Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index

Forum Officiel du jeu Monarchies
Immergez-vous en France en l'an 1825
www.monarchies.droits-divins.com
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

[RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal
Goto page: 1, 2, 320, 21, 22  >
 
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Département de la Seine + -> Ville de Paris
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Georges Grimod
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 29
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: 08/02/2014, 04:55    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
Sa mission est menée à son terme. L'homme, satisfait, tourne la serrure de ce grand établissement parisien. Il est un Maître d'Hôtel confirmé et vient pour tenir ce lieu prestigieux. Tout est fin prêt pour que l'inauguration soit lancée d'ici quelques jours. Ne lui manque plus que du personnel confirmé. Il a déjà pourvu à cela en faisant paraître une petite annonce à Paris ainsi qu'à Saint-Denis. Pour l'heure, il peaufine le menu gastronomique afin que les commandes soient passées auprès des maraîchers, bouchers, poissonniers de Cherbourg. Ici, tout sera extrêmement raffiné et précieux, c'est la volonté de la maison.




"Le Grand Royal"


Restaurant Gastronomique


Bar à vins et Liqueurs


Fumoir



             
 
Quote:

Menu Gastronomique
 


- Les mises en bouche - 15 francs pour 2 mises en bouche -


Cappuccino aux champignons des bois et son huile de truffes blanches
Frites de sole à la ciboulette et au beurre blanc
Escalope de ris de veau à la moutarde de Meaux
Duxelle de champignons
Carpaccio de chevreuil aux fruits des bois et sa vinaigrette balsamique


- Entrées froides et tièdes - 12 francs -


Suprême de canard farci au foie gras sur lit de salade de blé et chicons aux noisettes
Feuilleté de noix de Saint-Jacques aux lentilles, beurre blanc au vinaigre de Xérès
Salade de lotte fumée minute, haricots verts et chicon en Julienne, vinaigrette aux framboises
Salade de pigeonneau aux fruits de saison
             
Salade composée, sauce César

- Potages et Consommés - 15 francs -


Crème d’artichauts en cappuccino avec son soupçon d’huile de truffes blanches
Bisque de homard, Crème et Armagnac
Petite soupe de poissons aux pistils de safran et sauge


- Entrées chaudes, Poissons et Crustacés - 25 francs -


Feuilleté de girolles et escalope de foie d’oie poêlé, Beurre blanc au Porto
Saint-Pierre rôti sur lit de fenouil, Émulsion à la betterave rouge
Solette soufflée à la mousseline de saumon, Sabayon de moules de Zélande
Poêlée de Saint-Jacques sur lit de chicons sautés à l’huile de truffes
Rouget barbet en écailles de pommes de terre, Julienne de poivrons et poireaux frits


- Plats - 35 francs -


Poitrine de cailles aux champignons des bois, Pommes allumettes et sauce au Porto
Côte de veau rôtie aux échalotes, Nouilles fraîches au thym, carottes , salsifis et courgettes
Tranche de rognon de veau pané à la mie de pain, Sauce aux baies de genévrier


- Gibiers (selon la saison) - 35 francs -


Perdreau fine champagne (15 sept.- 10déc.), Pommes allumettes et compote de fruits d’automne
Râble de lièvre Arlequin (15oct. - 10 janv.), Petites pommes fourrées aux airelles
Poitrine de faisan aux chicons braisés (15 oct. - 10 fév.), Purée de céleri et sauce à la moutarde à l’ancienne
Mignonnettes de chevreuil aux deux sauces (1 oct. - 10 déc.), Pommes rôties aux lardons, fruits d’automne
Trio de grands gibiers aux trois sauces, Filet de chevreuil, lièvre et biche
Trio de petits gibiers : Faisan brabançonne, Perdreau Fine Champagne et canard colvert aux figues fraîches


- Fromages - 12 francs -


Chèvre chaud aux graines de sésame et miel d’acacia, Pain aux noix toasté
Salade de lardons au Roquefort déglacés au Cognac « fine champagne »
             
Plateau de fromages du Royaume de France et de Navarre


- Desserts chauds - 22 francs -


Feuilleté aux poires et glace au lait d’amandes
Tartelette fine aux pommes cuites et caramélisées à la minute,
             
Crème à la cannelle
Moelleux au chocolat, crème anglaise et glace vanille
Crêpes fourrées aux fruits de saison, caramel de pommes et noisettes grillées
Gratin de fruits rouges avec son sabayon au Muscat de Rivesaltes et sa boule de glace vanille
             


 
Quote:















Carte des vins


Les vins rouges


Châteauneuf-du-Pape Château de Beaucastel - 80 francs -
Le plus célèbre de l’appellation, un des plus grands vins du monde.

Crozes-Hermitage Domaine Combier - 37 francs -
Un Crozes qui magnifie les arômes tout en souplesse

Brouilly Domaine Aublanc - 28 francs -
Un vin de soif frais et désaltérant aux notes de fraises

Saumur-Champigny Baron Briare - 25 francs -
Vin aux tanins fins et veloutés, avec une finale en bouche tout en dentelle

Saint-Emilion Château Rocher-Figeac - 38 francs -
Robe rubis soutenue, un parfum de fruits mûrs et doux à la bouche fruitée et légèrement sucrée

Margaux Grand cru classé Château Giscours - 90 francs -
Robe grenat, un vin tendu aux tanins présents mais parfaitement intégrés et fondus


Les vins rosés

Château Malherbe « La Pointe du Diable » - 30 francs -
Un rosé plaisant au nez de petits fruits rouges, à la bouche tendre et suave

Domaine de l’ Anticaille « Ste-Victoire » - 28 francs -
Rosé typique du Var, à la robe très claire, aux saveurs de petits fruits rouges



Les vins blancs

Château Malherbe - 35 francs -
Un vin blanc exceptionnel, on y retrouve des notes iodées

Château Miraval « Cuvée Lady Jane » - 95 francs -
Un blanc équilibré avec un boisé très fin et une belle persistance en bouche


Pouilly-Fuissé Château Fuissé « Tête de Cru » 75 francs -
Un vin séduisant et droit, avec des notes miellées et grillées





Champagne - Cognac - Whisky et grandes variétés d'autres liqueurs


Cave à cigares de grande qualité


Pâtisseries maison servies au salon de thé avec grand choix de thés de nos colonies.














 
       

             
             

_______________
Georges Grimod de la Reynière
Responsable du «Grand Royal»
Back to top
Angelynn
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 20 Apr 2011
Posts: 699
Localisation: Paris
Féminin

PostPosted: 11/02/2014, 19:51    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

La lettre d’hier avait été une surprise, avant de lui donner du baume au cœur, le temps était au beau, le soleil brillait et offrait une douce chaleur sur les joues de la demoiselle, qui était de sortie ce jour bien particulier. La tenue était simple, d’un bleu superbe, terminant ses manches par des broderies fines… son manteau assorti, lui avait des fourrures noires aux bout des manches, ainsi que le col et le chapeau…

Le Grand Royal, cet endroit sera sans nul doute, un lieu huppé, gastronomie, finesse, douceurs… L’idée est excellente, l’ivresse se fait déjà dans la vision de l’endroit, une sorte d’évasion qui est offerte aux clients, et à la vue du sourire de la rousse, rien n’aurait su lui faire plus plaisir que de s’évader à cet instant ! Quoi de mieux pour tourner la page, qu’un nouvel endroit, avec pour seules vies, la présence d’inconnus !!

Les deux menottes fourrées dans son manchon, elle pénètre dans la grand salle aux miroirs et à la luxure étalée, jusqu’à trouver un maître d’hôtel, qui malgré occupé, semblait avoir sentit sa présence, il est vrai qu’une femme avec de beaux souliers vernis, a toujours un talon qui sournoisement fait un tout petit bruit, annonçant sa venue.

