaine les regards et les louanges du peuple que vous êtes ?


        Ainsi, à leurs yeux, vous seriez partisan du sang quand nous avons la chance d’avoir un Roy qui vous donne la parole. Evidemment je ne puis le croire, je ne connais que trop votre clairvoyance.


        C’est pourquoi je tenais à remercier le Peuple et les forces armées et policières de leurs soutiens, de leurs efforts. Ces forces unies démontrent le formidable travail de restructuration de nos forces armées entrepris ces derniers mois et montre, à qui en doutait, que le Royaume de France est puissant.


        C’est donc sans peur que je couche sur le papier ces mots et informe que le Chancelier reprendra rapidement ses fonctions.


        Merci à vous.

        Fait à Paris le 13 mai 1818

        Killian Laferrière
        Marquis-Pair de Caen
        Chancelier de France






        Le Siècle wrote:
        Nicolas_Davout wrote:
        Quote:
        ROYAUME DE FRANCE

        Annonce du Président du Conseil des Ministres,
        Chef du Gouvernement de Sa Majesté,

        Au peuple de France,

        Au "Siècle"


        Les activistes de l'organisation le Siècle ont enlevé le Chancelier de France et envisagent d'attenter à sa vie, si le nommé John Montanier, soupçonné de complot envers la Couronne, n'est pas remis en liberté sans jugement.

        Le Vice-Roi de France et le Gouvernement dénoncent fermement les agissements de ce groupuscule qui souhaite installer la terreur dans le royaume.

        Le Vice-Roi de France et le Gouvernement prennent à témoin le bon peuple de France, des agissements sans nom de ces individus, qui refusant la fonctionnement normal des institutions, le méprisant, préfèrent se cacher pour exercer avec lâcheté leurs méfaits et imposer leurs demandes illégales.

        Français, Françaises,

        Ne cédez pas au charme de la bête infâme qui au nom d'une certaine idée de la Justice, préfère enlever, menacer, piller, mutiler, assassiner, plutôt que d'agir à découvert, dans le respect de la Loi, avec honnêteté, franchise, honneur et loyauté pour faire part de ses idées et faire évoluer les choses.
        La critique des autorités légalement établies est facile. Mais qu'on fait ces personnes pour se prévaloir d'une telle arrogance, de telles certitudes, d'une telle assurance ?

        Doit-on donner du crédit, de l'importance, de la considération à un groupe d'assassins, de hors la loi, de traîtres et de lâches qui sont forts pour fanfaronner et agir sous la protection d'un masque, dans l'ombre ?

        Céder aux revendications du Siècle, c'est ainsi leur donner de l'importance et de la considération.

        Céder aux exigences du Siècle, c'est risquer l'apparition de revendications plus grandes encore, plus inacceptables les unes que les autres, car jamais, on ne peut pactiser avec le serpent.

        Français, Françaises,

        C'est un homme qui est en danger de mort aujourd'hui. Un homme qui a toujours assumé ses convictions, avec courage, honneur, fidélité, loyauté. Un homme, qui vaut mille fois plus que cette bande d'infâmes crapules.

        Et par cet homme, c'est le symbole qui est visé.

        La Royauté, car il est membre éminent du Pays. Le conseiller du Roi. Le troisième personnage de la Nation;
        Les institutions, car il est l'un des représentants du Parlement. Car il est un homme d'Etat;
        Le Peuple, car il en est issu. Car il s'est élevé par son propre mérite. Car il l'a toujours servi et le représente.

        C'est le Roi, les institutions, le pays, le régime et le peuple qui sont en danger.

        Quelles seront demain les exigences de ce groupuscule ?

        Elles seront inévitablement démesurées, comme leur égo.

        Qui peut se sentir en sécurité face à eux ?

        Personne, car tout individu est en danger face à la bête immonde, du plus haut personnage jusqu'au plus modeste, qui travaillera pour son pays et qui respectera les institutions.

        Le siècle,

        Vous nous donnez aujourd'hui l'image la plus méprisable qu'il soit.

        Celle de gens qui agissent masqués, avec fourberie, méchanceté, pour leurs intérêts personnels, qui ne respectent ni les institutions, ni le peuple, ni la Loi. Vous n'avez même pas le courage et l'intelligence de défendre vos idéaux yeux dans les yeux, par les éléctions ou par l'activité normale et légale d'un parti politique.

        Puissiez-vous vous inspirer du courage, de l'intelligence, de la loyauté, de la fidélité, du dévouement et de l'abnégation de l'homme qui vous retenez aujourd'hui.
        La France, Son Roi, Son Gouvernement, Son Peuple ne tra itent pas avec des terroristes, car vous n'avez pour projet que d'instaurer le régime de l'inégalité, de la peur, de la haine, uniquement à votre profit, par incompétence et frustration.

