Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index

Forum Officiel du jeu Monarchies
Immergez-vous en France en l'an 1825
www.monarchies.droits-divins.com
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

[RP/Ouvert à tous] Les rues de Saint-Denis
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Département de la Seine + -> Ville de Saint-Denis
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Selené
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 19 Dec 2013
Posts: 226
Localisation: Dans les étoiles
Féminin

PostPosted: 15/06/2015, 11:14    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Les rues de Saint-Denis Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?


Le Marcel avait disparu de la vue de Séléné sans qu’elle sache comment . Ne restait en cet endroit presque trop calme, Lecter et elle . 


Son regard fatigué rencontra celui de l'homme et un frisson lui parcourut l'échine quand elle vit son sourire carnassier et ses yeux. 


Oh ces yeux là lui fichaient une trouille terrible ! 


Si la jeune femme avait eu assez de forces ,elle serait partie en courant, mais cela n'était pas le cas .


Je crois que nous voilà seuls ... 
_______________
Back to top
Lecter
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 05 Feb 2015
Posts: 144
Masculin

PostPosted: 20/06/2015, 05:12    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Les rues de Saint-Denis Reply with quote

Lecter regarda la jeune femme tenter de se faufiler par une brèche dans un mur,alors il l'aida.Ensuite,Hannibal la remit sur ses pieds puis son un ton calme,il prononça ses mots.


Je vous en prie,prenez ma main et dites moi où êtes-vous aller ensuite?


La main tendue vers elle,il voulait la rassurer un peu.
_______________
Back to top
Selené
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 19 Dec 2013
Posts: 226
Localisation: Dans les étoiles
Féminin

PostPosted: 21/06/2015, 10:29    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Les rues de Saint-Denis Reply with quote

Séléné prit la main tendue, elle était agréablement chaude, presque rassurante et se leva doucement .

Par où je suis passée ... Je dois avouer, Monsieur, que je ne sais même pas où je suis ... Veuillez m'en pardonner, mais je vais essayer de m'en souvenir .

Se glissant a nouveau par la brèche sans lâcher la main de Lecter, la jeune femme regarda a sa droite puis a sa gauche , ferme un instant les yeux .

En les rouvrant, elle esquissa un léger sourire envers l'homme a ses côtés .



Je .. je crois que je suis arrivée par la gauche Monsieur .


Au loin scintillait une faible lumière , tout au bout de la ruelle sombre, mais il lui fallait être honnête, tandis qu'elle courait , elle n'avait pas pensé un instant a regarder par où elle passait .

Oui .. je suis presque sure que c'était par là .

_______________
Back to top
Lecter
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 05 Feb 2015
Posts: 144
Masculin

PostPosted: 23/06/2015, 06:17    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Les rues de Saint-Denis Reply with quote

Alors je vous en prie, poursuivons le chemin et espérons que votre mémoire vous revienne.

Lecter continua le pas accompagné de la jeune dame jusqu'à la destination,non loin des cadavres éventrés, laisser par lui-même un peu plus tôt.Quelques personnes constituaient un cercle autour des corps inanimés et s'exclamèrent tous à haute voix sans réellement pouvoir capter un sujet distinct de conversation.Sous un ton calme,Lecter s'adressa à celle qui lui tenait la main.

Désirez-vous aller voir ce qui se passe ou nous prenons l'autre côté de la rue?
_______________
Back to top
Selené
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 19 Dec 2013
Posts: 226
Localisation: Dans les étoiles
Féminin

PostPosted: 24/06/2015, 09:46    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Les rues de Saint-Denis Reply with quote

La lumière aperçue au bout de la ruelle n'était plus très loin quand Lecter lui demanda si elle souhaitait découvrir ce qui agitait tant les gens .

La jeune femme regarda un instant l'attroupement qui s'affolait et secoua la tête par la négative .


Non ... mais si vous désirez , allez -y, je vous attendrai un peu plus loin ... sous le réverbère .


Un sourire fut esquissé par les lèvres de Séléné et elle lâcha la main de l'homme qui l'accompagnait .

Sans aucun doute que vous serez bien plus utile que moi suivant ce qui se passe .

