Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index

Forum Officiel du jeu Monarchies
Immergez-vous en France en l'an 1825
www.monarchies.droits-divins.com
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

[RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal
Goto page: <  1, 2, 320, 21, 22
 
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Département de la Seine + -> Ville de Paris
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Anastasie Lévis-Mirepoix
Haute Justice
Haute Justice

Offline

Joined: 08 Jan 2017
Posts: 1,925
Localisation: Dans le coeur de son Beau Brun d'Epoux pour le meilleur et pour le ... Meilleur !
Féminin

PostPosted: 08/09/2017, 08:16    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
Deux solutions se présentent à Anastasie devant l'embarras et le refus de son fiancé à vouloir se lancer dans ce pas de deux : bouder férocement, se mettre en colère pour montrer à quel point elle est vexée de cette fin de non recevoir. Ou ... retourner gentiment prendre place sur son siège afin d’éviter un scandale public. Sa petite menotte toujours suspendue dans le vide, elle la laisse se reposer doucement sur le tissu de sa robe et balaie la salle du regard. Il lui semble que tous les regards soient posés sur elle et sa condition de jeune femme renvoyée dans ses pénates. Elle fulmine de l'intérieur la Anastasie !
Rongeant son frein, elle opte pour la seconde solution. Elle regagne donc son siège et s'y assoit calmement, du moins, en apparence.
Ce n'est pas demain la veille qu'elle se relancera dans une telle invitation ! Foi d'Anastasie !

Afin de ne pas perdre tout à fait contenance, elle vide son verre de Saint-émilion et regarde Joris un moment avant de prendre la parole d'un ton calme mais cassant.


- Cher Amour, je vous aime tout autant mais ... sachez que l'invitation que vous venez de recevoir ne se représentera plus jamais.
Soyez donc assuré que mes petits pieds ne risqueront rien.


Elle repousse l'assiette de son dessert. Voilà que son bel appétit est coupé. La fin du dîner approchant à grands pas, elle sort quelques billets de son sac de soirée qu'elle place, discrètement, dans le coffret de l'addition qui vient d'être posé sur la table. Elle a invité Joris, elle règlera la note comme elle le prévoyait. De nouveau, elle le regarde et reprend la parole, cette fois avec professionnalisme.

- Vous devriez peut-être songer à rencontrer le Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, ou du moins lui écrire afin de lui signifier l'absence du Bâtonnier ? A moins qu'avec les autres avocats vous ne décidiez de lancer une nouvelle élection de Bâtonnier en veillant bien au respect de la procédure définie dans tel cas de figure ? Dans tous les cas, un Bâtonnier absent depuis trop longtemps, sans motif, se doit d'être remplacé, je crois, non ? Il n'est pas normal que vous restiez en plan depuis votre fin de cursus et votre succès à l'examen sans pouvoir prêter serment. Si demain un procès se présente vous ne serez pas recensé dans la liste des avocats du Barreau de Paris et le ou les futurs clients ne pourront donc pas se tourner vers vous pour assurer leur défense. Ce n'est pas admissible, ne croyez-vous pas ?

Le piano joue toujours et cela agace Ana. A quoi sert une douce mélopée si l'on ne peut pas en profiter ?

- Notre journée fut rude, pouvons-nous rentrer, je vous prie ? Je suis lasse.

Anastasie ne se reconnait pas tant elle est restée calme et a su reprendre un sérieux presque exagéré. Grandirait-elle ? Prendrait-elle conscience que la vie à deux qui se dessine se doit d'accepter de faire quelques concessions et de ne pas enfoncer l'autre sans réfléchir ? Elle aime passionnément Joris alors ... sans doute que oui, puisqu'elle vient de le mettre en pratique.

_______________
Back to top
Joris.de.Florensac
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Offline

Joined: 10 Jan 2017
Posts: 559
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: 10/09/2017, 23:53    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

Grand dieu, il devint blanc comme plâtre. Aurait-il mis à jour une des prophéties de Nostradamus disant que l’immensité du monde allait s’effondrer sous leurs pieds pour avoir déchaîné pareil enfer dans son regard ? Il exagérait peut-être beaucoup mais la comparaison d’un refus de ne pas savoir danser était à ses yeux, presque similaire.

Debout et figé face à elle, il resta muet de tout commentaire qui serait susceptible de déclencher un esclandre public car elle en aurait été bien capable. Il baissa le regard pour reprendre sa place à la table et attendit silencieusement qu’elle se calme intérieurement, regardant en soupirant le reste du dessert dans son assiette afin de garder une certaine contenance car ce genre de situation le rendait fort mal à l’aise. Soudain le ton de sa voix coupa le lourd silence qui venait de s’installer, il était pondéré mais également acrimonieux car cette fois-ci l’enthousiasme n’avait plus sa place Elle n’avait rien perdu de son comportement tranché. Il souleva son regard qu’il planta dans le sien pour l’écouter. Le ton de voix calme et doux de Joris n’avait pas changé.


Ana chérie, pourquoi l’avoir mal pris ? Je vous ai dit que j’étais désolé. Vous savez, ce n’est point à l’armée ni sur un champ de bataille que l’on apprend à faire des pas de danse.

Il esquissa un sourire timide.

Je ne demande qu’à apprendre alors apprenez-moi à danser.

Il s’en voulait tout de même de lui avait coupé l’appétit et casser ainsi la fin de leur belle soirée car elle laissa choir son dessert, ce qui n’était pas habituel puis régla l’addition. Il la laissa faire sans piper mot. De nouveau, elle reprenait la parole et le ton était devenu sérieux. Il acquiesça du chef.

Certainement que c’est inadmissible. J’ai même quémandé mon diplôme auprès du professeur de droit de l’Université pour qu’il me l’envoie, sinon je l’attendrai encore. Il y a vraiment un grand laisser aller, c’est le moins que l’on puisse dire. Comme j’ai reçu mon diplôme, il n’y a que deux jours dont le 20, je vais attendre encore un peu avant de faire le nécessaire auprès du Ministre de la Justice et Garde des Sceaux.

Le pianiste tapotait toujours sa jolie mélodie sur les touches de son clavier et les gens autour d’eux sirotaient leur champagne dans la bonne humeur et les éclats de rire. Il soupira intérieurement à cette joie de vivre. Elle était lasse et voulait même sans doute mettre fin à cette soirée qui pourtant avait bien commencée.

Très bien, si vous ressentez de la fatigue, alors rentrons !