Bonjour monsieur… croyez vous que je puisse avoir une table et profiter de vos douceurs ? Je crois que je suis amoureuse de vos desserts…^^

Ses yeux étaient à la fois tendrement posés sur cet homme à la classe incontournable, et sur la vitrine à desserts qui semblaient l’envoûter… une attraction délicieuse, qui libérait des senteurs de vanille, de fruits, de crèmes… l’estomac est mit à rude épreuve, car les papilles restent en éveil, sans compter ces fruits secs grillés qui lui font tendre le nez… mmmmm

Je vous promets d’en laisser pour vos autres clients, pourvu que je puisse en goûter quelques uns...

Il faut amadouer le garçon ? Qu’à cela ne tienne, elle lui offre le plus beau de ses sourires, deux papillons en guise de cils, habillant des prunelles aux étoiles éclairées… L’homme avait un certain âge, élégant, stylé, digne d’une cour où il aurait assuré le parfait serviteur au service du roi. Se laissera t-il amadouer pour qu’elle goûte toutes ces petites choses délicieuses, alors que le lieu se doit d’être sélect, sans débordement ! Le client n’est il pas roi ? Après tout, il n’aura qu’à la mettre dans un coin de la salle, pour que personne ne la voit entrain de s’empiffrer !!! hihi

_______________

Back to top
Visit poster’s website
Georges Grimod
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 29
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: 12/02/2014, 10:55    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

Les journées se suivent mais ne se ressemblent pas, c'est là sans doute la richesse de la vie parisienne. L’Établissement commence à faire parler de lui et des clients se présentent petit à petit dont certains reviennent ce qui est encourageant. Au petit matin commencent les ballets de livraisons de marchandises venues des quatre coins du Royaume de France et c'est un Georges méticuleux qui pointe chaque commande et se charge des règlements. Il vérifie tout, absolument tout et se montre intransigeant aussi bien avec le personnel qu'avec lui-même, c'est ainsi que se doit d'être menée une telle entreprise.

L'arrivée d'une ravissante demoiselle le fait quitter son comptoir d'accueil pour s'empresser d'aller l'accueillir.


Bonjour Mademoiselle, soyez la bienvenue Au Grand Royal !

Georges incline le buste et adresse un très léger sourire qui se veut chaleureux malgré tout. Georges ne sourit que fort rarement mais n'en apprécie pas moins celles et ceux qui savent se tenir et se présenter à lui élégamment. La demoiselle est amusante comme tout et semble bien gourmande, ce qui est une bonne chose dans cette maison qui se veut régaler ses clients avec raffinement.

Je vais vous faire servir un assortiment de nos desserts, Mademoiselle
Cela est offert par la Maison pour vous remercier de votre délicat sourire et de votre bonne humeur.
Si vous voulez bien me suivre.


Avec grande élégance, il introduit la demoiselle dans le salon de thé, tire un large fauteuil afin de l'inviter à prendre place à une table puis le repousse délicatement une fois la demoiselle installée. D'un claquement des mains il donne ses ordres et le serveur dépose à la table de sa jolie cliente un plateau d'argent où sont présentées toutes les spécialités sucrées de la maison, en de petites parts raffinées. Assiette, tasse et couverts sont également disposés.

Puis-je vous proposer un thé avec ces douceurs sucrées ?
Nous avons un large choix, Mademoiselle.


Il dépose la carte des thés sur la table et se recule afin de la laisser faire son choix.



    
 
Quote:
~~ Carte des Thés du Grand Royal ~~

    



Les thés Nature d’Inde, de Ceylan et de Chine



Ceylan Saint James Orange Pekoe
Originaire du Prestigieux jardin Saint James au Sud du Sri-Lanka, ce thé noir aux feuilles matures présente une infusion légère, cuivrée et très aromatique.


Grand Yunnan Impérial de Chine
Surnommé « le Moka des thés » ce thé noir pousse au sud ouest de la Chine, sa flaveur chaude rappelle celle de la châtaigne


Darjeeling Margaret’s Hope
Les jardins de Darjeeling sont situés au Nord Est de l’Inde, sur les flancs de l’Hymalaya qui offre des thés au bouquet exquis. Thé oolong, semi-fermenté, il a tous les avantages thérapeutiques du thé vert et la douceur des arômes du thé noir.


Grand Lapsang Souchong Chine
C’est le plus léger des thés noirs fumés au bois de pin ou d’épicéa. Produit dans la province du Fujian, à l’est, ses longues feuilles âgées grandes et épaisses, développent à l’infusion un arôme délicat légèrement chocolaté.


Yunnan de Mai Bio
Thé noir de Chine, jardin « An Ding ». Très belle cueillette riche en bourgeons de l’un des meilleurs thés noirs du monde : le Yunnan dont la saveur à la fois pleine et longue en bouche évoque le miel.


Puer Impérial
Thé sombre réputé dans la pharmacopée Chinoise pour ses vertus drainantes et digestives . Superbe cueillette au puissant parfum de terre humide.


Les thés Verts parfumés

Thé du Hammam
Mélange traditionnel turc, notamment servi
dans un fameux hammam d’Istanbul. Délicieuse composition de pétales de rose, eau de fleur d’oranger, pulpe de datte verte et de fruits rouges.
Excellent en thé glacé.


Grand Jasmin Monkey King
« Cueillette des singes ». La légende veut que l’on ait dressé des singes à récolter les pousses les plus hautes des théiers sauvages. Peu de fleurs et petites feuilles. Des fleurs de jasmin fraîchement cueillies sont ajoutées à ce thé vert.


Thé vert Gunpowder à la Menthe
Comme son nom l’indique, c’est une poudre de petites perles qui s’ouvrent en crépitant. Ce sont les anglais qui l’ont baptisé ainsi.


Mélange du Prieuré
Le thé vert Sencha est un thé chinois préparé à la mode japonaise, donc passé à la vapeur. Ici agrémenté d’oranges, et parsemé de pensées sauvages.


Thé des sables
Savoureux mélange à base de thé vert. La rose de Damas est associée aux fruits du soleil : mangue, pêche jaune et agrumes.


Thé des Enfants
Mélange de thé noir, de morceaux de fruits séchés et de fleurs, au bon goût de cerise. Thé des Fakirs Savoureux mélange parfumé de thé vert et d’épices, relevé d’un zest de pamplemousse. Délicieux chaud comme glacé.


Thé des sherpas
Thé vert de l’Hymalaya, frais et parfumé dont le goût rappelle la châtaigne cuite.



Les thés Verts Oolong et Noirs parfumés



Thé des Moines (recette secrète)
Thé Tibétain aux dix plantes et fleurs. Un mélange exceptionnel, préparé selon une recette ancestrale élaborée par les moines d’une lamasserie tibétaine. Souvent plagié mais jamais égalé, ce thé possède un parfum d’une rare subtilité.


Thé du Boudoir
Ce mélange fut créé il y a plus d’un siècle par Szluma Gilkin, sous la Russie Tsariste et sélectionné par l’ex cour Royale de Roumanie ; fruit des meilleurs jardins de Darjeeling, Assam et Ceylan ; la Bergamote de Calabre apporte sa note chaude et fruité. Se boit nature à toute heure de la journée.


Ikébana
Mélange fleuri de thés verts et noirs parfumé avec de la menthe, de la rose, du jasmin et de l’orchidée.


Thé des Concubines
Un mélange de thés parsemé de fruits et de pétales de fleurs au parfum enivrant, où domine la cerise, la papaye et le caramel. C’est l’odeur d’une maison de thé chinoise.


Thé des Anges
L’alliance de thés rares, la légèreté de la verveine, les pétales de fleurs de théier et les arômes subtils offrent un mélange riche en couleur et une saveur exquise.


