Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index

Forum Officiel du jeu Monarchies
Immergez-vous en France en l'an 1825
www.monarchies.droits-divins.com
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

[RP] Salon de réception du PLR (Accueil)
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Les Mouvements Politiques + -> . Parti Libéral Républicain .
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Valmont
Parti Libéral Républicain

Offline

Joined: 13 Jul 2015
Posts: 174
Masculin

PostPosted: 07/11/2015, 13:40    Post subject: [RP] Salon de réception du PLR (Accueil) Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
Valmont consultait quelques papiers, tranquillement installé dans le salon d'acceuil, en attendant l'arrivée d'Anne Iris. il savait la jeune femme très occupée, et ne s'étonnait donc nullement de son attente. Il la savait femme de parole, et ne s'inquiétait nullement. Donc, que faire si ca n'était avancer dans certains dossiers pour passer le temps ?


Il entendit une discussion dans le petit hall, et écouta un instant. puis, il se leva, posant le dossier sur une table basse, et alla voir qui était la.
Apercevant l'homme présent, il eut un léger rictus de surprise. il l'avait déjà croisé, et ne se souvenait pas l'avoir entendu ou avoir entendu dire qu'il était particulièrement porté aux idées que lui défendait. Donc, restait à savoir quel était le but de cette visite. lilian s'approcha donc de lui en souriant, car il n'avait aucune raison de se montrer antipathique. 


- Bonjour Monsieur.... Pardonnez moi, mais je ne me remet pas votre nom.. Je suis Lilian Valmont, l'un des dirigeants du parti Libéral républicain. 


Il le détailla quelques instants, puis fit signe à celui qui gardait les lieux habituellement qu'il pouvait se retirer.


- Que puis je faire pour vous ?


Il le fixa, souriant, dans l'attente de savoir le pourquoi de cette visite qui pouvait sur le coup le surprendre un peu.
_______________
Plus l'indiscret a de démangeaisons à connaitre votre secret, plus il en a à le révéler.

Pierre Claude Victor Boiste.
Back to top
Grégoire de Borderouge
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 26 Jul 2014
Posts: 889
Masculin

PostPosted: 08/11/2015, 15:13    Post subject: [RP] Salon de réception du PLR (Accueil) Reply with quote

"Bonjour monsieur Valmont. Je suis Grégoire de Borderouge, nous avons eu l'occasion de nous croiser au bar de Paris."


Il lui sourit et porte rapidement son regard vers le gardien qui vient d'être congédié. Ainsi monsieur Valmont est devenu l'un des dirigeants du PLR, intéressant. Cela veut donc dire qu'ils sont plusieurs et quand un parti a plusieurs dirigeants c'est que ce dernier se relève (ou essaie tout du moins) de ses cendres. Grégoire regarda à nouveau le Sieur Valmont.
"Je suis venu car j'aimerai en savoir davantage sur vos idées, vos projets, ceux qui dirigent ce parti et pour le mener jusqu'où. On me dis beaucoup de chose sur le PLR mais je préfère me faire moi même une idée de ce dernier. Je n'aime pas suivre les rumeurs et affirmations populaires, je préfère me tailler moi même une opinion."


D'un côté il pourra mieux cerner ces personnes si elles atteignent la chambre basse et de l'autre il pourra davantage comprendre leurs points de vue et peut être même en partager un ou deux, qui sait !
Back to top
Valmont
Parti Libéral Républicain

Offline

Joined: 13 Jul 2015
Posts: 174
Masculin

PostPosted: 08/11/2015, 17:04    Post subject: [RP] Salon de réception du PLR (Accueil) Reply with quote

Lilian écouta l'homme face à lui. Il détailla la tenue vestimentaire de celui-ci. Bien mis. Habits de qualité. Choisis avec goût. Il sourit. L'antipode parfait du vilain sans culotte.

Il le fixa un instant, puis sourit sincèrement.

- Monsieur de Borderouge.. Oui. Je me souviens maintenant. Et je me souviens également vous avoir croisé il y a quelques temps. Allons, venez, nous n'allons pas rester plantés dans ce petit hall. Nous serons plus à l'aise dans la petite pièce d'acceuil. 

Il appela le gardien. Lorsque celui-ci réapparut, il lui demanda d'amener du café et du thé. Puis regardant son visiteur il lui dit en riant :

- Nous sommes des monstres qui savons tout de même recevoir vous savez...

