Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index

Forum Officiel du jeu Monarchies
Immergez-vous en France en l'an 1825
www.monarchies.droits-divins.com
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

[RP]La Chapelle Royale

 
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Royaume de France + -> ~ Versailles ~
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Mouchkin
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 18 Apr 2010
Posts: 1,372
Localisation: bonne question
Masculin

PostPosted: 24/11/2013, 15:55    Post subject: [RP]La Chapelle Royale Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
 La chapelle Royale. Le lieu où l'on prie, on l'on se marie, où l'on écoute la messe, où on peut admirer l'architecture et le magnifique buffet d'orgue. Mais INTERDICTION DE PÉCHER!
Alors il existe deux chemins pour accéder à la chapelle :
1- vous entrez au palais par la grande galerie et vous traversez :
-le salon de la guerre
- le salon d’Apollon
- le salon de Mercure
- le salon de Mars
- le salon de Diane
- le salon de Vénus
- le salon de l'abondance
- le salon d'Hercule
- le vestibule de la chapelle
pour enfin arriver à la chapelle, epuisé et empestant la transpiration.

2 - Sinon il existe une porte qui y mène directement, mais elle est fermée à double tour. Pourquoi ? Parce que les voies du seigneur sont impénétrables.

 

_______________
Mouchkin,
"Combien de temps notre cœur doit se soucier de nos jours sans durée ?
Suppose que le cœur ni les jours n'existent, qu'arrivera-t-il ?"
(Hafez El Shirazi, Le Divân)
Back to top
Marie-Charlotte de Berry
Guest

Offline




PostPosted: 16/12/2013, 14:09    Post subject: [RP]La Chapelle Royale Reply with quote

Pas forcément d'accord avec le lieu choisit, la princesse le suit quand même. Elle a une idée en tête. Il veut son aide mais la princesse n'aide pas sans retour. Ah ça non, ne pensez pas qu'elle donne des choses comme ça.
Et elle ne prête pas sa notoriété pour rien. C'est un peu Hollywood avant l'heure avec Marie-Charlotte. Il fait froid, très froid dans la chapelle. Même que ses pas résonnent deux fois plus. Et même que quand elle respire de la buée s'échappe de sa bouche.


La Duchesse a bien vu la tête du président du conseil lorsqu'elle a parlé du Comte de Montebello. Mais cela elle n'en démordra pas. Vous ne pouvez pas imaginer les sacrifices que la princesse a dû faire pour que son frère accède au trône. Non vous n'imaginez pas ce qu'elle a fait et si Desmoulins est important pour elle ce n'est pas uniquement parce qu'elle appréciait sa plume. Il y a d'autres raisons bien plus politiques derrière cela.


Elle daigne enfin s'asseoir sur un banc en bois de chêne qui a certainement vu le fesses d'illustres nobles sous le Roi soleil. Elle ne dit rien pour le moment, elle aime bien le silence. Non d'abord faut qu'elle réfléchisse. Soyons claire et précise.


" Si j'accepte de vous aider dans cette tâche et de faire mon possible pour promouvoir les arts à Versailles vous me devez quelque chose en échange."


Elle le regarde le plus sérieusement du monde. Après tout, l'art ne sert pas qu'à divertir, il sert aussi à marchander la preuve. Le machiavélisme de la princesse est au comble de son art d'ailleurs. Si l'homme refuse le service qu'elle lui demande il ne sera plus question d'art à Versailles et elle organisera elle même la domestication de la noblesse aux Tuileries. 


" Vous êtes président du conseil, cela sera facile. "


C'est alors qu'elle se lève pour se mettre symboliquement devant l'autel. Dos tourné elle continue de parler. Quelle théâtre.


" Cette Avalon qui se dit de Savoie ne doit avoir aucun poste, aucune responsabilité attachée à un ministère ou au roi. J'ai ouïe dire qu'elle a été nommée pour éduquer les enfants du royaume . Il en est hors de question. Elle peut être couturière ou encore la femme du boucher mais faîtes en sorte qu'elle ne soit nommée à aucun poste. "


Elle se retourne alors et lui sourit. Mais pas un sourire gentil non , c'est un sourire cruel qui se dessine sur le visage de la soeur du roi.


" Si vous n'acceptez point, évidemment, cela n'est rien ... "


Ah oui, ne jamais la croire quand elle dit des choses comme ça.
Back to top
Mouchkin
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 18 Apr 2010
Posts: 1,372
Localisation: bonne question
Masculin

PostPosted: 22/12/2013, 00:15    Post subject: [RP]La Chapelle Royale Reply with quote

 Et c'est reparti pour un tour. Oui, on l'a bien torturée la princesse en l'emmenant ici. Et oui, on se les caille! En plus on a prit le long chemin. Voilà où ça mène de prendre des airs supérieurs avec SAINT-MOUCHKIN. Alors comme on se considère comme un Dieu, on l'a emmené dans une Chapelle. Pour la convertir ? Bien évidemment. Pour l'absoudre de ses péchés? Qui sait! Donc, on ne pipe pas un mot, on la laisse parler quand ça lui chante. On prend place sur le cathèdre, parce qu'on est Saint-Mouchkin aux grosses fesses, si bien que les simples bancs ne peuvent contenir toute l'ampleur de notre graisse divine et sacrée. Et en plus le cathèdre on l'aime bien, il nous donne un air de toute puissance, de dignité souveraine, de maîtrise sur les hommes et les choses.
Bref, il n'y a pas de petit plaisir pour ce gros bonhomme.
On l'observe, tout en conservant le masque du bouffon. On allume un cigare, ça nous chauffe les doigts, et autant le dire, on se moque bien de l'étiquette. Voila qu'elle se poste devant l'aute, avec nous sur le siège cléricale on aurait presque pu croire à un scène de confession. Mais quoi, on aime le dramatique, la théâtralisation, le pittoresque. Eh quoi ? On est en plein siècle Romantique, que diable! c'est à la mode. On l'écoute avec la plus grande attention, mais ce qui aurait pu faire penser à une scène pieuse de confession n'est autre que l'archétype même des ficelles de la politique. Voila le meilleur endroit pour pécher: la chapelle.

Déjà elle veut nous utiliser. On sourit, pas un sourire gentil non plus, on lui sert pas notre sourire nounours bienveillant, non! Nous c'est plutôt un rictus prolongé, qui garde quelque chose entre le sarcasme, le sardonique et la condescendance.