Thé du Cachemire
Mélange de thés aux agrumes, clou de Girofle et épices.


Thé Sencha Calida
Thé vert Sencha, thé Oolong, groseille, aromatisé de fruits rouges et Vanille.


Le toit du monde
Thé oolong de Chine et thé vert du jasmin, bergamote, gousse de vanille et pétales de lavande.



Les thés Noirs parfumés



Thé des Amants
Doux et épicé comme un bourgeon de théier qui attend la première récolte de printemps, ce subtil mélange d’amande, cannelle, gingembre, pomme et vanille saura vous séduire.


Earl Grey Impérial
Grand Classique anglais. Il présente un très bon équilibre entre l’arôme de la bergamote et celui du thé noir de Chine.


Gibraltar
Thé noir subtil aux oranges douces et sanguines, avec un soupçon de vanille, miel, fleurs et d’épices.


Soirée d’Hiver
Savoureux mélange d’épices, agrumes et caramel.


Goût Russe aux Sept Agrumes
Parfumé à la manière slave, et aromatisé aux essences naturelles d’agrumes, avec une pointe de bergamote.


Montagne Bleue
Splendide composition de thés noirs, de miel, lavande, fraise et rhubarbe, parsemée de pétales de bleuet.


Thé des Sœurs Tatin
Ce délicieux thé à l’arôme de pomme cuite accompagnera parfaitement vos pâtisseries de l’après-midi.


Thé des Lords
Très bel Earl grey agrémenté de pétales de carthame. La bergamote de Sicile est puissante et raffinée.


Fleurs orientales
Mélange oriental fleuri à base thés noirs de rose et de lotus.


Thé au pain d’épices
Orange, épices, cannelle.




Mélanges de Thés et de Plantes



Roïbos tilleul menthe
Ce thé rouge ne pousse qu’en Afrique du sud. Il ne contient ni caféine, ni tanin, ce qui en fait une boisson apaisante. Idéal pour le soir.


Kir royal
Morceaux de papaye, hibiscus, raisins de Corinthe, cassis, pétales de rose, framboise, myrtilles et morceaux de fraise.


Les belles endormies
Mélange d’infusions (tilleul, verveine, menthe) et de thé faible en théine. Idéal après le dîner.






- Tasse de thé accompagnée de sa pâtisserie maison  : 15 francs -
  





_______________
Georges Grimod de la Reynière
Responsable du «Grand Royal»
Back to top
Angelynn
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 20 Apr 2011
Posts: 699
Localisation: Paris
Féminin

PostPosted: 12/02/2014, 12:24    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

L’élégance l’habille, autant l’allure, que le verbe… Cet homme a au coin de sa lèvre, un sourire amusé devant la rousse nouvellement arrivée. Celle-ci est aux anges devant ce maître de l’art de la réception, la carte élaborée éveille les papilles, et la présentation par ce grand monsieur, était plus que plaisante, il aurait rit avec la demoiselle, si celui-ci n’était pas si… enfin si… class !

Sa voix, douce, charmante, stylée…. Racée même, un peu comme ces anglais qui étalent avec brio une distinction certaine, fleurie et princière… Angie lui souriait, avec un naturel familier, ce n’était plus de la séduction, juste que la belle appréciait cette compagnie un peu étrange, qui offrait ses services, tout en attisant sa gourmandise, ce n’est pas tous les jours qu’on se voit offrir un plateau de desserts à goûter ! mmmm elle en aurait salivé de plaisir, en seulement les contemplant.

Celui-ci l’installe, comme une princesse qu’elle n’avait jamais été, sauf au regard bienveillant de son père… Chaise tirée, replacée, face à une table joliment décorée, dans un décor de rêve, où bougies viennent apporter quelques touches de chaleur bien particulières, ajoutant aux sourires de ces serviteurs du beau monde, inclinés comme ont le fait à la cour, et elle charmée comme une reine devant des sujets qu’elle aurait bien invités à sa table.

Le plateau d’argent, brillant de son bel éclat, arborait une foule de petites choses aux saveurs qu’elle imaginait déjà dans sa bouche, à se battre follement pour se faire mieux apprécier. Feuilletés, tartelettes, crèmes, moelleux, crêpes, caramels, gratins, glaces, et leurs farandoles de fruits crus ou cuits qui se berçaient d’amandes grillées ici ou là… Qui a parlé de régime ? Jamais !!! Pourquoi ? Ma foi, regardez donc tout ça, c’est trop bon !


Vous en goûterez bien une avec moi ? Je vais me sentir seule à dévorer tout cela, de plus… Si l’on me voit, que va-t-on penser de ma petite personne ? Une gourmande invétérée, qui ne sait s’arrêter devant de telles… mmmbonnes choses !

La demande n’était pas des plus conventionnelles, à dire vrai, qui oserait inviter le serveur, maître d’hôtel ou autre employé, à venir grignoter de si bonnes choses ? Mais, ce qu’il faut comprendre, c’est que seule devant tel ballet de délices…

Monsieur, je vais vous faire confiance pour le thé, pourvu qu’il soit fort et que je puisse avoir du citron et peut être un soupçon de miel.

Son regard, mêlé de vert et de bleu, le regardaient avec un petit air suppliant, afin qu’elle ne fut pas seule à table, et amusée, à jauger sa réaction, lui le grand homme, distingué et bien placé, pour savoir où se trouve sa place en réalité, alors que l’espiègle demoiselle, provoquait autant ses papilles que sa force de caractère… Après tout, il n’y a pas qu’Alexandra à savoir faire sa peste ! Non ?^^
_______________

Back to top
Visit poster’s website
Alexandra
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 25 Nov 2013
Posts: 2,524
Localisation: Manoir de Montrieux (Seine)
Féminin

PostPosted: 12/02/2014, 13:01    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

C'est en courant presque qu'elle franchit le seuil du restaurant, inquiète de savoir si sa sœur aura consenti à cette rencontre. Essoufflée, elle n'en écarquille pas moins les yeux en admirant le cadre prestigieux. Un lieu absolument divin et qui laisse présager d'un service de haute voltige. Elle sourit. Voilà bien tout ce qu'elle espérait. Mais cela c'est une autre histoire qui sera contée en son temps ...

Sa cape et ses gants sont ôtés tandis que l'on se charge de la décharger justement et qu'elle laisse courir ses grands yeux sur ce hall immense où sont desservies harmonieusement, des portes laissant imaginer un cadre tout aussi luxueux. Elle profite de ce moment pour reprendre son souffle sans pourtant que son inquiétude disparaisse. Voilà plusieurs semaines que sa sœur et elle n'ont plus échangé, pas plus qu'elles ne se sont revues. Elle imagine sans peine le chagrin qu'elle a pu causer à Angie et s'en veut terriblement. Rien n'aurait dû se dérouler comme l'histoire vécue a été le fruit de trop d'incompréhensions et de conflits.
Il ne lui reste plus que sa chère sœur pour famille et jamais encore elles ne s'étaient si violemment heurtées l'une avec l'autre. Jamais. Elle aime Angelynn plus que tout avec un cœur qui se voit à présent ravagé, dévasté, en berne. Charles l'a anéantie et il n'arrivera pas le jour où elle pourra renaître de cette terrible douleur qui la ronge à chaque seconde qui passe.
Alors, mieux vaut pour elle que cet amour elle puisse ne le consacrer qu'à sa sœur qui le mérite plus que quiconque. De toute façon, à présent, elle serait bien incapable de laisser parler son cœur auprès d'un homme qui risquerait de le briser encore plus qu'il ne l'est déjà. Seule la famille mérite quelle donne sans compter.


Un jeune serveur l'invite à entrer mais il lui faut signifier qu'elle espère une venue.