Il l'amena dans le petit salon, lui fit signe de s'asseoir. Après avoir pris place lui même, et refermé le dossier sur lequel il travaillait quelques minutes auparavant, le sieur Dupuis, gardien du temple, amena les boissons et s'éclipsa non sans avoir jeté un regard en coin à Grégoire. Dupuis était un républicain convaincu, il avait connu la révolution, et n'avait pas trouvé utile d'évoluer dans son mode de pensée.
Lilian fit le service, tendit une tasse fumante à l'homme face à lui, se servit un thé et s'installa confortablement.

- Monsieur de Borderouge, je passe pour être un homme qui dit ce qu'il pense, sans prendre de détour, ni sans faire utilisation d'une inutile diplomatie. Aussi, votre visite m'étonne. Soit vous venez en reconnaissance, mandaté pour ce faire par nos adversaires politiques, soit le but de votre visite est celui que vous m'avez indiqué , et dans ce cas, c'est tout à votre honneur. Mais quelle que soit la raison réelle de votre présence ici, dans l'antre du mal absolu, j'accepte bien volontiers de discuter avec vous. Je ne suis ni sectaire, ni haineux envers qui que ce soit. Malheureusement, je ne pense pas qu'on puisse en dire de même pour tout le monde.

Il but une gorgée, et reprit.

- Ce que l'on vous a dit sur les Républicains. Voyons. Des monstres ? Des égorgeurs de nobles et d'enfants ? Des gens dangereux qui sèmerons le chaos dans le pays ? Des révolutionnaires assoiffés de sang et ivres de vengeance ?

Il sourit, sans quitter Grégoire du regard.

- Si je suis un tel homme, alors vous ne sortirez pas d'ici vivant. Vous vous seriez montré bien inconscient de mener vos pas jusqu'ici. Mais de vous à moi... Vous ne craignez rien.

Valmont croisa ses bras et reprit.

- Quel est notre but ? Ho.. Il est simple. Changer le système politique de ce pays. Connaissez vous le mot démocratie Monsieur de Borderouge ? Un bien joli mot, tiré du grec, et qui signifie pouvoir du peuple. Le peuple Monsieur. C'est lui qui doit décider de son avenir. Voila la base de notre engagement.

Il rebut une gorgée.

- Le pouvoir du peuple, à travers des représentants élus. La séparation des pouvoirs assurant l'indépendance des organes d'Etat les uns par rapport aux autres, et en particulier de la justice, qui ne peut rester entre les mains d'un homme. L'économie, qui doit être totalement libéralisée, pour permettre à chacun d'être sur un pied d'égalité avec les autres, et de gagner selon son propre mérite, et non selon ce qu'aura décidé l'Etat. Les règles de cette société qu'il faut refonder, en les basant sur la liberté individuelle.

Il saisit une soucoupe ou étaient posées des madeleines, et la tendit à son vis à vis.

- Soyez sans crainte, elles ne sont pas empoisonnées. 

Il sourit, en prit une lui même puis reposa le plat.

- Je ne sais si vous avez lu mes affichages. Certains, grâce à ceux ci, me considèrent comme le messie. D'autres me vouent une haine qui ne prendra fin qu'avec ma disparition. mais ces affichages Monsieur, ne sont que des coups de pied dans la fourmilière. Car je suis réellement en colère. D'un côté, des royalistes qui sont dans un effrayant immobilisme, pour ne pas dire absentéisme. Prenez Monclar, incapable notoire, quel que soit son poste. Et il est à chaque fois renommé. C'est à se demander si le roi est bien conscient des capacités des gens autour de lui. Voyez, je me suis montré dur avec la petite Sade, et pourtant l'on me dit qu'elle s'active beaucoup. Elle me déteste, je ne peux lui en vouloir pour cela, mais je dois reconnaître qu'elle a la conviction chevillée au corps. Elle travaille, elle au moins. Même si ses idées sont contraires aux miennes, au moins puis je lui reconnaître ce mérite.
Je passerais sur les bonapartistes. Tenez, savez vous que Stark m'appelle le rouge ?? Il m'a appelé ainsi une fois, au bar. Il n'est même pas assez connaisseur pour savoir que ce surnom ne colle pas avec un principe que je défend, le libéralisme. C'est vous dire la qualité des élus de ce pays. Ils disent non au parlement et embrassent les ministères de l'autre côté... 