Tout d'abord, pour comprendre sa réponse à Saint-Mouchkin faut savoir une chose, il n'a jamais rien à perdre. Il est vieux, il a une carrière politique d'une longueur phénoménale, donc il se fout complétement des conséquences de chacun de ses actes. Il n'a plus rien à prouver. Ni aucune botte à lécher. Alors on peut se permettre de jouer. Pokerface en place, c'est reparti! Alors on tire sur le cigare et on répond, sans toutefois la regarder directement, que par coup d’œil furtifs du coin de l’œil de temps à autre.

-"Si vous pensez que Versailles suffira à me faire plier,...vous me connaissez mal, Votre Altesse. Vous me demandez par ceci de remettre en cause plus de 2 ans de carrière ministérielle afin de me livrer à des pratiques dont la légalité et la légitimité paraissent douteuses au juriste que je suis. Et cela pourquoi ? Une gamine, une enfant, une orpheline, une fille des rues sortie des caniveaux. Il faut admettre que l'enjeu est dérisoire comparé à ma mise de départ.

On tire à nouveau sur le cigare, soufflant dans l'air des cercles de fumée. On garde le silence, nous aussi, on entretient une tension dramatique :


-
"Vous savez, Kant a dit "Tout homme à son prix pour lequel il se vend".
Ensuite, Il ne tient qu'à vous de le trouver."
On s'abstient de lui rappeler que, selon Kant également : "le pouvoir corrompt inévitablement le libre usage de la raison", mais on le pense très fort! 
_______________
Mouchkin,
"Combien de temps notre cœur doit se soucier de nos jours sans durée ?
Suppose que le cœur ni les jours n'existent, qu'arrivera-t-il ?"
(Hafez El Shirazi, Le Divân)
Back to top
Marie-Charlotte de Berry
Guest

Offline




PostPosted: 03/01/2014, 12:09    Post subject: [RP]La Chapelle Royale Reply with quote

Décidément personne ne l'aime dans ce pays. Elle l'aime pourtant son pays elle, mais c'est pas réciproque. Non au lieu d'accepter de lui rendre service parce que quand même c'est la soeur du roi il refuse. Remarquez y'a un truc qu'elle peut pas nier c'est qu'il refuse avec classe. 
C'est peut être la seule forme d'élégance qu'il peut avoir cet homme : la parole. Je vous assure que quand il lui fait comprendre que c'est non Marie-Charlotte a une terrible envie de lui crier dessus, de lui dire que c'est elle qui décide parce que c'est elle la soeur du roi et que son frère la soutient toujours. Caprice d'enfant c'est vrai.


Le problème avec la princesse c'est que quand on la contrarie une fois, en général on la contrarie à vie. Si elle a décidé que cette gamine ne peut avoir de postes dans le royaume, elle n'en aura pas. Et puis cela semble évident. Elle ose dire à qui veut l'entendre qu'elle s'appelle de Savoie et elle est embauchée par le ministère de l'instruction. 
Elle n'ose même pas le regarder tellement elle a envie de lui planter ses ongles dans sa figure de vieux ( ah bah oui, elle est pas tendre ). Et puis, il n'a pas compris, c'était pas vraiment une proposition. Il n'avait pas vraiment le choix en fait. On n'a jamais le choix avec elle.


" Bien, vous consentez donc à laisser la marionnette de Baptistin de Savoie enseigner."


Peut-être qu'elle l'a su ... Non, j'ai rien dit, ça restera dans les pensées de la duchesse c'est pas beau.


" Je n'assisterai donc point à vos réunions de gens d'esprits. "


Petit sourire bien sincère cette fois qui semble dire " dans ton cuuuul " . Puis de toute façon c'est Marie-Charlotte la seule personne d'esprit dans ce royaume, les autres n'existent pas. 
Back to top
Mouchkin
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 18 Apr 2010
Posts: 1,372
Localisation: bonne question
Masculin

PostPosted: 26/01/2014, 00:26    Post subject: [RP]La Chapelle Royale Reply with quote

 [désolé du retard, irl surchargé]

On souffle un nuage de fumée de notre cigare et on l'observe de bas en haut. On a la légère impression qu'elle se comporte comme une fifille gâtée. On lui sourit, oui, un vrai sourire, parce qu'elle nous amuse. Cette femme qui a tant de pouvoir, et qui pourtant cède devant un vieillard. On se sent très hegelien sur ce coup, oui, vous savez la lutte des consciences, le fait d'être prêt à braver la mort pour être reconnu par l'autre comme conscience indépendante. Et bizarrement, on se sent vainqueur. Oui, je sais, il n'y a pas de petits plaisirs pour le vieux crouton. Laissons lui la satisfaction de se croire homme dominant, un moyen pour nous de compenser notre impuissances,...mais là est un autre sujet,...

On la regarde, cette femme. Enfin quelqu'un de stimulant! On tire à nouveau sur notre cigare et on répond, il faut bien répondre :

-
"Eh, bien ? Vous abandonnez vite Votre Altesse. Je vous ai proposé de m'acheter, je vous ai donné l'occasion de me corrompre,... et vous ? Vous n'essayez même pas de trouver mon prix ! Non, c'est décevant, vraiment, décevant, moi qui croyait que nous aurions pu conclure un accord, un divin pacte diabolique qui aurait ruiné la vie d'une gamine déjà à terre. Ô Great Expectations! Extreme hopes are born from extreme misery!

On soupir et on secoue la tête; lorsqu'on a une idée. Un léger sourire passe sur nos lèvres: on a encore quelques cartes abattre. :

-"Et dites moi, comment pouvez-vous montrer toute l'étendue de votre supériorité physique, vestimentaire, matérielle et intellectuelle si vous n'avez aucun public pour vous acclamer et vous reconnaître? Je vous ai offert Versailles comme la scène sur laquelle vous pourrez  évoluer. Aveugler le monde de l'éclat de votre grandeur et de votre raffinement. C'était un cadeau de ma part. Un moyen pour vous de vous imposer, de vous enraciner un peu plus dans la vie du Royaume. Mais je vois, que mon offrande est bien vite rejetée. Quel dommage! Moi, qui vous voyez déjà tel le diamant étincelant de ce Royaume, me serais-je trompé ? Ais-je été dans l'erreur ?

On tire à nouveau sur le cigare, formant des ronds de fumée dans l'air. Les mots, nous, c'est tout ce qu'il nous reste, alors on en use, comme d'une arme. 

-"J'espère cependant que ce désaccord ne ternira pas les échanges que nous pouvons avoir. Et que vous daignerez quand même m’honorer de votre compagnie de temps à autre en ce palais désert et dénué de toute conversation intelligente."

Oui, on est drôlement flatteur quand on veut l'être. Alors on l'observe tout en faisant semblant d'être intéressé par les nombreux ornements du plafond. 


