Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index

Forum Officiel du jeu Monarchies
Immergez-vous en France en l'an 1825
www.monarchies.droits-divins.com
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

[RP] Salle Armand Jean du Plessis
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Université Royale de Paris + -> Faculté de Politique, d'Administration et des Finances -> Pôle Diplomatie
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Faith Elizabeth MacKenzie
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 10 Jul 2012
Posts: 1,839
Localisation: Ici et là, qu'importe?
Féminin

PostPosted: 23/08/2016, 01:44    Post subject: [RP] Salle Armand Jean du Plessis Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
Le rôle d'un Ambassadeur était finalement complexe, devant parer à toutes éventualité, ce qui rejoignait ce que pensait La Bruyère, lorsqu'il définissait l’Ambassadeur tel un caméléon. Il exprimait cette pensée d'ailleurs ainsi.

« Le plénipotentiaire est un caméléon, est un Protée. Semblable quelquefois à un joueur habile, il ne montre ni humeur ni complexion, soit pour ne point donner lieu aux conjectures ou se laisser pénétrer, soit pour ne rien laisse échapper de son secret par passion ou par faiblesse. Quelquefois aussi il sait feindre le caractère le plus conforme aux vues qu'il a et aux besoins où il se trouve, et paraître tel qu'il a intérêt que les autres croient qu'il est en effet. Ainsi dans une grande puissance, ou dans une grande faiblesse qu'il veut dissimuler, il est ferme et inflexible, pour ôter l'envie de beaucoup obtenir ; ou il est facile, pour fournir aux autres les occasions de lui demander, et se donner la même licence. Une autre fois, ou il est profond et dissimulé, pour cacher une vérité en l'annonçant, parce qu'il lui importe qu'il l'ait dite, et qu'elle ne soit pas crue ; ou il est franc et ouvert, afin que lorsqu'il dissimule ce qui ne doit pas être su, l'on croie néanmoins qu'on n'ignore rien de ce que l'on veut savoir, et que l'on se persuade qu'il a tout dit. De même, ou il est vif et grand parleur, pour faire parler les autres, pour empêcher qu'on ne lui parle de ce qu'il ne veut pas ou de ce qu'il ne doit pas savoir, pour dire plusieurs choses indifférentes qui se modifient ou qui se détruisent les unes les autres, qui confondent dans les esprits la crainte et la confiance, pour se défendre d'une ouverture qui lui est échappée par une autre qu'il aura faite ; ou il est froid et taciturne, pour jeter les autres dans l'engagement de parler, pour écouter longtemps, pour être écouté quand il parle, pour parler avec ascendant et avec poids, pour faire des promesses ou des menaces qui portent un grand coup et qui ébranlent. Il s'ouvre et parle le premier pour, en découvrant les oppositions, les contradictions, les brigues et les cabales des ministres étrangers sur les propositions qu'il aura avancées, prendre ses mesures et avoir la réplique ; et dans une autre rencontre, il parle le dernier, pour ne point parler en vain, pour être précis, pour connaître parfaitement les choses sur quoi il est permis de faire fond pour lui ou pour ses alliés, pour savoir ce qu'il doit demander et ce qu'il peut obtenir. Il sait parler en termes clairs et formels ; il sait encore mieux parler ambigument, d'une manière enveloppée, user de tours ou de mots équivoques, qu'il peut faire valoir ou diminuer dans les occasions, et selon ses intérêts. Il demande peu quand il ne veut pas donner beaucoup ; il demande beaucoup pour avoir peu, et l'avoir plus sûrement. Il exige d'abord de petites choses, qu'il prétend ensuite lui devoir être comptées pour rien, et qui ne l'excluent pas d'en demander une plus grande ; et il évite au contraire de commencer par obtenir un point important, s'il l'empêche d'en gagner plusieurs autres de moindre conséquence, mais qui tous ensemble l'emportent sur le premier. Il demande trop, pour être refusé, mais dans le dessein de se faire un droit ou une bienséance de refuser lui-même ce qu'il sait bien qu'il lui sera demandé, et qu'il ne veut pas octroyer : aussi soigneux alors d'exagérer l'énormité de la demande, et de faire convenir, s'il se peut, des raisons qu'il a de n'y pas entendre, que d'affaiblir celles qu'on prétend avoir de ne lui pas accorder ce qu'il sollicite avec instance ; également appliqué à faire sonner haut et à grossir dans l'idée des