La lunaire se dirigea doucement vers le halo jaunâtre et s'adossa au mur, ne le quittant pas des yeux , suivant le moindre de ses mouvements .

L'effort fourni pour arriver jusqu'à là, même si la distance n'était pas si grande, quelques centaines de mètres à peine, l'avait fatiguée, elle en profita pour se reposer tout en restant sur ses garde, prête a s'enfuir a nouveau si la situation l'exigeait .

_______________
Back to top
Lecter
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 05 Feb 2015
Posts: 144
Masculin

PostPosted: 26/06/2015, 10:07    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Les rues de Saint-Denis Reply with quote

La main séparée de la jeune dame,Lecter observa pour un bref instant la foule et son regard revint sur elle.
Le docteur n'était point présent pour sa curiosité,afin oui,mais pas pour son crime commis.Alors d'un pas lent pour ne guère se faire remarquer,il rejoignit,sans problème, la demoiselle.Sous un ton bas,il chuchota presque.


Est-ce que ce chemin vous dit quelque chose?

Lecter espéra pour un bref instant que la réponse fit négative,car son estomac commença à crier famine
_______________
Back to top
Selené
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 19 Dec 2013
Posts: 226
Localisation: Dans les étoiles
Féminin

PostPosted: 29/06/2015, 10:38    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Les rues de Saint-Denis Reply with quote

La jeune femme esquissa un sourire en voyant Lecter revenir vers elle et quand il lui demanda si elle reconnaissait le chemin, elle secoua la tête pour die que non .

Peut-être pour se rassurer ou tout simplement par envie , Séléné glissa a nouveau sa main dans celle de l'homme qui était , lui semblait il fort douce .


Appelez-moi Jeanne... Je ne sais si cela est mon vrai prénom, mais il faut bien m'appeler d'une manière non ?
Connaissez-vous un endroit plus calme que ces rues Monsieur ?

Petit sourire a son endroit en se redressant et elle fut prête a le suivre loin de cet endroit qui , il fallait l'avouer, lui donnait des frissons .


_______________
Back to top
Lecter
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 05 Feb 2015
Posts: 144
Masculin

PostPosted: 06/07/2015, 07:32    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Les rues de Saint-Denis Reply with quote

Sa main dans celle de la jeune femme lui,il lui répondit.

Si vous le permettez Demoiselle Jeanne,j'aimerais vous observer chez moi à la lueur d'un chandelier puis vous posez quelques questions.Je vous en prie suivez moi,ma demeure est proche.
_______________
Back to top
Selené
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 19 Dec 2013
Posts: 226
Localisation: Dans les étoiles
Féminin

PostPosted: 07/07/2015, 09:26    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Les rues de Saint-Denis Reply with quote

La jeune femme écouta les paroles de Lecter et esquissa un léger sourire un peu las .


Je vous suis Monsieur .

Allez savoir pourquoi, mais Séléné se sentait en sécurité avec cet homme inconnu a ses côtés .

Tandis qu'ils avançaient , le brouhaha des ruelles qu'ils venaient de quitter s'estompait et la lunaire se détendit imperceptiblement .

_______________
Back to top
Illinda
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 05 Jan 2016
Posts: 41
Localisation: Saint-denis
Féminin

PostPosted: 12/01/2016, 22:15    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Les rues de Saint-Denis Reply with quote

-Quand la godiche est dans la panade-
Feat. Monsieur H

 


Les pas d’Illinda sont pesants à mesure qu’elle se faufile dans les rues pour rejoindre le pied à terre de sa bienfaitrice. C’est grelottante qu’elle monte les marches du perron et s’empare de la poignée avec vigueur pour s’engouffrer à l’intérieur. Immédiatement elle frictionne ses bras de ses paumes, mais se fige lorsqu’il lui semble distinguer la voix d’un homme. L’époux de sa bienfaitrice ? Un ami ? Illinda ne tient pas à se poser plus de questions et préfère sonner le retrait. Veut-elle se faire discrète ? Certainement ! Mais pour le coup c’est manqué. Marchant à reculons, l’empotée heurte la table inhérente à la réception des missives et le vase qui y trônait, tombe dans un coup d’éclat assourdissant. Illinda serre simultanément les dents et les poings et la voix de sa bienfaitrice retentit.