_______________
Mouchkin,
"Combien de temps notre cœur doit se soucier de nos jours sans durée ?
Suppose que le cœur ni les jours n'existent, qu'arrivera-t-il ?"
(Hafez El Shirazi, Le Divân)
Back to top
Mouchkin
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 18 Apr 2010
Posts: 1,372
Localisation: bonne question
Masculin

PostPosted: 15/07/2014, 02:15    Post subject: [RP]La Chapelle Royale Reply with quote

 La nuit du 14 juillet :
 On s'ennuie. Et on s'ennuie ferme. On est tout seul dans un domaine de plusieurs centaine d'hectares. Pas âme qui vive, nous, notre chat, et notre esclave (dans cet ordre là). Autant le dire, ...c'est lamentable. Alors, il faut trouver un moyen, quelque chose pour tromper le temps et la mort.
Oui, parce qu'on est, hélas, toujours pas mort, non, on est retraité, en fauteuil, toujours gouverneur de Versailles, mais pour combien de temps encore. Les paris sont lancés! Faites vos jeux messieurs dames! un jour, deux, un mois, deux semaines, une heure, deux secondes! Allez! approchez! approchez! mesdames et messieurs l'heure est au jeu, le jeu est à l'heure, l'heure est venue, le jeu commence,...la chute aussi.

La nuit, le froid, et le souffle glacé des ombres inconnues qui passent dans les arbres. Rien. Personne, l'écho de nos roues sur le sol rocailleux. Pas de lumière, il y en a plus, les ténèbres éclairées d'une faible bougie et du rougeoiement du cigare entre nos lèvres. On a "emporté la lumière", écrivait Shakespeare dans Othello.
Alors, on va, ou plutôt on roule, on va prier, bien qu'on n'y croit pas. On prie quand même ne sait-on jamais. Plus on vieilli plus on est superstitieux. Combien de fois s'est-on autoproclamé dieu ? Divinité à l'égal des divinités grecques. Ultime blasphème. Et là nous prions, "à un Dieu inconnu".
 Nous atteignons enfin la chapelle, on se bat avec la porte pour enfin parvenir à l'ouvrir en y coinçant notre canne en travers. On roule jusqu'à l'autel où on allume un cierge, hommage aux morts de la révolution, et aux autres aussi.

Une couverture sur les genoux, les cheveux blancs, le visage ridé, les joues pendantes, graisseux, la barbe hérissée, les yeux recouvert de la taie bleuté de la vieillesse. On n'a pas fière allure. Jamais, ne s'est-on imaginé vivre jusqu'à l'âge de délabrement. On pourrait avoir des moisissures sous les dessous de bras qu'on s'étonnerait pas. Oui, nous pourrissons alors qu'on est vivant.
Le problème quand on vieillit, c'est qu'à la fin, il ne reste plus personne. L'isolement n'est plus volontaire, mais assigné.
La politique, les honneurs, les grands mots, l'éloquence, les joutes, tout est fini. Le spectacle est terminé. L'acteur peut s'incliner, et quitter la scène. Sans acclamation, rien, aucun applaudissement. Il n'y a plus de publique, il est parti depuis longtemps.

Alors qu'une éternité semble s'étendre devant nous avant que la Mort ne vienne réclamer ce qui lui est dû depuis longtemps. Que faire entre temps pour meubler nos journées?
BONNE QUESTION!
FIN DU SENTIMENTALISME!
On fait le signe ovale de Saint-Epi, et on écrase notre cigare dans le bénitier, après tout personne ne l'utilise. Et on regarde autour de nous. On est seul! Oui; personne pour nous juger, personne pour nous arrêter, au-dessus des lois, en dehors de toute autorité. Puisqu'il n'y a personne, il n'y a pas de témoins. LE CRIME PARFAIT!
On sniffe un peu d'éther (pour raison médicinale, bien évidemment) et on regarde autour de nous. Quelle bêtise peut-on bien faire ce soir ?
Commençons gentiment, il ne faut pas griller toutes nos cartouches d'un coup, n'est-ce pas ?
La nuit est avancée, on se sent l'âme romantique ce soir. Et si nous jouions du Bach sur le grand orgue ? Oui, vous savez, cet orgue monumental haut jusqu'à atteindre le plafond, celui-là même qui fait un bruit de tous les diables dans la maison de dieu. On bourre la pipe de chanvre, on se sent plus inspiré comme ça. Et on part tapoter sur les touches du gros joujou. Et si on commençait par cette fameuse fugue de Bach ? Comme on est vieux et drogué de surcroît le pied est lourd sur les pédales, faisant résonner les notes plus que de raison, on a l'air d'un illuminé démoniaque. Mais quoi? s'il n'y a personne, pourquoi ne pas en profiter? Et ceci n'est que le début,...

_______________
Mouchkin,
"Combien de temps notre cœur doit se soucier de nos jours sans durée ?
Suppose que le cœur ni les jours n'existent, qu'arrivera-t-il ?"
(Hafez El Shirazi, Le Divân)
Back to top
Mouchkin
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 18 Apr 2010
Posts: 1,372
Localisation: bonne question
Masculin

PostPosted: 17/07/2014, 02:12    Post subject: [RP]La Chapelle Royale Reply with quote

 LES ORIENTALES. (oui, c'est bien Victor Hugo)

"Décoiffé, le front moite, souriant et ivre, col déchiré, poème en boucle et verre en main"*, notre gouverneur ne s'ennuie plus. L'oisiveté, mère de tous les vices nous a encore tenté, mais ce n'est pas avec ses mamelles mais avec celles de charmantes jeunes filles. Nous vous avions prévenu que ça ne faisait que commencer, et le gouverneur est allé un cran au-dessus cette fois.  Oui, il est tordu, cinglé, légèrement suicidaire et entièrement pervers.
Qu'a-t-il fait cette fois ? Disons qu'il a,...trouvé une nouvelle utilité à la chapelle vide. Après tout, un temple est un temple, et il serait dommage de gâcher tant d'espace, n'est-ce pas ? Il n'est sur cette terre, rien de plus révoltant que l'inutilité. Eh, quoi ? Chaque être doit remplir une fonction précise, et se doit d'être productif. Va -t-on gaspiller de la place, de l'air, et de la nourriture pour entretenir la médiocrité ? Non! IL FAUT TOUS LES EUTHANASIER!! l'un après l'autre, supprimer les sujets tarés afin de satisfaire les exigences collectives! Vive l'euthanasie sociale! vive l'eugénisme! vive l'euthanasie eugénique! Comme on dit : MORT AUX C...
On s'arrête là, hein ? Oui, il vaut mieux.
Donc!
"Décoiffé, le front moite, souriant et ivre, col déchiré, poème en boucle et verre en main" qu'a-t-on fait ? L'accomplissement de tous nos désirs! la quintessence de ce que l'humanité a pu faire de plus immoral. L'achèvement logique à toute une succession d'erreurs, de chutes, de défaites, de gifles et de coups de genoux dans les cacahuètes. L'apothéose qui conclut toutes nos élucubrations. L'apogée de l'art mouchkinesque,....