Bonjour, j'attends une demoiselle qui devrait me rejoindre au salon de thé.

Instinctivement, elle se pince les joues afin d'atténuer sa pâleur due au fait qu'elle ne s'alimente que fort peu. Avec la disparition de Charles s'en est allée aussi son envie de se nourrir régulièrement. Le serveur lui indique qu'une demoiselle y est justement installée  et l'invite à le suivre.
Bien vite, en pénétrant dans le salon de thé, elle identifie Angie en conversation avec un Monsieur. Elle s'avance, timidement, la peur au ventre. Comment se dérouleront ces retrouvailles ?

Bonjour Angelynn, je suis tellement heureuse que vous ayez accepté de venir.

Elle s'incline avec grâce devant son aînée et déjà tend ses bras vers elle mais sans oser s'avancer ...

_______________
Alexandra de Montrieux
Pair de France
Comtesse de Beaulieu
Baronne de Sceaux
Chevalier des Ordres du Roi

25 mai 1800 - 30 décembre 1822
Back to top
Angelynn
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 20 Apr 2011
Posts: 699
Localisation: Paris
Féminin

PostPosted: 12/02/2014, 14:01    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

L’aurait il accepté ? Elle s’imaginait un refus de mauvaise grâce, du style « Je suis navré, mais que vont penser les gens ! » ou encore « Mademoiselle, permettez que je n’accède pas à votre requête, ma place n’est pas… » ou encore d’autres excuses du genre ! ^^ Le pauvre, décidément, la demoiselle avait le don pour mettre les gens dans l’embarras, surtout quand c’était elle qui s’y trouvait en plein dedans !

Voyez donc ce plateau, comment manquer de respect à ce divin étalage de sucreries, de plaisirs, de parfums… Grands Dieux, il ne saurait refuser, au risque de la laisser ainsi se montrer en public, bouche ouverte sur toutes ces petites choses succulentes ! Ce serait un affront !! Enfin, surtout qu’elle se sentirait comme une bête de foire, exposée en vitrine sélect, dévorant avec des yeux pétillants de si bonnes choses ! Bon sang de bonsoir, Alexandra doit avoir grossit en venant ici tous les après midi, à dévorer tant de … … « Péchés » ???

Depuis le temps qu’elle n’avait vu sa cadette, jamais elle n’aurait songé qu’elle puisse fréquenter tel lieu… Surtout, que la fois dernière de sa visite, elle fut consignée dans sa chambre avec pertes et fracas ! Au grand dam’ de ce pauvre Marquis, qui attendait le moment de l’alliance avec grand intérêt, sauf qu’à la fin, il parlait de son « engrossement », comme des « poustoules », encore aurait il fallut avoir un traducteur, elle n’y avait rien compris, et ne s’en était pas plus inquiété que cela, puisque céleste c’était en tout point chargé d’éclaircir les débats !

Occupée à charmer le grand monsieur à la tenue impeccable, elle n’avait pas remarqué qu’Alex était arrivée, et évidemment, sans trop attendre, elle prit une de ces petites délicates bouchées appétissantes, pour l’enfourner dans sa bouche qui n’attendait que de reconnaitre les composants savoureux ! Quand… la bouche pleine, le regard pétillant, elle ne peut que constater la présence de la petiote, en compagnie d’un serveur, ce qui aurait arraché un sourire immense à étaler, mais bouche pleine, doit rester fermée…


Bonmmjour hum….

Evidemment, c’est bouche close, mastiquant et appréciant ce qu’elle va avaler, qu’elle enserre entre ses bras, son petit cœur d’amour, qu’elle est heureuse de retrouver… Ce bien entendu, jusqu’à enfin déglutir pour la saluer convenablement…

Comment allez vous jolie demoiselle… Comment doit on nommer l’aide que vous êtes à ces cérémonies que vous représentez au nom de notre souverain ? ^^’

_______________

Back to top
Visit poster’s website
Alexandra
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 25 Nov 2013
Posts: 2,524
Localisation: Manoir de Montrieux (Seine)
Féminin

PostPosted: 13/02/2014, 10:17    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

Pour vous, je suis et resterai toujours : Alexandra, ma bien chère Sœur.

Du reste, cette nomination toute nouvelle n'a pas suscité une quelconque idée de se voir appeler autrement que par son nom et son prénom par celles et ceux qui la connaissent. Elle laisse la soif des titres à d'autres.
Autrefois, sa famille fut titrée tant par l'appartenance à la noblesse que par les charges tenues en haut lieu. Quelle importance aujourd'hui puisque la Révolution a tout anéanti ?


Je vais bien mieux à présent que je vous serre dans mes bras.
Et vous ma chère Angelynn ? Comment vous portez-vous ?
Laissez-moi vous regarder.


Elle s'éloigne juste un peu de cette étreinte trop longtemps retenue et regarde sa sœur aînée avec tendresse. Angelynn est si jolie et fraîche ! Les affres de ce dîner de réveillon ont certainement atteint son cœur mais pas ce joli minois vif et rieur qui illumine ce salon de thé. Ses mains gardent celles de sa sœur dans les siennes et elles reprennent place, l'une en face de l'autre. Sur la table, une farandole de sucreries attire son regard sans que pourtant l'envie de s'en délecter d'une ne lui vienne. Elle sourit à Angie.

Je vois que la gourmandise ne vous a point quittée.
Voilà qui me réjouit, cela m'indique que vous profitez de la vie et cela me plaît.


La jeune Alexandra jette un œil peu intéressé sur la carte présentée et se contente de passer commande d'un thé nature avec une rondelle de citron. Elle préfère de loin se concentrer sur sa sœur. Il est temps pour elle de présenter ses excuses afin d'obtenir le pardon d'Angie. Elle n'a que trop tardé à le faire et s'en veut terriblement.

Je souhaite vous remercier d'être venue à ce rendez-vous, d'une part mais bien plus, d'autre part, vous présenter des excuses sincères quant à mon comportement lors de ce dîner de réveillon.
Je n'ai agi que sous la peur de me voir mariée à un homme en âge d'être notre grand-père.
J'ai conscience que Céleste et vous ne visiez qu'à mon confort pour l'avenir mais cet homme vieux, non, je ne pouvais me résoudre à votre choix.
Je veux aussi vous remercier de toutes ces années de privations pour me bien éduquer et doter.


Timidement, elle ose un sourire en même temps que cette longue intervention et regarde à présent sa sœur avec une réelle émotion et un désir intense de pardon.

_______________
Alexandra de Montrieux
Pair de France
Comtesse de Beaulieu
Baronne de Sceaux
Chevalier des Ordres du Roi

25 mai 1800 - 30 décembre 1822
Back to top
Angelynn
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 20 Apr 2011
Posts: 699
Localisation: Paris
Féminin

PostPosted: 13/02/2014, 15:10    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

Et bien… Alex-xandra… Je suis heureuse de votre brillante promotion dans cette société difficile à l’insertion des femmes !

Les yeux remplis d’étoiles, elle la contemplait en serrant la belle, celle-ci n’était plus une enfant, mais une femme, les souvenirs de cette enfant courant partout, trempant les doigts dans le chocolat à peine tiède ou brandissant sa jolie poupée, était désormais à garder comme un passé d’une page tournée… Que le temps passe trop vite, le monde n’a de pitié pour aucun de ses adeptes de la vie, les contraintes font de chaque âme, une un adulte averti, surtout en recevant quelques gifles improvisées !

Je vais bien ma princesse… et vous serrer contre mon cœur, me fait un bien fou !

