Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index

Forum Officiel du jeu Monarchies
Immergez-vous en France en l'an 1825
www.monarchies.droits-divins.com
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

[Littérature]La Princesse et le Sorcier

 
Post new topic   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Royaume de France + -> ~ Bibliothèque Royale de France ~ (Située au Louvre) -> Rayon des ouvrages historiques en cours -> Archives des ouvrages historiques
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Vincent d'Orcanie
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 03 Jun 2015
Posts: 258
Localisation: Sous le Soleil de Satan
Masculin

PostPosted: 07/01/2016, 13:36    Post subject: [Littérature]La Princesse et le Sorcier Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
Quote:
La princesse et le sorcier
Par Giovanni Delavega, Comte de La Marche.
Littérature

Il était une fois, une belle princesse, aux cheveux brun, toujours superbement coiffée, habillée avec goût et qui plus est, une princesse amoureuse. Celle-ci se nommait Sofia de Blois, Princesse de Ballainvilier. Fille de Baron, fidèle à son Roy et au peuple de son grand et beau Pays, la France. Cette princesse était donc amoureuse, et non pas de n'importe mais de Charles de Condé, Roy de France.


Mais ce Roy était malade, couché, inconscient. La Princesse, qui était princesse mais aussi vice roy restait à son chevet, le soutenant moralement. Selon la loi, une régence fut instaurée et le frère du roy, Pierre de Condé devint alors régent de France. Ce n'est pas l'amour fou entre le régent et le vice roy et celle-ci est poussée à la porte. Mais on ne pouvait pas lui retirer une chose, une seule, son amour pour son roy. Elle resta donc a son chevet, sa place l'importait peu.


Le régent avait un conseiller qui était, à la vérité, un sorcier installé dans les sous-sols du château du roy; œuvrant, manipulant grenouilles, poudres noirs, rats et autres outils de sorcier qui poussent a la nausée, en son laboratoire. Celui-ci était également Marquis, un certain Serge de Rasard. Vile, cruel et surtout près à tout pour accéder au pouvoir. Il convoitait la place de la princesse, à la droite du Roy et, pour l'heure, du Régent. Celle ci étant partie, il sauta sur l'occasion et s'empressa d'aller voir le régent.


Maitre Régent, sur Son arbre Perché,
Cherchait un second pour l'aider ,
Maître Renard, par l'odeur alléché,
Lui tint à peu près ce langage :
"Hé ! Bonjour, Votre Altesse Royale
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre chevelure,
Vous êtes le plus Grand Régent du Royaume "
A ces mots le Régent ne se sent pas de joie ;
Mais ne pouvant se décider,
Il lance ce qu'il détient aux députés.
Le Renard, dégouté, cour a la chambre des députés : "Mes chers amis,
Je vous aime, vous adore
Choisissez moi!"
Ces paroles valent bien une place, sans doute.
Les Députés, ne sachant que répondre, relancent au régent
Qui jura, mais se décida, contre toute attente



Mais bien qu'il allait se décider, il hésitait toujours. Le sorcier, bien que très flatteur était vicieux dans toute sa splendeur et ce, tous le savaient, même le régent. Il écrit donc à un autre conseiller, lui aussi Marquis mais, à l'inverse, œuvrant pour le bien du Royaume et de son Roy.


Le Sorcier, voyant que le régent tardait regarda son Crapaud:


Crapaud, mon beau crapaud, dit moi qui le régent va choisir! Croasse une fois pour moi, deux fois pour un autre


Et le crapaud, après avoir éclaté deux verrues, giclant sur la robe noire du vile sorcier rétorqua


Croa...
Il marqua un temps. Le Sorcier, tout heureux, combina poudre noir et chat blanc, faisant ainsi jaillir des étincelles colorées de la mixture mais le crapaud n'avait pas finit et...


Croa!


Le Sorcier se stoppa net!


Répètes?!!


Et le crapaud répéta


Croa... Croa!