UN BORDEL!

Mais  pas n'importe quel bordel,  UN HAREM,...ça fait plus chic, moins vulgaire, plus princier, et plus exotique aussi.
Pour comprendre le reste il faut avoir en tête deux choses : la première qu'on est en 1820, pleine période romantique, l'orientalisme est à la mode, la deuxième que l'excentricité a été élevé au rang d'art de vivre et suprême bon goût romantique, Lord Byron avait ses soirées, Mary Shelley avait son frère,  et papy Mouchkin a son Harem, la troisième est que Versailles est complétement désert, et que notre papy tordu n'a jamais rien à perdre. Et si vous savez encore compter, vous pouvez constater que ce n'est pas notre cas.

Donc!
"Décoiffé, le front moite, souriant et ivre, col déchiré, poème en boucle et verre en main" on a transformé la maison de dieu en maison des p..........filles à mœurs légères ? Une demi douzaine de femme en habits orientaux, ou plutôt dévêtues à l'oriental, stéréotype de la femme de sultan, alanguies, prenant la pose, défilant dans le temple aux milles ornements. La chaleur, les tentures rouges, la nuit, on adore la mise en scène. Seul ombre au paysage, elles ne sont pas persanes, non, on avait pas les moyens d'en faire venir de si loin. Alors on est allé au plus proche: place Pigalle, réputée pour ses modèles pour peintres et sculpteurs (si je vous assure) et on en a ramassé six, qu'on paye à la journée. ça fait minable ??
Je ne vous le fait pas dire.

DONC!
"Décoiffé, le front moite, souriant et ivre, col déchiré, poème en boucle et verre en main" assis sur le cathèdre, on contemple notre œuvre, orgueil du diable, privilège divin. Le rêve de tout homme : un gynécée!   Turban sur la tête, en habit de turc, narguilé bourré d'opium dans l'autre main, là est le goût du vice.

DONC! donc! donc!

"Décoiffe, le front moite, souriant et ivre, poème en boucle,..."

-"
Tu es comme le matin. Je suis la lampe qui brille,
Seule, à l’aube. Souris-moi, et je donnerai ma vie.
Tu es le deuil de mon cœur, pour les boucles de ta tête
Que ma tombe fleurira d’un tapis de violettes.
Je me tiens, les yeux ouverts, sur le seuil de ton désir.
Dans l’attente de ton regard, …mais, de moi, tu te retires.
Merci. Que Dieu te protège, ô cohorte de douleurs,
Car, lorsque je serai seul, tu resteras dans mon cœur !
De mes yeux je suis l’esclave, lorsque, malgré leur noirceur,
Le compte de mes chagrins leur fait verser mille pleurs.
Mon idole se dévoile aux regards de tout le monde,
Mais personne ne surprend tant de grâce, que moi seul.
Mon amour, comme le vent, quand tu passes sur ma tombe,
Dans ma fosse, de désir, je déchire mon linceul… "**

 
Soupire, on tire sur le narguilé, et on secoue la tête. Les perses! voila un peuple qui savait vivre! Harem, alcool, poèsie et fumette! que demander de mieux ?.... une raison

*poème de Hafez de Shiraz le "Divan"* et "l'amour l'amant l'aimé"**
 

_______________
Mouchkin,
"Combien de temps notre cœur doit se soucier de nos jours sans durée ?
Suppose que le cœur ni les jours n'existent, qu'arrivera-t-il ?"
(Hafez El Shirazi, Le Divân)
Back to top
Giovanni
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 19 Jul 2011
Posts: 4,701
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: 17/07/2014, 03:59    Post subject: [RP]La Chapelle Royale Reply with quote

Et le Vicomte était arrivé... Et autant dire qu'il n'allait pas être déçu du voyage ! Après tout, pouvait-on être déçu d'une entrevue avec Mouchkin ? La réponse était oui, bien-sûr, sans doute même à chaque fois ! Mais à peser le pour et le contre, il lui donnait davantage envie de rire que de pleurer, bien que, comme pour son rejeton, il avait parfois de furieuses envies de le frapper, l'écorcher, le mettre à terre, le mordre et lui mettre son tissonier dans le c... Séant ! Le pauvre Pierre n'avait que très mal supporté d'avoir été la victime du dernier affrontement entre le Vicomte et Macquart fils... Mais enfin, il s'en est remit, heureusement ! Ah, pauvre Pierre, la folie de son maitre le perdra, à n'en point douter !

Toujours était-il qu'on l'avait, sans trop de mal introduit. On l'avait néanmoins prévu que le vieux avait eu des comportements... Très légers, notamment dans la Chapelle Royale. On lui dit aussi qu'il vaudrait mieux faire attention car le vieux semblait avoir retrouvé une forme olympique, ce qui, on le sait bien, n'est jamais bon signe ! Le Vicomte ne pu que sourire à ces recommandations, craignant le pire -ou le meilleur- et tentant d'imaginer ce qu'il avait bien pu faire dans cette chapelle. Se serait-il saoulé en chantant sur l'orgue au son si grave de la demeure royale "ah ça ira ça ira ça ira, les aristocrates à la lanterne..." et on connait bien entendu la tragique suite ? Sans doute assez fou pour sa vieille carcasse mais pas encore assez... Léger. Y aurait-il ramené une femme de faible vertu ? Ou plusieurs ? Ou un homme ? Ou plusieurs ? Ou tout ceci à la fois... Epicure, bien qu'il ne faille pas jurer, on était sans doute pas assez prêt dans ce qui était passé de Palais Royal à Palais de la débauche et du vice, il fallait absolument qu'on le conduise au vieux sénile !

Bien-sûr, le choc était là, il était avéré, il était assez profond... Il s'attendait au pire -ou au meilleur- mais à ça ! Un harem... Il en avait vu un ou deux, là-bas, en Egypte, mais jamais il n'avait assisté à pareil spectacle... Dans une chapelle ! Certes, Versailles était le château des festivités, mais enfin de là à un tel sacrilège... Ceci dit, il est certain que cela donnerait beaucoup plus envie de se rendre à la messe le dimanche ! Si cela se savait, il y aurait d'un coup une augmentation croissante du nombre de fidèles, surtout parmi la clientèle masculine ! Epicure, Epicure... Le vieux sénile était décidément encore plus fou qu'il ne le croyait.