La voici qui la contemple, comme on le ferait d’une enfant par sa mère, Angie en profita pour la mirer aussi, divinement parée, aux allures d’une Dame, elle contemple la petite fille qui a tourné la page, pour laisser la place à la femme d’aujourd’hui, superbe et élégante, plus belle encore que ne l’était leur pauvre mère à son âge, et pourtant gardant les traits de celle qui les avaient enfantées…

La gourmandise m’est venue ce jour, quoi que depuis hier que j’ai reçu votre lettre, j’avoue m’être laissée allée à grignoter plus… ^^’ Et de vous savoir arrivée là où vous êtes, me rempli de bonheur le cœur que j’avais attristé !

Elle commande son thé, et se lance dans un discourt où les excuses se devaient cependant d’être partagées… L’ainée baisse un instant son regard, laissant de côté les gourmandes petites choses qui étaient exposées sur le plateau argenté, avant de relever ses yeux pétillants qui la gratifiaient d’amour et de tendresse…

Mon amie… Ma sœur… Mon âme… Je serais piètre ainée à vous laisser vous faire pardonner seule… Je crains moi-même vous devoir des excuses, n’ayant pas réalisé à quel point ma rancœur m’avait trop loin menée… Depuis votre arrivée à l’auberge, il faut avouer que tout s’est enchainé… Vous avez mal interprété mes services auprès de la clientèle, car j’étudie la médecine, non pour être médecin, mais pour soulager par des massages appliqués ceux qui en ont besoin… Votre effeuillage, pour ma part, m’a laissé croire à une agression de la part du dit client, et enchainant nos malentendus, nous nous sommes éloignées… Ensuite, sous l’emprise d’une colère non dissimulée, et aidée par les conseils de Céleste… Ne lui en veuillez pas, il est vrai que les mariages s’organisent ainsi, même si je réprouve ces méthodes barbares… J’ai mal jugé le Marquis, je l’avais cru plus jeune, même si je le connais bien riche, espérant ainsi vous faire profiter d’une grande et belle vie !

Les yeux brillants des larmes déjà perlantes, elle reprend son souffle en ajoutant :


Pardonnez si vous le pouvez, cette sœur ingrate, qui en avait assez de supporter le poids trop lourd pesant sur ses épaules, de tant de domaines à gérer, car, j’avais beau relever les manches, je ne palliais jamais assez aux manques qui avaient creusé les tiroirs de notre fortune… La révolution ne nous a pas aidé, et les coffres de nos parents vidés, j’ai dû m’affairer à regagner cette fortune !

Sa main serrant la sienne, l’émotion à fleur de peau, la gorge retenant les sanglots, elle plonge ses prunelles dans cette jeune femme tant aimée qui ne quitterait jamais son âme et son cœur...

Pardonne moi Alexandra… Je suis si confuse de ne pas avoir été à la hauteur… Ton époux sera celui que tu choisira… Et je serais à jamais… toujours là pour toi !
_______________

Back to top
Visit poster’s website
Alexandra
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 25 Nov 2013
Posts: 2,524
Localisation: Manoir de Montrieux (Seine)
Féminin

PostPosted: 14/02/2014, 13:26    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

Elle renaît ! Une véritable renaissance s'opère en même temps que sa douce sœur la serre dans ses bras. Comment a t-elle pu se passer de cette douce étreinte si longtemps ? Elle s'en fait le reproche encore et encore lorsqu'elle mesure l'importance de cet amour filial qui n'égale aucun autre. Pas même celui qu'elle porte à Charles. A présent assise, elle admire les traits fins du visage de cette sœur aînée et chérie depuis sa naissance.
Sa respiration se fait plus douce, plus légère que depuis ce fameux soir. Au long des semaines qui se sont écoulées tout son être s'est modifié sensiblement et n'a plus réagi de la même manière. Sans doute s'est-elle endurcie, a-t-elle quitté ce que l'on appelle l'enfance ? Elle ne sait mais a pu observer que quelque chose s'était opéré en elle et que rien ne serait plus jamais comme avant. Importante constatation qui, quelque part, lui fait naître aussi quelques regrets de cette prime jeunesse envolée.


Plus jamais je ne veux attrister votre cœur Angie !
Plus jamais.


Le thé servi est incroyablement parfumé bien que nature dans sa présentation. Un court instant, elle ferme les yeux pour graver cette odeur à nulle autre pareille et dont elle essaiera de reproduire les notes dans la composition de ses futurs parfums. Le thé est bien sûr utilisé mais jamais encore elle n'a senti pareilles effluves.

Lorsque Angie se lance dans ses excuses avec grande ferveur, lui revient alors chaque moment décrit. Des moments houleux et d'autres heureux. En cela, elle s'aperçoit à quel point elle a grandi depuis son arrivée de Nice. Elle réalise aussi qu'elle n'a pas pris le temps d'étudier avec attention ce à quoi se consacrait sa sœur dans le cadre de son établissement.

Je m'en veux terriblement de n'avoir pas pris le temps de découvrir en quoi consistait votre métier. J'ai agi comme la plupart des humains qui ne se donnent pas le temps de la réflexion et qui jugent sans savoir. C'est parfaitement idiot !
Je me suis montrée idiote.


Les motifs de ce mariage, il lui faut l'avouer, étaient bien obscurs pour elle. Si Tom ne s'en était pas ouvert franchement jamais elle n'aurait su.

Angelynn, je ne savais point que notre situation et nos finances étaient si précaires.
Je ne savais pas. J'ai tellement été protégée et choyée que ma vie me semblait douce et sans nuage.
Je comprends aujourd’hui que Céleste et vous n'avez agi que pour mon bien même si le moyen fut radical.

A présent, je vais pouvoir vous aider à reconstituer une trésorerie saine et pérenne.

Ses grands yeux se baissent pour cacher les quelques larmes qui inondent son fin visage lorsque Angelynn évoque le choix libre d'un époux potentiel. Sa réaction est immédiate et presque rageuse.

Jamais plus je n'aimerai ! Jamais !
Je... l'aime tant encore ... tant ...
... Il me manque tellement que je ne sais plus respirer sans lui.


Elle se rend compte qu'Angelynn ne doit sans doute pas comprendre, car au fond, jamais sa sœur n'a su, ni imaginé que Charles et elle se voyaient en secret et qu'un amour violent et incroyablement puissant s'était déclaré entre les deux jeunes gens.
Du coup, elle ne réussit pas à relever la tête, pas plus qu'à regarder sa sœur.

Comme un ultime recours, elle prononce avec de gros sanglots dans la voix :
Je te pardonne Angie.

_______________
Alexandra de Montrieux
Pair de France
Comtesse de Beaulieu
Baronne de Sceaux
Chevalier des Ordres du Roi

25 mai 1800 - 30 décembre 1822
Back to top
Angelynn
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 20 Apr 2011
Posts: 699
Localisation: Paris
Féminin

PostPosted: 14/02/2014, 15:18    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

« Je te pardonne Angie » cette phrase fait office d’écho, une cathédrale entière qui vient se vouer à faire résonner dans sa tête, le moindre mot, libérant la rousse du poids qu’avait causé cet éloignement… Deux petites couettes qui se roulent aujourd’hui en un chignon délicat, quelques anglaise enfuies de se regroupement ordonné et gracieux, dévoilent aujourd’hui la splendide petite princesse devanue femme…

Père et mère, seraient fièrs de vous... Plus jamais je ne saurais contrarier votre cœur, mon enfant…

Ce « mon enfant » était comme une forme d’appartenance, comme une mère qu’elle ne serait sans doute jamais, et qui était déjà comblée en jouant ce rôle auprès de sa petite sœur tant aimée… Les larmes de la jeune femme coulent, et sans réfléchir à qui la voit ou pas, elle se lève pour se mettre à genoux devant Alexandra, toutes deux sous l’emprise de l’émotion, elles n’auraient su se dévoiler avec plus de sincérité qu’à cet instant… Les mains jointes en tenant les siennes, l’ainée des Montrieux baise les mains de sa sœur qui la pardonne, alors qu’elle retient la panique que lui a procuré l’éventualité d’un mariage d’amour !