autres le peu qu'il offre, et à mépriser ouvertement le peu que l'on consent de lui donner. Il fait de fausses offres, mais extraordinaires, qui donnent de la défiance, et obligent de rejeter ce que l'on accepterait inutilement ; qui lui sont cependant une occasion de faire des demandes exorbitantes, et mettent dans leur tort ceux qui les lui refusent. Il accorde plus qu'on ne lui demande, pour avoir encore plus qu'il ne doit donner. Il se fait longtemps prier, presser, importuner sur une chose médiocre, pour éteindre les espérances et ôter la pensée d'exiger de lui rien de plus fort ; ou s'il se laisse fléchir jusques à l'abandonner, c'est toujours avec des conditions qui lui font partager le gain et les avantages avec ceux qui reçoivent. Il prend directement ou indirectement l'intérêt d'un allié, s'il y trouve son utilité et l'avancement de ses prétentions. Il ne parle que de paix, que d'alliances, que de tranquillité publique, que d'intérêt public ; et en effet il ne songe qu'aux siens, c'est-à-dire à ceux de son maître ou de sa république. Tantôt il réunit quelques-uns qui étaient contraires les uns aux autres, et tantôt il divise quelques autres qui étaient unis. Il intimide les forts et les puissants, il encourage les faibles. Il unit d'abord d'intérêt plusieurs faibles contre un plus puissant, pour rendre la balance égale ; il se joint ensuite aux premiers pour la faire pencher, et il leur vend cher sa protection et son alliance. Il sait intéresser ceux avec qui il traite ; et par un adroit manège, par de fins et de subtils détours, il leur fait sentir leurs avantages particuliers, les biens et les honneurs qu'ils peuvent espérer par une certaine facilité, qui ne choque point leur commission ni les intentions de leurs maîtres. Il ne veut pas aussi être cru imprenable par cet endroit ; il laisse voir en lui quelque peu de sensibilité pour sa fortune : il s'attire par là des propositions qui lui découvrent les vues des autres les plus secrètes, leurs desseins les plus profonds et leur dernière ressource ; et il en profite. Si quelquefois il est lésé dans quelques chefs qui ont enfin été réglés, il crie haut ; si c'est le contraire ; il crie plus haut, et jette ceux qui perdent sur la justification et la défensive. Il a son fait digéré par la cour, toutes ses démarches sont mesurées, les moindres avances qu'il fait lui sont prescrites ; et il agit néanmoins, dans les points difficiles et dans les articles contestés, comme s'il se relâchait de lui-même sur-le-champ, et comme par un esprit d'accommodement ; il ose même promettre à l'assemblée qu'il fera goûter la proposition, et qu'il n'en sera pas désavoué. Il fait courir un bruit faux des choses seulement dont il est chargé, muni d'ailleurs de pouvoirs particuliers, qu'il ne découvre jamais qu'à l'extrémité, et dans les moments où il lui serait pernicieux de ne les pas mettre en usage. Il tend surtout par ses intrigues au solide et à l'essentiel, toujours prêt de leur sacrifier les minuties et les points d'honneur imaginaires. Il a du flegme, il s'arme de courage et de patience, il ne se lasse point, il fatigue les autres, et les pousse jusqu'au découragement. Il se précautionne et s'endurcit contre les lenteurs et les remises, contre les reproches, les soupçons, les défiances, contre les difficultés et les obstacles, persuadé que le temps seul et les conjonctures amènent les choses et conduisent les esprits au point où on les souhaite. Il va jusques à feindre un intérêt secret à la rupture de la négociation, lorsqu'il désire le plus ardemment qu'elle soit continuée ; et si au contraire il a des ordres précis de faire les derniers efforts pour la rompre, il croit devoir, pour y réussir, en presser la continuation et la fin. S'il survient un grand événement, il se raidit ou il se relâche selon qu'il lui est utile ou préjudiciable ; et si par une grande prudence il sait le prévoir, il presse et il temporise selon que l'État pour qui il travaille en doit craindre ou espérer ; et il règle sur ses besoins ses conditions. Il prend conseil du temps, du lieu, des occasions, de sa puissance ou de sa faiblesse, du génie des nations avec qui il traite, du tempérament et du caractère des personnes avec qui il négocie. Toutes ses vues, toutes ses maximes, tous les raffinements de sa politique tendent à une seule fin, qui est de n'être point trompé, et de tromper les autres. »