Last edited by Joris.de.Florensac on 18/09/2017, 11:28; edited 1 time in total
Back to top
Anastasie Lévis-Mirepoix
Haute Justice
Haute Justice

Offline

Joined: 08 Jan 2017
Posts: 1,925
Localisation: Dans le coeur de son Beau Brun d'Epoux pour le meilleur et pour le ... Meilleur !
Féminin

PostPosted: 18/09/2017, 11:09    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

Oui ? Pourquoi a-telle mal pris le fait que Joris ne sache pas danser ? Pour le coup, elle se sent pisseuse la Anastasie. Son fichu sale caractère la voit à présent, malheureuse comme les pierres d'avoir mis son fiancé dans l'embarras, à devoir se justifier. Elle doit bien reconnaître que toutes ces longues années passées auprès de Feu Monsieur son Père, sur des champs de bataille, ne sont pas le contexte idéal pour s'exercer à la danse de salon. Mais, comment pouvait-elle le savoir ou le deviner ? Voilà encore un exemple qui tend à démontrer qu'ils ont tout à apprendre et à découvrir l'un de l'autre. Il est vrai que jusqu'à ce qu'il y a peu, Anastasie a plutôt passé son temps à enquiquiner celui qui était son tuteur, à lui chercher des noises, à le titiller, à le jauger, à le tester jusqu'à le pousser à l’extrême de ses retranchements. Tout ce temps qui n'aura pas été mis au service de le connaître vraiment.

Elle baisse la tête, honteuse. Elle reste un moment à ne savoir que répondre. Pour une soirée "demande en mariage", voilà que tout tournait en eau de boudin. Des roses rouges, une touchante déclaration, une somptueuse bague de fiançailles et ... une Anastasie en dessous de tout. Pauvre Joris, pauvre Amour. Où avait-il mis les pieds ? A sa place, Anastasie aurait pris la poudre d'escampette afin de ne plus avoir à supporter cette grotesque situation et à ne pas se voir unie à quelqu'un ne voyant le verre qu'à moitié plein et à se montrer en colère pour un rien.

Elle est gauche, il n'y a rien à dire d'autre. Gauche, empotée et stupide. Quel tableau !

Toujours tête baissée, elle murmure plus qu'elle ne parle de façon intelligible.

- Pardonnez-moi, je ... je suis ... en dessous de tout.

Ses petites mains s'entortillent l'une à l'autre, nerveusement.

- Je ... je vous apprendrais, si ... si vous voulez toujours de moi pour épouse.

Bah oui, parce que s'il ne veut plus d'elle, elle ne va certainement pas lui apprendre à danser pour qu'il fasse ses premiers pas avec une autre ! Faut pas abuser quand même !

- Mais ... mais pas ici... on nous regarde ... ahem ...

Il lui semble, en effet, que tous les regards sont posés sur le jeune couple qui ne sait plus bien où il va. Moquez-vous, bande d'abrutis !

_______________
Back to top
Joris.de.Florensac
Conseil des Ministres
Conseil des Ministres

Offline

Joined: 10 Jan 2017
Posts: 559
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: 23/09/2017, 18:00    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

Malgré son calme, il se trouvait assez désarçonné. Il ne voulait pas non plus la perdre car il l’aimait trop et terriblement et jamais, au grand jamais, il n’avait ressenti cela pour une femme. Elle gardait la tête baissée et il était difficile pour lui de savoir si elle boudait ou si elle avait honte de son comportement quand…


En dessous de tout… Mais non voyons… Que me dites-vous là ? Vous vous êtes simplement énervée parce que votre partenaire ne savait pas danser. Ce n’est pas gravissime et il n’y a pas de quoi s’emporter pour si peu.

Notre problème était enfin résolu et la perspective d’apprendre à danser ne lui déplaisait pas. L’idée était séduisante et il approuva avec grâce.

Merci, comme ça, je n’aurais plus la fâcheuse tendance à écraser les pieds… Mais bien sûr que oui, je tiens plus que jamais à ce que vous soyez mon épouse… Quelle question !

Franchement, il y avait des fois qu’elle lui sortait de ces questions qui dépassaient son entendement. Il lui souriait en espérant la voir se dérider et sourire à son tour. A ses derniers propos, il sentait que le cœur n’y était plus et qu’il était grand temps de s’éclipser.

Très bien, partons si vous le voulez bien.

Il regarda sa montre à gousset. Les heures avaient filées à leur insu à une vitesse qu’il était minuit passé et ils avaient encore une heure de route à faire. Il se leva et tendit la main à Ana pour l'aider, prenant la corbeille de roses sur le coin de la table, il se dirigea vers le vestiaire puis à la réception, le temps pour le portier d’héler un fiacre.
Back to top
Anastasie Lévis-Mirepoix
Haute Justice
Haute Justice

Offline

Joined: 08 Jan 2017
Posts: 1,925
Localisation: Dans le coeur de son Beau Brun d'Epoux pour le meilleur et pour le ... Meilleur !
Féminin

PostPosted: 24/09/2017, 12:07    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

Elle l'avait froissé, vexé et mis dans une colère qu'il se gardât bien de laisser voler en éclat. Ce dont elle lui était reconnaissante pour tout dire. C'est donc une Anastasie, fraichement fiancée mais pas très fière d'elle, qui se leva pour placer sa petite menotte nouvellement baguée dans celle d'un Joris, devenu homme contrarié par la tournure qu'avait pris cette soirée.

Le fiacre se présenta, dans lequel ils grimpèrent tous deux sans mot dire. Comment réparer tout cet imbroglio ? Le parfum des roses rouges se répandant avec largesse dans l'habitacle du fiacre, venait aplanir ce qui ne devait pas rester un mauvais souvenir. Anastasie se rapprocha de son fiancé, posa sa tête sur son épaule, serra la main masculine dans la sienne avant de prononcer, enfin, quelques mots sincères et repentis.


- Je regrette de m'être si mal comportée. Je vous promets que cela ne se reproduira pas.

Elle vint chercher les lèvres masculines sur lesquelles un baiser doux se déposa pour signifier combien elle était fière de cette nouvelle vie qui s'ouvrait à eux et qui ne devait plus les voir fâchés, courroucés, contrariés pour ... des broutilles.

- Je suis fière et heureuse de devenir votre épouse, mon Tendre Amour.

Anastasie se promettait de veiller à ne plus se conduire aussi sottement tandis qu'elle acceptait les baisers passionnés de son fiancé qui furent offerts tout au long de la route les ramenant chez eux.
La paix et l'harmonie étaient revenues pour le jeune couple de Florensac-Lévis-Mirepoix.