Les yeux humides, pas encore séchés de l’effusion partagée, elle plonge son regard dans les prunelles de sa soeurette… Qu’avait il put se passer de si terrible, pour que la blondinette s’affole autant, qui était responsable d’un tel ressentiment ? Elles avaient peu parlé depuis la mort de leurs parents, saignées l’une et l’autre en plein cœur par ce terrible évènement, l’on croit toujours les siens immortels, surtout lorsque l’amour est au sein de cet enclos fermé familial.


Cessons de nous reprocher ces choses passées, l’avenir est tout à nous, nous aurons bien le temps de remettre à flot les coffres de la famille… mais…

Inquiète, sa voix se fait plus douce encore, murmurant presque ce qu’elle lui voulait dire, car si son cœur était blessé, il fallait y remédier, trouver le coupable, ou encore l’aider à se relever de cette épreuve si difficile. Il ne suffit pas de jeter de l’eau sur un feu, pour en apaiser la douleur des flammes, et le responsable de ce mal être, devait être informé de ce qu’il avait fait, une simple mise en garde ne saurait sans doute suffir, mais d’une manière ou d’une autre, Angie voulait apaiser la colère de son petit amour de sœur…

Jamais ? Qui te manque ? Quel est l’idiot qui ne voit pas à quel point mon petit ange de sœur, est amoureuse ? Votre sentiment est si grand, à vous voir, que seul cet être saurait apaiser votre couroux…

Elle contemple ce minois baissé, honteux sans doute d’avoir révélé ce secret qui perturbait ses pensées… Que voici une absence déméritée, la pauvre enfant avait déjà bien souffert, que fallait il lui imposer cette ombre en plus au tableau ! La vie, il est vrai, ne fait que peu de cadeaux, c’est pour cela qu’on essaie toujours de lui accorder plus de chance, d’importance, arroser les plants pour rendre plus belles les fleurs… Angie ne voulait plus voir son Alex attristée ainsi…

Vous n’êtes pas obligée de me le dire, mais je pourrais sans doute ramener ce gredin à la raison, et venir vous retrouver afin qu’il ne vous quitte plus… Tom pourrait lui donner une belle leçon de savoir vivre, une gifle ou deux et le tour est joué ! L’envie de vous quitter, lui aura aussitôt passé ! Que vous a-t-il promis pour vous rendre si triste ?

Peut être avait elle inventé cette histoire de grossesse, juste pour se donner à celui qu’elle aimait ? L’amour à des raisons, que la raison ne connait pas ! L’avait elle rencontré au sein de son nouvel emploi ? Un proche du Roi, ou quelque personne de ce lieu, un habitué, ce qui expliquerait le rendez vous pour sans doute le retrouver ? Avait elle peur de le lui dire ???

Qui est ce ? A moins que vous ne préfériez le garder secret ?

_______________

Back to top
Visit poster’s website
Alexandra
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 25 Nov 2013
Posts: 2,524
Localisation: Manoir de Montrieux (Seine)
Féminin

PostPosted: 14/02/2014, 17:24    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

Relevez-vous ma douce Angie.

L'instant est solennel et réellement empreint d'émotions partagées. D'un côté, elle lui demande de se relever car il ne sied pas à une jeune fille de s'agenouiller ainsi en public devant une autre jeune fille mais, de l'autre, elle garde ses mains serrées dans les siennes  avec une certaine fermeté comme pour ne plus jamais perdre ce doux fil rouge d'un amour sans égal pour cette sœur au grand cœur. Angie réussit même l'exploit de la faire sourire entre deux gros sanglots en évoquant un Tom qui irait botter les fesses de Charles.

Oh... celui que j'aime plus que ma vie même a déjà tâté de la poigne de Tom ....

Il est vrai que seul Charles pourrait apaiser ce terrible, cet immense chagrin qui est le sien et qui n'est pas prêt de s'envoler en un simple claquement de doigts. Pourquoi ne pas s'en ouvrir à Angie ? Auprès de qui d'autre pourrait-elle soulager cette peine incommensurable qu'elle n'a jamais connue auparavant, sauf à la perte de ses chers parents. Elle se voit d'ailleurs très troublée de pouvoir comparer ce qui n'est sûrement pas comparable aux yeux des autres. Pourtant, la douleur est aussi forte, la perte aussi douloureuse, peut-être même pire.

Angie ? Je souffre autant que lorsque Mère d'abord, Père ensuite, nous ont quittées pour toujours.
Je crois que Charles est parti pour toujours Angie ... pour toujours ...


De nouveau, elle éclate en sanglots ne réussissant plus à retenir cet immense chagrin.

... Pardonnez ma faiblesse étalée devant vous ...

Son éducation stricte interdit de pleurer ou de montrer ses sentiments ou émotions mais là, elle ne sait plus rien retenir. La voilà à renifler comme lorsqu'elle était petite fille et à sortir de son manchon un petit mouchoir immaculé et brodé aux armoiries des de Montrieux.

Vous venez sans doute de comprendre qu'il s'agit de Monsieur Charles Duquenne.

Elle se mouche discrètement mais ses larmes ne cessent pas, pire, elles augmentent ! Elle se sent inconsolable, éteinte, sur le point de vouloir mourir depuis son départ.

Angie, je ne dors plus, je ne mange plus, mon cœur souffre comme jamais je ne pensais qu'il fut possible qu'il souffre depuis la mort de Père et de Mère.
Je ne vous indique point cela pour obtenir une quelconque pitié mais bien pour vous faire comprendre que moi, je n'ai pas joué, j'ai aimé totalement, entièrement et avec une sincérité sans faille.
Et, aujourd'hui ...
Elle marque une longue pause comme pour se convaincre que c'est bien là, la triste réalité. Charles n'est plus là et ma vie ne vaut plus d'être vécue.
Je suis morte, Angie, en même temps que Charles est parti, mon cœur a voulu cesser de battre.
Sans lui, je ne suis plus rien ... non, rien.

Coulent les larmes, mouche son nez. Dans sa si grande détresse et cette souffrance qui est la sienne elle cherche néanmoins à rassurer sa sœur immédiatement. Elle ne veut plus qu'elle s'inquiète sur ce qui n'a pas lieu d'être. Aussi, timidement lui chuchote-t-elle :

Angie, il vous faut savoir que je reste pure, je suis pure dans mon corps comme à ma naissance et salie dans mon cœur dans le même temps.

Les sanglots vont crescendo et ses menottes tremblent dans celles de sa sœur toujours agenouillée.

_______________
Alexandra de Montrieux
Pair de France
Comtesse de Beaulieu
Baronne de Sceaux
Chevalier des Ordres du Roi

25 mai 1800 - 30 décembre 1822
Back to top
Angelynn
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 20 Apr 2011
Posts: 699
Localisation: Paris
Féminin

PostPosted: 16/02/2014, 00:20    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

Angelynn était loin d’avoir honte d’être à genoux devant sa petite âme, le même sang coulait dans leurs veines, le même amour et le même respect, sachant que quelque part, toutes deux partageaient une sorte de folie jumelle ! Ou presque ! ^^Elle se releva aidée par sa sœur qui gardait fermement ses mains dans les siennes, comme si chacune avait peur de perdre l’autre, alors que justement, elles venaient de se retrouver…

Ainsi donc, ce mystérieux jeune homme, a déjà goûté au plaisir de se faire réprimander par le grand Tom ? Que voici une perspective amusante, et il fallait avouer qu’à plusieurs reprises, surtout lors de l’annonce avant que ne sonne minuit, en cette fameuse soirée du diner, en compagnie du vieux bougre de Marquis, la rousse avait songé à ce Charles en imaginant qu’il fut le père de l’enfant imaginaire d’Alex… A dire vrai, un court instant, elle cru même le voir arriver à 4 pattes par la porte d’entrée en criant « c’est moi… je suis làààààààà »… C’était idiot certes, mais il fallait croire qu’elle avait du mal à croire que la petiote se soit ainsi laisser entrainer et bafouer les règles de la respectabilité !

