Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index

Forum Officiel du jeu Monarchies
Immergez-vous en France en l'an 1825
www.monarchies.droits-divins.com
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

[RP] Charte du Siècle

 
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Les Mouvements Politiques + -> . Parti Le Siècle .
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Athéna
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 22 Sep 2010
Posts: 1,992
Localisation: France
Féminin

PostPosted: 12/12/2013, 22:26    Post subject: [RP] Charte du Siècle Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
Quote:

 


Titre préliminaire

Le Règne de la Lumière vient enfin. La Restauration s’achève. Les forces de l’Anti-France ont rendu les armes et se sont rendues. Le Siècle se veut le protecteur de la Lumière, comme il fut, durant la Nuit, l'Ultime Flamme d’une révolution gâchée.

Jadis honni par la meute des Savoyard, méprisé par le commun du peuple sous l’effet d’une infâme propagande, le Siècle a su se maintenir à travers les âges, l’Histoire et au travers des nombreuses obédiences. Ainsi des Chevalier de la Foi à la Franc Maçonnerie fut-il le garant de la souveraineté royale.

Le Siècle se composa de nombreux membres, issus d’allégeances diverses. Ainsi à sa Fondation, sa grandeur Camille Desmoulins, républicain, invita sa grâce Scipio de Rodoan, ultra, sa grandeur Ferdinand de Cordon (constitutionnel) ainsi qu’Athéna de Santque et de Rochechouart, ultra, à fonder un pacte dans l’Honneur et la Foi. Ils instituèrent le Siècle sur la base suivante : « Les querelles idéologiques nous écartent du vrai but. Nous avons un ennemi commun : Les Savoyards ; Unissons-nous le temps de cette lutte, et recommençons notre guerre ensuite. Nous nous séparerons lorsque nous pourrons déclarer "Les temps sont bien changés, la Lumière luit de toute part. " »

Petit à petit le Siècle prit de l’influence, malgré la traîtrise du parjure Ferdinand de Cordon. La politique française devint un jeu d’échec. L’ennemi se retrouva seul et dépourvu. Et vint l’avènement de la Lumière. Un par un, furent abattus Léa de Gauthier, Catin des Tuileries, Henri l’Usurpateur, et le Sodomite. L’avènement de Louis Antoine Ier fut cause et raison du Siècle. Le Siècle lui fait, désormais, allégeance.


Titre I - Des grands principes du Siècle

Article Premier - Le Siècle considère le règne d’Henri l’Usurpateur comme résultat des intrigues étrangères et de la trahison de la maison d’Orléans, fondateur du Parti Royaliste Progressiste.

Art. 2 - Le Siècle estime ainsi que toutes choses réclamées de son règne, autre que les faits de Résistance sont collaborations avec le parti Savoyard.

Art. 3 - Dés lors, le Siècle après avoir lutté dans l’ombre pour le retour sur le trône de Sa Majesté Charles Ferdinand d’Artois, et, à la mort de Celle-ci, ayant prêté allégeance à Sa Majesté Louis Antoine Ier, se veut le défenseur de Son Règne et de Sa Pleine Souveraineté.

Art. 4 - Le Siècle se veut lutter contre les réseaux souterrains qui se forment au détriment du Roi, et constituent ainsi des organes de pouvoir qui échappent à Son contrôle.

Art. 5 - Le Siècle, par son combat et sa lutte de près de deux ans, milite pour un retour à la Tradition, seule garante de la France et unique rempart à la libéralisation, à l’embourgeoisement, à l’anglicisation et au progressisme prôné par le parti Savoyard.

Art. 6 - Considérant les égarements mentaux, les crises d’autorité et les volontés tyranniques de Baptistin de Savoie, sodomite notoire, le Siècle milite pour que soit établi la peine de mort pour ceux qui s’adonneront à des actes de pédérastie afin d’épargner au Royaume la propagation de cette maladie.

Art. 7 - Le Siècle milite pour l’abandon du système parlementaire et le rétablissement de la chambre des Pairs comme unique organe législatif après le Roi.

Art. 8 - Le Siècle prône un retour à une société d’Ordre régit comme tel : Clergé, Noblesse, Peuple.

Art. 9 - Le Siècle milite pour la disparition des départements, pour un retour aux Généralités et Intendances.

Art. 10 - Le Siècle milite pour que l’Epicurisme soit reconnu comme seule religion d’état et que soit abolie la liberté de culte.

Art. 11 - Le Siècle milite pour un retour systématique à la peine de mort en cas de récidive.

Art. 12 - Le Siècle milite pour l’interdiction des idéologies bonapartistes et républicaines.