Nouvelle gorgée.

- Vous ne pourrez pas m'en vouloir de penser que le chaos, c'est actuellement qu'il a lieu. Gouvernement fantôme, ministres inactifs, députés incapables, postes non fournis. Voila ce que nous proposons avec Mademoiselle Keller, qui est l'autre tête pensante de ce parti, de changer. Et nous mettons actuellement sur pied le programme que nous présenterons au peuple d'ici quelques semaines.

Il lui sourit de nouveau.

- Et bien ? Ais je l'air d'un être sanguinaire ? La révolution a eu lieu Monsieur de Borderouge. Avec ses avancées, mais aussi ses excès, que je regrette et condamne. Verser le sang n'est jamais bon. C'est aveu de faiblesse. Je ne suis pas un révolutionnaire. Je préférerais le mot réformateur,  le mot patriote, je préfère qu'on dise que j'aime passionnément ce pays qui m'a acceuilli il y a bien longtemps, je préfère qu'on dise que j'aime ce peuple qui a donné tout ce qu'il pouvait pour faire de ce pays ce qu'il est. Mais je ne suis pas un être sanguinaire, ou malsain. Ceux qui m'accusent de cela n'ont à la vérité que bien peu d'arguments à m'opposer, aussi je les laisse pour ce qu'ils sont.

Il se tut. L'homme l'avait écouté patiemment. Que pensait il lui réellement ? Lilian ne le savait. Mais quoi que ce soit, l'important était d'avoir ses propres convictions.
_______________
Plus l'indiscret a de démangeaisons à connaitre votre secret, plus il en a à le révéler.

Pierre Claude Victor Boiste.
Back to top
Anne-Iris Keller
Bureau politique PLR

Offline

Joined: 07 Jun 2014
Posts: 132
Localisation: Paris
Féminin

PostPosted: 11/11/2015, 13:36    Post subject: [RP] Salon de réception du PLR (Accueil) Reply with quote

Dans la fraîcheur ensoleillée du matin, elle pressait le pas. Elle était en retard, encore et toujours. Ses moutons et la cuisson de ses madeleines lui prenaient beaucoup de temps dont elle ne pouvait faire l'économie puisqu'elle devait subvenir à ses besoins. Evidemment, si elle avait été mariée, cela aurait été autrement plus facile. D'un autre côté, si elle avait un mari, accepterait-il qu'elle s'ingère en politique ? Sûrement que non, les hommes attendaient d'une bonne épouse qu'elle leur fasse de beaux enfants et qu'elle tienne correctement la maison.


Elle arriva enfin au local du PLR et tout en tendant ses gants et son manteau à Dupuis, elle entendit Lilian discuter. Un sourire...Il savait toujours si bien s'exprimer, à la fois avec énergie et calme, elle se sentait confiante en sa présence, il avait cette force tranquille, cette ténacité qui faisait renaître l'espoir.


Sans bruit, elle passa la porte pour découvrir les deux hommes installés devant leur tasse de thé. Elle reconnut Grégoire qu'elle avait côtoyé à une époque déjà lointaine.


Bonjour messieurs, j'espère que je n'interromps rien de confidentiel ? Sinon, dites le moi et j'irai à la recherche de ce satané gamin qu'on n'a pas revu depuis qu'il a dormi à la Voix Citoyenne.


Souriante, elle s'approcha de Lilian puis de Grégoire, leur tendit sa main à l'un puis à l'autre et s'installa sur un des fauteuils.
Back to top
Grégoire de Borderouge
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 26 Jul 2014
Posts: 889
Masculin

PostPosted: 11/11/2015, 19:19    Post subject: [RP] Salon de réception du PLR (Accueil) Reply with quote