-Illinda, c’est vous ma petite ?

Les yeux clos, le cœur tambourinant, le dos vouté, la jeune fille bafouille :

Euh…Non…Oui…Je veux dire oui c’est moi. Excusez-mo…

La langue de la jeune rouquine se fige automatiquement à la vue de l’homme qui vient de sortir de la pièce. Une carrure titanesque qui contraint Illinda à faire un pas en arrière.

Excusez-moi ! Quelle godiche je fais. Je vais vous rembourser ce vase Monsieur.

Sur le point de s’accroupir pour ramasser les débris, L’homme freine son geste avec poigne et la contraint à se redresser. Elle serre les dents pour réprimer la douleur, mais celle-ci s’évapore instantanément. Pourquoi ? Sans doute cet étrange sourire que l’inconnu affiche. C’est à ce moment que sa bienfaitrice les rejoint dans le vestibule. Un raclement de gorge pour signaler sa présence, la dame s’approche souriante.

-Ne vous en faites pas Illinda. Ce vase n’avait pas une très grande valeur.

Un coup d’œil à l’homme, un autre sur le bras qu’il entrave, comme une entente muette, ce dernier relâche la pression et libère la jeune fille qui se frotte automatiquement la zone de pression. C’est à ce moment qu’elle commence à se méfier de sa bienfaitrice. Pourquoi se montrait-elle aussi généreuse ? Aussi conciliante ? Pas le temps d’aborder la question, sa bienfaitrice lui dame le pion.

-Avez-vous obtenu une place chez ce monsieur Marceau ma chère ?

Bien qu’attentive, Illinda s’alarme de la présence de cet homme qui d’ailleurs n’a pas jugé bon de se présenter. Non monsieur trouve bien plus convenable de la dévisager.


-Illinda ?


La rouquine sursaute ! Allez savoir pourquoi soudainement elle a eu la certitude qu’elle se devait de quitter ce lieu le plus vite possible.

Je… Je… Je n’ai pas obtenu la place. Du moins pas pour l’instant. Elle fait un pas en arrière.

Vous avez été si généreuse avec moi, je vous en serai éternellement reconnaissante. Mais je dois vous laisser. Je ne peux pas être à votre charge toute ma vie. Je vous promets de vous écrire souvent. Merci et au revoir.

Décidément, elle avait le don de tomber sur les mauvaises personnes la petite Illinda. A peine le dos tourné, elle reçoit un coup sur la tête et glisse dans un profond sommeil.

_______________
Back to top
Monsieur.H
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 12 Jan 2016
Posts: 17
Localisation: Saint-denis
Masculin

PostPosted: 12/01/2016, 22:19    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Les rues de Saint-Denis Reply with quote

Dans la tête, cette mélodie(berceuse cosaque) qu'elle se plaisait à fredonner. vingt-deux ans après, Monsieur H n'avait toujours pas oublié cette jeune fille à la chevelure incendiaire et à la voix si céleste. Vingt-deux ans où il ne peut gracier son âme pour la poltronnerie dont il a été sujet. Comme tous les matins, la femme de chambre de Monsieur H est prompte à tirer les rideaux pour laisser passer quelques filets de lumière. Tous savent que ce moment de la journée est vitale pour leur employeur. C'est là un plaisir qu'il s'accorde. Pour faire quoi me direz-vous? Hé bien pour contempler celle qui fut et qui est encore gravée dans chaque fibre de son corps.

La femme de chambre hâte le pas pour s'éclipser. C'est alors que Monsieur H se redresse et pose machinalement les yeux sur ce tableau qui est présentement la seule preuve en sa possession de cette vie qui s'en est allée. De cette vie qui hante ses rêves, de cette vie qui le contraint à se terrer pour les fautes de naguère. Il passe ainsi une heure à contempler cette beauté irréelle qui avait tant comblé sa vie. Soudain trois coups à la porte...