Le Sorcier, fou de rage, prit le crapaud, l’étripant de ses mains, lui écrasant toutes ses verrues, lâchant ainsi un liquide visqueux sur ses mains. Juste avant que le crapaud n'allait mourir, le Sorcier réfléchie, grande première, et le reposa. Le Crapaud était dans tous ses états, il n'avait plus que deux verrues! Le sorcier lui demanda


Qui?! Qui vile crapaud baveux!


Mais le crapaud ne savait que croasser. Mais le Sorcier réfléchie à nouveau, deux fois dans la même journée, cela commençait à le fatiguer d'ailleurs. Deux noms lui sortirent de la tête.


Croasse une fois pour Nathan Dévoué, deux fois pour le Marquis de Cannes


Et le crapaud qui savait tout, éclata ses deux verrues restantes, pleurant un liquide visqueux noirâtre et croassa:


Croa... Croa!


Le Sorcier était fou de rage et acheva le crapaud qui ne servait plus à rien sans verrues d'un coup de couteau, se disant qu'il le remplacerait par son rat à pois bleus. A vrai dire, le sorcier n'aimait personne, et en détestait plus d'un. Le Marquis de Cannes faisait parti de ceux qu'il détestait. Il prépara donc une potion pour l'obliger à refuser. Il y mit deux pincées de poudre noire, trois araignées, deux rats et cracha dans le tout, pour le goût. Il broya le tout de ses propres mains qui étaient pleine de pue de crapaud et alla au château de Cannes en hâte.


Le Marquis, dans sa bonté reçu le sorcier en son château. Tous deux se réunir dans la pièce principale et le sorcier sortit le grand jeux.


-Ah! Mon Cher Marquis


Il alla même jusqu'à s'incliner, c'est pour vous dire!


Quel plaisir d'être reçu en votre grande demeure. Pour vous en remercier, je vous offre une tapisserie et du mobilier!


S'ensuivit une foule d'esclave avec les présents du Sorcier. Car en plus d'être vile, vicieux, cruel et hypocrite, il se permettait d'avoir sous ses ordres des hommes qu'il considérait comme inférieur à lui même. Il s'imaginait supérieur à tout le monde de toutes les manières...


Enfin, il sortit une bouteille de vin et deux verres de son chapeau dès que le marquis eût le dos tourné, n'oublions pas que ce fut un sorcier. Il versa deux verres de vins et la potion précédemment obtenue dans celui de marquis.


Puis je vous proposer un verre marquis?


Soit...


En ce cas, doux et grand marquis, a votre santé!



Ils burent leurs verres, cul-sec et s'ensuivit un moment de silence. Le Marquis de Cannes était comme... endormie alors qu'il se tenait sur ses deux jambes. Il faut dire qu'une telle mixture ne pouvait que faire de l'effet!


Un messager viens le réveiller:


Un message pour le marquis, laissez passer, un message pour le marquis!


Il se présenta devant le marquis et lui donna la missive, c'était celle du Régent. Le Marquis, sortit de sa transe, la lu et répondit aussitôt, toujours en présence du marquis. Celui ci laissa trainer un œil discret sur la lettre comme il pouvait le faire lorsqu'il trouvait une femme à son goût. Celle qui était à son goût avait bien de la chance d'ailleurs car il se sentait supérieur à tous mais surtout aux femmes. Il ne les aimait guère, les haïssait même. Surtout celles qui réussissaient dans la vie, comme la princesse par exemple. Un problème d'égaux, de jalousie ou de la personne elle même tout simplement... Allez savoir!


Il vit donc sur cette lettre que le marquis refusait la proposition du régent. Euphorique intérieurement, il s'éclipsa discrètement, laissant le marquis seul.


Le Régent reçu la missive de refus peu de temps après. Bien contant de pouvoir accepter le Sorcier en énonçant que c'est par le refus du marquis, il le nomme vice roy! Le Sorcier obtint donc se dont il à toujours rêvé et un titre de Duc d'Amiens pour s'ajouter à son bonheur.