Non seulement fallait le suivre, mais il donnait à réfléchir. Autant de casquettes à son actif, il fallait une bonne dose de caractère pour briller sur la scène et arriver à ses fins. Ceci dit, pour le moment elle ne trouvait aucune question, et si elle en avait, elle les poserait, si possible et différé.

_______________

Ci-gît
Back to top
MSN
Alexandra
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 25 Nov 2013
Posts: 2,524
Localisation: Manoir de Montrieux (Seine)
Féminin

PostPosted: 24/08/2016, 10:58    Post subject: [RP] Salle Armand Jean du Plessis Reply with quote

Alexandra prend en notes les précieux éléments indiqués par le professeur d'Argenson. Elle les relit avec attention et constate que pour l'instant aucune question ne lui vient : tout étant clair.

Je n'ai pas de question pour l'instant, Monsieur.

Ne lui reste qu'à attendre la suite du cours.
_______________
Alexandra de Montrieux
Pair de France
Comtesse de Beaulieu
Baronne de Sceaux
Chevalier des Ordres du Roi

25 mai 1800 - 30 décembre 1822
Back to top
Thierry d'Argenson
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 15 Jul 2016
Posts: 916
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: 27/08/2016, 10:30    Post subject: [RP] Salle Armand Jean du Plessis Reply with quote

Aucune question particulière, Thierry était satisfait de constater que ses propose étaient suffisamment clairs.. 


Bien. Passons donc à la fonction centrale du diplomate, à savoir la négociation. 


Il nota au tableau :




Techniques de négociation 
 
 
Faisant de nouveau face aux étudiants, il attaqua

La capacité à négocier est une aptitude indispensable chez un diplomate, ambassadeur en poste ou ad hoc, et même ministre des affaires étrangères.. La négociation est utilisée pendant toutes les phases du projet. Les gens avec qui vous négociez comprennent : les chefs d'Etats, les gouvernements, les autres ambassadeurs, les autorités nationales et locales, les consultants extérieurs.
Dans ce cours je ne pourrais pas pas vous fournir un aperçu complet des qualités d’un négociateur. Cependant, je peux vous donner des règles et des conseils pour faire de vous un meilleur négociateur.
Une approche très courante de négociation est celle qui dit ‘Je veux obtenir ce pour quoi je suis venu, je veux gagner la négociation, et si je gagne l’autre partie aura perdu’. Cependant, cette approche gagne-perd n’est pas judicieuse à long terme. Gardez toujours à l’esprit que vous devrez sans doute continuer à travailler ou à négocier avec l'autre partie après la première phase de négociation, et que votre comportement actuel déterminera les attentes vis à vis de votre comportement futur. Aussi, vaut il mieux opter pour une situation gagne-gagne.
Cette situation est celle dans laquelle les deux parties obtiennent au moins partiellement ce qu’elles veulent. En réalité, cela signifie probablement que les deux parties sont satisfaites du résultat des négociations. Elles n’ont sans doute pas tout ce qu’elles avaient demandé initialement, mais toutes deux reçoivent quelque chose. Personne ne se sent volé ou dupé. 
 La situation gagne-perd est la situation classique, s’il y a un gagnant, alors, par définition, il y doit y avoir un perdant. C’est souvent l’approche que choisissent les gens en négociation.La situation perd-perd se présente lorsque les deux parties sont déterminées à ne pas laisser l’autre gagner, elles peuvent toutes deux finir par ne pas atteindre leur objectif. Ceci peut souvent arriver quand les deux parties adoptent une approche de négociation perd-gagne et sont peu motivées par les résultats, les deux étant plutôt déterminés à ne pas céder. Perd-perd peut aussi être une attitude choisie par les deux parties impliquées dans une affaire contestée.Nous pouvons diviser le processus de négociation en 5 parties. La première concerne la préparation des négociations. Ensuite, viendra la discussion du ou des problèmes, qui donnera lieu à la proposition de solutions. En quatrième, nous arriverons à la négociation d'un compromis, pour finir par la finalisation de l'accord. 
 