- FIN de ce dîner de fiançailles -
    

_______________
Back to top
Claire-Alice
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 12 Nov 2017
Posts: 145
Localisation: Paris
Féminin

PostPosted: 13/01/2018, 22:28    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

Jeudi 11 Janvier 1824 - Vers les 15 h 15.

J’étais un petit peu en avance. Mais je n’aurais pas raté ce rendez-vous pour rien au monde ! J’avais hâte de revoir Anastasie et de passer ce moment entre femmes. J’avais envie d’avoir une amie et j’espérais sincèrement que cette rencontre serait le début d’une belle amitié.

De ce que j’avais compris, le lieu du rendez-vous était un lieu assez prestigieux. Alors j’avais fait mon mieux pour être le plus présentable possible. Cheveux relevés en chignon, mais pas trop strict non plus, robe longue drapée couleur prune avec des petites bottines noire à talons. Pour avoir chaud, j’avais un manteau, une écharpe et des gants.

Je ne savais pas exactement où je devais attendre, mais pour ne pas rester dans le froid, je pénètre dans le hall du Grand Royal.

_______________
Back to top
Anastasie Lévis-Mirepoix
Haute Justice
Haute Justice

Offline

Joined: 08 Jan 2017
Posts: 1,925
Localisation: Dans le coeur de son Beau Brun d'Epoux pour le meilleur et pour le ... Meilleur !
Féminin

PostPosted: 15/01/2018, 10:06    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

Complètement frigorifiée, Ana est prostrée sur la banquette de la berline la conduisant sur son lieu de rendez-vous. Une chaude couverture de fourrure vient pourtant la recouvrir jusqu'à hauteur des épaules alors même qu'elle s'est résolue, depuis quelques jours, à endosser une jolie toque à la mode des pays de grands froids et un manteau pourtant très chaud car lui aussi fourré de fourrure.
Bigre, le froid parisien est sacrément mordant en cet hiver 1824.

Lorsque la berline marque l'arrêt devant le Grand Royal et que le cocher l'invite à en descendre, elle n'hésite pas pensant que l'activité de quelques pas saura la réchauffer et surtout, l'idée d'un breuvage chaud lui donne envie de se précipiter jusqu'à l'intérieur du prestigieux établissement. Elle avance, gracieuse, sourire aux lèvres, joues et bout de nez rougis par le froid.




   
 
Il lui faut avouer également que revoir Claire-Alice la ravie au plus haut point. Elle a apprécié sa compagnie le jour de son mariage et espère en apprendre plus sur cette jolie rouquine. Elle se presse donc de franchir le portique tournant de l'entrée afin de se retrouver dans le hall d'accueil. Très vite, elle aperçoit la jeune demoiselle qui semble attendre qu'on vienne la placer. Ana s'avance vers elle, un magnifique et radieux sourire offert à la demoiselle.

- Bonjour Claire-Alice ! Quelle joie de vous revoir ! Comment allez-vous ? Pas trop frigorifiée ?

L'un des maîtres d'hôtel s'approche du duo féminin et propose de les guider.

- Mesdames, soyez les bienvenues au Grand Royal !

Ana s'empresse de lui demander un coin tranquille, connaissant déjà les lieux.

- Bonjour Monsieur. Nous souhaitons prendre le thé et nous aimerions être installées dans l'un de vos petits salons privés. Est-ce possible ?
- Tout à fait Madame, je vous en prie, suivez-moi.

Les deux jeunes femmes sont conduites dans un ravissant salon, au calme parfait et à la décoration apaisante.

- Nous y voilà Claire-Alice. Installons-nous le temps que la carte des thés nous soit présentée. Ainsi donc êtes-vous aussi une gourmande ?

Ana sourit, trop contente de n'être pas la seule dame de ce royaume à aimer tout ce qui est bon et gouteux.

- Joris trouve que je mange bien plus que lui mais c'est que je suis tout simplement bien plus gourmande que lui !

Un rire frais et joyeux s'envole alors dans le petit salon, habitacle des deux jeunes femmes pour quelques heures.
_______________
Back to top
Claire-Alice
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 12 Nov 2017
Posts: 145
Localisation: Paris
Féminin

PostPosted: 15/01/2018, 22:54    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

Je n’attends pas longtemps, car je suis bientôt rejointe par la pétillante Anastasie. Je ne peux m’empêcher de sourire franchement en la voyant arriver. Elle est toujours aussi belle. Elégante, gracieuse. Son manteau, sa toque... Tout lui va à ravir. Je pense sincèrement qu’elle est le genre de femme qui peut porter une toile de jute et être tout aussi ravissante. Moi à côté, j’ai l’impression d’être un vilain petit canard, même si j’ai fais un gros effort de présentation aujourd’hui !

- Bonjour Anastasie ! Je suis également enchantée de vous revoir ! Vous êtes absolument divine aujourd’hui !

J’ôte mes gants :

- Un peu, mais j’ai survécu ! Vivement les beaux jours. Le froid ne me gêne pas, mais quand ça dure un peu trop, je commence à en avoir marre !

Je ris doucement. Nous sommes rapidement accueillies par un maître d’hôtel. Je laisse Anastasie faire. Visiblement, elle a l’habitude de venir et elle sait parfaitement quoi demander. J’aimerais beaucoup être comme elle. Aussi à l’aise en société.

Je suis Anastasie et le maître d’hôtel, jusqu’au petit salon qui sera le notre pour les longues minutes suivantes. J’ôte alors mon manteau, mon écharpe, je rajuste ma robe et je m’installe, regardant tout autour de moi :


- C’est magnifique. J’ai bien fait de vous laisser choisir. Finalement, je n’ai pas encore trop pris le temps de découvrir Paris et je n’ai pas encore les bonnes adresses notées dans un carnet ! Mais je pense que celle-ci sera en tête !

Je ris de nouveau lorsqu’elle parle de gourmandises :

- Je suis très gourmande, surtout pour le sucré. Les gâteaux, les sucreries, je ne peux m’en passer. Je crois d’ailleurs que je pourrais me nourrir que de ça. Heureusement pour moi, et visiblement c’est également votre cas, je n’ai pas tendance à grossir !

Je souris :

- Joris semble aimer vous taquiner. Vous formez un si joli couple. Dans tous les cas, sachez que je ne regrette pas le jour où il est entré dans l’atelier pour me demander son costume ! J’ai vraiment eu de la chance de vous rencontrer ! Ah d’ailleurs, j’ai failli oublier !