Pendant ce temps, la princesse est aux côtés de son Roy, elle lui parle, le réconforte, le soutient dans son épreuve. Mais elle se tint tout de même informée de ce qui se passe en le Royaume par son amie fidèle, femme de Nathan Dévoué, Sara Dévoué! Celle ci l'informe donc par missive que la France souffre, le régent édite une nouvelle charte pour la France, changeant la quasi-totalité des choses, créé son propre conseil et ignore la chambre des Pairs. Mais ce qui fait craquer la princesse, c'est l'arrivée du Sorcier au pouvoir. Avec un homme si cruel comme second du Royaume, la France est condamné se dit elle!


Elle daigne sortir de la chambre du Roy en lui murmurant:


Je reviendrais, c'est pour le bien de ton royaume...


Elle sort et file en direction de la salle réservée au régent, tentant de discuter.


Monsieur le régent, pourquoi? Pourquoi nommé ce Sorcier? Pourquoi tout changer? Pourquoi ne pas écouter les Pairs?


Mais le dialogue était impossible, elle fait tout pour changer l'avis du régent; elle crie, tente de discuter, de convaincre, elle bouge pour l'avenir du royaume, mais en vain. Elle ne peut que prier pour le retour du Roy.


Elle s'installe, au chevet de celui ci, se met a genoux et prie, s'adressant a dieu


Dieu, je vous en conjure, faites que mon roy, mon seul amour se réveil enfin


Elle laissa échappée une larme, las de tout cela, las de voir son Roy malade et la France en piteux état et, épuisée, elle s'endormit.


Sa fidèle amie, Sara Dévoué, arriva d'un coup, resplendissante de lumière, une bouteille de rhum magique en main, une robe rose sur elle, a deux centimètres au-dessus du sol. La lumière réveilla la princesse, qui hurla, laissant échappé un cri strident


Une sorcière!!!!


Chuuut voyons, vous me confondez avec une sorcière maintenant? C'est moi Sara, Sara Dévoué!


Sara, ah non pas vous, le sorcier vous a ensorcelé! Garde!!!!


Mais chuuuuut! Je ne suis pas seulement votre amie mais aussi votre bonne fée et ange gardien!


Et c'est maintenant qu'elle se réveille la bonne fée! Ça fait longtemps que j'ai besoin de vous moi!


Et beeen, il fallait prié avant!


Bon, tant que vous êtes là, vous allez m'aider non?


Je sais pas...


Sara! Il en va de la survie du royaume, ne jouez pas avec ça, réveillez mon Roy


Bon bon



Elle sourit, versa une goutte du liquide contenue dans sa bouteille sur la tête du roy et disparue! Mais le Roy ne se réveillait pas. La Princesse se disait qu'elle rêvait, qu'elle devenait folle et referma les yeux. Une lueur fit son apparition autour du Roy, ce qui la réveilla de nouveau


Rooo, quoi encore!


Elle voyait le roy, illuminé, se disant qu'elle a succombé a la folie: «Les chauves sont dans le coup» se dit elle
Mais non, les chauves n'y étaient pour rien et elle n'était pas folle. La lueur cessa et le Roy vit ses yeux à nouveau ouvert.


Mon Roy, mon bon Roy! C'est un miracle!


So... Sofia?


Je suis là mon Roy. QUE L'ON FASSE APPELER LE MEDECIN DU ROY, IL SE REVEILLE!!!



Elle avait réveillé tout le palais, les bougies de chaque pièces s'allumèrent tour à tour, on pouvait entendre chambre après chambre:


Le Roy Est Réveillé?


Le Roy Est Réveillé!


Le Roy Est Réveillé?!


Le Roy Est Réveillé!?


...


Chaque chambre de la coure s’illuminait, la nouvelle se répandait, le Roy était réveillé!Le Médecin, la Vicomtesse de Noyau accourut et dit, haut et fort:


Le roy est bien réveillé!



La nouvelles circula, c'était une certitude, le roy était là!


Tous étaient heureux, sauf... le sorcier. Et oui, il risquait de ne pas adorer que l'on est fait mettre à la porte sa douce pour la remplacer par lui, mais il n'allait pas partir sans combattre!