Il sourit, regarda les présents :


Des questions avant que nous ne voyions la suite ? 



 
 
 
 


 
 
 
 

 
 
 
 

 
 
 
 
Back to top
Persevael
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 10 Apr 2014
Posts: 1,971
Localisation: Saint-Denis
Masculin

PostPosted: 27/08/2016, 12:50    Post subject: [RP] Salle Armand Jean du Plessis Reply with quote

Persevael continuait ses notes. Les questions viendraient avec les exemples suivants. Il fait un signe signalant qu'il n'avait pas de questions.
_______________
Back to top
Azelma
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 19 Apr 2016
Posts: 3,331
Localisation: Saint Rémy de Provence
Féminin

PostPosted: 27/08/2016, 13:00    Post subject: [RP] Salle Armand Jean du Plessis Reply with quote


Prise de notes rapides en l’écoutant avec attention, la négociation est un art qu’il faut apprendre à maîtriser... Toutefois, elle reste persuadée que cela puisse être inné chez certaines personnes.

Au quotidien, le gagne perd est frustrant, par contre le gagne-gagne elle le pratique chaque jour en fait, le perd-perd est une forme de rupture, difficile de revenir après cela.

La négociation ressemble fortement aux concessions qu’on peut faire dans un couple afin qu’il fonctionne.  Mais également à ce que l’on peut mettre en place en amitié pour que celle-ci ne s’envole pas.

Ménager l’autre pour obtenir ce qu’on désire tout en acceptant d’offrir quelque chose de manière à ce que chacun y trouve son compte.

Il doit falloir faire preuve d’ingéniosité, savoir plier sans rompre, entretenir de bonnes relations... Alors oui, pour Azelma tout cela doit se passer comme dans un couple sans la tendresse et les sentiments bien évidemment.

Rester ouvert en étant ferme de temps à autre, accepter la différence et voire même en jouer... Devenir un interlocuteur indispensable... Pas si simple au fond, à moins d’avoir un tempérament qui permette de passer partout et d’être apprécier de tous. Et surtout, il faut savoir écouter !

Car en observant et écoutant activement ses interlocuteurs, on peut prestement comprendre ce qu’ils attendent de nous. C’est un jeu où il faut prendre garde de ne pas perdre, ni de se perdre.  S’ouvrir en conservant toujours une part de mystère pour donner à l’autre l’envie d’en savoir plus, de garder le contact.

Un proverbe anglais dit : « Qui veut recevoir, donner doit savoir. » et dans ce cas précis cela semble se vérifier.

Cinq étapes à la négociation : la préparation, la discussion, les propositions, le compromis, l’accord... Un fin sourire se pose sur son minois, elle a une idée et ce soir en rentrant à la maison elle aura un sujet de négociation qu’elle testera sur son professeur particulier.