Art. 13 - Toutefois le Siècle, par l’héritage de son Histoire, et la diversité de ses fondateurs applique le principe de l’alliance avec les factions les plus multiples dans l’espoir d’une victoire proche sur un ennemi commun.


Titre II - Du fonctionnement interne

Art. 14 - Le Siècle, depuis sa fondation, est mené par le Grand Confrère, élu parmi les confrères. Il est le garant de la cohésion du parti.

Art. 15 - Le Grand Confrère choisit parmi ses pairs, les Archontes, organe de conseil duquel il lui est loisible d’écouter ou non les avis, la décision finale lui revenant.

Art. 16 - Les confrères Fondateurs du Siècle Ancien ont automatiquement une place dans le conseil des Archontes.

Art. 17 - Chaque confrère, lors de son intronisation, doit jurer sur son honneur de défendre les principes et valeurs du Siècle.

Art. 18 - Le Siècle est une philosophie. Il est, par cela, au-delà d’un Parti. Ainsi son adhésion est-elle toujours accompagnée du tatouage représentant la Rose et le Serpent, emblème de la confrérie.

Art. 19 - Le Siècle se veut donc avoir des sympathisants par-delà l’appareil partisan et aidera par ses moyens propres tout ceux qui se seront fait défenseur de la Lumière.



Fait le 1er Décembre de l'an de Grâce 1819





"Les temps sont bien changés, la Lumière luit de toute part. "
 



Back to top
Frédéric d'Orange
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 28 Sep 2016
Posts: 1,077
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: 28/11/2017, 11:08    Post subject: [RP] Charte du Siècle Reply with quote

Quote:


Titre préliminaire

Le Règne de la Lumière vient enfin. La Restauration s’achève. Les forces de l’Anti-France ont rendu les armes et se sont rendues. Le Siècle se veut le protecteur de la Lumière, comme il fut, durant la Nuit, l'Ultime Flamme d’une révolution gâchée.

Jadis honni par la meute des Savoyard, méprisé par le commun du peuple sous l’effet d’une infâme propagande, le Siècle a su se maintenir à travers les âges, l’Histoire et au travers des nombreuses obédiences. Ainsi des Chevalier de la Foi à la Franc Maçonnerie fut-il le garant de la souveraineté royale.

Le Siècle se composa de nombreux membres, issus d’allégeances diverses. Ainsi à sa Fondation, sa grandeur Camille Desmoulins, républicain, invita sa grâce Scipio de Rodoan, ultra, sa grandeur Ferdinand de Cordon (constitutionnel) ainsi qu’Athéna de Santque et de Rochechouart, ultra, à fonder un pacte dans l’Honneur et la Foi. Ils instituèrent le Siècle sur la base suivante : « Les querelles idéologiques nous écartent du vrai but. Nous avons un ennemi commun : Les Savoyards ; Unissons-nous le temps de cette lutte, et recommençons notre guerre ensuite. Nous nous séparerons lorsque nous pourrons déclarer "Les temps sont bien changés, la Lumière luit de toute part. " »

Petit à petit le Siècle prit de l’influence, malgré la traîtrise du parjure Ferdinand de Cordon. La politique française devint un jeu d’échec. L’ennemi se retrouva seul et dépourvu. Et vint l’avènement de la Lumière. Un par un, furent abattus Léa de Gauthier, Catin des Tuileries, Henri l’Usurpateur, et le Sodomite. L’avènement de Louis Antoine Ier fut la première cause et raison du Siècle. Le Siècle lui a fait allégeance jusqu'à la mort. Aujourd'hui de sa lignée François III de Bourbon luit sur la France, il est le seul souverain légitime reconnu par le Siècle.


Titre I - Des grands principes du Siècle

Article Premier - Le Siècle considère le règne d’Henri l’Usurpateur comme résultat des intrigues étrangères et de la trahison de la maison d’Orléans, fondateur du Parti Royaliste Progressiste.

Art. 2 - Le Siècle estime ainsi que toutes choses réclamées de son règne, autre que les faits de Résistance sont collaborations avec le parti Savoyard.

Art. 3 - Dés lors, le Siècle après avoir lutté dans l’ombre pour le retour sur le trône de Sa Majesté Charles Ferdinand d’Artois, et, à la mort de Celle-ci, ayant prêté allégeance à Sa Majesté Louis Antoine Ier, puis après sa mort à Sa Majesté François III de Bourbon se veut le défenseur de Son Règne et de Sa Pleine Souveraineté.