        La France, Son Roi, Son Peuple n'ont aucune confiance dans les terroristes.

        La France, Son Roi, Son Peuple, ne répondront pas à vos exigences.

        Le nommé John Montanier sera jugé pour ses méfaits.

        Je vous tiens pour personnellement responsables, collectivement, de la sécurité du Chancelier de France, que vous libérerez sans délai, sans qu'il soit fait outrage à sa personne.

        Je déclare votre organisation comme terroriste. Tout membre ou sympathisant de votre groupe, sera poursuivi pour haute-trahison, crime puni de mort.

        Je vous invite à un dernier sursaut d'honneur et de réflexion.

        Dans la négative, vous serez traqués dans le moindre recoin du Pays.

        Je garanti l'impunité de la Loi, aux membres du Siècle, qui quitteraient cette organisation avant qu'elle ne commette l'irréparable et donnant des informations permettant de sauver le Chancelier de France, d'identifier des activistes et leurs tanières. Ils ne seront pas poursuivis par la Justice et bénéficieront de la protection offerte par l'Etat qui leur garantira l'anonymat et les moyens de subsistance.

        J'invite, toute personne qui pourrait donner des renseignements permettant de sauver le Chancelier de France et d'identifier des activistes à se mettre en rapport avec la Police Royale.

        Tout renseignement donnera lieu à une récompense financière.

        Français, Françaises,

        Nos valeurs, notre vision de la vie en société et notre sécurité sont en danger. Je vous demande de me rejoindre dans la lutte pour terrasser le Serpent.

        Le Siècle n'agit pas contre la Royauté. Il agit contre la France, contre vous.

        Votre courage, votre action, vos renseignements seront récompensés.

        Français, Françaises, aidez-moi !

        Nicolas Davout,
        Président du Conseil des Ministres,
        Comte de Foix, Vicomte de Narbonne,





        Le Siècle wrote:
        Hugues de Rodoan. wrote:


        Le Royaume est attaqué dans ses plus forts symboles.
        Cela fait trop longtemps que l'infâme groupement républicain du Siècle honnit et se moque des lois de Sa Majesté en attaquant tout ceux qui La servent par la calomnie, le mensonge, la propagande et même le sang.

        L’enlèvement de sa prestigieuse seigneurie le chancelier de France ne fut que leurs coup d'essai qui part chance et par la grâce de la bravoure de nos soldat ainsi que de nos policiers s'est soldé par un échec de ces républicains odieux.

        Mais aujourd'hui l'heure est encore plus grave et nous ne pouvons que constater la puissance de ces hommes qui ont suent s'introduire au sein même d'un tribunal, symbole de la justice royale, et ont essayé d'intenter à la vie de la très compétente juge Aelyce Bavais dont le dévouement à la couronne n'est plus à prouver.

          Ainsi nous jugeons bon pour l'amour de Sa Majesté de ne point laisser cet acte impuni et décidons de prendre des mesures exceptionnelles afin que cet infâme groupuscule terroriste soit démantelé au plus vite et que la quiétude reviennent parmi les sujets du royaume. Nous ne devons en aucun cas céder à la peur. Les craindre serait comme leur donner un pouvoir en plus sur nos esprits.

          Ainsi nous annonçons qu'à daté de ce jours, l'enquête sur le Siècle sera la priorité absolue du gouvernement et que pour se faire des moyens exceptionnels serons mis en oeuvre.

          Ainsi nous invitons chaque sujets de Sa Majesté à s'engager dans la police royale et les assurons qu'une solde de 50francs sera offerte à tout ceux qui prêterons leurs talent à cette noble tâche essentiel à l’équilibre de la France.

          Ainsi nous annonçons que tout projets au sein de l'armée serons suspendu afin que nos forces militaires prêtent main forte à la gendarmerie et qu'ainsi il leurs sera aussi remit une solde de 50 francs.

          Ainsi annonçons que la présence militaire et policière dans Paris sera renforcées et qu'il aurons tout droit de contrôler l'identité d'une personne qui leurs semble suspecte.

          Ainsi annonçons aussi que toute personne qui aurait la moindre information sur le Siècle recevra si celle ci s’avère concluante la sommes de 100francs pour la remercier de son aide.


        Hugues de Rodoan.

        Président du conseil des ministres.


        DesMoulins wrote:
        Les diverses chartes du Siècle

        "L'art de capter à son profit les passions des autres."

        Première.

        Le Siècle est une association patriotique qui constate l’échec de la monarchie sous le règne d’Henri V.