Seulement après ce test aura-t-elle des questions, mais pour l’instant elle n’en a guère... Azelma est partie dans une réflexion profonde pour trouver LE sujet de négociation de sa soirée  qu’elle amènera doucement en essayant qu’il ne se rende pas compte qu’elle joue. Ahem ! La jeune femme doit bien choisir pour que ça soit réaliste et négociable... Elle trouvera d’ici la fin de la journée. Azurs pétillants, mordillement de lèvre inférieure, l’idée elle l’a, plus qu’à lancer la première étape : la préparation à la négociation, comment aborder le sujet, quels atouts mettre en place... Que de choses à mettre en place ! Mais elle y arrivera !
D'ailleurs elle écrit quelques idées en vrac qui lui viennent à l'esprit...


Back to top
MSN
Anita-Clark
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 07 Aug 2016
Posts: 107
Féminin

PostPosted: 28/08/2016, 09:07    Post subject: [RP] Salle Armand Jean du Plessis Reply with quote

J'étais toujours aussi attentive, ma plume grattant toujours sur ma feuille, j'écoute le professeur.
Et comme tout à l'heure tout était clair, je n'avais donc pas de questions.

_______________

Dans les vidéos que je mets, il va de soit que seul le violon est entendu par les persos.Sauf si certains instruments sont décrits dans mes rp Wink Tout en restant dans le plus cohérent pour l'époque
Back to top
Thierry d'Argenson
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 15 Jul 2016
Posts: 916
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: 28/08/2016, 09:52    Post subject: [RP] Salle Armand Jean du Plessis Reply with quote

Consultant un instant ses documents, Thierry laissa passer un peu de temps pour que d'éventuelles questions puissent être posées et que les étudiants prennent des notes.
Il alla regarder un instant par la fenêtre, fixa le ciel bleu, puis revint devant les présents. 


Voyons maintenant la première partie, à savoir la préparation des négociations.


Il alla noter sur le tableau 


1. Préparation des négociations 

Puis, se retournant reprit  :


Tout d'abord, il vous faudra fixer des objectifs clairs.En négociation, comme pour la mise en oeuvre d’un projet, il est vital de comprendre que ‘si vous ne savez pas où vous allez, il est probable que vous n’arriverez nulle part. Ainsi, ce que vous devez faire, c’est penser avec soin à ce que vous essayer de réaliser.
Vous devez identifier un ensemble d’objectifs, plutôt qu’une seule cible. Cet ensemble inclut un objectif maximum, à savoir le meilleur résultat possible, un objectif minimum, donc l'objectif le plus bas acceptable, et un objectif cible, c'est à dire en restant réaliste ce que vous comptez obtenir.
Quand vous fixez les objectifs, essayez d’être aussi précis que possible. Essayez de rendre les objectifs faciles à comprendre, mesurables, et opportuns.
Il convient de définir ces objectifs. Ceci vous donnera, à la fois d’avantage d’idées et un mandat pour la négociation.


Il alla se placer derrière son bureau sur lequel il appuya ses mains avant de poursuivre.


Il vous faudra également anticiper les réclamations et les réactions de l’autre ou des autres parties. Afin de vous préparer et de renforcer vos arguments, vous devez toujours anticiper les réclamations que l’autre partie soulèvera, de même que sa réaction à vos propres réclamations. Testez vos arguments face à ces hypothèses, et si nécessaire améliorez vos arguments.Il ne vous sera pas possible d’anticiper toutes les réclamations et réactions, mais vous aurez testé vos arguments et vous vous serez préparé aux demandes et réactions qui pourraient venir. Comme aux échecs, il est mieux d'anticiper les coups de l'adversaire afin de pouvoir remporter la partie. C'est pour cela qu'hors négociations, il est très important qu'un ambassadeur soit au courant de tout ce qui se passe dans le pays ou il est en poste.


Il s'assit, rassembla quelques feuilles.