Petit a petit, le Roy se remettait, la princesse l’assistant, lui racontant ce qu'il s'était passé durant son absence. Le Roy savait d'or et déjà les mesures a prendre...


Le Grand jour, Sa Majesté le Roy est complètement remis et remonte sur le trône de France, sa première décision est de faire décréter ceci:


Nous, Charles de Condé, Roy De France, Fait décréter ce qui suit:


Le Duc de Rasard est destitué de son poste de Vice Roy ainsi que de son titre de Duc. La Princesse de Ballainvilier nous assistera a cette charge jusqu'à ce qu'elle monte sur le trône de France a nos côtés.


La Charte de France éditer en notre absence est supprimé, nous réinstaurons la charte d'avant notre départ


Mais le Sorcier n'allait guère se laisser faire. Il arriva, furieux, à la salle du trâne, fit jaillir des éclaires de ses yeux en direction du Roy, lâcher de sa bouche une immonde bave venimeuse, lancer de ses mains serpents et araignée. Mais alors que les éclaires allèrent toucher le Roy, la Bonne fée, Sara Dévoué arriva. Et, d'un coup de Rhum magique, fit disparaître tout ceci. Un second coup fit disparaître le roy en lieu sûr. Un duel se préparait...


Le Sorcier leva les bras au ciel, fit jaillir la foudre sur le palais et écrouler une partie de son toit, au- dessus la fée. Celle-ci leva ses bras et dévia la charge.


Le Sorcier, énervé, mit ses deux bras vers la fée. Une nuée de couteaux fit son apparition.Ceux-ci furent lancés en sa direction. La fée, d'un coup de rhum magique, transforma le tout en cigarette à l'écorce d'orange. Elle en attrape une au passage, l'allume et se la met dans la bouche


Le sorcier, hors de par toute cette provocation, lévitait au dessus du sol. Celui ci est tout a coup en pleine érosion, il se craquelle, se fissure pour finir par ne laisser que quelques bloques. Dessous, une lave atroce, verdâtre, avec une nué de crapaud, complètement brûlante. La Fée était a cours d'idée et en mauvaise posture. Le Sorcier faisait disparaître tour a tour les bloques restant. Mais! Est-elle bête, il suffit de s'envoler! Se qu'elle fit d'ailleurs. Puis elle eût une idée, et d'un coup de rhum magique elle transforma la lave... en rhum, Et plongea dedans!


Le sorcier était or de lui, rouge de colère. Son cerveau n'en pouvait plus, c'est qu'il avait dût beaucoup réfléchir pour obtenir tout ça et le cerveau n'arrivait plus à suivre. Il se tenait la tête, hurlait. La Fée quant à elle, souriait, voyant le sorcier se détruire tout seul. Il changeait de couleur, devait rouge écarlate, sa tête enflait comme le reste de son corps pour finir par exploser.


La fée, fier d'elle, fit, d'un coup de rhum magique, réapparaitre le sol, le plafond et le Roy par la même occasion, en s'inclinant.


Majesté!


Sara Dévoué, je vous remercie, vous m'avez, en faisant ce que vous avez fait, sauvée la vie. En conséquence, je vous fait Vice Roy de France à la place de la princesse que j'épouse des demain.



Et le lendemain, toute la coure fut invitée, toutes les personnes méritante d'y assister. Mais a quoi me direz vous? Et bien, il faut suivre, au mariage! Mais de qui? Et bien de la princesse et du roy! Ahhh. Il y en a qui suivent...


Le mariage donc. La princesse et le Roy furent marier, celle-ci devint alors Reyne. Sara Dévoué devint Duchesse de Reins, en plus d'être déjà comtesse d’Intestins et Vice Roy de France.


Quant au Roy et à la Reyne, ils eurent, une fois mariés, beaucoup d'enfants!


Fin


_______________
« Malheur à celui par qui le scandale n'arrive pas.»
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Royaume de France + -> ~ Bibliothèque Royale de France ~ (Située au Louvre) -> Rayon des ouvrages historiques en cours -> Archives des ouvrages historiques All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group
powered by ArgenBLUE free template