Comment se faire annoncer... Il faudrait trouver une solution originale et, par chance, il ne l'avait pas vu ! Alors il décida de se faufiler entre ces... Jeunes femmes dévêtues visiblement ravis d'avoir une compagnie plus jeune, empruntant au passage deux ou trois de leurs foulards colorés afin de s'en coller un sur le visage de façon à se camoufler un peu, un autre par dessus sa chemise après avoir retiré sa redingote -qu'il veillait à garder sous un oeil méfiant- et un troisième qu'il enroula autour de sa canne. Il ne lui resta alors plus qu'à s'approcher du vieux Mouchkin, fumant jusqu'aux oreilles, comme d'habitude !

Se mêlant à la foule de courtisane qu'il avait sans doute grassement payé, le Vicomte, dans un mouvement de bassin pour le moins élégant, vint évincer ces dernières afin d'être le seul spectacle du vieil homme en grand manque d'affection. Jouant de ses foulards, il ne manqua pas d'envoyer celui autour de sa canne en pleine figure, non sans lui caresser affectueusement la joue fripée, affichant alors un sourire narquois et très amusé en découvrant son visage.

Et bien mon mignon, je vous ai manqué ? 

_______________
Back to top
Mouchkin
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 18 Apr 2010
Posts: 1,372
Localisation: bonne question
Masculin

PostPosted: 17/07/2014, 19:05    Post subject: [RP]La Chapelle Royale Reply with quote

 Donc!
"Décoiffé, le front moite, souriant et ivre, poème en boucle, verre en main" (vous en avez marre, hein ? promis, j'arrête) Quelle meilleure manière de passer une soirée qu’entouré de femmes?
Réponse : en étant entouré de femmes à demi nues qui dansent.
On se fait apporter un tambourin à cymbales. Et on tape, en cadence, de plus en plus vite, histoire de les faire danser un peu.
NOTRE BUT ? Que dans leur mouvement se soulèvent les voiles qui dissimulent le peu de modestie qu'il leur reste *rires machiavéliques*
  Et comme on est bourré, on fait un bruit infernal, et on braille :


-"JE SUIS BACCHUS! Dieu de la beuverie! Maître des fêtes bacchanales! Seigneur vénéré des orgies! Dansez mes bacchantes! Dansez! Tortillez votre troufignon pour votre Dieu! Vénérez moi! ou craignez ma colère!!!


On tire sur le narguilé, on se sent fumeux! Mais, ce n'est pas fini, non, on croit bon de devoir chanter (on n'appelle pas ça l’échanson pour rien) :
-"Je suis enivré sans arrêt
par le parfum de tes cheveux."

On respire la chevelure d'une bacchante passant tout prêt. Enivré, drogué, on voit flou. Un voile passe sur notre joue, nous gifle, mais qui est cette mystérieuse courtisane?
Si tu veux embellir ce monde
pour autant que l'éternité,
Dis au vent d'écarter ton voile
de ta face, pour...

voila que les autres bacchantes s'écartent devant cette courtisane, aux formes plus rondes. Son déhanché nous captive :
-"Eh, bien, ma Bacchante aux belles hanches, ne vas-tu pas me dévoiler ce visage dont tu garde si jalousement secret? Que je puisse admirer dans les yeux ton,.....


LE VOILE SE LÈVE :



-"AAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHH!!!!!"


 

Et le monde sombra inexorablement dans un abîme de laideur et d'immondices sans nom,....
enfin si, il a un nom maintenant : GIOVANNI.


Autant le dire, ça nous la coupe,...littéralement.



D'où sort-il ?
(Certainement pas de notre c....Séant! on a vérifié. )

On le regarde les yeux écarquillés on bégaye, on balbutie quelques paroles inintelligibles.

Ce sale estropié méritait bien sa fessée cette fois, après tout, les châtiments corporels, c'est son truc. Ah, il va lui en donner une leçon à ce Comte, et quelque chose nous dit que ce ne sera pas pour lui déplaire. Le fourbe! On le sait farceur, mais là, il est allé trop loin! non, dans la maison de dieu, en plus! Entre temps on s'insurge.




-"TU VOULAIS ME TUER!!!! Scélérat! Mécréant! fils de....de p.... poulpe! Je vois que je ne t'ai pas assez botté les fesses, toujours aussi insolent! impertinent! arrogant! Comment ose-tu revenir après tout le mal que tu m'as fait,... que tu nous a fait! TU ne t'ai pas excusé pour avoir embroché mon chat avec ton épée! Mais il y a pire, et tu le sais ! Ah! ne crois pas que je ne suis pas au courant de tes dernières frasques avec mon propre fils! Tu m'as trahi! Je croyais, que les luttes, les combats, les morsures, les empalements, c'était notre petit jeu à nous tout seul.   Mais j'oubliais, depuis que tu es passé vicomte, môsieur se croit tout permis, de jouer avec les sentiments des autres!
Est-ce ainsi que tu traites ton mignon ??!!
Mais,Va! tu ne m'as pas manqué! tu as vu mon beau harem, avec toutes ces femmes prêtes à me baiser les pieds ?! Tu ne sais même pas tout ce que tu perd! Assis toi donc au pied de ton Dieu et excuse toi! implore mon divin pardon,...j’attends, j'ai déjà préparé mon fouet pour toi."


On tire sur le narguilé, l'expression de notre suprême dédain. Au fond, très au fond, on est content de le revoir ce vicomte avec un nom à bouffer des pâtes.



   

_______________
Mouchkin,
"Combien de temps notre cœur doit se soucier de nos jours sans durée ?
Suppose que le cœur ni les jours n'existent, qu'arrivera-t-il ?"
(Hafez El Shirazi, Le Divân)
Back to top
Giovanni
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 19 Jul 2011
Posts: 4,701
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: 18/07/2014, 12:50    Post subject: [RP]La Chapelle Royale Reply with quote

Et on y était ! Le drame ! Le Vicomte n'en espérait pas moins, ou si, il espérait peut-être un peu plus de... D'émotion ! Après tout, le vieux n'avait jamais pu se passer de lui, voici des mois qu'ils ne s'étaient pas vu et pas même un "je suis contant de te voir", non ! Le fouet, tout de suite les grands mots... Comment y résister ? Non pas au fouet mais à cette furieuse envie de rire du Vicomte qui avait fort bien réussit son coup, à peu de chose prêt puisqu'il n'avait toujours pas réussit à le tuer pour hériter de lui -persuadé qu'il lui donnerait bien quelque chose à sa mort- ! Ceci dit, il était bien contant d'être venue.