Pour clore cette partie sur la préparation des négociations, il vous faudra donc développer une stratégie.La stratégie vous aidera à décider comment vous pouvez transmettre l'information sur votre position et vos buts, et façonner le climat de la négociation. De plus, pendant la négociation, vous devez vous préparer à vous présenter, ainsi que les personnes qui éventuellement vous accompagneront, à définir les règles de la rencontre, à savoir pourquoi celle-ci à lieu, quelle sera sa durée, qui parlera en premier, etc.... Vous continuerez en présentant votre opinion sur les questions à aborder, puis il vous faudra obtenir une séance d'information sur l'opinion de l'autre partie. Il se peut de plus que vous négociiez en équipe, dans quel cas il vous faudra décider de qui dirigera la discussion, de qui vérifiera que tout est bien compris, de qui posera les questions, de qui répondra aux questions de l'autre partie, de qui s'attachera à réduire les tensions et à montrer de l'intérêt pour les autres participants, et de qui prendra des notes.


Il joignit ses mains, et conclut :


Un problème très important sur lequel vous devrez trancher est de savoir si vous optez pour une approche gagne-gagne ou gagne-perd.Si vous optez pour l’approche gagne-gagne, les points suivants peuvent vous aider...Séparez la personnalité de votre interlocuteur du problème à régler. Elargissez vos horizons... Ne pensez pas qu'il n'existe qu'une solution. Recherchez toujours une solution, et non pas un affrontement. Cherchez à organiser une rencontre constructive.


Il se leva, alla effacer les notes au tableau puis se retourna un sourire aux lèvres.


Bien pour aujourd'hui nous avons fini, suite la semaine prochaine. Quelqu'un désire t il ou désire t elle des éclaircissements avant que j e ne vous libère ??

 
Back to top
Anita-Clark
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 07 Aug 2016
Posts: 107
Féminin

PostPosted: 29/08/2016, 15:38    Post subject: [RP] Salle Armand Jean du Plessis Reply with quote

J'écoute toujours le professeur grattant ma feuille buvant chacun de ses mots essayant
de bien cerner ses paroles mais j'étais un peu perdue avec toutes ses explications qui fusaient.
Je leva donc la main.


Excusez moi, auriez vous juste un exemple ? Car j'avoue être un peu perdu. Je lui souris un peu génée.

_______________

Dans les vidéos que je mets, il va de soit que seul le violon est entendu par les persos.Sauf si certains instruments sont décrits dans mes rp Wink Tout en restant dans le plus cohérent pour l'époque
Back to top
Thierry d'Argenson
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 15 Jul 2016
Posts: 916
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: 29/08/2016, 21:06    Post subject: [RP] Salle Armand Jean du Plessis Reply with quote

Thierry se tourna vers mademoiselle Clark et lui sourit :


Bien sur Mademoiselle.. Sur quelle partie de la préparation voulez vous que je vous apporte un éclaircissement ?


Il s'approcha de sa table, attendant la réponse de la jeune femme..
Back to top
Anita-Clark
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 07 Aug 2016
Posts: 107
Féminin

PostPosted: 31/08/2016, 15:46    Post subject: [RP] Salle Armand Jean du Plessis Reply with quote

J'écoute le professeur .

Pour la stratégie. Vous dites qu'il faut identifier des objectifs qu'ils soient minimum ou maximum ...Auriez vous un exemple pour cette première partie ? Que je cible bien ce que vous dites.

Je lui souris.

_______________

Dans les vidéos que je mets, il va de soit que seul le violon est entendu par les persos.Sauf si certains instruments sont décrits dans mes rp Wink Tout en restant dans le plus cohérent pour l'époque
Back to top
Thierry d'Argenson
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 15 Jul 2016
Posts: 916
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: 31/08/2016, 19:58    Post subject: [RP] Salle Armand Jean du Plessis Reply with quote

Il était satisfait de cette question. Cela démontrait l'intérêt que la demoiselle portait au cours. Il la regarda et appuya ses mains sur sa table sans la quitter des yeux. 