Et alors qu’elle vient évoquer les souffrances partagées depuis le départ de ces deux êtres tant aimés, le nom est prononcé ! Charles…Charles ? CHARLES ??? LE CHARLES ????? Non… ce doit être un autre… Voyons, qu’elle idée saugrenue ! Ils ont nié tous deux dans la chambre, alors qu’il s’était retrouvé attaché à une chaise, après avoir été presque étranglé par Tom… Et puis quand se seraient ils revus ? Elle fut punie et confinée au manoir, sous la surveillance de Céleste… Non non, une idée saugrenue… Il s’agit d’un autre Charles… Mais à ce moment là, elle aurait donné son patronyme, alors qu’elle le nomme de son prénom, comme si sa sœur le connaissait déjà…

Cha… Charles… Charles Duquenne ?????


Elle déglutit en songeant au baiser dans le carrosse, ainsi qu’au massage dans sa chambre, sa colère contre elle-même devant la situation embarrassante dans laquelle elle s’était mise en présence de ce jeune homme qui l’avait attiré à cette époque… Contrariée ? Non, à vrai dire, plutôt surprise, mais elle la reprit d’une voix douce…

Vous vous étiez revus ???

Evidemment, elle confirme qu’il s’agit bien de Charles, heureusement qu’elle reprenait place sur sa chaise, quoi que… En voulant s’y assoir, elle se retrouve assise en effet, mais parterre, les sourcils levés, les lèvres étirées en un sourire étonné, la surprise est de taille, mais que dire !!!!!

Il s’agit bien du même Charles Duquenne n’est ce pas ? Il ne peut y en avoir d’autre sur Paris ou dans les environs ? Non évidemment… Suis-je bête ! Je suis vraiment désolée de…

Des déceptions elle en aurait d’autres, elle devrait se faire à cette idée, car la vie apportait son lot de tristesses, de coups bas, de douleurs, et cela même avec les sentiments les plus fragiles qu’un cœur puisse subir.

Ma petite princesse… Que c’est il donc passé ?

Ce temps d’arrêt, montre l’ampleur de cette histoire, non une petite aventure, mais bien tous les gages qu’elle avait dû offrir à ce garçon, des promesses qui avaient dû être la base de cette relation…

Mon enfant… Depuis quand durait votre liaison ? Et que vous étiez vous promis l’un et l’autre ?

Pure certes, elle était pure… Mais son cœur saignait, et en cela, la Montrieux, en était offensée, comment avait il pu lui faire tant de mal… Qu’avait il a gagner en agissant ainsi ? Pourquoi avait il disparu et que lui était il arrivé ?

Il nous faut le chercher, savoir pourquoi il a agit ainsi, car s’il l’a fait consciemment je serais implacable ! Je veux le recevoir, et connaitre la vérité, je ne tolèrerais pas que l’on vous blesse ainsi impunément.

La froideur de ces derniers mots, avait été volontaire, mais bien entendu, elle avait pu se relever et poser son auguste fessier sur la chaise la plus proche, celle là même qu’elle avait manqué un instant plus tôt !

_______________

Back to top
Visit poster’s website
Alexandra
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 25 Nov 2013
Posts: 2,524
Localisation: Manoir de Montrieux (Seine)
Féminin

PostPosted: 16/02/2014, 13:35    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

Alors que son aînée se détache d'elle, elle la suit du regard et sans doute sa confession a-t-elle surprise la belle Angelynn qui au lieu de prendre place sur son fauteuil telle la jeune fille de bonne famille vient de choir au sol sans autre cérémonie ! Bien vite, Alexandra bondit vers sa soeur afin de lui offrir une main pour l'aider à se relever. Des longs sanglots aux larmes amères un éclat de rire cristallin vient habiter les lieux.

Angie ! Ma chère sœur, il ne faut point que cela vous mette à terre.
Nous avons livré bien des batailles et jamais nous ne nous sommes montrées vaincues.

Ah ben elle est bien bonne celle-là ! Comment réussit-elle à se convaincre de ce qu'elle vient d'annoncer à sa sœur ? La voilà, elle, l'Alexandra, plus bas que terre ! Son cœur est dévasté, sa tête alourdie de bien trop de nuits sans sommeil et elle ose donner du courage à sa sœur ? *C'est pour la bonne cause Alex !* *Mouarffff ! Je t'en collerais de la bonne cause moi !*
Avec tendresse, elle remet en place les plis de la robe d'Angie, la gratifie d'une caresse au visage.

Point de mal j'espère ?

Elle l'aide à prendre place et regagne son fauteuil. De nouveau, Alexandra redevient ce Jean qui rit puis ce Jean qui pleure. Il est nécessaire, à présent qu'elle a dévoilé à sa sœur, la raison de ce gros chagrin, d'en terminer clairement avec les explications qui manquent. Que dire ? Que ce fut ce que certains auteurs décrivent dans leurs romans : un immense et instantané coup de foudre ? Ce que ces crétins d'auteurs omettent de dire, c'est qu'un coup de foudre peut engendrer plus de mal que l'orage le plus violent s'abattant sur une ville ou une campagne. A moins que la jeune Alexandra ne l'ait point compris dans ce qu'elle a pu lire ? C'est possible. Ne dit-on pas que l'on ne retient que ce qu'il nous plait de retenir ?

Charles.... Plus jamais elle n'aimera. Plus jamais. C'est bien trop atroce de se sentir ainsi démunie, vide de l'autre qui vous a tant emplie et donné d'amour. Au jour d'aujourd'hui, elle se sent amputée, lui manque cet essentiel sans lequel elle n'est pas complète.

Depuis quand ?
Depuis toujours Angie.

Nous nous sommes aimés dès le premier regard.

En avançant ceci, elle se surprend à se demander si finalement ce qu'elle ressent est bien ce qu'a ressenti Charles. Et si tout cela n'était qu'une immense farce ?

*OOOOH Non,non, non !**Charles ne peut pas t'avoir menti !*

Enfin ...je crois...
Ce fut le cas pour moi. Aux Étuves puis ensuite nous nous sommes revus, souvent, en cachette.
Nous avons entretenu un lien également par voie épistolaire.

Elle regarde sa sœur avec de l'inquiétude.

Angie ? Les mots couchés sur le vélin ne peuvent mentir n'est-ce pas ?
L'on peut sans doute se mentir en face à face mais pas en écrivant ?
Surtout quand ces mots sont forts et incroyablement tournés dans la même direction que celle qui est la nôtre ?
Angie ? Charles ne peut pas m'avoir à ce point trahie ?

Elle pose ses menottes sur celles de sa sœur aînée et l'interroge du regard, espérant entendre que tout ceci va s'arranger, que Charles est en voyage, qu'il rentrera bientôt. Que de ce malentendu, ils en riront tous, bientôt. Oui, bientôt.

Au fond, nous ne nous sommes rien promis car tout était implicite dans cet amour passionnel. Tout coulait de source, tout était d'une évidence surprenante.
Nous consentions à tout et ensemble.
Alors je ne sais Angelynn, je ne sais que rajouter d'autre.