Ne voulant en rien gâcher toute la scène digne d'être jouée sur les plus grands théâtres parisiens -d'ailleurs, l'Opéra de Versailles aurait été un lieu très propice- il conserva son sang froid, et son sérieux ! Il affichait toujours ce sourire arrogant qui semblait tant satisfait Macquart père, comme toujours ! Et les cris commencèrent !

Comment oses-tu !! Crois-tu que j'ai oublié que tu es parti sans laisser de nouvelles, et c'est moi qui suit obligé de me déplacer ! Et en plus, par qui j'apprends la nouvelle... Par ton fils !!! Tu m'as trompé, vieux saligo ! On avait dit pas de femmes pas d'enfants !! Tu vas subir mon courroux !

Et, bien-sûr, parce qu'il ne faut pas changer les bonnes habitudes, un coup de canne fut donné à la vieille boule toute frippée en face de lui, bien que pour une fois ce fut sur le bras et cela n'avait rien de méchant ! C'était plus proche de la tapette amicale. Mais il faudrait rajouter un peu de tragédie à tout ceci... Après tout, on était dans le palais de Louis XIV, qu'aurait dit Corneille ?

Alors comme ça je ne t'ai pas manqué, moi ? Tu te noies dans l'alcool et dans les femmes et tu m'oublies, c'est ça, TU M'OUBLIES ??! Je te haie Mouchkin... Macquart !

Impossible de se souvenir de son nom complet hélas...

Je te haaaaaaaaaaaaaaaaaaie !!!

Et dans une rage visiblement foudroyante, le Vicomte attrappa le vieillard et le secoua tel un prunier qui aurait été la cause de tous les malheurs terrestres ! Puis, visiblement prêt à pleurer, il détourna le regard et reprit une mine visiblement très ga... Réjouit serait un mot plus juste, pour éviter tout amalgame !

Ceci dit, il y a là de bien belles créatures...
 

_______________
Back to top
Mouchkin
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 18 Apr 2010
Posts: 1,372
Localisation: bonne question
Masculin

PostPosted: 19/07/2014, 01:09    Post subject: [RP]La Chapelle Royale Reply with quote

 DONC!
"Décoiffé, le front moite, souriant et ivre, poème en boucle, et verre en main"(j'ai pas pu résisté), on s'attend à ce qu'il s'agenouille pour nous baiser....... les pieds! (what did you expect?)
 Voila qu'il nous hurle dessus! NOUS? Saint-Mouchkin-Bacchus! Le petit inconscient! Il nous accuse des pires horreurs! Nous qui ne sommes que douceur et gentillesse! Pauvre âme transie d'atroces souffrances infligées par l'impitoyable vicomte sans coeur j'ai nommé Rodrigue, alias Giovanni de Montclar.
Ni une ni deux, il nous bat! Nous, un pauvre vieil homme sans défenses!
UNE BONNE CORRECTION! voila ce qu'il mérite, ce saligot! Et on va lui faire comprendre toute l'étendue de notre divin courroux!
Un genoux se lève et ça fait....
DING!!
Le doigt inquisiteur et moralisateur (je vous laisse deviner lequel) consciencieusement pointé vers le scélérat, on explose dans un vocabulaire raffiné et choisi,...tout ce qu'il y a de plus choisi et de plus approprié dans une chapelle :
-"Orchidoclaste! Sale petite coprolithe! Comment oses-tu, crétin des Alpes?  Malotrou,...Malotru! Après tout ce que j'ai fait pour toi! Je t'ai donné mon coeur! tout ce que j'ai de plus précieux! et tu l'as piétiné avec tes gros sabots de rustre mal-léché! Tu me haies! TOI ??? Alors va avec ta haine, va, je ne te haie point! (c'est beau ça, non ?) Tourne casaque! Je te connais comme si je t'avais fait! Tu m'as trahi, et de la pire manière qui soit! Mais va! va! Je suis trop bien pour toi! Tu ne me mérites pas! Non!"

LE DOIGT, se baisse et on tire sur le narguilé:

-"Regarde toutes ces femmes! Elles sont tout ce que tu n'es pas : belle, femme, jeunes avec deux jambes et surtout silencieuses! Ah, oui, elles ne font pas les difficiles, elles, non! Elles prennent ce qu'on leur donne, et elles font ce que je dis, elles! Ha! Et tiens ? Comment va ta femme ? Aux dernières nouvelles elle était grosse jusqu'aux yeux. Un malheureux choix d'épouse,tssss. Il fallait faire comme les perses, et entretenir un harem! Eux, il savaient vivre! Eux, ils avaient compris le véritable sens  du mariage! Plaisir des yeux! Orgueil sans fin, de belles femmes alanguies qui se battent pour vos faveurs! Toutes apprêtées et qui n'ont aucun autre soucis que d'être aimées! cachées aux yeux de tous et gardées par des eunuques, voila la partie la plus marante ! Et on en change à chaque fois que l'une vieilli! Il y avait du choix et,....

ATTENDEZ!!!!
 Les deux neurones restantes dans notre cerveau se connectent,et,...
VOUS AVEZ VU les femmes de MON Harem!SACRILÈGE! Enfer et damnation!  JE VAIS DEVOIR FAIRE DE TOI UN EUNUQUE! SUR LE CHAMP! FIFIIIII! MON RASOIR! le rouillé de préférence, de la vodka et une serpillère! Je m'en vais vous émasculer! Jeune bougre!"

*Rires sardoniques* Et oui, le nounours quand il est saoul sous opium, il est complétement tordu.

_______________
Mouchkin,
"Combien de temps notre cœur doit se soucier de nos jours sans durée ?
Suppose que le cœur ni les jours n'existent, qu'arrivera-t-il ?"
(Hafez El Shirazi, Le Divân)
Back to top
Giovanni
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 19 Jul 2011
Posts: 4,701
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: 20/07/2014, 12:30    Post subject: [RP]La Chapelle Royale Reply with quote

Complètement saoul, ni plus ni moins ! Mais quelle idée avait eu son fils de lui dire que Mouchkin serait ravi de le voir ? Quelle idée de le faire venir ici, à Versailles, où il espérait être reçu tel un prince mais où il ne recevait pas plus d'égards que le pauvre Firmin ! Et il faudrait qu'il se taise ? Qu'il accepte ? Certes, il était vieux, raide, et sénile -ce qui n'était un secret pour personne- mais ç'eût été l'encourager dans sa folie, dans ses vices que de céder, et le Vicomte était bien trop charitable pour le laisser dans une pareille misère ! Le mieux Macquart avait toujours eu besoin d'être culbuté, bousculé -quoique ces termes peuvent prêter à confusion-.