Art. 4 - Le Siècle se veut lutter contre les réseaux souterrains qui se forment au détriment du Roi, et constituent ainsi des organes de pouvoir qui échappent à Son contrôle.

Art. 5 - Le Siècle, par son combat et sa lutte de près de deux ans, milite pour un retour à la Tradition, seule garante de la France et unique rempart à la libéralisation, à l’embourgeoisement, à l’anglicisation et au progressisme prôné par le parti Savoyard.

Art. 6 - Considérant les égarements mentaux, les crises d’autorité et les volontés tyranniques de Baptistin de Savoie, sodomite notoire, le Siècle milite pour que soit établi la peine de mort pour ceux qui s’adonneront à des actes de pédérastie afin d’épargner au Royaume la propagation de cette maladie.

Art. 7 - Le Siècle milite pour l’abandon du système parlementaire et le rétablissement de la chambre des Pairs comme unique organe législatif après le Roi.

Art. 8 - Le Siècle prône un retour à une société d’Ordre régit comme tel : Clergé, Noblesse, Peuple.

Art. 9 - Le Siècle milite pour la disparition des départements, pour un retour aux Généralités et Intendances.

Art. 10 - Le Siècle milite pour que l’Epicurisme soit reconnu comme seule religion d’état et que soit abolie la liberté de culte.

Art. 11 - Le Siècle milite pour un retour systématique à la peine de mort en cas de récidive.

Art. 12 - Le Siècle milite pour l’interdiction des idéologies bonapartistes et républicaines.

Art. 13 - Toutefois le Siècle, par l’héritage de son Histoire, et la diversité de ses fondateurs applique le principe de l’alliance avec les factions les plus multiples dans l’espoir d’une victoire proche sur un ennemi commun.


Titre II - Du fonctionnement interne

Art. 14 - Le Siècle, depuis sa fondation, est mené par le Grand Confrère, élu parmi les confrères. Il est le garant de la cohésion du parti, aujourd'hui la duchesse-pair de Vermandois.

Art. 15 - Le Grand Confrère choisit parmi ses pairs, les Archontes, organe de conseil duquel il lui est loisible d’écouter ou non les avis, la décision finale lui revenant.

Art. 16 - Les confrères Fondateurs du Siècle Ancien ont automatiquement une place dans le conseil des Archontes.

Art. 17 - Chaque confrère, lors de son intronisation, doit jurer sur son honneur de défendre les principes et valeurs du Siècle.

Art. 18 - Le Siècle est une philosophie. Il est, par cela, au-delà d’un Parti. Ainsi son adhésion est-elle toujours accompagnée du tatouage représentant la Rose et le Serpent, emblème de la confrérie.

Art. 19 - Le Siècle se veut donc avoir des sympathisants par-delà l’appareil partisan et aidera par ses moyens propres tout ceux qui se seront fait défenseur de la Lumière.

Fait le 3 novembre de l'an de Grâce 1823




"Les temps sont bien changés, la Lumière luit de toute part."

_______________
Back to top
MSN
Zélie
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Offline

Joined: 28 Feb 2016
Posts: 1,128
Localisation: Cherbourg/Paris
Féminin

PostPosted: 10/09/2018, 20:30    Post subject: [RP] Charte du Siècle Reply with quote

Quote:
]


Titre préliminaire

Le Règne de la Lumière vient enfin. La Restauration s’achève. Les forces de l’Anti-France ont rendu les armes et se sont rendues. Le Siècle se veut le protecteur de la Lumière, comme il fut, durant la Nuit, l'Ultime Flamme d’une révolution gâchée.

Jadis honni par la meute des Savoyard, méprisé par le commun du peuple sous l’effet d’une infâme propagande, le Siècle a su se maintenir à travers les âges, l’Histoire et au travers des nombreuses obédiences. Ainsi des Chevalier de la Foi à la Franc Maçonnerie fut-il le garant de la souveraineté royale.

Le Siècle se composa de nombreux membres, issus d’allégeances diverses. Ainsi à sa Fondation, sa grandeur Camille Desmoulins, républicain, invita sa grâce Scipio de Rodoan, ultra, sa grandeur Ferdinand de Cordon (constitutionnel) ainsi qu’Athéna de Santque et de Rochechouart, ultra, à fonder un pacte dans l’Honneur et la Foi. Ils instituèrent le Siècle sur la base suivante : « Les querelles idéologiques nous écartent du vrai but. Nous avons un ennemi commun : Les Savoyards ; Unissons-nous le temps de cette lutte, et recommençons notre guerre ensuite. Nous nous séparerons lorsque nous pourrons déclarer "Les temps sont bien changés, la Lumière luit de toute part. " »