Grégoire suivit Lilian avec un sourire et l'écouta parler encore et encore. Le jeune homme n'osa parler de peur de couper cette personne qui défendait et croyait en ses dires dur comme fer, on ne pouvait lui en vouloir. Parfois un sourire apparu sur ses lèvres mais sans vraiment être trop important, là encore pour ne pas stopper Monsieur Valmont dans son argumentation. Une fois qu'il eu terminé Grégoire pit le temps de finir sa madeleine avant de lui répondre.
"Je ne viens que pour débattre et entendre vos arguments. Comme je vous l'ai dis je souhaite me faire ma propre vision des choses.
Permettez que je m'exprime tout d'abord sur le point démocratique, aujourd'hui ne sommes nous pas dans un système démocratique dans lequel des représentants du peuple sont élus pour défendre des lois qu'il proposent ? 
Et puis de là à dire que le chaos règne, laissez moi en douter. L'économie va mieux, elle n'est pas florissante je l'admet mais que voulez vous, personne ne m'écoute ! Libéralisez ai-je dis, on m'a répondu que mes idées étaient bonnes, qu'on me donnerai les moyens de les mettre en oeuvre. Et depuis, rien. Certes il y a un manque flagrant de réactivité et d'engagement mais la catastrophe est encore loin. Et puisse t-elle le rester longtemps. La justice fait ses preuves puisque la délinquance recule.


Libéraliser totalement l'économie... Je ne suis pas d'accord. Pas entièrement non, l'Etat doit avoir un rôle à jouer pour surveiller le marché et les inégalités qui peuvent se créer.
Un peu comme un policier ou un gendarme voyez. Qui encadre le tout pour éviter les problèmes."


A ce moment ci Grégoire vit une personne qu'il n'avait plus vu depuis des mois. Anne Iris ! Il lui fit un grand sourire et lui fit un baise main.
"Anne Iris, je suis fou de joie de vous revoir ! Depuis le temps je ne l'espérais plus. Vous n’interrompez rien n'ayez crainte. Nous débattons avec monsieur Valmont sur le PLR. Je suis venu pour avoir des informations sur vos idéaux et projets afin de me faire une opinion."


Il se retourna vers le Sieur Valmont, lui sourit et reprit.
"Le Gouvernement n'est pas des plus actifs je l'admet mais c'est nouveau, quand j'y étais il fonctionnait bien. Dire que Giovanni est un incapable est preuve d'une méconnaissance notoire du personnage. Père du système juridique et des lois modernes, rédacteur du code civil, méritant le titre d'économiste... Je le connais bien et je puis vous assurer que c'est un travailleur acharné. Il y a une différence entre sortir des projets bâclés toutes les semaines et une ou deux tous les deux mois, finis et réfléchis.
Pour ce qui est de Gabrielle... Elle a obtenu les postes en économie que j'occupais avant mon départ vers l'Amérique pour affaires. Je dois dire que j'avais des projets de chemins de fer qui étaient presque finis et je ne sais si elle va les poursuivre. 
Puis je pense que vous ne pourrez changer le fait que des postes soient non fournis car cela ne vient pas d'un gouvernement ou d'un régime politique mais seulement du bon vouloir des Français.


Je ne suis pas un ultra royaliste, je ne suis même pas vraiment un royaliste accompli. Quand je me regarde, je vois un homme qui cherche le meilleur et qui doit choisir entre ce qui lui est proposé pour avancer dans son objectif personnel mais aussi pour ses idéaux. Je suis d'accord avec certains de vos principes comme une plus grande démocratie et libéralisation mais aussi en désaccord avec d'autres."


Il lui sourit de nouveau. Il n'y avait pas réellement de confrontation, juste l'explication de deux points de vue.
Back to top
Valmont
Parti Libéral Républicain

Offline

Joined: 13 Jul 2015
Posts: 174
Masculin

PostPosted: 11/11/2015, 21:19    Post subject: [RP] Salon de réception du PLR (Accueil) Reply with quote

Que voila un homme modéré avec lequel il faisait plaisir d'échanger des points de vue. Bien sur que des désaccords pouvaient subsister, mais n'était ce pas la justement le principe même de la démocratie ? Permettre à chacun d'avoir ses idées, les exprimer publiquement, et débattre pour tirer la quintessence de ce qu'il y avait de mieux pour le pays et son peuple ?


Lilian écouta la réponse. Mesurée. Sincère. Il appréciait la retenue et l'ouverture d'esprit ce cet homme, qui par certains points n'était pas d'accord avec son analyse, ce qui était son droit le plus strict, tout comme celui de Valmont était de ne pas être d'accord non plus sur plusieurs points. Il salua Anne Iris, présence indispensable à ce parti, lui demanda si elle se portait bien, et lui donna un document qui contenait la charte qu'il avait réécrite. Puis, il se tourna vers Grégoire, et sourit.