Je sors alors de mon sac un paquet de moyenne taille, plutôt lourd. Il est de forme rectangulaire, joliment emballé. Tout en dentelle, avec un ruban bleu à petits carreaux. J’aimais faire des emballages et je m’en sortais plutôt bien :

- C’est pour vous. Un cadeau de mariage en retard.
_______________
Back to top
Anastasie Lévis-Mirepoix
Haute Justice
Haute Justice

Offline

Joined: 08 Jan 2017
Posts: 1,925
Localisation: Dans le coeur de son Beau Brun d'Epoux pour le meilleur et pour le ... Meilleur !
Féminin

PostPosted: 17/01/2018, 11:51    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

Ana apprécie la fraîcheur, la spontanéité de Claire-Alice. C'est ce qui l'a séduite lors de leur toute première rencontre à l'occasion de son mariage. Un bref instant, elle rougit sous le compliment reçu car c'est la première fois que cela lui est adressée par une femme. Il faut un début à tout, dit-on, alors elle rougit, oui, puis bien vite sourit plus largement.

- Vous n'êtes pas en reste ma chère Claire-Alice car je vous trouve toute en beauté. Vous devez faire tourner la tête de beaucoup de Messieurs, non ? Me trompe-je ?

Elle est, elle aussi, très spontanée et franc du collier ce que sans doute il faudra qu'elle corrige un jour avant que cela ne lui joue un sale tour. Avec Claire-Alice, elle ne s'inquiète pas, son instinct lui fait dire qu'elle peut se confier sans détour et dire ce qu'elle pense. A présent qu'elles sont toutes deux confortablement installées, Ana prend le temps de poser longuement son regard sur la jeune femme qui est face à elle. C'est un regard bienveillant et amical. Ne doivent-elles pas apprendre à se connaître ? A s'apprivoiser en vue, elle l'espère, d'une amitié qui semble déjà se dessiner très nettement ?

- Je suis contente que vous ayez accepté que l'on puisse se revoir et ainsi apprendre à mieux se connaître. Vous savez, je n'ai guère eu l'occasion et même, je peux dire que je n'ai encore jamais eu l'occasion de nouer un lien amical avec quiconque de la gente féminine depuis que je suis sortie du couvent, il y a un an de cela.

Elle sourit à Claire-Alice.

- Mes seules amies si on peut les nommer ainsi, sont les sœurs de mon couvent. Il serait temps que cela change, ne trouvez-vous pas ? Et vous Claire-Alice ? Avez-vous su nouer quelques liens à Paris ?

La carte des thés et celle des pâtisseries viennent d'être déposées devant chacune. Ana ne se précipite pas pour la consultation, préférant ne pas rompre le début de conversation qui s'installe entre les deux jeunes femmes, petit à petit. Un léger hochement de tête, une bouille amusée à la remarque de la jeune femme concernant l'Amour de sa vie.

- Oh ! Si vous saviez ce que Joris aime à me taquiner !  A croire que c'est son sport favori. Il faut dire que je lui donne matière à la taquinerie car je suis le plus souvent à m'emballer, à parler plus vite que des notes de musique qui s’égrainent sur un piano forte. Si vite, qu'il en a la tête qui tourne !

Un discret petit rire s'échappe puis plus doucement, sous le ton de la confidence, elle ajoute : - Oui, je crois que notre couple est un joli couple, bien assorti. Je suis si heureuse à ses côtés !

Puis reprenant un ton normal : - Pourtant ce fut très compliqué au départ !

C'est très étonnée que son regard se porte alors vers le ravissant paquet cadeau que lui tend Claire-Alice. Elle le détaille en un premier temps, juste pour admirer la préciosité et le raffinement de l'emballage.

- Oh ! Mais il ne fallait pas. Votre chaleureuse présence le jour de notre mariage était déjà un merveilleux cadeau pour Joris et moi.

Timide et extrêmement touchée par ce geste attentionné, voilà qu'elle n'ose pas l'ouvrir, elle qui pourtant raffole des cadeaux.

- Qu'est-ce donc ?

Curieuse comme tout, elle n'a pas pu retenir cette question à laquelle Claire-Alice va sans nul doute lui répondre : "Ouvrez et vous saurez."

_______________
Back to top
Claire-Alice
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 12 Nov 2017
Posts: 145
Localisation: Paris
Féminin

PostPosted: 20/01/2018, 18:21    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

Le compliment d’Anastasie me fait rougir instantanément. Je m’étais toujours trouvée des plus banales. Pas moche, mais pas non plus très belle. Mes cheveux roux, frisés, ma mèche blanche sous ma chevelure qui ne se voyait que lorsque je faisais un chignon... J’étais une femme assez fine, avec peu de forme. Pas vraiment ce que les hommes aimaient en général. Mais cela ne m’avait pas empêché de trouver l’amour.

- Beaucoup, non... Mais j’ai au moins fait tourner la tête de l’un d’entre eux !

Je ne lui avais pas parlé de Nicolas encore et je savais bien que la curiosité d’Anastasie ne tarderait pas à me demander plus de détails sur cet homme !

Alors comme cela, elle venait du couvent. J’étais légèrement étonnée par cette nouvelle mais aussi, je me disais que de ce fait, elle serait loin d’apprécier la nature de ma relation avec Nicolas, si le sujet venait à être abordé. Je ne voulais pas lui mentir. Et encore moins perdre son amitié :


- Oui, vous avez tout à fait raison ! Je n’ai pas d’amie non plus. Je n’en ai jamais eu en réalité.
Je suis à Paris depuis le mois de novembre simplement. J’ai passé beaucoup de temps au Bar avec Monsieur de Sevigné, qui est devenu mon mentor... Alors finalement, il est plus un père qu’un ami. J’ai aussi côtoyé Monsieur Le Ministre Perret, mais je ne l’ai pas vu depuis une éternité. Et ensuite, il y a aussi Alcide Maximim Lyone, avec qui j’apprécie passer un peu de temps. Mais lui aussi, voilà quelques jours que je ne l’ai pas vu, depuis qu’il a dû partir avant la Saint-Epicure.
Donc hormis ces trois personnes, il n’y a que vous !


Et Nicolas bien évidemment, mais lui ce n’était pas un ami... C’était l’homme qui faisait battre mon coeur.
Le serveurs apporta la carte. Voyant qu’Anastasie ne la prend pas, j’en fais de même. Je ne voulais pas paraître impolie.