Mademoiselle Clark, j'ai précédemment imaginé que vous étiez ambassadrice du royaume de France auprès de l'Etat Portugais. Reprenons à partir de cet exemple.. Ce que je vais vous expliquer se situe dans une situation gagne-gagne, d'accord ? Car imaginons que nous sortions d'une guerre avec ce pays, que nous l'ayons vaincu, il serait évident que les négociations se situeraient dans un système gagne-perd... C'est logique, le perdant d'une guerre paie généralement cher sa défaite, et n'a pas la possibilité d'afficher quelque ambition que ce soit, quoi que trop écraser un vaincu n'est pas toujours une bonne solution, bref.. 


Il se redressa et reprit :


Imaginons que nous ayons assisté militairement le Portugal dans la conquête de quelque territoire.. Et que sur ce territoire, une matière première soient présente, comme par exemple le blé. L'assistance militaire aura coûté de l'argent à notre royaume.. Mobiliser des troupes coûte cher.. Il faudra donc dans un premier temps évoquer ce coût. Le Portugal aurait certes la possibilité de rembourser cette dépense, mais cela ne se passe jamais comme cela, car ça risquerait de plomber le budget de ce pays. Donc, nous choisissons de porter la négociation sur la matière première. 
Partant de la valeur du blé, du rapport prix/poids, en accord avec le Roi qui je vous le rappelle vous dictera ses volontés, il est décidé que pour rentabiliser à court terme l'intervention Française et tirer à moyen terme des bénéfices de cette intervention, il est nécessaire d'obtenir au moins 20% de la production annuelle de ce territoire. Ces 20% seront l'objectif minimum. Mais sachant également que lors d'une négociation il est de mise de demander toujours bien plus que ce que l'on obtient généralement, alors il faut fixer un objectif maximum. Partant du principe que le Portugal restera maître de ce territoire conquis, il serait normal qu'il possède la majorité de la production de blé. Donc plus de 50 %.. Il serait donc raisonnable de fixer un maximum de 40 %. 
Objectif mini, 20 %, en deçà desquels il est impossible de continuer à négocier, objectif maxi 40% au delà desquels il ne serait pas raisonnable de négocier. Donc, la première demande devra se situer à 40 % de la production, et il faudra essayer de tenir au plus haut cette négociation pour ne descendre à 20 % que si il est impossible de faire autrement.


Il sourit à la demoiselle.


Comprenez vous cet exemple Mademoiselle ? 
Back to top
Anita-Clark
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 07 Aug 2016
Posts: 107
Féminin

PostPosted: 01/09/2016, 15:41    Post subject: [RP] Salle Armand Jean du Plessis Reply with quote

Thierry répondit toujours aussi clairement et là j'avais compris. Oui oui vous avez bien vu ! J'ai compris.
Pour combien de temps ? ça .... je ne sais pas !
Je lui souris.


Oui, je vous remercie pour cet exemple.

_______________

Dans les vidéos que je mets, il va de soit que seul le violon est entendu par les persos.Sauf si certains instruments sont décrits dans mes rp Wink Tout en restant dans le plus cohérent pour l'époque
Back to top
Thierry d'Argenson
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 15 Jul 2016
Posts: 916
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: 02/09/2016, 21:17    Post subject: [RP] Salle Armand Jean du Plessis Reply with quote

Quelques jours plus tard, retour dans la salle de cours. Une fois entré et ses affaires déposées, Thierry ne tarda pas et entama de suite.. 


Bien.. Nous allons étudier ce jour la seconde partie, à savoir la discussion du ou des problèmes.