Maintenant assis derrière son bureau, à feuilleter quelques livres de comptes, son associé et ami, pénètre dans son bureau. Le sourire triomphant.

H! Mon ami! J'ai une grande nouvelle à vous annoncer. Mais pas ici, venez je vous invite pour le déjeuner.


Monsieur H l'observe sans mot dire, le regard morne et les traits figés.

Bien, je vous suis cher ami. Dit-il dans un jeu de mains pour reculer son fauteuil roulant.

Vingt ans... Oui vingt ans qu'il a perdu l'usage de ses jambes. Mais de cela, il n'en a cure. Monsieur H ferme les yeux un instant, juste quelques secondes pour se remémorer cette divine voix. Son ami n'en dit mot. Tous savent que Monsieur H est un homme brisé, un homme qui aspire à reposer auprès de celle qui était tout et bien plus encore.

_______________
Back to top
Illinda
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 05 Jan 2016
Posts: 41
Localisation: Saint-denis
Féminin

PostPosted: 13/01/2016, 10:16    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Les rues de Saint-Denis Reply with quote

Stop ! Attendez… Attendez encore…Juste un instant… Voyez-vous ? …Non ? Regardez encore… Et là ?...Toujours pas ? Alors c’est que vous êtes aveugles. Ne voyez-vous pas cette petite fille ? Parée des plus beaux atours et assise sur un banc de pierres ? Percevez-vous cette innocence qui transpire dans chacun de ses pores ? Cette fraîcheur qui semble presque intemporelle ? … Et juste à ses côtés, voyez-vous cet homme d’un âge avancé dont les yeux pétillent de tendresse à sa vue ? Cet amour paternel qui se révèle à chaque coup d’œil qui la contemple avec fierté ? Et au pied de l’arbre là-bas, Voyez-vous ce couple étendu sur une grande nappe, jouant avec le fruit de leur union dont le rire est une douce symphonie qui ne pourra jamais lasser les biens heureux qu’ils sont ? De ces moments si simples et somme toute naturels, Illinda n’en a jamais connus. Non pour elle, c’est une vie de privation affective, une vie de lutte, à laquelle elle se retrouve continuellement confrontée. Comme en ce jour où elle devra livrer sa plus grande bataille. Sauver sa peau.

Un battement de cils, un second, et à mesure que les battements s’espacent, la jeune fille prend pleinement conscience que les ténèbres l’oppressent. Elle réalise qu’elle va emprunter la périlleuse pente des instincts des fauves. Allongée sur ce qui semble une couche d’infortune, pieds et mains solidement liés, la peur circule autour d’elle, hideuse et malsaine. Elle n’a aucun doute sur son sort si elle ne se bouge pas pour se sortir de ce pétrin. Elle sait parfaitement que sa jeune existence sera sauvagement écourtée si elle a le malheur de s’égarer ou de faire preuve de mollesse dans une telle situation. Pense-t-elle alors en se tortillant comme une forcenée pour libérer ses poignets. Pas un son ne se fraye un chemin entre ses lèvres pour réclamer de l’aide. Ce serait inutile, mais surtout c’est le moyen le plus prompt pour alerter ses oppresseurs.

En prise avec les liens qui la maintiennent captive, la jeune fille réussit pourtant à libérer sa main droite. A cet instant le réel est étouffé, tant l’euphorie anime son frêle corps endolori. Elle s’empresse de défaire les autres liens et ses pieds nus heurtent le sol froid. Une virulente brise la fait tressaillir, mais surtout attire son attention. Une ouverture ? Sur le point de mener ses pas dans cette direction, la lumière jaillit soudainement. La terreur s’enflamme dans ses jades tandis qu’elle observe sa bienfaitrice munit d’un scalpel et affublée d’un tablier souillé de sang. Le cri strident qui survole le corridor, fait tambouriner le cœur d’Illinda.

Laissez-moi partir et je ne vous dénoncerais pas.


-Oh je sais Illinda que vous ne direz rien. Je vais y veiller ma chère.

La vieille dame tourne la tête sur le côté et l’armoire à glace pousse la porte pour mener ses pas dans sa direction. Illinda marche alors à reculons.