- J'entends vos arguments Monsieur, et je les respecte car ils sont de toute évidence prononcés avec la plus parfaite sincérité.


Il finit sa tasse.


- Nous pourrions discourire ainsi jusqu'au bout de la nuit. Nous sommes tous deux des hommes d'idées, et comme toujours entre de tels êtres, des points de désaccords subsisterons toujours. Ainsi, je vous dirais que non, nous ne pouvons considérer que la France est une démocratie. La démocratie appelle la séparation des pouvoirs et l'indépendance de la justice. or, a moins que je ne sois totalement crétin, ça n'est certainement pas le cas, le roi concentrant tous les pouvoirs, exécutifs, législatifs et judiciaires entre ses mains. j'appelle pour ma part cela une Monarchie, qui signifie en grec pouvoir d'un seul. Voyez, on ne peut pas mélanger les genres.


Concernant l'économie, une totale libération des prix, couplée à une régulation de l'artisanat dans les villes ne pourrait qu'être bénéfique pour des villes comme Cherbourg ou Saint Denis qui actuellement sont plutôt des dortoirs que de réels acteurs économiques. Et selon moi, ça n'est pas à l'Etat de décider ce que doit ou non gagner un homme.


Quant à Monclar.... Je comprends que vous essayiez de défendre votre ami, mais voyez vous, moi il n'est pas le mien. Et que vois je ? Un soi disant expert juridique qui vote une loi dont plusieurs articles sont parfaitement contraire à la charte constitutionnelle, un ministre de la justice qui laisse en vigueur un code civil dont les textes sont obsolètes, car, et ce n'est qu'un exemple, il y est encore traité du divorce alors que celui-ci est interdit en France, un homme qui n'assure ses fonctions, bien trop nombreuses, que quand il a le temps de le faire, c'est à dire jamais. Tenez, il était, ho humour quand tu nous tiens, professeur de droit à l'université. Il a fallu qu'un nouveau professeur soit nommé, car sinon les élèves seraient sûrement déjà morts d'inactivité en attendant que ce brave homme se décide à professer son soi disant savoir. Sans compter que je lui ai écrit, et que jamais je n'ai obtenu de réponse. Alors ne me dites pas que cet homme est un génie. Cet homme est tout simplement trop ambitieux, et il n'en a pas les moyens, voilà tout.


Quant à savoir si nous ferions mieux ou non, qui peut savoir ? Avant de connaitre la saveur d'un plat, il faut le goûter, non ?


Il se leva.


Je suis heureux d'avoir discuté avec vous Monsieur De Borderouge, et j'espère que nous nous recroiserons. Vous avez l'air plus raisonnable que bien des gens qui feraient mieux d'aller cultiver leurs légumes plutôt que de se mêler des choses de l'Etat. Je vous prie de nous pardonner, mais Anne Iris et moi avons beaucoup de choses à faire, aussi suis je obligé de prendre congé de vous. Mais je vous le répète, j'espère que nous aurons l'occasion de nous recroiser.


Il lui tendit la main, souriant, les pensées déjà dirigées vers le programme qu'ils allaient maintenant devoir mettre sur pied.
_______________
Plus l'indiscret a de démangeaisons à connaitre votre secret, plus il en a à le révéler.

Pierre Claude Victor Boiste.
Back to top
Grégoire de Borderouge
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 26 Jul 2014
Posts: 889
Masculin

PostPosted: 14/11/2015, 12:17    Post subject: [RP] Salon de réception du PLR (Accueil) Reply with quote

Grégoire écouta de nouveau mais ne dis rien voyant que l'homme était semble t-il pressé. Il se leva et lui tendis également la main avec un franc sourire et serra cette dernière.
"C'est réciproque, j'espère vous revoir bientôt. Je vois que vous avez des choses à faire te je vous souhaite bonne chance pour la suite."


Après cela il s'inclina légèrement devant Anne Iris.
"Ce fût un plaisir de vous avoir revu mademoiselle Keller."


Et il repartit avec des réponses à ses questions et une opinion du PLR... Qui a dit que ces personnes étaient des barbares ? Sûrement un dégénéré.
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Les Mouvements Politiques + -> . Parti Libéral Républicain . All times are GMT + 1 Hour
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
Page 8 of 8

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group
powered by ArgenBLUE free template