        Le Siècle a pour but de mettre fin à la mainmise de la vice Roi Léa de Gauthier sur le royaume et d’écarter tout ceux qui servent ses ambitions en réunissant des personnalités plus ou moins influentes dans le royaume de France, afin de libérer le Roi Henri IV de la corruption qui l'entoure afin d’infiltrer chaque couche de l’organisation politique, judiciaire, économique, culturelle et militaire.

        L’avènement du Siècle viendra au jour où ses membres pourront déclarer : « Les temps sont bien changés ; la lumière luit de toutes parts. »

        Il n’existe pas de hiérarchie dans le Siècle mais juste un Grand Confrère qui prend charge de secrétaire et organise l’action. Il n’a en aucun cas de pouvoir décisionnel sur l’action de ses Confrères.

        Les Confrères se doivent d’user de leurs influences pour que d’autres membres infiltrent chaque couche de l’état.

        Le Siècle est une société secrète aussi chacun de ses Confrère s’engage-t-il à ne jamais en divulguer l’existence à quiconque n’à pas été au préalable invité par les membres à le rejoindre et à prêter serment sur la présente charte.

        La bibliothèque du Siècle est le lieu où l’on recueille le plus d’information possible sur les politiques nationales, préfectorales et locales mais aussi sur les personnalités néfastes à but de domination et celles successibles de devenir membres afin de pouvoir porter sur eux le jugement le plus complet.

        Le Siècle n’a aucun symbole et aucun signe distinctif dans la vie courante. Aussi chaque membre doit-il se présenter sous un pseudonyme et est en droit de garder son identité anonyme de ses Confrères.


        Seconde

        Le Siècle est une association politique et économique qui constate l’échec de la monarchie sous le règne d’Henri IV.

        Le Siècle à pour but de mettre fin à la mainmise de la vice Roi Léa de Gauthier sur le royaume et d’écarter tout ceux qui servent ses ambitions en réunissant des personnalités plus où moins influentes dans le royaume de France, afin de libérer le Roi Henri de la corruption qui l'entoure afin d’infiltrer chaque couche de l’organisation politique, judiciaire, économique, culturelle et militaire.

        L’avènement du Siècle viendra au jour où ses membres pourront déclarer : « Les temps sont bien changés ; la lumière luit de toutes parts. »

        Les ennemis du Siècle sont appelé Profanes, ils sont ceux qui tiennent le royaume au détriment d’Henri de IV

        Il n’existe pas de hiérarchie dans le Siècle mais juste un Grand Confrère qui prend charge de secrétaire et organise l’action. Il n’a en aucun cas de pouvoir décisionnel sur l’action de ses Confrères.

        Les Confrères se doivent d’user de leurs influences pour que d’autres membres infiltrent chaque couche de l’état.

        La bibliothèque du Siècle est le lieu où l’on recueil le plus d’information possible sur les politiques nationales, préfectorales et locales mais aussi sur les personnalités néfastes à son but de domination et celle successible de devenir membre afin de pouvoir porter sur eux le jugement le plus complet.

        Le Siècle est une société secrète aussi chacun de ses Confrère s’engage-t-il à ne jamais en divulguer l’existence à quiconque n’à pas été au préalable invité par les membres à le rejoindre et à prêter serment sur la présente charte.

        Le Siècle n’a aucun symbole et aucun signe distinctif dans la vie courante. Aussi chaque membre doit-il se présenter sous un pseudonyme et est en droit de garder son identité anonyme de ses Confrères.
        Back to top
        Louis-Alex. d'Auberville
        Guest

        Offline




        PostPosted: 17/11/2013, 18:40    Post subject: [Histoire] Le Siècle Reply with quote

        Le Prince Noir wrote:



         

        Sa Majesté Louis Antoine 1er





        GRANDS CONFRÈRES DU SIÈCLE




        1. Confrère Désiré de Saint Cyrr  « l'Architecte » (3 mai 1817 - 12 avril 1818) 



        2. Confrère Scipio de Rodoan « le Martyr »  (12 avril 1818 - 21 Mai 1819) 



        3. Confrère Camille Desmoulins  « le Fondateur »  (21 Mai 1819  - …)
         

         








        Quote:

        Portraits des Illustres






         

        Baron Kyle Clark
         








        Chevalier Hugues de Rodoan
         








        Athéna de Santque,
        Fondatrice

         








        Clément Moureau,
        Roi des Nez Cassés, Fondateur

         








        Philippe Montjoie  







         
        Charles Ferdinand d'Artois.

        Back to top
        Display posts from previous:   
        Post new topic   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Royaume de France + -> ~ Bibliothèque Royale de France ~ (Située au Louvre) -> Rayon des ouvrages historiques en cours -> Archives des ouvrages historiques All times are GMT + 1 Hour
        Page 1 of 1

         
        Jump to:  

        Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
        Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group
        powered by ArgenBLUE free template