Non ne faites pas ça. Je vous en prie.

La jeune fille tente de se débattre, mais ses poignets sont entravés par la prise de l’armoire à glace qui la soulève d’un bond et la fait basculer par-dessus son épaule. Illinda donne des coups de poings, mais que peut bien faire cette poupée de porcelaine contre la vigueur d’une bête. Sa bienfaitrice devance les pas de son bourreau et à mesure qu’il longe le corridor, des cris féminins provenant d’une pièce sont de plus en plus assourdissants.

Qu’allez-vous me faire sales monstres ?


-Patience Illinda… Vous le saurez bien assez tôt ma chère. Dit-elle en ricanant.

_______________
Back to top
Monsieur.H
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 12 Jan 2016
Posts: 17
Localisation: Saint-denis
Masculin

PostPosted: 14/01/2016, 13:05    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Les rues de Saint-Denis Reply with quote

Le cachet du restaurant est très épuré, agréable à la vue et H n'est pas mécontent du choix de son ami pour ce petit moment de détente. H choisit un bouillon de langue de veau, mais c'est à peine s'il daigne toucher son plat. Son esprit gémissant est en d'autres lieux, son regard fixe sur la vitrine du restaurant l'indique sans peine. Centré sur les pas qui vont et viennent le long du trottoir, Berthon apostrophe H.

-M'entendez-vous H?

Pris à défaut, homme d'affaires qu'il est, H ne le laisse point paraître. L'ébauche d'un sourire apparait en un prompt rictus et il hoche la tête, sa cuillère à la main.

Bien entendu Berthon. Je vous écoutais.

Berthon qui n'est nullement dupe, pose sa cuillère, souriant. Il tient à vérifier cette affirmation qu'il devine être une navrante feinte. Les doigts croisés, l'homme interroge son ami.

-Très bien. Alors de quoi parlions-nous? Ou plutôt de quoi je vous parlais puisque je suis le seul à tenir une conversation?

H porte la cuillère à ses lèvres et se délecte du mélange de saveurs. Il essuie ses lèvres de sa serviette de table et observe Berthon.

Vous m'annonciez votre avancement. Un de plus. D'ailleurs je vous en félici...

H est interrompu par une quinte sanguinolente qu'il comprime par le biais de sa serviette de table.

-H vous allez bien? S'enquit Berthon, affolé.

H dissimule la serviette de table dans sa poche intérieure, recule sa chaise roulante.

Je pense que j'ai besoin de prendre un peu d'air. M'accompagnez-vous?

-Bien sûr H. Affirme Berthon en hélant la serveuse pour demander l'addition.

_______________
Back to top
Illinda
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 05 Jan 2016
Posts: 41
Localisation: Saint-denis
Féminin

PostPosted: 15/01/2016, 13:25    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Les rues de Saint-Denis Reply with quote

Les pensées tourbillonnent, une sueur de mort glace chacun de ses membres, une inexprimable angoisse se niche en son sein et se communique à chaque battement de son cœur qui l’impose ce sentiment, tandis que sa raison propose dignement de ne pas se laisser abattre. Un parfum fétide s’échappe de son bourreau. Saisissante ! Une odeur de sang.

Un arrêt est à noter, le grincement d’une porte est à mémoriser. Les poils hérissés au cri perçant à en éclater les tympans. Sa respiration s’amenuise alors que son bourreau entre à la suite de sa bienfaitrice et la fait abruptement heurter le sol glacial. Illinda rampe à reculons, fixant obstinément son bourreau. Mais son attention est captée par la présence de trois jeunes filles assises à même le sol, ligotées à des anneaux cloués au mur. Pourtant ce n’est pas réellement leur captivité qui intrigue la rouquine, mais plutôt l’objet de leur attention. Elles semblent complètement se désintéresser d’elle et ont les yeux exorbités d’horreur sur un point fixe. Subitement Illinda est happée par l’armoire à glace, contrainte de tenir sur ses jambes pour avoir elle aussi un aperçu de son devenir.