L’écouter parler de Joris était un vrai bonheur. Elle semblait l’aimer tellement :


- Je vous comprends. Moi aussi je parle plus vite qu’il ne le faudrait. J’ai bien failli mettre Nicolas dans l’embarra une fois. Disons que je peux être une très bonne amie, mais je suis aussi très rancunière si l’on me fait ou me dit quelque chose de mal. Et lorsque je n’aime pas quelqu’un, j’ai bien du mal à le cacher. Je n’ai pas honte de dire ce que je pense. Cependant, je n’aime pas les conflits. Alors je tente de m’en tenir le plus éloignée possible. Mais Nicolas sait me canaliser maintenant.
C’est curieux ! Moi aussi j’ai eu des débuts difficiles avec Nicolas ! Que s’est-il passé avec Joris ?


Voilà, j’avais parlé de lui alors que je ne l’avais pas cité dans les deux autres questions ! Mais là, je n’avais pas pu faire autrement. Je souris, m’attendant à un flot de questions qui suivrait sous peu !

Le cadeau fait l’effet escompté :


- Bien évidemment qu’il le fallait. Je me suis sentie assez mal ce jour là de n’avoir songé à vous en offrir un. Bien que celui-là soit plutôt un cadeau pour vous que pour Joris ! Ouvrez-le et vous le saurez !

Le paquet renfermait un jolie boite en bois clair, très ouvragée. Lorsqu’on l’ouvrait, on trouvait de petits compartiments avec des aiguilles, des épingles, du fils, des boutons... Un nécessaire à couture de base. Je ne l’avais pas acheté pleine. J’avais trouvé la boite et moi, j’avais ajouté tout ce qu’il fallait à un nécessaire à couture.
_______________
Back to top
Anastasie Lévis-Mirepoix
Haute Justice
Haute Justice

Offline

Joined: 08 Jan 2017
Posts: 1,925
Localisation: Dans le coeur de son Beau Brun d'Epoux pour le meilleur et pour le ... Meilleur !
Féminin

PostPosted: 27/01/2018, 12:00    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

C'est le plus naturellement du monde que s'instaure une conversation conviviale, amicale, entre les deux jeunes femmes. Comme toute femme, en peu de mots, l'on peut déjà déceler quelques confidences, l'air de rien. C'est tout à fait ce qu'espérait Ana avec Claire-Alice. Ce n'est pas qu'elle ait soif de se dévoiler mais bon sang, qu'il est bon de pouvoir converser ainsi avec une demoiselle de son âge quasiment, qui ne porte pas le vêtement de bonne sœur ! Pour une fois, Ana n'a pas l'impression d'être à confesse.

- Avoir un Mentor est une bonne chose. Si la personne est de bon conseil, avisée et bienveillante alors il n'y a qu'à s'en réjouir et à retirer le meilleur des enseignements prodigués. Moi-même, je fus formée par deux personnes que je considère comme mes Mentors.

Elle sourit et s'empresse d'ajouter joyeusement :

- Oh non, non, ce n'est pas la Mère Supérieure de mon Couvent ! Brave Mère Héloïse qui ne cessait de se plaindre de mes frasques et de me consigner dans ma cellule avec en prime la lecture des Saintes Écritures  jusqu'à pas d'heure ! Non, je parle là de personnes rencontrées dans le cadre de mes études, d'abord, puis, dans celui de l'exercice de ma profession. Deux personnes qui m'ont tout appris et particulièrement mon ancien Ministre de Tutelle qui me manque beaucoup aujourd'hui.

Discrète malgré tout, elle ne va pas jusqu'à nommer le Prince pour ses études et Thierry d'Argenson pour ses premiers pas à la Procure.

- Il est bon de se savoir soutenue, entourée, par des personnes de valeurs pour avancer dans la vie. J'y ajoute et c'est vers lui que va ma grande préférence ...

Ana laisse planer un petit blanc, histoire de susciter la curiosité de Claire-Alice.

- ... Mon tendre époux ! Il est posé, mesuré, clairvoyant et sait toujours trouver les mots pour m'indiquer la voie à suivre. C'est si précieux !

Elle rit doucement et revient au prénom plusieurs fois cité par son vis-à-vis féminin.

- Nicolas ? Hum ... Il y a du bonheur au son de votre voix, dans vos yeux qui s'illuminent chaque fois que vous prononcez ce prénom. Non ? Les conflits : tout comme vous, je les évite mais parfois, cela n'est pas évident et dans ce cas, j'ai tendance à voir rouge, à monter au front, à tempêter et ce n'est pas la réaction idéale.
- Nous devons nous corriger ? Oui, sans doute ? Visiblement, vous avez trouvé celui capable de réfréner vos ardeurs ?

Elle n'ose questionner davantage, songeant que si la belle rousse souhaite lui en dire davantage, elle le fera. Du moins l'espère t-elle.

- Oui, notre départ avec Joris fut très compliqué. Et pour tout vous dire : si quelqu'un m'avait dit, il y a un an de çà, qu'il deviendrait mon époux, je lui aurais ri au nez ! Rendez-vous compte Claire Alice : Joris fut désigné par Feu mon Père comme devant devenir mon Tuteur jusqu'à ma majorité. Mon père a quitté ce monde en décembre 1823 et début janvier 1824, j’apprenais par le Notaire de la famille, cette volonté avec en plus, l'obligation de devoir partager mon héritage à part égale avec cet homme inconnu.
J'ai dû alors m'installer sous le même toit et vivre avec cet inconnu que j'ai bien fait tourner en bourrique, si vous saviez. Quand j'y repense, je me dis que seul Joris a été capable de patience avec moi. De patience et de volonté de me voir grandir sans rien attendre en retour. Pourtant, plus d'une fois, je l'ai malmené, je l'ai poussé à l'extrême.


Elle sourit. Encore dans le flot des images défilants à l'évocation de ces souvenirs, finalement pas si lointains.

- Au fond, je crois aujourd'hui avec assurance, que mon Père savait parfaitement ce qu'il faisait. Qu'il prévoyait avec certitude quelle serait l'issue de cette volonté. Et ... je l'en remercie tant ! Joris est et restera l'unique Amour de ma vie et cela jusqu'à mon dernier souffle et au-delà.

Un peu embarrassée au fond, d'étaler son si grand bonheur, elle rougit.

- Pardonnez-moi Claire-Alice, voyez, encore une fois je m'emballe comme vous avec Nicolas. Nous sommes et resterons incorrigibles.