_______________
Alexandra de Montrieux
Pair de France
Comtesse de Beaulieu
Baronne de Sceaux
Chevalier des Ordres du Roi

25 mai 1800 - 30 décembre 1822
Back to top
Angelynn
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 20 Apr 2011
Posts: 699
Localisation: Paris
Féminin

PostPosted: 16/02/2014, 20:33    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

Jamais vaincues ? Certes, jamais, il fallait dire ce qui est, les Montrieux n’avaient jamais baissé les bras, et s’étaient toujours relevés ensemble dans le meilleur et dans les pires des situations… Quand à mettre à terre la demoiselle, ce n’était que son arrière train, à vrai dire pas de quoi fouetter un chat, juste assez pour faire écarquiller les yeux des serveurs et des gens qui depuis l’extérieur, admirent les lieux à travers la belle vitrine nettoyée à la perfection.

Le rire est le propre de l’homme, le mieux est de ne pas l’en priver, sans oublier que lorsque l’on parle de l’homme, cela est une généralité, puisque la femme en faisant partie, elle a le droit de rire aussi ! Résultat, la situation amusante de la demoiselle au séant posé sur le sol marbré, inclus sans difficultés les jeunes filles qui ne se privent pas de partager cet éclat de voix… Angie riait en se tirant de là, et avant que de prendre cet air sérieux pour rassurer sa sœur au sujet de ce Charles disparu.

La main de la petite Alexandra était faite de douceurs, un geste que leur mère s’appliquait à leur offrir, alors qu’elles étaient blessées… le moindre bobo était accompagné de ce geste, puis d’un baiser magique, visant à faire évaporer ce mal à l’endroit où il siégeait, mais point n’était à cette heure de quémander le bisou, puisque sur le séant était l’offense, remarquez, à l’idée de celui-ci, Angie rit de plus belles !

Ne soyez pas si inquiète, il y a assez de jupons pour rembourrer là où je fus offensée ! Et puis, nous n’allons point prendre les pratiques de notre pauvre mère, à baiser la blessure ! N’est ce pas ?

A ces mots, espérant faire ainsi sourire sa sœur, elle penche un peu sa tête, faisant son petit chien battu, les yeux réhaussés de sourcils implorants, et se frottant discrètement ce fessier débordant de tissus, qui en réalité n’avait nullement souffert. La douleur d’un premier amour est si intense, s’en souvient elle la rousse ? Il est vrai qu’elle avait aimé, mais ce souvenir est si loin déjà, qu’elle avait comme la petite Alex, décidé de ne s’accrocher à personne à l’avenir ! François, son plus grand amour, le seul sans doute, même si elle avait accordé au début, de l’importance à ce Charles qui par la suite, avait su se faire aimer de son petit double, son âme, sa tendresse, la seule à qui il ne fallait pas faire de mal !

Toujours ? Avaient ils mentit à l’auberge ?

A l’auberge ? Le bain ? Mais…


Si cela était, le baiser partagé dans le carrosse lors du retour de chez le peintre, pourquoi l’avait il appuyé ? Et les massages qu’il lui avait prodigué, emprunts d’ambigüité, tout cela n’était que mensonges ? Mensonges pour elle ou pour sa sœur, l’une comme l’autre étaient bafouées !

Je… Je comprends…

Le cœur d’Angie se serre à chaque mot prononcé, à croire qu’en blessant ainsi sa cadette, c’est à elle qu’il avait planté le couteau dans le cœur… Lui dire ? A quoi bon la blesser d’avantage, cicatriser allait déjà être bien difficile, et elle déglutit en la laissant parler…

Non… Les écrits sont posés par l’encre qui part du cœur ma sœur… mais ce que je ne comprends pas, c’est son silence aujourd’hui…

Un voyage… Un petit mensonge de la part de l’ainée ne pourrait que la faire patienter, mais au lieu de la guérir cela risquerait de nourrir l’espoir, alors que celui-ci elle n’était pas certaine que ce soit la bonne chose.

Que rajouter d’autre ? Lui laisser le bénéfice du doute durant un mois encore, une affaire familiale importante aurait pu le rappeler auprès des siens, la Hollande n’est pas au coin de la rue, et il a peut être été contraint de ne pas donner de nouvelles, cela arrive souvent lorsque les parents imposent aux enfants certaines règles, comme lorsque je vous avais priée d’épouser ce Marquis... Comprenez-vous cela ?

Le thé était avalé, mais l’appétit avait soudain été coupé, jamais chose ne fut plus difficile à dire, ou à taire ! Ne rien dire, garder le silence, en espérant que Charles remontrerait le bout de son nez, afin d’apaiser la petite sœur, même s’il n’était pas le beau frère idéal pour Angelynn, surtout avec les souvenirs qui furent les siens.

_______________

Back to top
Visit poster’s website
Alexandra
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 25 Nov 2013
Posts: 2,524
Localisation: Manoir de Montrieux (Seine)
Féminin

PostPosted: 17/02/2014, 11:50    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

Émue par la pensée ravivée de leur chère Mère, elle se souvient ... Douceurs, attentions, câlineries, mots doux et encourageants d'une maman toujours inquiète et soucieuse du bien-être de ses deux "princesses" comme elle aimait à les appeler. Lui revient les petits maux d'enfant que cette mère venait soigner en embrassant la partie malade ou écorchée. Le sourire de nouveau se dessine sur le visage d'Alexandra à cette douce évocation. Elle regarde Angelynn et hoche la tête en signe de négation puis sourit plus largement. Évidemment que la partie affectée présentement ne serait pas embrassée mais que sa sœur était drôle !

Oui l'auberge et les bains ma douce Angie.
Je crois vraiment que c'est là que je suis tombée amoureuse de Charles mais comme il ne s'y est strictement rien passé, sauf ce que vous connaissez de cette remuante arrivée, c'est lorsque nous nous sommes revus au laboratoire que peu à peu les sentiments réciproques se sont dévoilés.


Elle passe volontairement sur le premier quiproquo entre Charles et elle. Lui la croyait mariée, et elle, le pensait sur le point de se marier. Une histoire de fous en somme. Rougissante, elle termine sa confession.

C'est au laboratoire que fut échangé notre premier baiser.
Voilà, vous savez tout ma chère sœur.


Le cœur lourd à l'évocation de son histoire, de sa grande histoire d'amour, elle préfère se noyer dans sa tasse de thé en s'en emparant et en avalant d'une traite la chaude boisson dont elle n'identifie aucune saveur. Seule l'amertume étreint son être. Angie se veut rassurante et c'est bien tout ce qu'elle attendait, quand bien même n'est-elle point dupe. Un sursis. Voilà ce que lui propose avec raison sa sœur mais elle ne sait si cela changera quelque chose à la donne du moment. Si Charles a réellement pris la fuite pour des raisons qu'elle ignore totalement : qu'est-ce qui pourrait bien le faire revenir ?

Un mois. Entendu.

Elle ne peut en dire plus tant elle se sent triste et laminée. Il lui reste sa nouvelle fonction, voilà ce à quoi elle devra s'accrocher dans l'avenir. Et puis, servir le Roi, c'est tout de même une occupation qui vaut toutes les attentions, non ? Il lui faut s'en convaincre avec force pour ne plus penser à sa peine.

Comment trouvez-vous votre thé ? Servez-vous d'une pâtisserie.
La vie ne doit-elle pas reprendre son cours ?


Alexandra regarde sa sœur avec grande tendresse en se convaincant elle-même que c'est en effet le mieux à faire.

_______________
Alexandra de Montrieux
Pair de France
Comtesse de Beaulieu
Baronne de Sceaux
Chevalier des Ordres du Roi

25 mai 1800 - 30 décembre 1822
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Département de la Seine + -> Ville de Paris All times are GMT + 1 Hour
Goto page: 1, 2, 320, 21, 22  >
Page 1 of 22

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group
powered by ArgenBLUE free template