Il alla au tableau et inscrit avant de revenir devant les étudiants :



Discussion du problème 
 

 
 
Un aspect important dans une négociation est de discuter le problème. Il est important que vous compreniez les problèmes et les objectifs de l’autre partie. Sans cette compréhension, vous ne pourrez pas proposer de solutions.Ce que vous devriez rechercher pendant la discussion c’est prendre connaissance et comprendre le problème afin de créer les conditions d’une situation de gagne-gagne.L’aptitude la plus importante dont vous ayez besoin est la capacité à écouter. Plus vous écoutez et vous vous concentrez sur ce que l’autre partie dit, plus vous vous familiarisez avec ses inquiétudes, ses positions et ses buts. Il est très courant au milieu de négociations de passer la plupart de son temps à se concentrer sur ce qu’on va dire quand l’autre aura fini, plutôt qu’à écouter ce qui est en train d’être dit. Vous pourriez craindre que ceci conduise à des interruptions dans les discussions pendant la réunion. Ne vous inquiétez pas, ceci ne gâchera pas la négociation. Permettre une interruption, et se sentir à l’aise à cet égard, peut augmenter l’impression que vous dominez la situation.

Il se déplaça, fit quelques pas, puis reprit :


Une autre qualité importante est de savoir poser les bonnes questions. Poser des questions est important car cela donne l’occasion d’obtenir plus d’information et en plus, de s’assurer que l’on comprend bien l’information qui nous est donnée. Poser des questions permet aussi d’étudier les arguments de l’autre partie. Parfois, vous découvrirez même que l’autre partie se contredit.De manière générale, il y a deux types de questions : ouvertes et fermées.

Les questions ouvertes commencent avec : qui, quoi, pourquoi, où et quand et aident les gens à parler. Elles ouvrent un sujet. Elles sont aussi utiles pour explorer plus en détail une réponse jugée insuffisante la première fois.Les questions fermées peuvent débuter par : Est-ce que, Il y a-t-il, et des conditionnels. Elles permettent d’obtenir une information exacte sur une sujet et d’éviter un malentendu. Elles peuvent aussi être employées lorsque vous voulez clôturer un sujet de discussion.


Il regarda l'auditoire.. 


Avez vous des questions ? 


Back to top
Persevael
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 10 Apr 2014
Posts: 1,971
Localisation: Saint-Denis
Masculin

PostPosted: 02/09/2016, 21:44    Post subject: [RP] Salle Armand Jean du Plessis Reply with quote

Persevael avait repris ses notes et fit un signe pour dire que tout allait bien.
_______________
Back to top
Azelma
Membre de Monarchies

Offline

Joined: 19 Apr 2016
Posts: 3,331
Localisation: Saint Rémy de Provence
Féminin

PostPosted: 03/09/2016, 10:17    Post subject: [RP] Salle Armand Jean du Plessis Reply with quote


Nouveau cours, nouvelle journée, mêmes étudiants, même professeur... Mais autre sujet toujours en prolongement du premier, en rapport direct avec la négociation. En arrivant dans la salle, elle salue tout le monde, s’installe au fond de celle-ci au même bureau que la première fois. Observe l’extérieur un instant en sortant ses affaires de travail puis en silence, elle prend place et regarde le professeur qui ne tarde pas à débuter son cours.

La discussion du problème, trouver l’origine ou le fond du problème pour pouvoir mieux y répondre, cela passe obligatoirement par une écoute active. Az prend note rapidement des propos, écouter elle sait faire en général, poser des questions aussi. Parfois elle questionne même de trop...

Questions ouvertes ou fermées, cela dépend surtout de l’attente que l’on a de la réponse. En règle générale elle maîtrise plutôt bien ces questionnements, cela ne devrait point lui poser de problème. Le cours est limpide comme de l’eau de roche, aussi elle n’a pas de question.

Curieuse qu’elle est, elle aimerait bien pouvoir assister à une négociation diplomatique, afin de se faire une réelle idée du déroulement des négociations.

Pas de question pour ma part, merci... lance-t-elle machinalement.

La jeune femme relit ses notes en attendant la suite du cours.
Back to top
MSN
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Forum Officiel du jeu Monarchies Forum Index -> + Université Royale de Paris + -> Faculté de Politique, d'Administration et des Finances -> Pôle Diplomatie All times are GMT + 1 Hour
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 2 of 5

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group
powered by ArgenBLUE free template