Elle se décide enfin à ouvrir le si joli paquet et découvre alors la ravissante boîte à couture.

- Oooh quelle jolie boîte à couture ! Merci infiniment Claire-Alice !

Hésitante, elle ajoute tout de même dans un grand éclat de rire :

- Je crois, en effet, que Monsieur mon époux ne saura que faire de ce ravissant coffret et je vais vous avouer que je vais le lui cacher car sans quoi, il va me demander de recoudre tout un tas de choses et ... ce sera une vraie catastrophe. Non seulement pour moi, mais surtout, pour les pauvres tissus passant par mes mains. Je vais avoir besoin de votre savoir et de votre expérience.

Délicatement, elle repose la boîte et se munit des cartes des thés et des pâtisseries.

- Alors, voyons-voir ce qui nous est proposé là. Par quoi voulez-vous vous laisser tenter Claire-Alice ?

_______________
Back to top
Claire-Alice
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 12 Nov 2017
Posts: 145
Localisation: Paris
Féminin

PostPosted: 01/02/2018, 23:18    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

J’aurais pu écouter Anastasie parler durant des heures. Elle avait une façon de raconter les choses, en captivant son auditoire. Elle était pétillante, en toutes circonstances, et j’adorais ça chez elle.
Alors je la regardais me parler de ses mentors avec un sourire, admirant à la fois son élocution et les traits si parfaits de son visage.


- Votre admiration pour votre mari est si profonde et votre amour si beau. C’est tellement agréable de vous entendre parler de lui !
Mais, je pense que vous gagnez largement la coupe des débuts difficiles ! Votre histoire ne semble pas simple, en effet.
Le couvent... Pour moi c’est une prison. Heureusement, mon père n’a jamais eu l’idée de m’envoyer dans un tel établissement.


Oui heureusement, parce que je pense que je serais devenue dingue ! La religion et moi, c’était comme la politique et moi... L’un au sud, et moi au nord !

- J’ai entendu dire que l’amour frappe toujours où on ne l’attend pas. C’est sans doute ce qui fait la beauté de tous ces sentiments. Moi, j’ai toujours cru au coup de foudre. Mon petit côté fleur bleue qui ressort. J’avais toujours espoir qu’un homme tombe follement amoureux de moi au détour d’un chemin.

Je ris. Quoi que, je n’étais pas si loin de la réalité finalement !

- Votre père était protecteur visiblement, et cela vous a bien réussi. Aujourd’hui, vous êtes mariée, heureuse et épanouie. Et c’est parce qu’il a mis cet homme dans votre vie, même si ce n’était sans doute pas l’idée principale ! Et votre engouement ne me dérange pas, au contraire !
Mon père était protecteur également. Mais je me rends compte aujourd’hui qu’il m’a simplement empêcher de vivre. En fait, il m’empêchait de sortir, la plupart du temps.


Je poussais un petit soupir et me voilà le plus naturellement du monde lancée dans mon histoire :

- Mon père était avocat. Ma mère était infirmière. Nous ne manquions de rien. J’ai été élevée dans une grande bâtisse, fille unique, avec du personnel pour s’occuper de tout. Mon père m’amener rarement dans les mondanités. Il disait toujours que je n’avais pas assez d’épaules pour supporter cela. Que je ne ferais pas la différence entre les personnes bien intentionnées et les personnes mal intentionnées. Alors quand j’avais le droit de sortir et que j’avais le malheur de m’amouracher d’un homme, il le faisait déguerpir de ma vie bien vite : «Claire-Alice, ne vois tu pas qu’il ne veut que ton argent ?! Pourquoi sinon tomberait-il amoureux de toi ?». Alors j’avais fini par ne plus sortir et passer mes journées à coudre. Pour ça que finalement, je ne sais pas trop me comporter en société et je connais souvent des impairs.

J’haussais les épaules. Aujourd’hui, en le racontant, je me rends compte de la sévérité de ces propos. A l’époque, je trouvais cela normal :

- Mes parents sont décédés en début d’année dernière. En mer. Ils étaient partis en voyage et je ne les avaient pas suivis parce que j’avais enfin décidé de m’émanciper un peu et d’ouvrir ma propre boutique. J’étais en plein dans ce projet quand ils m’ont appris leur souhait de voyager. Alors j’ai refusé de partir. Et comme j’étais majeure, ils n’ont rien pu faire. Et on est venue m’apprendre leurs morts. Et une fois le premier choc passé, j’ai surtout appris que mon père était en pleine banqueroute et que c’était pour cela qu’il avait fuit avec quelques économies. Je me suis retrouvée endettée jusqu’au cou et j’ai du tout vendre. Tout, pour pouvoir repartir à zéro. C’est ainsi que j’ai débarquée ici. Avec 15 francs dans ma poche et deux robes. Je ne voulais plus rester à Reims...

Je secouais la tête :

- Je vous demande pardon, j’ai un peu plombé l’ambiance avec mon histoire sordide ! Surtout qu’aujourd’hui, c’est dernière moi. J’ai rencontré l’amour, je me suis installée chez lui... Et grâce à Monsieur de Sevigné qui m’a offert un travail bien vite, je peux refaire surface petit à petit. Aujourd’hui, je suis heureuse. Vraiment !

Anastasie avait fini par ouvrir le paquet. Je savais que pour elle, ça serait un peu un cadeau empoisonné, car elle m’avait déjà confié ne pas savoir coudre :

- Je dois avouer vous avoir offert ce coffret avec une petite idée derrière la tête. Je me disais que je pourrais peut-être vous apprendre les bases ? Histoire que vous soyez encore plus une épouse parfaite et que vous sachiez au moins repriser une chemise ou faire un ourlet !

J’ajoutais, plus bas :

- Moi, je ne sais ni cuisiner, ni jardiner. Comme je vous l’ai dit, j’avais du personnel pour tout cela chez moi. Et aujourd’hui, ces absences de compétences me hantent. Surtout que je m’installe avec Nicolas.