Les jades d’Illinda s’arrondirent de terreur et de révulsion. Face à elle, allongée sur une couche à présent écarlate, une miséreuse offerte à la barbarie de sa bienfaitrice qui plonge ses mains gantées dans les entrailles de celle qui fut pour l’en dépouiller. Illinda ne peut contenir la bile visqueuse qui remonte de ses entrailles pour se déverser dans un haut-le-cœur prenant. Son bourreau a un mouvement de recul, mais celle qui fut sa bienfaitrice laisse poindre un sourire machiavélique.


-Allons Illinda, ne soyez pas si émotive. Ce n’est là qu’un cycle somme toute naturel ma petite.

Elle se munit d’un écarteur et avec une implacable froideur pour la vie qu’elle a écourtée, elle s’applique à ouvrir la cage thoracique pour en prélever des organes.

-Vous avez toutes eu une chance de vous intégrer. Vous Illinda, je vous ai même indiqué une adresse. Vous n’aviez qu’à vous battre pour obtenir la place, c’est là la seule chose que j’attendais de vous. Mais comme toutes les autres, vous avez lamentablement échoué.

Dit-elle en posant l’écarteur et en prenant le scalpel pour continuer sa tâche.

-Puisque vous ne pouvez pas être utile à la société par votre propre volonté, je vais veiller à ce que vous le soyez pour d’autres personnes, qui eux, sauront contribuer. Bien sûr, cette affaire est un gain incommensurable pour moi. Mais j’aime à croire que je sers pleinement le royaume. Vous ne croyez pas ma chère ?


Contrairement aux idées reçues qui voudraient que la peur paralyse ceux qui en sont sujets, pour Illinda il n’en est rien. La peur ne la paralyse pas. Elle l’aide à se dépasser. C’est sans doute cette maitrise de sa peur qui dictera les évènements qui vont suivre.

_______________
Back to top
Monsieur.H
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 12 Jan 2016
Posts: 17
Localisation: Saint-denis
Masculin

PostPosted: 16/01/2016, 17:10    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Les rues de Saint-Denis Reply with quote

Le temps est maussade. Rouler sur ce manteau hivernal est pour H une façon de se démarquer de ce conformisme social où il faut presser le pas pour échapper au froid ambiant. C'est d'autant plus pour lui un fugace plaisir qu'il peut s'accorder dans cette vie dont il n'est plus maitre. Berthon ganté de cuir, pousse lentement la chaise roulante de H malgré ce vent qui l'oppresse. De petites mares éclatent sur le passage des roues, les glissades sont assourdies par l'épaisse couche de neige. Les craquements de semelles sous la neige éveillent une étrange mélodie, un sombre désir.

La lumière s'éloigne de jour en jour de lui tandis qu'il emprunte un nébuleux tunnel. Dans ce tunnel, il sera enfin allégé de sa souffrance, de ses remords, il ne sera plus tenté de frôler inlassablement la démence pour les fautes d'antan. Oh oui, il aspire à se jeter corps et âme dans cette voie qui est pour lui d'un attrait obsédant.

H ferme les yeux pour se remémorer ces moments de plénitude qu'elle a emportés avec elle en le quittant pour toujours. Se souvenir de cette Voix cristalline et délicate qui l'avait émerveillé ce jour-là. Comment l'oublier? Comment vivre dans un monde où elle n'est plus là? C'est impossible.

-Cela passera H. Un jour vous l'oublierez mon ami. Murmure Berthon légèrement penché en avant.

Voilà des années qu'ils sont amis. Une amitié authentique, fusionnelle. Si bien que Berthon savait toujours ce que son ami avait dans la tête avant même qu'il ne l'exprime. Pourtant à ses mots, H secoue la tête.

L'oublier... Autant me demander d'arrêter de respirer.

Si pour le moment H n'avait plus gout à rien. Il ne pouvait naturellement pas se douter une seule seconde qu'une imminente rencontre allait complètement bousculer toutes ses certitudes et changer radicalement sa vie si morne.

_______________
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Département de la Seine + -> Ville de Saint-Denis All times are GMT + 1 Hour
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 3 of 5

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group
powered by ArgenBLUE free template