Aussi, plutôt que de le laisser nager dans sa folie sanglante qui le poussait à faire de lui un eunuque, une seule solution s'imposait, à dire vrai, la seule qui avait jamais fonctionné avec ce vieux sénile : les coups ! Alors bien-sûr, il aurait pu lui infliger la même chose que ce à quoi il le promettait, à savoir un bon coup de genoux bien placé, mais c'est la tête qui semblait ne plus suivre. Aussi, mieux valait opter pour un coup de pommeau sur son crâne dégarni, l'argent faisant assez bien son effet le ce cher Mouch !

Voici qui est fait, sans doute ainsi te tairais-tu un peu, sinon impossible d'en placer une !

Souriant doucement, il profitait de l'excellente compagnie, des caresses de temps à autre, mais il fallait garder son sang froid, son moral dans son pantalon -et quand il pense moral...-. Mais il faudrait sans doute s'occuper de papi Mouchkin, sans quoi le pauvre allait dépérir ! Mais il ne pouvait s'empêcher de prononcer quelques phrases...

Vois-tu ? Ceci, c'est pour ce que ton rejeton a fait à mon Pierre, vieux débris, scélérat, bachibouzouk ! Si ça ne tiendrait que de moi, je te laisserais crever là ! Tu n'as pas honte, dans une Chapelle Mouchkin, une Chapelle ? Tu importe la moitié de l'Orient dans une Chapelle... Sans même me prévenir ? Tu devrais avoir honte, HONTE !

Souriant doucement, il l'aida à s'asseoir sur une chaise, veillant à rassurer ces dames qui commeçaient à s'inquiéter de voir le bout de gras sanguinolant. Enfin les rassurer... Pas sûr qu'elles parlent français, alors mieux valait ne rien dire et sourire, sourire et se montrer agréable, d'autant qu'il y avait là de belles perles orientales... Mais bon, sang froid, sans froid, il faut éviter les chaleurs !

Bon, maintenant que fait-on ? Sachant que j'ai encore besoin de mes fonctions justement pour m'occuper de cette femme qui m'a donné un fils il y a maintenant plus de 6 mois, tu peux toujours faire de moi ton prisonnier ici... Ou on peut tout simplement boire un verre en se rappelant le bon vieux temps, non ?
 

_______________
Back to top
Mouchkin
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 18 Apr 2010
Posts: 1,372
Localisation: bonne question
Masculin

PostPosted: 20/07/2014, 22:27    Post subject: [RP]La Chapelle Royale Reply with quote

 DONC!
BAM! le coup part, on est sonné.... hémorragie nasale dirait un médecin, éruption sanguinolente dans la région nasale, dirait un géologue, en bref il pisse le sang par le nez, dirait un Mouchkin . On jure:
-"Bougre, bougre, de fils de p....poulpe! "

Pendant qu'il jacte, on attrape une danseuse, et on déchire ses foulards,...pour la bonne cause!!! si je vous assure! Et on se les fourre dans le nez pour empêcher le sang de couler sur nos chausses et noyer le carreau.
Le nez consciencieusement bouché. On reprend place sur le cathèdre: nos jambes n’atteignent même pas le sol, on a l'air d'un gamin qui a piqué le costume du père noël. On tire sur le narguilé,on s'étouffe! on peut plus respirer! on crache nos glaires par terre, on débouche une narine, et on en en propose à Gio.
 Lui, depuis le temps, il sait comment nous calmer. Un bon coup bien placé, et c'est reparti (l'équivalent du bouton "reset" sur Mouchkin). On se fait servir du Arak, vous savez cet alcool perse qui vous déchire la gorge et le palais ? On reste dans le stéréotype, bien évidemment, et on le propose au vicomte.

On souffle des ronds de fumée façon mille pattes dans Alice au Pays des merveilles, et on retrouve un semblant de sérieux.
Alors après ce quart d'heure de folie, on reprend comme si ce qui s'était passé était la chose la plus naturelle qui soit :

-"Bien que la perspective de vous tenir... prisonnier soit une perspective des plus séduisantes, et... au combien alléchante. Je ne veux pas priver cet enfant de son père, n'est-ce pas ?

On observe les danseuses orientales, Firmin a récupéré le tambourin, on se croirait dans un bordel turc.

-"Comment s'appelle-t-il,... ton fils ?

On tire sur le narguilé, subitement contemplatif :
-"J'ai entendu dire que tu avais quitté la scène politique. Que s'est-il passé ? Tu as menacé d'émasculer le président de la chambre ? Tu n'as pas monté un harem dans le palais de justice, non ? Pas sans moi. Ce serait la pire trahison qui soit! Pire que le jour où tu as empalé Monsieur le chat sur ton épée en pleine taverne,...tu te souviens de ce jour là ?"

On gobe notre verre de arak, et on s'en sert un autre, tant qu'on ne roule pas par terre, baigné dans son propre vomi, on est pas ivre.


_______________
Mouchkin,
"Combien de temps notre cœur doit se soucier de nos jours sans durée ?
Suppose que le cœur ni les jours n'existent, qu'arrivera-t-il ?"
(Hafez El Shirazi, Le Divân)
Back to top
Giovanni
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 19 Jul 2011
Posts: 4,701
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: 27/07/2014, 00:13    Post subject: [RP]La Chapelle Royale Reply with quote

Décidément, chez les Macquart, tous fonctionnaient de la même façon ! Seul le fouet pouvaient les rendre un tant soit peu docile, ou du moins à l'écouter ! Ca marchait de mieux en mieux chez Macquart Sénior, mais le Vicomte avait un peu plus de mal avec Junior ! Enfin, il s'habituerait ! Après tout, il avait mit du temps à conquérir le coeur -et le crâne- de Papi Mouchkin, mais "Impossible n'est pas français" n'est-ce pas ? Selon un homme politique français qu'il n'est pas bon de citer très souvent ces temps-ci !