Elle attrapa la carte, décidant qu’il était temps de commander. Elle avait bien raison car de sentir toutes ces odeurs, mon estomac criait famine ! Je parcourrais rapidement la carte et un sourire s’étira bientôt sur mes lèvres :

- Je vois qu’ils font des charlottes ! C’est mon petit pêcher mignon ! Hors de question que je me retienne ! Pour le thé... Hum... Je n’y connais pas grand chose, sauriez-vous me guider ?
_______________
Back to top
Anastasie Lévis-Mirepoix
Haute Justice
Haute Justice

Offline

Joined: 08 Jan 2017
Posts: 1,925
Localisation: Dans le coeur de son Beau Brun d'Epoux pour le meilleur et pour le ... Meilleur !
Féminin

PostPosted: 19/02/2018, 11:40    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote

Les serveurs du Grand Royal comprenant certainement qu'il vaut mieux ne pas déranger les deux jeunes femmes toutes à leur conversation, font cependant quelques rondes afin de vérifier le moment où l'un d'eux pourra prendre la commande. Deux jeunes femmes qui papotent : c'est tout un monde ! Claire-Alice et Anastasie sont à présent bel et bien enfermées dans cette bulle typiquement féminine qui les voient quasiment coupées du monde.
Ana écoute attentivement son vis-à-vis et apprend, petit à petit, à découvrir son histoire.


- Le couvent, je ne le conseillerais pas, même à ma pire ennemie. Pourtant, bizarrement, j'en garde de bons souvenirs mais aussi de bien moins bons.

Un court instant, Ana marque la pause dans son flot de paroles habituel. Pourquoi remuer le passé ? Pourtant, tout la ramène à ce passé qui n'est pas si lointain. Qu'est-ce qu'un an ? Une année si fertile en rebondissements qu'Ana en aurait presque le vertige.

- Je ne sais pas ou plutôt nous ne savons pas, Joris et moi, ce que Feu Monsieur mon père avait en tête en nous imposant ce duo improbable. Le résultat est là : ce duo est à présent soudé pour l'éternité.

Elle regarde Claire-Alice avec bienveillance, lui sourit, tripote l'une des petites cuillères posées sur la table, semblant réfléchir encore et toujours à cette vraie question.

- J'aurais aimé que Père m'explique ses desseins, qu'il m'oriente, qu'il me guide mais hélas, comme à son habitude il m'a totalement ignorée, préférant imposer sans que nous puissions, Joris et moi, avoir le dernier mot.
- Et si nous ne nous étions pas entendus définitivement, comme ce fut le cas les premiers mois ? Honnêtement, je ne sais pas comment tout cela aurait pu finir. Avec nos caractères entiers et ma mauvaise foi dans certains cas, je pense que Joris m'aurait trucidée.


Ana rit doucement sachant fort bien que jamais Joris ne serait capable de violence même dans la pire des situations. Alors elle corrige.

- A moins que cela ne soit moi qui le trucide la première !

Finalement, elle préfère ne plus y penser : la plaie de l’incompréhension envers son père étant encore bien trop fraîche. Sa fine main à présent délestée de son gant en dentelle immaculée vient balayer l'air pour faire mine de chasser ces sombres pensées.

- Oh ! Je suis bien désolée d'apprendre la perte de vos parents. Je parle, je parle mais vous avez vous aussi une trajectoire fort douloureuse. Cela n'a pas dû être simple de rebondir ? Aviez-vous de la famille proche de vous pour vous soutenir en un tel moment ?

Tripotant toujours la même petite cuillère qui ne demande rien, elle la repose et regarde Claire-Alice avec grand sérieux, préférant, par choix, ne pas revenir sur la banqueroute annoncée.

- Hum ... avec quinze francs, il est évident qu'on ne peut aller très loin. Comment avez-vous donc fait pour survivre à tout ce drame ? Cela a dû être fort compliqué ?

La jeunesse est formidable ! Très vite Claire-Alice passe du triste au bien plus joyeux et lui révèle l’existence d'un amour qui semble prendre le même chemin que celui qu'elle-même connaît avec Joris.

- Vous êtes installée avec Nicolas ? Mais c'est merveilleux ! Je vous souhaite d'être aussi heureux tous deux que nous le sommes Joris et moi. Comme vous, nous avons vécu sous le même toit avant de convoler en justes noces. Ce ne doit sûrement pas être bien perçu par celles et ceux qui font tout dans le bon ordre, n'est-ce pas ? Mais il faut vous en moquer et vivre pleinement ce que vous avez à vivre ma Chère Claire-Alice.

Elle repose les yeux sur le magnifique coffret et sourit.

- Je suis comme vous, je ne sais rien faire de mes dix doigts pour tout ce qui touche à la tenue d'une maison. Oh certes, au couvent ai-je été éduquée mais ... tous les cours concernant la maison, justement, je faisais tout pour ne pas y assister, préférant m'en échapper pour suivre les cours de mon Maître d'arme.

Puis, se rapprochant de Claire-Alice afin de lui confier ce grand bouleversement dans sa vie, elle lui murmure :

- Je vais en effet avoir besoin de vos talents de couturière et plus vite que je ne le pensais. Joris et moi attendons notre premier enfant pour Juillet prochain.

Reprenant place, droite sur son siège, elle sourit, complice de cette révélation.

- Inutile de vous dire que mes toilettes commencent à être ... heu ... trop serrées ?

Un peu gênée car pas encore habituée à annoncer cette merveilleuse nouvelle, elle se précipite sur la carte des thés.

Georges Grimod wrote:


Quote:
~~ Carte des Thés du Grand Royal ~~

    



Les thés Nature d’Inde, de Ceylan et de Chine



Ceylan Saint James Orange Pekoe
Originaire  du Prestigieux jardin Saint James au Sud du Sri-Lanka, ce thé noir aux  feuilles matures présente une infusion légère, cuivrée et très  aromatique.


Grand Yunnan Impérial de Chine
Surnommé « le Moka des thés » ce thé noir pousse au sud ouest de la Chine, sa flaveur chaude rappelle celle de la châtaigne


Darjeeling Margaret’s Hope
Les jardins  de Darjeeling sont situés au Nord Est de l’Inde, sur les flancs de  l’Hymalaya qui offre des thés au bouquet exquis. Thé oolong,  semi-fermenté, il a tous les avantages thérapeutiques du thé vert et la  douceur des arômes du thé noir.


Grand Lapsang Souchong Chine
C’est le  plus léger des thés noirs fumés au bois de pin ou d’épicéa. Produit dans  la province du Fujian, à l’est, ses longues feuilles âgées grandes et  épaisses, développent à l’infusion un arôme délicat légèrement  chocolaté.


Yunnan de Mai Bio
Thé noir de Chine,  jardin « An Ding ». Très belle cueillette riche en bourgeons de l’un des  meilleurs thés noirs du monde : le Yunnan dont la saveur à la fois  pleine et longue en bouche évoque le miel.