Petit à petit le Siècle prit de l’influence, malgré la traîtrise du parjure Ferdinand de Cordon. La politique française devint un jeu d’échec. L’ennemi se retrouva seul et dépourvu. Et vint l’avènement de la Lumière. Un par un, furent abattus Léa de Gauthier, Catin des Tuileries, Henri l’Usurpateur, et le Sodomite. L’avènement de Louis Antoine Ier fut la première cause et raison du Siècle. Le Siècle lui a fait allégeance jusqu'à la mort. Aujourd'hui de sa lignée François III de Bourbon luisant sur la France n'est plus. Un nouveau roi entre en scène. Sera-t-il à la hauteur ? Seul le temps nous le dira.

Titre I - Des grands principes du Siècle

Article Premier - Le Siècle considère le règne d’Henri l’Usurpateur comme résultat des intrigues étrangères et de la trahison de la maison d’Orléans, fondateur du Parti Royaliste Progressiste.

Art. 2 - Le Siècle estime ainsi que toutes choses réclamées de son règne, autre que les faits de Résistance sont collaborations avec le parti Savoyard.

Art. 3 - Dés lors, le Siècle après avoir lutté dans l’ombre pour le retour sur le trône de Sa Majesté Charles Ferdinand d’Artois, et, à la mort de Celle-ci, ayant prêté allégeance à Sa Majesté Louis Antoine Ier, puis après sa mort à Sa Majesté François III de Bourbon se veut le défenseur de Son Règne et de Sa Pleine Souveraineté.

Art. 4 - Le Siècle se veut lutter contre les réseaux souterrains qui se forment au détriment du Roi, et constituent ainsi des organes de pouvoir qui échappent à Son contrôle.

Art. 5 - Le Siècle, par son combat et sa lutte de près de deux ans, milite pour un retour à la Tradition, seule garante de la France et unique rempart à la libéralisation, à l’embourgeoisement, à l’anglicisation et au progressisme prôné par le parti Savoyard.

Art. 6 - Considérant les égarements mentaux, les crises d’autorité et les volontés tyranniques de Baptistin de Savoie, sodomite notoire, le Siècle milite pour que soit établi la peine de mort pour ceux qui s’adonneront à des actes de pédérastie afin d’épargner au Royaume la propagation de cette maladie.

Art. 7 - Le Siècle milite pour l’abandon du système parlementaire et le rétablissement de la chambre des Pairs comme unique organe législatif après le Roi.

Art. 8 - Le Siècle prône un retour à une société d’Ordre régit comme tel : Clergé, Noblesse, Peuple.

Art. 9 - Le Siècle milite pour la disparition des départements, pour un retour aux Généralités et Intendances.

Art. 10 - Le Siècle milite pour que l’Epicurisme soit reconnu comme seule religion d’état et que soit abolie la liberté de culte.

Art. 11 - Le Siècle milite pour un retour systématique à la peine de mort en cas de récidive.

Art. 12 - Le Siècle milite pour l’interdiction des idéologies bonapartistes et républicaines.

Art. 13 - Toutefois le Siècle, par l’héritage de son Histoire, et la diversité de ses fondateurs applique le principe de l’alliance avec les factions les plus multiples dans l’espoir d’une victoire proche sur un ennemi commun.


Titre II - Du fonctionnement interne

Art. 14 - Le Siècle, depuis sa fondation, est mené par le Grand Confrère, élu parmi les confrères. Il est le garant de la cohésion du parti.

Art. 15 - Le Grand Confrère choisit parmi ses pairs, les Archontes, organe de conseil duquel il lui est loisible d’écouter ou non les avis, la décision finale lui revenant.

Art. 16 - Les confrères Fondateurs du Siècle Ancien ont automatiquement une place dans le conseil des Archontes.

Art. 17 - Chaque confrère, lors de son intronisation, doit jurer sur son honneur de défendre les principes et valeurs du Siècle.

Art. 18 - Le Siècle est une philosophie. Il est, par cela, au-delà d’un Parti. Ainsi son adhésion est-elle toujours accompagnée du tatouage représentant la Rose et le Serpent, emblème de la confrérie.

Art. 19 - Le Siècle se veut donc avoir des sympathisants par-delà l’appareil partisan et aidera par ses moyens propres tout ceux qui se seront fait défenseur de la Lumière.

Fait le 10 septembre de l'an de Grâce 1824




"Les temps sont bien changés, la Lumière luit de toute part."

_______________
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Les Mouvements Politiques + -> . Parti Le Siècle . All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group
powered by ArgenBLUE free template