Assis, le Vicomte ne manquait pas de profiter du spectacle et notamment de l'arrachage de vêtement, que la jolie danseuse ne manqua pas de citer, en un français plus ou moins approximatif, comme un fait qui tarif qui venait de tripler ! Ah papi Mouchkin allait en avoir pour son portefeuille et le Vicomte pouvait jouer avec ses jouets dans verser un sous ! Ceci dit, quand on habite à Versailles, on peut bien se permettre pareilles folies ! Après tout, ce château lui-même n'est-il pas né de la folie des grandeurs d'un souverain, de ces dépenses incommensurables qui ne manquaient pas de faire s'arracher les cheveux du banquier -et notamment du banquier en chef, le père Colbert- mais qui au final d'une idée si géniale qu'elle fit de la France la première puissance mondiale et aujourd'hui encore un pays qui resplendit partout pour sa force culturelle ! Voici pour le cours d'histoire, tout cela pour dire Vive Feu Louis le XIVème !

Le Vicomte prit le verre, qu'il leva en l'honneur d'une des jolies donzelles présentes ce soir, songeant qu'il faudrait bien profiter un peu de la scène assez pittoresque et pour le moins agréable ! Alcool, femme, drogue : que demander de plus ? Et en prime papi Mouchkin qui règle les consos : la vie de pacha comme dirait un chat et sa compagnie ou une chienne et son clochard, il ne sait plus trois ! Toujours est-il qu'il y avait des animaux dans l'affaire, et tout ça pour dire qu'il n'y a pas mieux que de venir à Versailles quand Mouchkin s'y trouve !

Mais, ces ridicules débats étant terminés, la place était à présent aux paroles graves et sérieuses, qui sortaient de temps à autre de la bouche de Mouchkin. Quand on pense que ce peu de paroles sérieuses avaient fait de lui un Président du Conseil alors que le Vicomte, qui lui en disait à longueur de journée, devait toujours se contenter d'un siège de Ministre : eh ben ! Quelle Justice !! Et pourtant c'est lui qui a refait le Code Pénal, mais bon, on fera avec !

La politique ? Bof... Tu sais... Ça s'en va et ça revient ! Je retombe toujours sur mes pattes et, en l'occurrence, je dirais que je n'ai fais que reculer pour sauter plus loin...

Ah, quelle belle phrase, encore une fois ! Le Vicomte aurait pu faire Grand Philosophe, mais il décidé d'entrer en politique ce qui, en général, correspondait à un milieux de fous, de pourris, de véreux et de temps en temps, comme le Vicomte, d'hommes saints et utopistes qui font souvent de grandes choses mais qu'on veille à évincer assez vite, avec plus ou moins de difficulté.

Néanmoins, il s'agissait à présent de parler du fils, ah, le fils !

Ah, mon enfant... Il s'appelle Antonio Et toi, vielle canaille, tu m'as caché ton fils ? Brigand ! Où t'es-tu fourré encore ? Et par pitié, ne me répond pas ce à quoi je pense !
 

_______________
Back to top
Mouchkin
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 18 Apr 2010
Posts: 1,372
Localisation: bonne question
Masculin

PostPosted: 04/08/2014, 01:18    Post subject: [RP]La Chapelle Royale Reply with quote

DONC!!
 Et voila qu'il ne nous dit pas tout le Gio! Pff, on reconnaît là le politicard. Il fait des cachotteries à son "mignon"! Le petit cochon. On finira bien par trouver la vérité. Papy Mouchkin finit toujours par trouver la vérité. Il est pire qu'une vipère quand il s'y met. Peut-être est-ce pour ça qu'on a été président du conseil,...
Mais parler politique devant tant de beauté,... (on ne parle pas de Gio, bien entendu) serait un sacrilège pire qu'un bordel monté dans une chapelle.
La chaleur monte à mesure que l'alcool grimpe dans notre tête bercée de pensées opiacées. Les femmes paraissent plus belles,...diantre! Même Gio paraît plus beau!! Avec sa jambe de bois, si lisse, si brillante, elle paraît si soyeuse,...et....###CENSURE####

Non! revenons à nos moutons, ou plus précisément à nos odalisques, que l'on admire sous toutes leurs coutures, ou plutôt sans leurs coutures. La musique envoûtante du tambour riche tissus sonore sur lequel se posent nos lentes paroles :

-"Oh, tu sais,...les femmes,...ça va, viens,..puis ça va au boucher,...et ça viens,...et puis ça va au boulanger, puis au laitier, puis au médecin,...puis ça vient plus du tout. Un jour tu bois trop à la fête de la bière, et tu te retrouves dans une grange avec une donzelle bavaroise d'à peine 18 ans au tempérament de feu; le lendemain tu te retrouves devant l'autel et le canon d'un fusil derrière lequel la noble fureur du "Vater" de la jeune rose déflorée, et neuf mois plus tard tu te retrouves avec un moutard braillard dans les bras,...le reste, c'est de l'histoire. "

Un notre verre d’arak disparait entre nos lèvres, avant de tirer une nouvelle fois sur le narguilé et de le tendre à Gio.

-"Ah, par Saint-Epi, voilà une agréable manière de passer la soirée. Il ne manque qu'un peu de poésie et le tableau sera complet. N'est-ce pas cet illustre Hafez de Shiraz qui a écrit :

Jouer une mélodie, qu'on puisse lancer un cri qui s'y accorde ! Récite un poème, qu'on puisse avec lui trinquer par de lourdes coupes !
Si l'on peut poser sa tête sur le seuil de l'Aimé, on peut clamer vers le ciel sa grandeur !
Notre taille courbée te paraît ordinaire, mais grâce à cet arc on peut tirer une flèche dans l'oeil des ennemis.
Les mystères du jeu d'amour ne tiennent pas à l'intérieur du couvent. En compagnie des Mages on peut même boire à la coupe du vin de Mage.
Le pauvre ne dispose pas des offrandes servies au palais du prince. Nous n'avons qu'un vieux froc auquel on peut mettre le feu !
Les êtres au regard pénétrant jouent et perdent les deux mondes d'un seul regard. Tel est l'amour, que dès la première mise on peut engager sa vie présente.
Si la bonne fortune de l'union à Lui veut ouvrir une porte, sur son seuil on pourra, à cette pensée, mettre bien des têtes soumises.
Amour, jeunesse et libertinage, voilà ramasser ce qu'on peut désirer. Quand ce qu'on veut dire est assemblé, on peut se lancer à l'exposer.  

Si tu connais meilleur poème, je veux bien me faire eunuque sur le champ"

Soupire, une femme passe près de nous, caressant notre visage avec un pan du voile qui cache sa vérité profonde :

-"...enfin,... on verra pour la date.... rien ne presse,..."

_______________
Mouchkin,
"Combien de temps notre cœur doit se soucier de nos jours sans durée ?
Suppose que le cœur ni les jours n'existent, qu'arrivera-t-il ?"
(Hafez El Shirazi, Le Divân)
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Royaume de France + -> ~ Versailles ~ All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group
powered by ArgenBLUE free template