Puer Impérial
Thé sombre réputé dans la  pharmacopée Chinoise pour ses vertus drainantes et digestives . Superbe  cueillette au puissant parfum de terre humide.


Les thés Verts parfumés

Thé du Hammam
Mélange traditionnel turc, notamment servi
dans  un fameux hammam d’Istanbul. Délicieuse composition de pétales de rose,  eau de fleur d’oranger, pulpe de datte verte et de fruits rouges.
Excellent en thé glacé.


Grand Jasmin Monkey King
« Cueillette  des singes ». La légende veut que l’on ait dressé des singes à récolter  les pousses les plus hautes des théiers sauvages. Peu de fleurs et  petites feuilles. Des fleurs de jasmin fraîchement cueillies sont  ajoutées à ce thé vert.


Thé vert Gunpowder à la Menthe
Comme  son nom l’indique, c’est une poudre de petites perles qui s’ouvrent en  crépitant. Ce sont les anglais qui l’ont baptisé ainsi.


Mélange du Prieuré
Le thé vert Sencha  est un thé chinois préparé à la mode japonaise, donc passé à la vapeur.  Ici agrémenté d’oranges, et parsemé de pensées sauvages.


Thé des sables
Savoureux mélange à base de thé vert. La rose de Damas est associée aux fruits du soleil : mangue, pêche jaune et agrumes.


Thé des Enfants
Mélange de thé noir, de  morceaux de fruits séchés et de fleurs, au bon goût de cerise. Thé des  Fakirs Savoureux mélange parfumé de thé vert et d’épices, relevé d’un  zest de pamplemousse. Délicieux chaud comme glacé.


Thé des sherpas
Thé vert de l’Hymalaya, frais et parfumé dont le goût rappelle la châtaigne cuite.



Les thés Verts Oolong et Noirs parfumés



Thé des Moines (recette secrète)
Thé  Tibétain aux dix plantes et fleurs. Un mélange exceptionnel, préparé  selon une recette ancestrale élaborée par les moines d’une lamasserie  tibétaine. Souvent plagié mais jamais égalé, ce thé possède un parfum  d’une rare subtilité.


Thé du Boudoir
Ce mélange fut créé il y  a plus d’un siècle par Szluma Gilkin, sous la Russie Tsariste et  sélectionné par l’ex cour Royale de Roumanie ; fruit des meilleurs  jardins de Darjeeling, Assam et Ceylan ; la Bergamote de Calabre apporte  sa note chaude et fruité. Se boit nature à toute heure de la journée.


Ikébana
Mélange fleuri de thés verts et noirs parfumé avec de la menthe, de la rose, du jasmin et de l’orchidée.


Thé des Concubines
Un mélange de thés  parsemé de fruits et de pétales de fleurs au parfum enivrant, où domine  la cerise, la papaye et le caramel. C’est l’odeur d’une maison de thé  chinoise.


Thé des Anges
L’alliance de thés rares,  la légèreté de la verveine, les pétales de fleurs de théier et les  arômes subtils offrent un mélange riche en couleur et une saveur  exquise.


Thé du Cachemire
Mélange de thés aux agrumes, clou de Girofle et épices.


Thé Sencha Calida
Thé vert Sencha, thé Oolong, groseille, aromatisé de fruits rouges et Vanille.


Le toit du monde
Thé oolong de Chine et thé vert du jasmin, bergamote, gousse de vanille et pétales de lavande.



Les thés Noirs parfumés



Thé des Amants
Doux et épicé comme un  bourgeon de théier qui attend la première récolte de printemps, ce  subtil mélange d’amande, cannelle, gingembre, pomme et vanille saura  vous séduire.


Earl Grey Impérial
Grand Classique anglais. Il présente un très bon équilibre entre l’arôme de la bergamote et celui du thé noir de Chine.


Gibraltar
Thé noir subtil aux oranges douces et sanguines, avec un soupçon de vanille, miel, fleurs et d’épices.


Soirée d’Hiver
Savoureux mélange d’épices, agrumes et caramel.


Goût Russe aux Sept Agrumes
Parfumé à la manière slave, et aromatisé aux essences naturelles d’agrumes, avec une pointe de bergamote.


Montagne Bleue
Splendide composition de thés noirs, de miel, lavande, fraise et rhubarbe, parsemée de pétales de bleuet.


Thé des Sœurs Tatin
Ce délicieux thé à l’arôme de pomme cuite accompagnera parfaitement vos pâtisseries de l’après-midi.


Thé des Lords
Très bel Earl grey agrémenté de pétales de carthame. La bergamote de Sicile est puissante et raffinée.


Fleurs orientales
Mélange oriental fleuri à base thés noirs de rose et de lotus.


Thé au pain d’épices
Orange, épices, cannelle.




Mélanges de Thés et de Plantes



Roïbos tilleul menthe
Ce thé rouge ne  pousse qu’en Afrique du sud. Il ne contient ni caféine, ni tanin, ce qui  en fait une boisson apaisante. Idéal pour le soir.


Kir royal
Morceaux de papaye, hibiscus, raisins de Corinthe, cassis, pétales de rose, framboise, myrtilles et morceaux de fraise.


Les belles endormies
Mélange d’infusions (tilleul, verveine, menthe) et de thé faible en théine. Idéal après le dîner.






- Tasse de thé accompagnée de sa pâtisserie maison  : 15 francs -
  







- Et si nous nous laissions tenter par le thé du Hammam ? Nous voyagerions sans même bouger d'ici ?

Sur un ton plus bas tout en regardant Claire-Alice avec un petit air coquin, elle ajoute :

- Nous pourrions aussi nous essayer au thé des Amants ?

Elle rit doucement, très amusée par son audace.

_______________
Back to top
Anastasie Lévis-Mirepoix
Haute Justice
Haute Justice

Offline

Joined: 08 Jan 2017
Posts: 1,925
Localisation: Dans le coeur de son Beau Brun d'Epoux pour le meilleur et pour le ... Meilleur !
Féminin

PostPosted: 05/03/2018, 10:17    Post subject: [RP/Ouvert à tous] Le Grand Royal Place du Palais Royal Reply with quote


 
Quote:

Note HRP : Arrêt de ce RP à la demande de ce jour par MP  de la joueuse de Claire-Alice qui n'est pas disponible pour le moment.

  

_______________
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Département de la Seine + -> Ville de Paris All times are GMT + 1 Hour
Goto page: <  1, 2, 320, 21, 22
Page 22 of 22

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group
powered by ArgenBLUE free template